AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « T'aurais pas vu un dragon ? » (mushu&drago)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Messages : 78
Cœurs enchantés : 2234


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: « T'aurais pas vu un dragon ? » (mushu&drago)   Mar 14 Juin - 21:36

Mais si un dragon quoi ! Le truc qui crache du feu...
Mushu & Drago

Son épouse en vadrouille, Drago avait libre court pour s’occuper enfin de ses priorités sans avoir à toujours regarder derrière lui. Elsa ne lui accordait pas encore sa confiance, et tant mieux cela montrait qu’elle n’était pas si facilement influençable et plus forte de caractère qu’il ne l’espérait. En soit, il était libre et n’avait que ses affaires à régler. Elsa était sûrement encore dans l’autre monde. Dans tout ses projets, dernièrement il s’était lancé dans une mission de chasse. Shan Yu était sur les recherches d’Atlantis ou d’informations sur les atlantes. Après un retour à Arendelle pour une pause et gérer leur évolution sur les autres front, il était rapidement retourné égrainer des informations. Drago lui faisait par contre à lui, une confiance aveugle et surtout en ses capacité de traqueur et de fin stratège. Plus discret que lui, c’était presque impossible, comme de lui échapper. La Bête du Gévaudan en avait fait les frais. Et la créature qui Drago visait aujourd’hui, c’était bien Shan Yu qui lui en avait parlé et qui avait trouvé sa trace tout en vaquant à leur cause commune : vaincre Cora et s’imposer sur le Monde des Contes. Gaston avait d’autre affaires personnelles à régler. Alors des trois personnalité de la Marche des Dragon, il n’y avait que le dragonnier avec ses barbares et ses dragons. La frappe devait être rapide et efficace. Il était venu avec une escadron d’homme à pied, une partie de sa troupe principale de simple dragonnier, mais pour s’aventurer sur les terres de Burtonland il s’était simplement détaché avec sa troupe d’élite et son fils, Hillel. Il n’était là qu’en cas d’urgence où il aurait besoin de la magie. Il saurait rappelé sa propre élite pour leur venir en aide.

Vu la taille de son dragon, presque aussi imposant dans une proportionnellement aux dragons, il préféra continuer à terre, avec deux autres soldats de l’élite qui avait confié leur dragon à leur frères d’arme. Il se fit prudent. Ce n’était vraiment un terrain qu’il aimait, obligé de se perdre dans le dédale urbain d’un village aux techniques déjà un peu plus avancée que celle qu’on pouvait coter sur ses îles, ou pire encore à Arendelle. Il se fit l’étrange pensée qu’Anna aurait aimé voir cet endroit, elle aurait été fasciné. Drago aurait pu l’être à une époque lorsqu’il parcourait le monde pour se retrouver des hommes, et même maintenant. Mais c’était devenu rare, car il était toujours en position où il ne devait voir que les soucis techniques de ce genre d’endroit. Il leur est difficile de se déplacer à dos de dragon, les ruelles sont trop serrés. Et encore, ce n’était pas Londres, il ne devait pas se plaindre. Ca pouvait être pire. Même si, d’avoir une vue d’ensemble et pouvoir passer par-dessus les maisons qui pour certaines penchées l’une sur l’autre. Puis lorsqu’on s’approchait du Dr. Finkelstein, il falait se méfier des ennemis et de leurs armes ou pouvoirs. On pouvait vraiment trouver de tout ici et c’était peut-être l’élément le plus perturbateur pour le combattant quelque peu primaire qu’était Drago. Les ombres des dragons filaient discrètement en hauteur, très haut pour éviter de trop refléter la lune sur leur harnais en acier.

Drago avait étudié le plans et savait où frapper. Dans la même discrétion que les guerrier aériens, ils se faufilèrent sans se faire repérer. Ce qu’il cherchait c’était un dragon. Ou plutôt un homme. En fait, il ne savait pas et c’était pour cela qu’il devait le trouver et l’avoir. Qu’il soit un dragon qui prend forme humaine ou un humain qui prend la forme d’un dragon, les deux étaient d’assez bonne raison pour l’avoir dans ses rangs et sa collection. Autant il avait réussit à prendre la Bête du Gévaudan sous le nez de Cora, pour ce coup là c’était son tour. Après avec de la chance, cette Reine ne savait rien de la prise de Jack. Il fallait alors le lui prendre avant qu’il ne soit trop gardé. Sautant d’une ombre à l’autre, ils s’approchaient sans un bruit et rapidement de l’objectif. Le dragon devait se trouver chez le Dr. Finkelstein. Il suffisait de s’y rendre, frapper un grand coup, prendre ce qu’il fallait et partir. Drago arrêta son fils de son seul bras encore présent entre travers du corps alors que ce dernier allait s’élancer dans l’étroite ruelle bordée de jardin au plantes grises et fanées. Il y avait du bruit. Hillel attira alors une orbe d’eau qui était arrivée à toute vitesses entre ses mains, tout droit arraché de la mer qui bordait Halloween Town. Drago jaugea son fils se demandant qui était son véritable ennemi : son fils ou le Dr. Finkelstein.
acidbrain



_________________

« Drago bludvist est un fou-furieux, sans foi ni loi et surtout sans pitié.
Et s’il a battit une armée de dragon, que les dieux nous viennent en aide. »
STOÏCK THE VAST.

Pour me contacter, passez par Briar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 190
Cœurs enchantés : 478
Humeur : Baratine


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: « T'aurais pas vu un dragon ? » (mushu&drago)   Lun 27 Juin - 12:11

Mais si un dragon quoi ! Le truc qui crache du feu...
Mushu & Drago

Libre ! Enfin ! Mushu n'osait croire à cette chance, redoutant à tout instant qu'il s'agissait d'un rêve et, par conséquent de se réveiller de nouveau attaché dans la salle de torture qu'on osait qualifier de laboratoire où il avait été tenu prisonnier pendant ce qui lui semblait une éternité.

Après plusieurs mois entre les mains de ce psychopathe qui se prétendait docteur, Mushu devait se rendre à l'évidence : il ne fallait pas trop compter sur la venue d'un héros venant le délivrer. Pourtant, il était hors de question de continuer à profiter éternellement de l'hospitalité made in HalloweenTown. Profiter était un bien gros mot. Le mot 'subir' convenait certainement mieux. Chipoter sur la terminologie ne l'avait pas aider à trouver l'inspiration concernant une hypothétique évasion. Sans sa perle, il s'était senti totalement démuni. Tout ce qu'il avait pu faire, c'était maudire l'absence du criquet porte-bonheur. C'était certainement de sa faute s'il se retrouvait dans une telle galère ! Mettre tous ces malheurs sur le dos de quelqu'un d'autre avait été rafraichissant dans un premier temps. Seulement, on finissait rapidement par faire le tour des possibilités que cela offrait. Chaque jour, après un soupir, l'ancien dragon jetait un nouveau coup d'œil à son environnement dans l'espoir fou qu'un détail avait changé. Du genre, une clef qui aurait été négligemment laissée à portée de main. On pouvait toujours rêver. Depuis qu'il avait retrouvé son apparence humaine, il était passé d'une cage inconfortablement petite à des chaînes inconfortablement serrées. Géniale, quelle amélioration !

Si seulement il avait encore sa perle, sa magie, son ancienne apparence... Quoi que, techniquement, c'était son apparence actuelle qu'on pouvait appeler ainsi. Détail. Tout comme celui concernant sa magie. Dire qu'il n'en avait plus du tout était un mensonge partiel. Quand il fermait les yeux et se concentrait, il pouvait encore la sentir en lui. Sauf qu'avant, la magie faisait partie de lui, l'englobait totalement. Maintenant, cela pouvait se résumer à une boule d'énergie chaude et réconfortante au niveau du ventre. Mushu se réfugiait parfois dans cette sensation lorsqu'il avait fini de subir le traitement du jour de la part de son malade de tortionnaire. Quoi qu'il eût la désagréable impression que cette 'boule' diminuait à mesure que les jours passaient. Si cela continuait...

L'ancien dragon ne saurait plus dire comment l'idée pour s'évader lui était venu, ni combien de temps cela lui avait pris. Il était facile de perdre la notion du temps dans cette contrée bizarre. Il se souvenait s'être débattu furieusement pour tester encore ces chaînes. A force, il connaissait le tintement des maillons métalliques de ces entraves par cœur. Il avait souvent prêté attention dans l'espoir de percevoir le signe d'un élément plus faible dans l'une des chaînes. En vain. Maintenant, ces mêmes chaînes pendaient toujours à ces poignets et donnaient l'impression de jouer les métronomes tandis qu'il essayait de trouver son chemin pour trouver la sortie. Le dernier maillon à moitié consumé trahissait la méthode qu'avait utiliser Mushu pour s'en défaire.

En tant que dragon, il aurait pu faire fondre ces liens de métal en un rien de temps ! Du moins, c'est ce qu'il se plaisait à penser. À la place, Mushu avait dut se concentrer pour produire une minuscule flammèche. Il lui avait fallu beaucoup de patience pour faire assez fondre un des maillons à chacune de ces chaînes et retrouver ainsi sa liberté de mouvement.

Maintenant qu'il était libre (libre, libre, libre, libre, il ne se lassait pas de ce mot), l'ancien dragon s'évertuait à oublier la fatigue et l'inquiétude concernant sa magie, préférant se concentrer sur un fait bien plus important : ne pas se faire prendre. Chaque porte était ouverte avec prudence et son regard cherchait désespérément une fenêtre ou n'importe quoi semblant mener vers l'extérieur.

Alors qu'il trouva une issue, Mushu réalisa bien vite qu'il en avait mal estimé la taille. Ce n'était pas de sa faute ! Il avait l'habitude d'être bien plus petit. Au risque de radoter, sous son apparence de dragon, il serait passer sans problème. À la place, il faillit rester coincé. Heureusement pour son orgueil, il réussit à se dégager et tomba mollement dans ce qui ressemblait à un jardin. Ouf, il n'aurait donc pas la honte que son tortionnaire lui remette la main dessus après l'avoir retrouvée bloqué dans une position embarrassante.

Mushu aurait rêvé pouvoir prendre le temps de se plaindre de son atterrissage, de s'étirer ou de porter une main à son dos endolori. Hélas, il n'avait pas le temps. La peur au ventre, l'ancien dragon se releva prestement et se mit à courir. A présent, le bruit de ces chaînes brisées lui évoquait un tic-tac battant la mesure du temps qu'il lui restait avant que son évasion ne soit découverte. Il tourna à un embranchement, la destination lui importait peu du moment qu'elle se trouvait à l'opposé du laboratoire de ce dingue de docteur Finkelstein.

"Oh. Merci. Enfin quelqu'un de normal !" S'exclama-t-il avec soulagement en tombant sur un petit groupe.

Obnubilé par la pensée de mettre un maximum de distance entre lui et cette contrée de cinglés, Mushu réalisa avec un temps de retard à QUI il avait adressé la parole. Instinctivement, il fit un pas en arrière en soufflant avec crainte "Drago." À peine audible. Du moins, il espérait. Oh non, que faisait-il là ? Prestement, Mushu se mit les mains dans le dos pour camoufler ses chaînes brisées. Malheureusement, ce geste brusque les fit tinter, soulignant ainsi leur existence.

Le silence ne réussissait pas à Mushu qui cherchait à le combler. "Be... Belle soirée pour une ballade, n'est-ce pas ?" Tenta-t-il avec le sourire qu'il affichait toujours lorsqu'il tenait un bluff. Tout en parlant, il avait esquissé un autre pas en arrière.

Pour la première fois, il était content d'avoir retrouvé son apparence humaine. Il essayait de paraître détendu. Il n'a aucune chance de savoir qui tu es, relax, Mushu. Essaya-t-il de se persuader mentalement.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 78
Cœurs enchantés : 2234


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: « T'aurais pas vu un dragon ? » (mushu&drago)   Dim 3 Juil - 22:27

Mais si un dragon quoi ! Le truc qui crache du feu...
Mushu & Drago

L’unité continuaient sa progression. Chaque petit groupe convergeait vers un même point : la maison du dit Dr. Finkelstein. La Lune était presque noire et les ombres des maisons se dessinaient à peine d’un noir encre. Dans les petites rues qu’ils longeaient, il y faisait très sombre, mais quelques lampes à huile brillait d’une faible lueur ici et là dans la ville. Au moins sa troupe aérienne était presque invisible. Ca n’était qu’un avantage de plus, mais en bas, sur terre c’était autre chose. On n’y voyait pas grand chose. Il fallait bouger lentement, prendre le temps de tout observer avant de continuer l’ascension.

Il y eut soudain un bruit qui obligea Drago à s’arrêter. Un bruit sourd et peut-être rien. Non, ce fut rapidement suivit d’un bruit métallique et alors qu’ils n’étaient qu’à une rue de l’antre de Jack, une silhouette se précipita vers eux. Le chef barbare sur ses gardes se dressa et prit sa lance dans les mains d’un des guerriers qui le suivait comme son ombre. Il fit un signe à son fils de se tenir près, toujours tapi dans l’obscure renfoncement entre deux habitations. Quand il vit le gringalet s’arrêter devant lui, Drago baissa un peu sa garde. Il n’eut pas le temps de l’observer, se demandant si cet événement allait leur mettre des bâtons dans les roues quant à l’avancée de leur mission. Il était resté sur le « quelqu’un de normal » ce qui pour le coup ne l’était pas. Normal. Il ne dit rien, ni ne bougea, continuant de le jauger de carrure aussi impressionnante en hauteur qu’en largeur. Un sourcil se leva sur la bête sanguinaire alors que l’étranger continuait à parler. Bon... c’est un élément qui va nous les briser au mauvais endroit, au mauvais moment, se fit-il le constat. Il soupira et redonna sa lance avant d’attraper l’asiatique par la gorge et le soulever du sol : « Ecoute bonhomme, t’imagines bien que j’ai autre chose à faire qu’écouter tes conneries. On va aller droit aux choses. T’es louche d’un. Ou alors t’es vraiment très limité mentalement. Tu viendrais pas de chez l’autre Jack Finkelstein ? Il se pourrait que tu saches des choses… » le reposa t-il doucement en sol, lui écrasant sa poigne sur l’épaule, les doigts lui rentrant dans les os, pour être sur que ses pieds étaient bien ancrés au sol.

Son sourire s’étira : « Fais pas de geste brusque, on pourrait te tuer dans le doute. » jeta t-il un regard à son fils dont on ne devinait que les yeux brillant avec le faible clair de lune comme s’il se reflétait sur l’océan.  « On pourrait s’arranger. Si tu as les réponses que je cherche, tu auras le droit de continuer ta balade. Si tu ne les as pas, c’est que tu n’as plus aucune utilité donc, haussa t-il les épaules avec cynisme, pourquoi encore fouler ce sol pour une balade. La question est simple : tu aurais pas vu un dragon chez Finkelstein ? Attention à ta réponse. Après, je te laisse autant de réponse possible que tu pourras supporter un autre de tes os se briser. Prends pas trop ton temps, mais réfléchis avant de répondre. » Au grand étonnement de son père, Hillel s’était rapproché et regardait Mushu comme une des sirènes d’Ursula pouvait regarder un marin avant de les dévorer. Il était rare qu’il s’investisse, mais ce n’était que pour lui, une occasion de lui montrer que la magie pouvait être utile s’il l’acceptait. N’oublions pas qu’il avait un pouvoir de persuasion. Il lui laisserait une chance de répondre, mais il pensait que de le faire hurler de douleur n’était peut-être pas la meilleur solution pour la jouer discrète. Peut-être que le paternel reconnaîtrait alors ses dons. Il n’avait jamais accepté leur côté créature maritime qu’il préférait carrément l’oublier. Hillel laissa Drago et Mushu converser, faisant le tour de l’homme pour lui, prendre le temps de l’observer. Son fils préférait se montrer prudent. Avec les batailles que son père essuyait dernièrement et la puissance qu’il gagnait sur les terres et militairement, il avait tendance à être trop confiant ces temps-ci. Il avait trop de chose à gérer.

acidbrain



_________________

« Drago bludvist est un fou-furieux, sans foi ni loi et surtout sans pitié.
Et s’il a battit une armée de dragon, que les dieux nous viennent en aide. »
STOÏCK THE VAST.

Pour me contacter, passez par Briar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 190
Cœurs enchantés : 478
Humeur : Baratine


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: « T'aurais pas vu un dragon ? » (mushu&drago)   Lun 4 Juil - 17:48

Mais si un dragon quoi ! Le truc qui crache du feu...
Mushu & Drago

Était-ce possible de subir autant de malchance ? Le soulagement ressenti par Mushu de voir quelqu’un d’autre dans la rue fut éphémère, remplacé en un instant par la terreur de reconnaître Drago. C’est-à-dire la personne qu’il ne voulait surtout pas rencontrer. Tandis qu’il comblait le silence pesant avec ces bavardages et qu’il tentait de camoufler ses chaînes dans son dos, il se surprit à regretter de ne pas être tombé sur des monstres du coin plutôt que sur le dragonnier. Avec les monstres, il aurait pu puiser dans ces maigres réserves magiques et profiter de l’effet de surprise. Ici, il était hors de question de faire un geste pouvant trahir sa véritable nature. Parler de ballade ne joua clairement pas en sa faveur, l’ex-dragon l’avait senti dès que les mots avaient franchi ses lèvres, pourtant, il n’avait pu s’en empêcher, tout en esquivant un nouveau pas en arrière.

D’ordinaire, Mushu respirait l’assurance. Un état qui lui permettait d’enchaîner bobard sur bobard sans la moindre hésitation. L’ennui était que, d’ordinaire, il y avait toujours quelque chose ou quelqu’un entre lui et le danger. Dans cette ruelle sombre, venant d’échapper à un fou pour tomber entre les griffes d’un autre, il se sentait vulnérable comme jamais. Un sentiment qui s’accentua lorsque Drago soupira et donna la lance à un de ces comparses. Guidé par son instinct, l’évadé fut un brusque mouvement en arrière dans une tentative de prendre la poudre d’escampette, mais il ne fut pas suffisamment rapide. L’instant d’après, il se retrouva à moitié étranglé et soulever de terre. L’Asiatique s’agrippa au bras serrant sa gorge, dans une pitoyable tentative de se dégager ou, au moins, de desserrer un peu la prise pour respirer.

C’était pour cela qu’il détestait les barbares ! Directement, la violence et le blabla ensuite. Une calamité lorsque le bagou est votre arme principale. Pris littéralement par la gorge, Mushu ne pouvait rien faire d’autre qu’acquiescer face à la question concernant le docteur Finkelstein. Il aurait été suicidaire de prétendre le contraire dans sa position. Les chaînes ne jouaient pas vraiment en sa faveur et il n’avait pas assez d’oxygène pour essayer un coup de bluff.

L’étau que représentait la poigne de Drago se transféra de sa gorge à son épaule. Pas vraiment mieux, même si l’ex-dragon ne put s’empêcher de prendre une bouffée d’air tout en se massant sa gorge endolorie. Il était rassuré de sentir à nouveau la terre ferme sous ses pieds. « J’ai saisi l’idée. » Commenta-t-il faiblement alors que son interlocuteur lui conseilla de ne pas faire de geste brusque. À ce stade de la conversation, Mushu avait encore l’espoir de réussir à se sortir de cette mauvaise rencontre. Tout ce qu’il devait faire, c’était répondre aux questions, sans trop digresser et il pourra partir. Facile. Du moins, c’est ce qu’il s’imaginait jusqu’à ce que la fameuse question tombe. Son interlocuteur cherchait un dragon, Mushu eut du mal à demeurer impassible. « Un… Un dragon, vous dites ? » Répéta-t-il comme s’il espérait avoir mal entendu.

Intérieurement, c’était la panique. Oh non, c’était lui que ce malade-bis était venu chercher. Comment ? Pourquoi ? Il ne tenait pas vraiment à le savoir. S’il osait mentir, il mourrait, s’il disait la vérité, mais que cette dernière ne serait pas au goût du dragonnier, il risquait de mourir aussi. Et s’il remplissait tous les critères, un sort pire que la mort l’attendait peut-être. En temps normal, Mushu était le premier à fanfaronner sur son appartenance à la noble classe reptilienne. C’était d’ailleurs ce genre de discours qui l’avait conduit entre les mains du docteur Finkelstein. Ce n’était pas vraiment le fait qu’il avait retenu la leçon de ces précédentes erreurs qui le poussa a agir contre ces habitudes, mais surtout le fait qu’il fallait être fou pour déclarer être un dragon face à un type qui assemblait une armée de dragon.

« Oh, oui, le dragon. » Commença-t-il comme si un détail venait de lui revenir à l’esprit. « Oui, oui, je l’ai vu. » Jusque-là, techniquement, il ne mentait pas. Tout en affirmant cela, il jeta un coup d’œil en arrière afin d’évaluer ces chances de fuir. La main sur son épaule réduisait déjà pas mal ses chances de réussir. En plus de ce douloureux détail, Mushu réalisa qu’un des hommes de Drago lui tournait autour comme un requin impatient de voir un signe de faiblesse chez un nageur intrépide. Une attitude peu rassurante qui poussa l’Asiatique à se tourner de nouveau vers le dragonnier. La personne semblant la plus censée de ce petit groupe. C’était dire à quel point il était en mauvaise posture. « Il était dans la cage à côté de la mienne. Il a fait fondre ces barreaux et en a fait de même avec mes chaînes. » Continua-t-il en levant les bras pour que les bouts calcinés de ces chaînes soit visible afin d’appuyer son mensonge. Les meilleurs mensonges étaient composés de fragments de vérités. « J’ai tenté ma chance de mon côté pour sortir de cette maison de dingues et je l’ai perdu de vue. Je suis certain que si… Vous continuez de suivre la route vers la maison, vous tomberez sur lui. Ou en cherchant dans les environs. Il ne doit pas être loin. Impressionnant, des écailles rouges, impossible de le manquer. Vraiment ! » Poursuivit-il sur un ton engageant en pointant vaguement dans la direction d’où il venait. « Je ne vous propose pas de vous montrer le chemin, je ne tiens pas vraiment à retomber entre les pattes de ce cinglé. » Il feinta d’être sincèrement désolé de ne pouvoir servir de guide. « Alors... Hum… Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter bonne chance dans votre recherche et continuer mon chemin ? » Proposa-t-il ensuite. Sans la main de Drago lui massacrant l’épaule, Mushu aurait déjà joint le geste à la parole en prononçant ces mots. Au lieu de cela, il devait attendre le verdict.


acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 78
Cœurs enchantés : 2234


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: « T'aurais pas vu un dragon ? » (mushu&drago)   Jeu 21 Juil - 11:52

Mais si un dragon quoi ! Le truc qui crache du feu...
Mushu & Drago

Le jeune-homme avait l’air intimidé ce qui ravi Drago qui espérait qu’ainsi il obtiendrait beaucoup plus vite des informations. Il aimait d’habitude se mettre en scène, faire languir les gens sur les marchés qu’il proposait et qui n’offrait souvent qu’une seule issue : poser un genoux à terre et lui porter allégance. Il fut une période où il avait le temps, mais avec Cora et surtout les Atlantes sur le dos, il ne l’avait plus. Peut-être que Cora devait aussi essuyé des défaites avec la guerrière masquée, mais leur effectif n’était pas les mêmes. Drago avait beaucoup moins d’homme et d’influence que la grande sorcière. Et encore ces trois là ne savaient pas encore ce qui les attendait. Une quatrième ennemie qui allait leur en faire baver et peut-être les pousser à s’allié. La pauvre âme se montra alors coopérative et sur sa réserve. Drago lui balança sa seule question, après plein de parole sur le sort qui l’attendait s’il jouait les malins. Pour ça qu’il commençait par la force avant de parler, ça mettait souvent les personnes en situation. Un petit échantillon on va dire.
« Oui un dragon. Des écailles, qui crache du feu… C’est pas compliqué » avait-il grogné alors que le dit dragon cherchait à gagner du temps. Le barbare mit ça sur le compte de la peur. L’asiatique avait l’air soudainement touché par une révélation. C’était parfait et Drago l’écoutait attentivement sans bouger. Les hommes derrières lui surveillait les alentours alors que Hillel restait derrière Mushu. Le reste des informations pouvait lui être précieuse. Bien sûr que le jeune inconnu soit si pressé de pouvoir partir ne lui vendit pas la mèche, pensant simplement qu’il devait être mal à l’aise face à des hommes qui pour la plus part faisant soit deux fois sa hauteur, ou sa largeur voire les deux. Il n’y avait que Hillel Bludvist et sa troupe qui pouvait le soutenir physiquement.

Drago lui massa l’épaule, enfin il la lui broyait un peu plus littéralement et fit de même derrière sa nuque, d’une poigne de fer, le rapprochant de lui brusquement.
« Mais n’ait aucune inquiétude, on est là s’il se passe quelque chose. Et oui… tu as bien compris tu vas venir avec nous. Si t’as pu en sortir, tu pourras nous faire entrer. Soit heureux d’être encore utile sinon tu serais mort. Je te l’ai dis, si tu n’es plus utile, tu n’as aucune raison d’être ici, sous-entendait-il qu’il lui avait répondu à ses questions et que s’il n’avait rien d’autre à lui apporter, il le tuerait. Et si t’es gentil, je te trouverais peut-être une place dans mon armée. Commis de fumier de dragon par exemple… » lui empoigna t-il le bras pour le jeter dans les bras d’un homme aussi imposant que lui ou presque et prit les devant.

Le groupe s’aventura dans le chemin qu’avait indiqué l’asiatique, ce dernier trainé par l’un des guerriers dragonnier. En haut, on entendait à peine siffler les dragons ou le battement de leur ailes. Ils provoquaient parfois quelques ombres en passant devant les lueurs faibles et écrues de la lune.  Le fils de Drago, Hillel était monté sur un des toits en toutes discrétion et traversait la ville d’en haut. S’aidant de sa troupe d’élite volante pour se jeter d’un bâtiment à l’autre. Il avait demandé à ce qu’on observe bien les alentours, plus qu’il ne l’avait déjà fait. Le jeune fils apparu devant son père : « Euh père… Ils n’ont vu personne sauf lui » désigna t-il leur prisonnier après avoir chuchoté à son paternel. Drago s’arrêta et se retourna pour faire face au gringalet. Il hésita et grogna pour faire de nouveau face à son fils : « Impossible. T’as vu sa dégaine. On aurait fait tout ça pour ça ? Ce ne sont que des incapables qui n’ont rien vu venir, poussa t-il son fils pour continuer son ascension.
_Il cache peut-être bien son jeu… l’arrêta son fils en se mettant encore en travers de son chemin. Je pourrais lui demander de nous dire la vérité et…
_Pas de magie ! »
Les deux mâles Bludvist s’affrontèrent alors du regard en silence. Le dur du père et l’agacé du fils. Ce dernier trouvait son père bien idiot et Drago le savait, mais il avait une telle abhorrait pour la magie qu’il lui était difficile de l’accepter surtout de la part de son fils, même s’il reconnaissait son utilité dans certaine situation.

Il se dirigea d’un pas lourd vers l’asiatique : « On n’a rien vu sortir. Tu penses qu’il est où ton dragon là ? » fut-il prit d’un léger doute.
acidbrain



_________________

« Drago bludvist est un fou-furieux, sans foi ni loi et surtout sans pitié.
Et s’il a battit une armée de dragon, que les dieux nous viennent en aide. »
STOÏCK THE VAST.

Pour me contacter, passez par Briar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 190
Cœurs enchantés : 478
Humeur : Baratine


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: « T'aurais pas vu un dragon ? » (mushu&drago)   Dim 24 Juil - 22:21

Mais si un dragon quoi ! Le truc qui crache du feu...
Mushu & Drago

Mushu était intérieurement divisé. D'un côté, il regrettait vraiment de ne plus avoir son apparence de dragon et les pouvoirs qui allaient avec. Sous cette forme, il aurait certainement pu se défaire avec facilité de la poigne de fer de Drago, en glissant façon anguille et sa petite taille lui aurait assuré d'échapper à ces hommes. D'un autre côté, il était également très content de faire cette rencontre sous sa forme humaine. Surtout après avoir appris que c'était lui que le dragonnier cherchait. Ce constat le rendit nerveux. S'il n'était pas dans une situation aussi précaire, peut-être s'en serait-il également senti un peu flatter. Un type comme Drago, qui avait déjà une armée impressionnante de reptile cracheur de feu avait fait tout ce chemin, monté une expédition avec une poignée de ces hommes triés méticuleusement (du moins, c'est ainsi qu'il visualisait la scène), juste pour l'attraper. Non ce n'était pas une bonne nouvelle, mais, d'un autre côté, on ne pouvait nier que son ego s'en retrouvait un peu caressé dans le sens du poil (ou des écailles).

Cependant, ego flatté ou non, il était hors de question de dire la vérité, même si les conséquences d'un bluff raté serait tout aussi douloureuse pour lui. De toute façon, Mushu n'avait pas vraiment le choix. Dans toutes les options qui s'offraient à lui, la douleur semblait être au programme. Autant choisir celle qui offrait une possible porte de sortie en prétextant avoir vu le dragon partir dans une autre direction. Au passage, il en profita pour justifier le bout de ces chaînes brûlées qui aurait pu le trahir. L'Asiatique fit de son mieux et attendit le verdict. D'habitude, il y avait toujours quelqu'un pouvant servir de bouclier humain pour assumer les conséquences de ces mensonges. Ici, il se retrouvait en première ligne, sans pouvoir se risquer à courir pour fuir à cause du guerrier plus mince que les autres qui lui tournait autour comme un requin et il n'aimait pas du tout ça.

Son interlocuteur lui broya un peu plus l'épaule et Mushu crut pendant un horrible instant que sa ruse n'avait pas pris. Avant qu'il ne puisse essayer d'arrondir les angles de son bobard ou de manifester la douleur qu'il ressentait, Drago le prit par la nuque pour le rapprocher de lui brusquement. Comme ce n'était pas un spectacle très rassurant, l'ex-dragon essaya de garder un maximum ces distances, autant que la poigne de fer à l'arrière de sa nuque le lui permettait.

"Trop aimable." Marmonna-t-il avec un sourire crispé quand il apprit qu'il était définitivement coincé en compagnie des guerriers. Il aurait volontiers précisé qu'il était peu probable que le dragonnier passe par où il était sorti, vu la différence de gabarit, mais la remarque disant qu'il mourrait dès l'instant où il arrêtera d'être utile lui fit définitivement renoncer à être honnête.

Avant qu'il ne puisse dire autre chose, il fut jeté dans les bras d'un membre de la troupe, non pas qu'il y gagnait au change, cela dit. "Je suppose que ce n'est pas le bon moment pour dire que je n'avais aucune intention de prendre position dans votre guerre." Commenta-t-il, tandis que Drago s'éloignait, plus pour lui-même que pour un éventuel interlocuteur.

Quand toute cette histoire sera derrière lui, Mushu se vantera certainement pendant des heures d'avoir réussi à cacher sa vraie nature au dragonnier. En attendant, il lança un bref coup d'œil à son nouveau garde. C'était connu que les hommes de main étaient bêtes. Sinon ils se mettraient à discuter les ordres. Le guerrier qui le tenait semblait correspondre au tableau peu reluisant qu'il se faisait de ces barbares. Mushu était tenté de se faire passer pour un djinn et de promettre un vœu en échange qu'on le laisser filer. Ce ne serait pas la première fois qu'il se ferait passer pour quelqu'un d'autre. Deux choses le retinrent. Premièrement, la crainte de voir sa situation empirée si son bluff parvenait aux oreilles de Drago. Deuxièmement, l'ex-dragon était trop occupé à suivre les mouvements du plus jeune sur les toits pour chercher à concrétiser un autre de ces bluffs. Il y avait un je-ne-sais-quoi chez Hillel qui l'intimait à être prudent. Peut-être l'impression que le jeune homme n'était pas dupe. Apercevoir furtivement les ombres signalant la présence d'autres dragons lui confirmèrent qu'une tentative de fuite ne le mènerait pas bien loin. Mushu poussa un soupir déprimé. Plus cette petite visite durerait et plus son mensonge deviendrait apparent. Où étaient donc les héros quand on avait besoin d'eux ?

Comme pour confirmer cette inquiétude, l'acrobate réapparut et échangea quelques mots à Drago. Heureusement, Mushu n'entendit rien des propos échangés. Sinon, il aurait certainement répliqué un truc du style : Ma dégaine ? J'aimerais bien voir de quoi vous auriez l'air après un traitement entre les mains de ce cinglé, monsieur le dragonnier incapable de reconnaître un dragon quand il en a un en face de lui. Bref, il se serait grillé tout seul, simplement à cause d'une pique fait à son orgueil. À la place, il comprit qu'on parlait de lui sans entendre les termes exactes échangés. D'instinct, il savait qu'il était découvert, en tout cas le plus jeune avait vite percé à jour son mensonge. Un simple échange de regard lui suffit pour en avoir la confirmation. Drago lui semblait seulement désappointer. Les deux interlocuteurs ne semblaient pas d'accord, après une bousculade, se fut un duel de regard silencieux qui se joua devant ses yeux. Oserait-il espérer y voir une faille à exploiter ?

Mushu n'eut pas le temps d'extrapoler, le petit duel silencieux semblait avoir pris fin et le dragonnier se dirigea avec une démarche impressionnante vers lui. Il se força à regarder Drago, alors qu'il était tentant de détourner le regard vers le plus jeune, bien moins imposant. L'ex-dragon ouvrit la bouche pour avouer qu'il ne s'avait pas. Toutefois, il se souvenait des paroles du guerrier si jamais il devenait inutile. "Il a dû être recapturé. Je ne vois que cela comme explication." Bégaya-t-il à moitié. "Je vous l'ai dit, un dragon avec des écailles rouges, impossible de le rater. C'est pour cela que j'ai préféré tenter ma chance de mon côté pour m'échapper. Je savais bien que je n'avais aucune chance en restant à côté d'un lance-flamme aussi voyant. En vérité, je parierais qu'il n'a jamais réussi à sortir du laboratoire de ce cinglé. Il a dû être re capturé peu de temps après que j'ai réussi à sortir de cet enfer de scalpel." Expliqua-t-il précipitamment. Cette fois, il ne conclut pas sa tirade par une nouvelle proposition de partir chacun de son côté. Mushu sentait bien, à ce stade de la conversation, qu'il n'allait pas se débarrasser de son 'escorte' aussi facilement. En fait, un nouveau plan était occupé à germer dans son esprit tandis qu'il improvisait. "Je pourrais... Euh... Vous montrez un passage pour faire une entrée discrète à l'intérieur, mais, sans vous offenser, je doute que vous arriviez à passer." Continua-t-il avec une grimace d'excuse. "Même moi, j'ai failli rester coincé, il faudrait plutôt quelqu'un comme lui, là..." Dit-il en faisant un geste du menton en direction d'Hillel. De base, Mushu avait donné priorité à son évasion, avec l'intention de revenir plus tard pour récupérer sa perle. Cependant, il y vit une possibilité, dans cette malheureuse rencontre, de potentiellement récupérer son bien plus tôt que prévu. Avec ces pouvoirs retrouvés, il pourrait semer cette bande peu recommandable. Surtout s'il n'y avait que le plus jeune qui l'accompagnait à l'intérieur. Il ferait alors d'une pierre, deux coups ! Du moins, si son plan fonctionnait. Oui, il était fou de faire un tel pari. Mais, d'une certaine façon, prendre ce genre de risque avait un petit côté grisant qu'il n'avait plus ressenti depuis longtemps. Il ne restait plus qu'à savoir si Drago allait tomber dans le panneau.
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 78
Cœurs enchantés : 2234


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: « T'aurais pas vu un dragon ? » (mushu&drago)   Lun 1 Aoû - 12:48

Mais si un dragon quoi ! Le truc qui crache du feu...
Mushu & Drago

Drago ne porta aucune attention aux petites remarques et paroles de cet être insignifiant. Aussi insignifiant que l’était ses paroles et auquel il ne préférait donc ne pas perdre le temps de répondre ou répliquer. L’objectif alors ne changea pas : ils devaient récupérer le dragon qui devait normalement se trouver dans une maison qui se trouvait désormais qu’à quelques mètres. Sauf qu’il y avait un nouvel invité à leur petite excursion. Reprenant tous leur ascension vers l’objectif, Drago fut arrêté en chemin par son fils qui lui n’avait aucune confiance en ce freluquet personnage. Après, il ne pouvait avoir confiance en personne ici, vu qu’ils étaient ennemis mais quelque chose clochait et il le sentait. Un don de sa mère, ou un instinct ? Peu importait. Il leur cachait quelque chose. Ce n’était peut-être rien, mais dans le pire des scenarios, il ne voulait pas finir dans un piège ou encore poignardé dans le dos. L’affrontement fut dur et encore le paternel se retint de lui ficher son unique paluche en pleine figure pour son arrogance. Hillel l’irritait et encore plus car après leur échange, il le faisait douter. Le chef barbare fit alors demi-tour pour se diriger avec humeur vers Mushu. Son ombre imposante et effrayante grandissait au fur et à mesure qu’il se rapprochait de leur captif dans l’obscurité de ce monde en plein milieu de la nuit.

L’Asiatique se mit alors à bégayer et parler, puis parler encore et toujours. Drago finit par soupirer en faisant craquer ses cervicales avant de l’attraper à la mâchoire, lui plaquant par la même occasion sa main sur la bouche : « Tu parles beaucoup trop, on te l’a déjà dis ? Maintenant, soit concis et précis. Je te laisse la chance de proposer une idée.»  et il le lâcha. Le jeune homme trop bien entouré par des hommes bien plus haut et large que lui pour la plus part lui parla alors qu’ils pouvaient les faire entrer. Drago se montra beaucoup plus docile et attentif. Le silence s’imposa pour une réflexion. Il jeta un oeil à son fils et ensuite à Mushu. Il hésitait. Il n’avait pas encore assez confiance en son fils pour lui laisser une telle mission. Ce dernier le savait, comme il savait que pour sa soeur, il lui aurait donné aveuglément son aval pour le faire. Il intervint avant que son père ne se décide à non catégorique.
« J’y vais ! avait-il accourut jusqu’à lui. Laisse moi faire !
_Non. Tull ira.
_Laisse moi faire, insista t-il la voix rauque. Dis toi que dans le pire des cas si je meurs, tu ne seras plus obligé de me trainer derrière toi… Si je m’en sors tu pourras enfin être fier. » et les paroles firent mouche. Drago ne vit qu’une chose dans son discours, c’est qu’il avait compris comment il marchait. Lui proposer deux solutions qui lui seront bénéfiques. Il ne lui répondit pas et se rendit alors au bâtiment qui les avaient amené loin de leurs territoires.

Tous arrivé devant une petite issue qui donnait sur la cave de la maison, Drago somma son fils de ne pas ressortir sans le dragon. Puis forcément, il n’avait pas oublié leur très cher ami et l’empoigna une nouvelle fois, mais par le col de son vêtement. Il le souleva à nouveau du sol. : « Pas de faux pas. S’il s’en sort pas, je te retrouverais et ta mort sera très lente. Crois moi. Enfin s’il ne s’occupe pas de ton cas en premier. C’est mon fils, je ne le sous-estimerai, c’est mieux pour ta survie. » lui avait-il siffler entre ses dents, surtout sans lui préciser qui était la mère de cet enfant. Hillel n’en avait rien entendu, et il passa le premier. Drago poussa Mushu vers sa minuscule entrée avec un regard pesant et froid, tous ses hommes dans le dos qui attendait aussi de voir s’il coopérait ou mourrait. Lorsqu’il vit le plus frêle pénétrer dans la cave de la maison avec son fils, il se disait qu’il aurait finalement du ramener la Bête du Gévaudan avec lui qu’il veille sur son fils.

Hillel atterrit avec agilité sur le sol humide. L’odeur de moisissure embaumait la pièce. L’Asiatique arriva après lui. Il dégaina son épée courte et de son arme fit signe à son partenaire de passer devant. Il le suivrait de près et ne le quitter pas de ses yeux à la lueur inquiétante et mystérieuse que lui donnait sa nature marine.  

acidbrain




HRP:
 

_________________

« Drago bludvist est un fou-furieux, sans foi ni loi et surtout sans pitié.
Et s’il a battit une armée de dragon, que les dieux nous viennent en aide. »
STOÏCK THE VAST.

Pour me contacter, passez par Briar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 190
Cœurs enchantés : 478
Humeur : Baratine


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: « T'aurais pas vu un dragon ? » (mushu&drago)   Jeu 18 Aoû - 12:15

Mais si un dragon quoi ! Le truc qui crache du feu...
Mushu & Drago

Mushu avait l'impression de jouer avec sa chance. Déjà qu'il ne semblait pas en avoir beaucoup, il se demanda distraitement si cela était prudent. Tenter de duper une première fois quelqu'un comme Drago était déjà risqué, et voilà qu'il tentait un deuxième bluff. Ce n'était pas très prudent. Hélas, maintenant qu'il était lancé, il était incapable de s'arrêter. Dans un monde parfait, il n'aurait pas dû en arriver là. Dans un monde parfait, son premier mensonge aurait dû suffire à ce qu'on le laisse tranquille. Sauf qu'on n'était pas dans un monde parfait. Bien sûr, il avait dû assister aux conséquences de son premier mensonge. À savoir que le dragon impressionnant et voyant qu'il avait décrit était introuvable. Puisqu'il était hors de question de dire la vérité, Mushu n'avait d'autre choix que d'improviser. Sans rire, s'il arrivait à s'en sortir, il aurait de quoi s'en vanter pendant des semaines. Tromper deux fois le féroce dragonnier !

Cependant, l'heure n'était pas encore à la vantardise. Il devait se concentrer pour rendre ces explications plausibles. Mushu n'eut pas besoin de se forcer pour paraître terrorisé. Jouer la carte de la peur était toujours une valeur sûre. Quelqu'un qui avait peur pour sa vie ne chercherait pas à mentir et qui ne serait pas terrifier de devoir se justifier devant Drago dont la réputation n'était plus à faire ? Il aurait fallu être fou. L'ex-dragon estimait ne pas appartenir à cette catégorie, malgré l'énorme risque qu'il venait de prendre. Il se voyait plutôt comme quelqu'un de désespérer, car, quoi qu'il choisisse, mensonge ou vérité, son instinct lui soufflait qu'il le paierait cher.

Comme une funeste confirmation à cette pensée, Drago lui saisit la mâchoire, mettant ainsi fait à son discours alors qu'il tentait d'y apporter quelques précisions. Mushu ne put taire un petit cri de surprise rapidement étouffé par la main plaqué contre sa bouche. Le message était plutôt clair. Lorsqu'il put faire de nouveau usage de sa langue, Mushu ne tenta pas de proposer à nouveau qu'on le laisse filer et préféra aller directement à l'essentiel. Il était temps de changer de stratégie. Puisqu'il ne pourra pas obtenir la permission de filer loin de cette escorte dont il se passerait volontiers, il allait devoir les semer d'une autre manière et peut-être, avec de la chance, arriver à récupérer sa perle en prime. L'ex-dragon n'osa pas fournir trop d'espoir sur ce dernier point qui constituerait sans aucun doute la cerise sur le gâteau de son plan.

De nouveau, il allait mélanger la vérité et le mensonge en proposant de faire rentrer quelqu'un à l'intérieur pour trouver le fameux dragon qui s'était fait certainement recapturer en un temps records. L'étroitesse du passage qu'il avait emprunté jouait en sa faveur puisqu'il éliminait d'office une bonne partie de la bande de barbares qui l'entourait. Mushu pouvait sentir le petit piquant provoquer par l'adrénaline, comme à chaque fois qu'il tentait un coup particulièrement risqué. C'était presque grisant et ce sentiment le conduisit à faire une première erreur en désignant un des plus minces comme proposition pour le suivre. Il avait très vite oublié la méfiance qu'il avait éprouvée envers le garçon, ne se concentrant que sur la tension qu'il avait perçue entre cette personne et le chef de cette expédition. Un élément qui allait certainement lui servir.

Le fait que la personne qui l'avait désigné était certainement la seule personne à l'avoir démasqué ne lui revint à l'esprit que trop tard, lorsqu'un silence de plomb tomba dans la conversation, le temps que Drago hésite en les regardants tours à tours. Tandis qu'une nouvelle dispute éclata, Mushu fit mentalement une petite prière *oui, oui, Tull ira parfaitement, prenez-le lui* bien qu'il ignorait qui était ce Tull. Chose qu'il ne découvrira jamais puisque le maigrichon trouva les mots pour convaincre le dragonnier. L'Asiatique étouffa un soupir résigné. Tant pis, il allait devoir prendre ce détail en compte dans la suite de son improvisation.

Si sa vie n'était pas en jeu, peut-être aurait-il pu compatir devant ce garçon qui semblait chercher désespérer à obtenir la fierté de Drago. Oui, le pauvre, il avait prévu deux solutions qui laissaient penser que le dragonnier en sortirait gagnant, sauf qu'il ignorait l'existence d'une option trois : il trouve le dragon, mais il n'y a pas de quoi en être fier. Et si le maigrichon avait deux sous de jugeote, il sentirait que c'était cette option la plus probable. De ce fait, Mushu ne put s'empêcher de se demander, tandis qu'on le traînait vers le batiment qu'il avait eu temps de mal à fuir, si ce Hillel n'avait pas, lui aussi, quelque chose en tête.

À cause de cette désagréable impression, Mushu ne pouvait savourer l'ironie des paroles de Drago sommant le maigrelet de ne pas ressortir sans le dragon. Cela restait cocasse lorsqu'on savait que le dragon en question était juste sous son nez. Avant qu'il ne puisse estimer s'il ne pouvait pas, tout de même, un peu savourer l'ironie de la chose, la triste réalité s'imposa de nouveau à lui puisque le dragonnier l'empoigna pour l'énième fois pour le soulever à nouveau du sol. Décidément ! Sur le moment, l'ex-dragon était trop occupé à craindre d'être finalement démasqué que de faire une remarque sarcastique sur cette tendance à le brutaliser.

Au lieu d'être démasqué comme il le craignait, il reçut les traditionnelles menaces. Et ta mort sera lente et blablabla. Si son plan fonctionnait, Drago ne le retrouverait jamais. Il trouvera une autre issue, faussera compagnie au fils de ce barbare et retrouvera peut-être sa perle dans cette tentative. Normalement. Son cerveau ripa sur un détail. Son fils ? La figure de Mushu se décomposa devant cette nouvelle. Il allait retourner dans le laboratoire de ce cinglé en compagnie de barbare junior ! Sur le coup, l'Asiatique n'eut pas le réflexe de se traiter d'idiot de ne pas l'avoir découvert plus tôt. Cela expliquait la tension entre Monsieur l'Alpha A et Junior ! Encore sous le choc de ce détail qui pourrait être un problème, Mushu se força à faire un sourire crispé suivit d'un hochement de tête silencieux.

En un rien de temps, il fut poussé vers la minuscule entrée. Hillel était déjà passé. Par pur réflexe, Mushu rectifia un peu sa tenue malmenée à cause de se barbare de Drago et sa manie de l'étrangler avant de suivre le mouvement. Il ne pouvait même pas savourer le fait de s'éloigner de la compagnie oppressante des dragonniers, puisqu'il se dirigeait vers la prison de laquelle il s'était donné beaucoup de mal pour s'évader et qu'il était concentré sur le fait de ne pas rester coincé dans l'étroit passage comme cela avait failli lui arriver à l'allée.

Il tenait ses bouts de chaîne dans ses mains pour éviter un maximum les tintements métalliques. En atterrissant, Mushu poussa un soupir qui était à la fois soulagé de ne pas être resté bloquer dans l'étroit passage et déprimé de retourner à la case départ. Son regard se posa sur une épée courte pointée vers lui. Instinctivement, il leva les mains pour signaler sa bonne volonté. "On se calme." Souffla-t-il. "Il n'est pas là pour regarder, tu sais, pas besoin de faire de l'excès de zèle." Ce n'était peut-être pas une bonne idée de toucher un point qui semblait sensible, mais l'ex-dragon commençait à être fatigué d'être malmené sans arrêt et, bien qu'il se méfiât d'Hillel maintenant qu'il savait de qui il était le fils, il le trouvait tout de même moins impressionnant que Drago.

Malgré cette pensée, il n'aimait pas le regard de barbare junior, il y avait quelque chose dans ces yeux qui m'étaient mal à l'aise, mais, paradoxalement, qui était aussi attirant. Mushu était donc bien content de s'arracher à cette contemplation en ouvrant la marche. Il n'osa plus prendre la parole, de peur d'alerter un des occupants. Si c'était le cas, il se servirait d'Hillel comme bouclier ou en profiterait pour filer dans une autre direction. Il improviserait. Ses pensées étaient plutôt concentrées sur sa perle. Ou le savant fou avait-il caché ce précieux objet ? Pendant qu'il réfléchissait à la question, l'Asiatique revenait sur ces pas. Détail qu'il ne réalisa que lorsque son regard cherchant frénétiquement l'objet perdu se posa avec horreur sur les bouts de chaînes fixés au mur, dont le bout était calciné comme celle qui pendait encore à ses poignets. *Oh non.* Songea-t-il. Ce n'était pas là qu'il voulait aller ! Enfin, oui, techniquement, c'était là où il était censé conduire Hillel à la recherche du dragon imaginaire, mais ce n'était pas là que LUI voulait aller. Aucune chance que sa perle se retrouve à l'endroit où il avait été tenu prisonnier, voyons !

Mushu se retourna vivement vers Hillel tout en esquivant un pas en arrière afin d'établir une petite distance de sécurité. "Et bien, il n'est pas là, essayons une autre pièce." Proposa-t-il avec un sourire qu'il espérait confiant. Il essayait de rester naturel alors qu'il essayait de conserver la distance qu'il avait creusée, se calquant au pas du maigrichon. Cette pièce brisait son joli mensonge. Il n'y avait aucune cage avec des barreaux calcinés comme il l'avait raconté. Seulement ces chaînes à lui qui pendait comme si la vérité s'amusait à le narguer. "Il y a une excellente explication à tout cela." Continua-t-il alors qu'il avait la certitude qu'Hillel venait d'assembler 1+1.

Foutu pour foutu, l'ex-dragon décida de puiser dans sa magie pour faire diversion. Alors qu'il se concentrait, ses iris devinrent jaunes et ses pupilles se fendirent, balayant les derniers doutes qu'il pouvait avoir le concernant. Il prit son souffle pour cracher du feu. Ne sortit de sa bouche qu'une flammèche ridicule, mais la diversion était là. Sans attendre, il se précipita pour essayer d'atteindre une autre issue puisqu'Hillel bloquait le passage.

acidbrain




lancé de dé : la puissance de la flamme du 'terrible dragon' :
résultat ici : http://nokindnessleft.forumactif.org/t580p25-des-lancers-en-folie#10944
1-2 : Une flamme impressionnante
3-4 : Une flamme d'une taille moyenne / respectable

5-6 : Une petite flammèche de rien du tout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 78
Cœurs enchantés : 2234


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: « T'aurais pas vu un dragon ? » (mushu&drago)   Mer 14 Sep - 23:02

Mais si un dragon quoi ! Le truc qui crache du feu...
Mushu & Drago

Hillel était entré dans la petite lucarne qui donnait sur les sous-sol de la sombre et imposante bâtisse. Il y avait un énorme mur qui entourait la propriété, piqué de pointe en fer tordues et rouillées. Drago avait proposé d’en envoyer un autre et même leur nouveau compagnon de galère avait confirmer que ça irait. Mais il avait eu gain de cause et c’était lui qui allait sûrement se tirer une balle dans le pied et espérer briller aux yeux de son père. Il aurait pu jouer les fils modèle le temps d’obtenir l’héritage de sa domination. Mais non, il avait son caractère, celui qu’il tenait de sa mère et la fierté de son père. Et leur grand sujet de conflit était l’utilisation de la magie. Mushu, du moins celui dont il ne savait le nom arriva juste derrière lui. Il en avait profité pour faire un rapide balayage de la pièce et l’observer. Pas grand chose. Elle paraissait peu utilisé. Il restait un manche à balai sans poil déposé contre le mur, une étagère branlante et qui penchait légèrement sur un clou plié était couvert de poussière et de toiles d’araignée. Il y avait un pot en terre cuite avec un fermoir en métal. Quelques caissettes de bois étaient vulgairement superposées. Il y avait aussi un meubles avec des vieilles bouteilles en verre épais tout aussi poussiéreux, les bouchons couverts de cire. Sûrement du bon vieux vins oubliés.

Il intimida alors l’étranger l’épée pointé en sa direction et celle qui devait prendre. Soit les devants. L’autre homme se mit à râler et lui demanda de se calmer avant de frapper gentiment là où ça pouvait faire mal. Hillel leva un sourcil face à son affront et son regard s’assombrit. Il se pinça la lèvre d’agacement et trahissait que sa pique l’avait touché. « Je t’ai demandé de parler ? Tu m’amènes là où était le dragon et on en parle plus. Si on le trouve, tu as la de chance, si on ne le trouve pas, je vais devoir forcer certaine chose. Comme la fin de ta vie par exemple » siffla t-il à l’asiatique. Ce dernier finit par avancer après qu’il ait longuement eu le temps de le jauger et essayer de percer ses pensées ou ses attentions. Ils sortirent de cette petite salle étroite et humide pour s’aventurer dans une autre. Le plus vieux regardait un peu partout, alors qu’Hillel faisait sûrement l’erreur de n’être concentré que sur son acolyte. Son pas était léger, il glissait sur le sol, se fondait dans les ombres. Sa soeur était plus mastoc, brute et rentre dedans, à son opposé lui était plus discret, traitre et précis.

Il y avait des rivets en fer au mur et des bouts de chaîne à la maille lourde qui pendait. Autour quelques meubles simples, avec même un plateau terne inox. Puis plus loin, à l’opposé des liens brisés, quelques ustensiles peu reluisants. Des lames, des choses inexplicables avec des pointes ou munis de vis pour les resserrer. Il resta silencieux, reportant son attention au prisonnier. Un peu plus loin, il y avait un autre endroit où l’on pouvait attacher quelqu’un. Mais les chaînes étaient intactes. Et le pire de tout, il n’y avait pas de « cage » comme il l’avait indiqué. Hillel sourit et suivit le dragon (ou menteur) dans l’autre pièce. C’est alors que l’asiatique se retourna. Hillel recula d’un pas, et se défendit de son épée tenue fermement devant lui pour la forme, une main qui déjà faisait trembler quelques tuyaux au-dessus de leur tête alimentés d’eau. Le fils Bludvist eut un rictus narquois.

Un geste de la main et il murmura :« Qui prope » puis la porte devant Mushu se ferme violemment. C’était trop simple. Un sort de base que même sa jumelle était capable de maitriser. « Mais ne soit pas si pressé. Ne bouge pas. » fit sa voix, suave et résonnant presque, envoutante. « Je ne te veux aucun mal. Reviens vers moi… Je sais ce que tu es. Je veux te protéger contre mon père. Viens me voir » finit-il ses paroles complètement trempées de son pouvoir de séduction marine. Il lui tendit gentiment la main, le regard concentré sur Mushu pour qu’il s’approche. « Tu es le dragon n’est-ce pas ? » commença t-il pour première question. « Pourquoi être revenu ici ? T’es simplement idiot ou... » cherchait-il d’autre réponse, approchant d’un pas lent vers l’Asiatique. Il glissait vers lui.
acidbrain




Oui : Pouvoir marche de ouf !
Non : C’est pas trop ça, Mushu sent que quelque chose cloche, qu’il a envie de lui répondre mais au fond de lui, il sait qu’il ne faut pas. En gros, il est entre deux, comme un matin de gueule de bois.

_________________

« Drago bludvist est un fou-furieux, sans foi ni loi et surtout sans pitié.
Et s’il a battit une armée de dragon, que les dieux nous viennent en aide. »
STOÏCK THE VAST.

Pour me contacter, passez par Briar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 673
Cœurs enchantés : 7305


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: « T'aurais pas vu un dragon ? » (mushu&drago)   Mer 14 Sep - 23:02

Le membre 'Drago Bludvist' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Oui-Non' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 190
Cœurs enchantés : 478
Humeur : Baratine


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: « T'aurais pas vu un dragon ? » (mushu&drago)   Mer 21 Sep - 23:37

Mais si un dragon quoi ! Le truc qui crache du feu...
Mushu & Drago

Mushu n’avait qu’une envie, fouillé la moindre caissette, la moindre bouteille vide pour chercher sa perle. En réalité, il avait deux envies. La deuxième incluait une folle envie de chercher une autre issue pour fausser compagnie aux barbares qui l’attendaient dehors. Hélas, que se soit pour l'un ou l'autre de ces objectifs, il devait se contenir en présence d’Hillel. S’il commençait à fouiller tout ce qui était à sa portée, l’ancien dragon paraîtrait immédiatement suspect. Comment faire ? L’Asiatique avait eu un plan... Non, il avait plutôt suivi une idée folle et il essayait d’improviser autour, maintenant qu’il était revenu à l’endroit qu’il avait eu tant de mal à fuir. À l’intérieur, il avait espéré sentir la présence de l’objet magique qu’on lui avait arraché. Après tout, la perle était resté un siècle au minimum dans son ventre. Ce genre de chose devait créer des liens, non ? Non. Il s’était trompé. Ne restait plus que son plan B : fausser compagnie au fils de Drago, trouver une autre sortie et revenir plus tard pour récupérer son bien, avec Mulan idéalement, mais, dans sa situation, il se contenterait de n’importe quel héros.

En parlant du fils de Drago, celui-ci le menaça vite avec une épée. Bon, la situation n’était VRAIMENT pas comme il l’avait espéré au départ. Cela crevait les yeux qu’Hillel ne ressemblerait jamais à son père (le manque de muscle était un sacré bon indice). L’ancien dragon avait espéré négocier, trouver un terrain d’entente, n’importe quoi pour ne pas se faire de nouveau malmener. Nouvel erreur, Hillel semblait bien décidé à jouer les durs, même s’il n’était pas taillé pour le rôle. C’était bien sa veine ! Mushu n’avait pu s’empêcher de déclarer qu’il n’y avait aucun besoin de faire de l’excès zèle en l’absence de Drago. Avec le recul, ce n’était sans doute pas très malin de dire ça. Pourtant, l’Asiatique ne put s’empêcher de penser que l’œillade sombre qu’il reçut en retour n’était pas aussi imposante que la poigne de fer du dragonnier en chef. Mushu croisa les bras et leva un sourcil pour montrer qu’il était moyennement impressionné. Pourtant, Hillel venait clairement de le menacer. « Et tu ferais quoi après m’avoir tué ? Tu n’auras toujours pas de dragon. » Souligna-t-il. Aussitôt, il releva les mains en signe d’apaisement, conscient qu’il était allé trop loin avec les nerfs de quelqu’un qui (même s’il restait moins impressionnant que son père) tenait tout de même une épée. « C’est bon, c’est bon. J’obéis. Je voulais juste dire qu’il n’y avait pas besoin de me menacer sans arrêt. »

Sur ces mots, il tourna le dos au fils de Drago pour mener la marche. En vérité, il ne savait pas où il allait. Il était concentré sur une solution afin de mener à bien son plan B et la trouille de tomber sur une présence ennemie. Instinctivement, il était revenu sur ces pas, conduisant Hillel vers la pièce où pendaient les chaînes qu’il avait carbonisées en partie pour se libérer. Mushu se pétrifia d’horreur en réalisant son erreur. Chaque détail de cette pièce criait la vérité. Il n’y avait pas de cage, pas de dragon impressionnant, une seule paire de chaînes calcinées. L’Asiatique réfléchit à toute allure, avec une vitesse que seule la panique et le désespoir conjugué pouvaient vous donner. Hillel bloquait le passage, et, de toute façon, Mushu n’avait aucune envie de revenir sur ces pas pour retomber sur Drago et sa bande. Sa seule option était l’autre issue. Il tenta le tout pour le tout en se ruant vers sa seule possibilité de sortie.

La porte se ferma violemment avant qu’il puisse la franchir. L’ancien dragon jura intérieurement. C’était donc ça le sentiment bizarre qu’il avait envers monsieur Alpha Junior, ce dernier savait manier la magie. Mushu jugea la serrure du regard. Faire un essai pour contrer la magie d'Hillel avec la sienne ne le tentait pas vraiment après son précédent essai désastreux. La voix d’Hillel le coupa dans ces pensées. Elle semblait… Différente. Il ne savait pas en quoi, seulement la sensation qu’il avait terriblement envie de l’écouter. Mushu se retourna lentement, comme un animal prit au piège, ce qui n’était pas loin de la vérité puisqu’il se retrouvait littéralement dos au mur. Pendant ce temps, Hillel lui demanda de revenir en lui assurant qu’il allait le protéger de Drago. Cela puait le mensonge et pourtant l’ancien dragon le crut. Il ne savait pas pourquoi, ce n’était pas une question d’argument, plutôt une confiance aveugle en cette voix. Il semblait plus détendu, à croire que ces quelques paroles et cette main tendue suffisaient à lui assurer qu’il ne courrait plus aucun danger. Ce qui était une pensée fort agréable étant donné le nombre de mésaventures qui lui était tombé dessus depuis qu’il était arrivé ici. Il ne voyait aucune raison de ne pas obéir, alors il s’avança, comblant doucement la distance qu’il avait pourtant instauré lui-même il y a à peine quelques instants de cela.

De même, lorsque la première question tomba, Mushu ne pensa pas un seul instant à mentir. « Oui c’est moi. » Avoua-t-il avec un petit sourire fier, comme si cette révélation devait le rendre soudainement imposant aux yeux de son interlocuteur. Si cet aveu était déjà une énorme source d’ennui potentiel pour lui, ce n’était rien en comparaison à la suite. Il ne réagit même pas lorsqu’Hillel lui demande s’il était idiot, alors que ce genre de remarque le faisait toujours sortir de ces gongs en temps normal. Quelque chose n’allait pas et il était incapable de le réaliser, encore moins de réagir en conséquence. « C’était le seul moyen d’échapper à ton père. Je voulais te jeter dans le premier piège qu’on rencontrera pour te fausser compagnie, trouver une autre issue pour fuir et… » Il avait dit tout cela avec une certaine nonchalance, et un haussement d'épaule lorsqu'il parla de faire tomber le fils de Drago dans le premier piège venu (comme pour dire "hey, sans rancune") puis son assurance fondit et il sembla hésitant pendant un bref instant. Pouvait-il parler de la perle ? Le doute disparut vite. Pour une raison qui lui échappait, il se sentait incapable de cacher cette information à son interlocuteur. «  Il y a aussi quelque chose que je veux récupérer. »
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 78
Cœurs enchantés : 2234


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: « T'aurais pas vu un dragon ? » (mushu&drago)   Dim 23 Oct - 0:27

Mais si un dragon quoi ! Le truc qui crache du feu...
Mushu & Drago

Le jeune étranger avait l’air de se prendre un rigolo et avait tenté de partager son humour avec Hillel et cela sans résultat. Le brun, fils du dragonnier l’avait jaugé avec un tel dédain qu’on ne savait de qui il le tenait, si c’était de son père ou sa mère. Le pire dans cette histoire c’est qu’il avait encore visé juste et avec une certaine légèreté que ça pouvait presque passer. On n’aimait pas trop chez les Bludvist qu’on joue avec leur corde sensible. Il n’avait pas totalement tord pour le dragon. S’il mourrait, il ne le trouverait peut-être pas. Du moins pas aussi facilement que ce plan le laissait préméditer. Pas pour Hillel qui cherchait à être seul avec l’asiatique et ce fut pour le coup, une mission réussie. « Si tu faisais moins le con, on te menacerait pas sans arrêt… » n’avait-il pu s’empêcher de répliquer avec une voix sifflante. Ca il le tenait de sa mère. Et il n’y avait pas que ça.

Ils continuaient à s’aventurer dans les sous-sols de la bâtisse en triste état. On ne faisait pas souvent le ménage et l’humidité dominait votre odorat et la poussière agressaient doucement votre gorge. L’étranger voulut alors se sortir de cette situation. Qu’il s’échappe, Hillel s’y attendait. De voir des flammes déjà beaucoup moins. Il le soupçonnait bien d’avoir un rapport avec le dragon, mais peut-être pas exactement celui-là. Tout devenait beaucoup plus intéressant. Il avait fermer la porte juste derrière Mushu, le dragon tant recherché, avant qu’il ne pense à prendre la fuite et lui planta son regard froid et envoutant dans le sien. Son charisme débordait et il posait les questions d’une voix presque suave. Le reptile au coeur incandescent était tombé dans le piège. Le rictus d’Hillel ne cessait de s’étirer sur son visage. L’asiatique répondait bêtement alors que le fils de barbare s’approchait lentement de lui comme une pieuvre prêt à le dévorer. Il confirma alors ses nouvelles hypothèse. Il était le fichu dragon qui l’avait obligé à suivre son père jusqu’ici. D’habitude c’était toujours le rôle d’Hazel, mais malheureusement elle était occupée à l’autre bout de la carte avec Shan Yu vu qu’elle avait déjà hérité d’une partie de l’armée du paternel.

« Je vois que tu étais plein d’espoir… Te débarrasser de moi en me jetant dans un piège, vraiment ? Tu devrais te sortir de la tête que je ne suis que le fils d’un grand barbare… Tu ne sais pas tout de moi… » lui attrapa t-il la gorge, les ongles enfoncé dans son cou comme un rapace se jetant sur sa proie. Il approchait son visage tout prêt du sien et affichait un sourire carnassier. « Tu cherchais quelque chose ? Ca pourrait nous servir ? Dis moi, qu’est-ce que c’est ? Pourquoi tu la veux. » avait-il dit presque sur un ton naturel, instaurant une sorte de confiance imaginaire. Il vint lentement glisser son visage à côté du sien pour finir par murmurer la phrase au creux de son oreille. Il serra un peu plus sa prise sur sa gorge. La porte s’ouvrit lentement derrière lui sans qu’aucun des deux n’aient eu besoin d’user de ses mains.. Il le jeta vers la porte qu’il comptait prendre. « Trouve ton objet et on s’en va… Tu vas être docile. Un adorable petit agneau… Et tu arrêtes de jouer au con avec moi. Je ne suis pas qu’une brute épaisse comme mon père. Ce n’est pas lui le pire dans la famille... » et il avait raison. D’un moulinet il abattit son épée derrière la cuisse de l’asiatique, fendant presque le nerf sciatique. Juste de quoi s’assurer qu’il prendrait pas la fuite en détaillant comme un lapin.

S’il ne voulait pas avancer, il l’aurait poussé une nouvelle fois et emboitait son pas pour le suivre de près.

acidbrain



_________________

« Drago bludvist est un fou-furieux, sans foi ni loi et surtout sans pitié.
Et s’il a battit une armée de dragon, que les dieux nous viennent en aide. »
STOÏCK THE VAST.

Pour me contacter, passez par Briar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « T'aurais pas vu un dragon ? » (mushu&drago)   

Revenir en haut Aller en bas
 
« T'aurais pas vu un dragon ? » (mushu&drago)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» LE DRAGON BOAT
» L'Amérique, l'Amérique, je veux l'avoir et je l'aurais !
» Anniversaire dragon
» collection de dragon
» Red Dragon (édition limitée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kindness Left :: Le monde des Contes :: Grey Cloud :: Burtonland :: Halloween Town-
Sauter vers: