AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le sens du goût ne fait pas défaut qu'avec les saveurs alimentaires. [PV Peter Panini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: Le sens du goût ne fait pas défaut qu'avec les saveurs alimentaires. [PV Peter Panini]   Dim 27 Mar - 22:52


Le sens du goût ne fait pas défaut qu'avec les saveurs alimentaires...
Ce tee-shirt, je m'en souviendrais toute ma vie. Il
est temps qu'on te fasse un petit relooking, Pete !

Quand le manque de quelque chose ou de quelqu'un se faisait ressentir, il utilisait toujours la même méthode pour en surmonter l'épreuve. Elle était loin d'être la meilleure de toutes et parmi les moins conseillées mais il l'employait depuis son enfance. C'était donc une habitude pour lui de faire appel à son don de voiler les faces plus en détresse qu'elles ne se le laissaient alors percevoir. La bonne vieille et fidèle méthode de la fuite et de l'omission de l'objet qui lui tiraillait l'esprit. Sauf que, cette fois, il n'était pas question d'oublier quoique ce soit. Il avait juste besoin d'alléger sa peine, en pensant à autre chose. Mais ne faisons pas paraître sa situation pire qu'elle ne l'était réellement. Smash a été douer pour s'intégrer, notamment depuis qu'il avait accepté de travailler au service de et chez Granny. Il n'en était pas à pleurer Neverland ou à tomber en état de dépression dû à l'absence plus longue qu'à l'accoutumée de son frère et sauveur, Peter Pan. Toutefois, il lui arrivait simplement de ressentir ce fichu et très désagréable pincement au cœur. Ce momentané mais pas moins douloureux mal du pays. Peter était revenu plus d'une fois lui réclamer des rapports de l'objectif qu'il lui avait donné, bien que le terme que j’emploie ici soit un tantinet trop professionnel. En revanche, il n'y avait plus d'enfants perdus qui criaient, jouaient, bataillaient et couraient partout. En comparaison, cette petite ville était comme la mer un jour sans vent. Autrement dit c'était le calme plat ou presque. Ici, aucun risque de voir une bête sauvage menacer de te sauter à la gorge ou de voir un indien surgir de nulle part pour te tirer une flèche dans le thorax. On pouvait voir ça comme des vacances en quelque sorte. Des vacances en orient quand tu avais mené ta vie en occident ou même l'inverse. La comparaison restait similaire à son cas dans les deux sens.

Comment s'était passée cette nouvelle journée ? Eh bien, bien. Durant son service, il avait été charger de faire une petite course urgente au supermarché pendant que les femmes menaient le Café. C'est que c'étaient elles qui commandaient là-dedans. Ce qui avait tendance à amuser Smash plus qu'à le rendre perplexe ou grincheux de se faire commander par la gente féminine. Sauf quand cette gente féminine s'amusait à le charrier mais nous n'avons pas à nous en faire pour lui, il savait se défendre même face à cette relativement nouvelle espèce de "menace" que représentaient ces dîtes dames. Dames dont l'établissement en charge manquait cruellement et expressément de... Ah je vous vois venir ! Vous croyez qu'il a cassés tous les verres et qu'il reste plus rien pour boire votre doux petit jus de raisin alcoolisé en accompagnement de votre bon steak bien saignant et de vos tendres haricots verts amoureusement assaisonnés du midi hein ? Et bah nan ! Je vais vous décevoir mais il ne leur manquait autre qu'un innocent condiment que tout le monde semblait s'arracher en ce moment : de la moutarde. Au passage, achètes quelques asperges Clive, tu seras gentil. Pense à prendre du café en poudre aussi. Donc voilà, le petit plus de la journée cette petite virée très sympathique au supermarché. Allons-y gaiement ! Ah ça, ça change complètement de Neverland. Mais vous voulez que je vous dise ? Même si ça faisait partie de son travail, elles méritaient bien qu'il leur rende ce service sans même penser à broncher. De toute façon, il passait sa vie à être serviable, c'était dans sa nature. Même s'il l'avait oublié, il l'avait déjà été avant de rencontrer Peter car il aidait ses parents à prendre soin de leur bétail. Il aimait ça. Il aimait les bêtes et il aimait aider. Aucune de ces deux caractéristiques n'a jamais changé chez lui. Il s'est seulement endurci et centré sur une personne en particulier. Ça l'a rendu plus hostile aux prédateurs et plus égoïste envers les autres d'une certaine manière. Ceux qui connaissent bien Smash comprendront ce que je veux dire.

A son retour, il était passé par la rue arrière du restaurant, discrétion oblige. Mais un petit bruit métallique l'avait stoppé en roulant et en atterrissant au sol à quelques pas de là où il se tenait. Qu'est-ce que c'était ? Par réflexe, il s'était retourné vers la source du son dans le but de voir la petite forme animale miroiter assez près de lui pour en discerner l'espèce. C'était un oiseau dans sa pose la plus simple. Fronçant les sourcils, il s'était rapproché puis accroupi pour examiner l'élément de plus près. Il l'avait tourné et retourné dans sa main libre, son sac plastique posé à sa gauche sans qu'il ne l'ai lâché, tandis qu'un pressentiment s'insinuait en lui. Des cartons étaient alignés en vrac le long du mur d'en face. Ils étaient ouverts et remplis de petits objets similaires, de formes diverses, animales ou autres. Les boîtes pleines devaient peser au moins 10 kilos chacune. Alors qu'il plissait vaguement les paupières, Smash avait relevé la tête vers le ciel bleu pour le scruter un instant durant. Puis finalement, sans y faire attention, il avait machinalement mit le petit oiseau dans sa poche avant de rentrer au Granny's. A la fin de son service, les cartons n'étaient plus là. En revanche, quelqu'un l'y attendait de pieds fermes et même s'il s'y était partiellement attendu, Smash en était resté stupéfait l'espace de trois bonnes secondes lorsqu'il qu'il fut tout juste sorti du restaurant, un beignet au sucre de la taille d'une balle de golf dans le bec et un autre dans la main. Sur le coup, il avait eu les yeux ronds comme des billes et puis un de ses sourcils s'était arqué en lorgnant le tee-shirt... original et... très voyant de son visiteur. Souriant soudainement avec espièglerie, il vint se placer en face de lui pour observer cette "merveille" de couture jaune canari imprimé d'un splendide arc-en-ciel non pas surmonté de nuages blancs mais de cœurs multicolores... Au nom de son Ombre, mais où avait-il trouvé ce haut ??

- Magnifique ta trouvaille, Pete. T'as dû agresser un gamin de six ans pour t'en emparer ? Mais c'est vrai qu'il en vaut le coup ce tee-shirt. Jaune pétard, bandes rouges flash, gros arc-en-ciel, cœurs adorables... J'adore. Ça fait penser au pays. C'est un clin d’œil, c'est ça ?

Il aurait levé un pouce s'il l'avait pu mais ses dix doigts étaient occupés. C'était frustrant... Il aurait bien joué un peu avec ce maillot. Non mais sérieusement, un tee-shirt comme celui-là, il l'aurait forcément vu et il avait aucun souvenir de l'avoir aperçu dans une boutique. Peut-être que c'était le genre de boutique de vêtements où il ne mettait pas les pieds justement... Mais d'où il le sortait ? Smash ne pouvait pas s'empêcher de sourire avec amusement alors qu'il s'efforçait de ne pas rire, même si son envie était légère. Ne le cachons pas aussi, il était bien content de le voir. Même ainsi accoutré...

copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le sens du goût ne fait pas défaut qu'avec les saveurs alimentaires. [PV Peter Panini]   Sam 2 Avr - 13:53

Storybrooke … oh je ne pouvais pas dire que je découvrais car j'étais loin d'en être à mon premier voyage déjà ! Et même sans cela, j'avais visité les zones les plus modernes du monde des contes mais plus encore, moi même je venais de ce monde ci à l'origine, bien qu'à une autre époque, et il m'arrivait d'y faire des tours de temps en temps pour chercher quelques nouveaux enfants perdus. Alors tout ce qui était voiture, électronique, tout ça tout ça, cela ne me faisait même pas hausser un sourcil, ça n'avait strictement rien de nouveau. Oh je ne disais pas que je serais capable de vivre dans ce monde ! Loin de là même et pour diverse raison, mais disons qu'il ne me surprenait pas ! En savoir les mœurs après était une toute autre chose avec laquelle je ne voulais pas m'ennuyer et c'est bien pour ça que j'avais envoyé Smash ainsi que deux autres enfants sur place pour effectuer ce job à ma place pour que je n'en retire que les avantages. Et c'était bien dans l'optique de voir où en étaient mes petits poulains que j'étais aujourd'hui dans la petite ville du Maine, désirant bien demander un apport à mon bras droit et aussi le surveiller … n'aimant pas vraiment le savoir seul dans cet endroit ne bénéficiant pas des avantages de Neverland si vous voyez ce que je veux dire, même si l'idée était la mienne à la base.

Enfin, avant tout, il fallait que je m'habille quelque peu ! En effet, le look totalement déchiqueté et du siècle dernier risquait de faire assez tâche au milieu de tous ces gens adaptés à la vie moderne. Jouant la carte de la discrétion, je me baladais en ville afin de trouver de quoi faire … les boutiques étaient hors de propos, trop de monde à l'intérieur, sinon trop de vacarme si je décidais d'en vandaliser une. Non, à la place je me déplaçais en volant rapidement vers les petites maisonnées, celle disposant d'un petit jardin où certains habitants aimaient à faire sécher leur linge en extérieur. Là était ma mine d'or ! Des vêtements à portée de main et, normalement, adaptés à la vie dans cette ville. Je passais donc d'un jardin à l'autre, regardant les divers bout de tissu et faisant des courses rapides : Du moment que ça m'allait tout était bon à prendre ! C'est ainsi que je finis avec un jean un peu trop long pour moi, un magnifique t-shirt jaune avec un arc en ciel en son centre ; en vrai je l'aimais bien pour le coup ; et … des chaussettes blanches … eh bien oui, les gens n'avaient pas vraiment pour habitude de faire sécher leurs chaussures sur des cordes à linge ! Tant pis, cela serait suffisant pour faire illusion. Il était temps que j'aille faire la surprise à mon très dévoué Smash.

J'avais donc quitté les habitations pour me rendre vers le Granny's Dinner, lieu de travail de mon bras droit. Comment le savais-je ? Tout simplement car j'avais interrogé ses deux camarades avant bien entendu ! Car oui, j'étais génial ! … mais bon, fallait pas pousser non plus, j'étais pas omniscient, même si je voulais faire croire le contraire. J'allais donc dans la ruelle à l'arrière du petit commerce, prêt à attendre la fin de son shift. Enfin, d'abord je m'étais perché en hauteur, sur un toit, juste histoire de l'observer un peu faire l'esclave pour une vieille dame … comment pouvait-il ? Sans doute le sens du devoir … je souriais en coin en voyant sa situation, pauvre chou, qu'est-ce que j'avais été vilain en lui donnant ce boulot ! Profitant d'un petit moment où il était partit faire une course, j'en profitais pour fouiller les cartons qui se trouvaient dans la rue … pour le coup le contenu me surprenait ! J'avais du mal à voir ce que les habitant de cette ville pourrait bien vouloir faire avec ces représentations miniatures d'animaux cela dit … cela dit cela allait me servir, attrapant un à la forme d'un oiseau, je reprenais ma position en hauteur, avant de le lancer au moment du retour de Smash, restant camouflé hors de sa vue. C'était juste là un petit indice, à voir si son esprit était resté aussi vif que dans mes souvenirs.

Puis vint enfin le moment que j'attendais tant : La fin de sa journée … débarquant hors du dinner, des beignets plein la bouche tandis que je l'attendais tranquillement dans la rue cette fois, adossé contre un mur. L'effet de surprise était là ! Mais pas vraiment pour la raison à laquelle j'aurais pensé. Je quittais le support que m'offrais le mur pour me redresser tandis qu'il s'approchait de moi, l'air semble-t-il amusé même si je voulais croire qu'il était surtout content de me voir. « Il est génial, hein ? Et non, je n'ai agressé personne ! … Même si j'aurais pu, cela n'aurait pas été con tiens … Pour la prochaine fois ! » Le pire dans tout cela c'est que j'étais sérieux dans mes propos, j'envisageais réellement de piquer les fringues du premier ado venu la prochaine fois, cela m'éviterais de faire une dizaine de jardin pour trouver de quoi faire. « Et ouai voilà, c'est pour créer l'effet nostalgie ! » Je lui piquais alors un des beignet qu'il avait dans la main avant de mordre dedans une première fois, ayant un mouvement de recul sous la surprise tant je ne m'attendais pas à ça avant d'en reprendre une nouvelle bouchée tel un morfale. C'était bon cette merde ! Je le regardais alors, du sucre plein le contours de la bouche, avant d'ajouter « J'espère au moins que tu es content de me voir ! Bien la vie parmi les adultes chiant ? J'ai vu que tu étais devenu larbin, ça va, tu le vis bien ? » J'avoue, mon ton était un peu moqueur et mon sourire qui s'étirait en coin ne faisait que confirmer ce fait.
code by sixty


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le sens du goût ne fait pas défaut qu'avec les saveurs alimentaires. [PV Peter Panini]   Sam 9 Avr - 17:33


Le sens du goût ne fait pas défaut qu'avec les saveurs alimentaires...
Ce tee-shirt, je m'en souviendrais toute ma vie. Il
est temps qu'on te fasse un petit relooking, Pete !

L'indice, désormais bien à l’abri dans la poche de son jean, voilà ce qui lui avait fait anticiper la suite : la visite imminente de Peter. Cette surprise en était réellement une ceci-dit car tout le reste de son service il avait été impatient d'en finir avec sa journée. Parfois il jetait même quelques regards à travers les vitres, au cas où Pete déciderait de faire une apparition en se cachant dans le décor. Techniquement, il était caché dans le décor en cet instant précis. Mais où exactement ? Smash avait bien sa petite idée, l'oiseau avait dû se percher sur le toit du bâtiment à côté duquel il avait trouvé la curieuse petite figurine métallique et ses nombreuses consœurs. Mais d'ici à ce qu'il termine son heure, il pouvait très bien changer de position. Ce n'était pas un problème. Ce qu'il ne voulait pas, c'était le faire trop attendre -et accessoirement ne pas attendre davantage lui-même-. Alors une fois la note d'un énième client encaissée, il s'était approché de Granny pour lui demander la permission de terminer son service maintenant. La raison ? Un rendez-vous très important qui venait d'être avancé, on lui avait fait signe depuis le trottoir d'en face. Son heure perdue, il la rattraperait en l'ajoutant à son horaire du lendemain. Le marché conclu, il était parti remettre ses vêtements de civil. Son costume propre de serveur restait sur place. Toutefois, avant de sortir par la rue arrière, il était retourné au comptoir chiper deux beignets aux sucres dans une large coupelle fermée d'un couvercle en dôme transparent et remplie depuis le matin qui n'avait pas cessée de le narguer de toute la sainte journée. Et toc ! Il prenait sa revanche.

C'était donc les mains pleines qu'il était arrivé à la porte. Son coude s'occupait d'ouvrir l'anse par une petite pression vers le bas tandis que son épaule poussait le battant. Ses dents avaient mordu à cet instant dans un des beignets maintenus en l'air quand une silhouette était entrée dans son champ de vision. La porte avait claqué dans son dos. Lui, s'était figé comme une statue. La respiration brièvement coupée. Il était là, à l'attendre, appuyé contre un mur. Smash s'attendait à le voir mais pas directement à sa sortie. Alors oui, la surprise avait fait son effet mais... Qu'est-ce que c'était que ce t-shirt ?? Le bras droit de Pan repris dans sa main le beignet qui était dans sa bouche en observant l'habit jaune. Il ne savait pas s'il l'aimait bien ou non... Sans doute était-ce entre les deux. En tout cas, il était amusant. Surtout qu'il était trop petit pour son chef favori. Et puis, l'arc-en-ciel lui faisait justement penser à quelque chose de familier alors il voulait bien être indulgent quant à ce haut flashy à thème enfantin. L'enthousiasme de son frère pour sa trouvaille le fit sourire puis plus franchement rire quand il trouva son idée d'agression assez bonne pour la relever alors que c'était une plaisanterie.

- Attaque-toi à quelqu'un de ta taille alors parce que là... Soit c'est trop petit. Il vise le t-shirt des yeux. Soit c'est trop grand. Puis le pantalon qu'il pointe de l'index. Puis si tu crois qu'on va pas te remarquer si tu te ballade en chaussettes...

Le pire c'était qu'il était beau quand même avec cette allure. Ce sont bien que des fringues. Encore que son haut n'était pas si petit que ça mais sur Peter il avait un rendu un peu étriqué. Enfin s'il était pas à l'aise, il aurait mis autre chose. Du point de vue Smash, il aurait très bien pu se pointer torse nu, ça aurait été niquel. C'est juste qu'il faisait pas assez chaud pour se croire à la plage. Haaa, il avait bien vu pour l'effet nostalgie ! Le motif était parfait pour lui rappeler Neverland. Oui, d'accord, pour cette raison précise il l'aimait bien.

[color:eaf6=#6666ffr]- Bah c'est réussi ! C'est toi qui m'envoie jouer les infiltrés ici et après tu viens me narguer avec un t-shirt aux couleurs du pays ? Je sais pas si je suis content ou contrarié.

Il sourit en coin, taquin. Avalant le dernier morceau de son beignet pendant que Peter lui piquait l'autre, il eu un air fort satisfait en voyant sa réaction quand il goûta le met. Visiblement, l'immortel adorait ce gâteau tout autant que lui, Max et La Fouine. Si l'on pouvait dire que quelqu'un puisse l'égaler en adulation des beignets au sucre ! Mais ces petites pâtisseries étaient certainement vraiment aussi délicieuses que le présageait leur envoûtant parfum. Tout comme les gars le lui avaient confirmé avec leurs fichues mines comblées. « Je vois que les beignets te plaisent ! On ira en chaparder toute à l'heure, à la boulangerie, si tu veux. Y en a au chocolat. » Et quand il disait chaparder, ce n'était pas une expression. Ça faisait longtemps qu'ils n'avaient pas fait un truc ensemble, autant remettre leur complicité à l’œuvre dans une petit jeu de pillage quoique relativement modeste. Mais avant ça, ils feraient un petit tour de "shopping" pour au moins trouver des baskets et une chemise au Premier-Né de Neverland ! C'était peut-être le moment de procéder à cette fameuse agression ? Ahahah. Non, bien sûr que non, cela leur créerait plus d'ennuis qu'autre chose.

Si il était content de le voir ?? Smash l'avait regardé un instant à sa remarque. Il avait même pas besoin d'espérer ça et devrait au contraire avoir la prétention de savoir que oui il était content, même heureux, qu'il soit là. Mais il était vrai qu'il ne l'avait encore guère clairement montré. Et sa bonne humeur, c'était pas un indice ? Hm, non pas vraiment. Il se mordit la lèvre, souriant en coin à sa pique.

- Ça va bien, ouais, je survis. Même si c'est pas Neverland. Il émit un rire ironique. Ah.ah, ah.ah ! J'te signale que ce job de larbin est un point stratégique. J'entends presque tout ce qui se passe en ville. Du potin le plus insignifiant au plus croustillant. Cela dit, en ce moment, ça croustillait pas trop. Le regardant toujours, il l'attrapa pas le pantalon pour le rapprocher de lui, la voix basse et légèrement rauque. Quant au fait d'être content de te voir... Smash récupéra le sucre glace autour de la bouche de Peter en capturant sa lèvre supérieure entre les siennes. Après quoi, il s'en pris à celle du dessous. Je t'empêcherais bien de repartir.

Suffisant comme témoignage ? Il souriait en coin en le relâchant. Plutôt fier de son acte. Quoi ? Ça aussi, ça lui avait manqué. Autant profiter un peu de pouvoir le faire et il s'en était pas privé pour le coup.

- Bon, et si on allait te trouver d'autres fringues ? Au moins des baskets et une veste, ton super-shirt est trop voyant.

Sur ce, il leur fit quitter la rue sans passer devant le restaurant.
C'est parti pour la chasse aux vêtements !

copyright acidbrain


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le sens du goût ne fait pas défaut qu'avec les saveurs alimentaires. [PV Peter Panini]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le sens du goût ne fait pas défaut qu'avec les saveurs alimentaires. [PV Peter Panini]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ce que j'attends des autres
» Kiara Cameron AKA Shadowbane [En attente de validation de la partie " pouvoir "]
» Bilan fait en HAD : faut-il une prescription avec bilan pour le suivi libéral?
» Un automobiliste, il fait l'hélicoptère avec son pénis !
» costume médiéval ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kindness Left :: Broyer les vieux papiers :: Faire le tri sélectif :: RPs délaissés-
Sauter vers: