AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La curiosité est un défaut comme un autre (Louise)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 64
Cœurs enchantés : 480
Humeur : Ça dépend


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: La curiosité est un défaut comme un autre (Louise)   Dim 27 Nov - 20:26



❝La curiosité est un défaut comme un autre❞
Aubéron & Louise
Le soleil vient de pointer le bout de son nez à Storybrooke en ce lundi. Je me réveille et je m'étire en baillant tout en me grattant le dos et en allant prendre ma douche. On peut dire que le contact de l'eau sur mon corps me réveille très bien. Je fais tout d'abord la toilette de mes ailes retrouvées peu à peu que la malédiction se soit brisée, ensuite le reste de mon corps y passe. Lorsque je ferme la douche, je mets une serviette autour de ma taille puis je m'empare d'une paire de ciseaux se situant dans la cuisine et je m'affaire à découpé d'énormes trous dans le dos d'un tee-shirt noir nouvellement acheté ce week-end afin que mes ailes puissent passer. Depuis que je les aie retrouvés, j'ai dû faire des trous dans le dos de tous les hauts de mon armoire afin que mes ailes ne les déchirent pas. Et Marianne à du en faire de même avec ces hauts, elle aussi elle a retrouvé ces ailes. Ceci fait, je me l'enfile, je fais passer mes ailes par les trous et je les replie soigneusement. Ensuite, je vêts ma très longue cape afin de les camoufler du regard des humains normaux qui habite ici et qui vient en masse depuis la cassure de la malédiction. Moi ça ne me dérange pas cette arrivée d'étrangers en masse, au contraire, j'ai de nouveaux employés ainsi qu'une apprentie, alors de voir de nouvelles têtes ça arrange bien mes affaires.

Je prends les clés de la boutique qui ouvre à neuf heures puis je file de mon appartement. Je n'habite pas loin de ma boutique, j'y suis à quelques heures de marche. J'ouvre le magasin, je mets tout en place et peu de temps après mes employés et mon apprentie, Marina, arrive. Ils se mettent à rangé les rayons et je les surveille scrupuleusement, j'ordonne à Marina de s'occuper de ranger l'arrière-boutique qui est en désordre. À peine aie-je fini de lui ordonner ceci que j'entends la clochette de la porte d'entrée sonnée. Je fais alors volte-face pour voir une petite humaine avec des cheveux colorés, il s'agit de Louise, une de mes clientes habituelles, une habituée. Je l'accueille avec un sourire qui se veut chaleureux.

-Bonjour Louise, comment vas-tu et que désires-tu ? Bon matin n'est-ce pas ?

Je ne cache pas que je suis, un tantinet, nerveux en face de cette gamine un brin fouineuse sur les bords...
© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 100
Cœurs enchantés : 1180


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: La curiosité est un défaut comme un autre (Louise)   Ven 2 Déc - 15:01




La curiosité est un défaut comme un autre


Lundi matin. Et pour la première fois depuis un bon bout de temps, je n'ai pas envie de me lever. Habituellement je suis très en forme, mais ce matin, je ne sais pas, j'ai envie de broyer du noir. C'est l'angoisse et je déteste être dans cet état-là. Je me lève péniblement vers 7h et j'entame ma routine habituel : Petit-déjeuner pris à l'arrache au-dessus de l'évier, tenue de sport enfilé en trente secondes et jogging sur les docks et la plage, retour à l'appart et douche pour enlever toute la sueur. Une fois tout cela fait, j'entame un combat de regard avec la pile de devoirs que j'ai à faire pour la fac. Ma démotivation du moment à gagner et je me jette sur le canapé, littéralement, en prenant le premier magazine venu qui traîne par terre. Je lis les articles les uns après les autres sans trop y faire attention, jusqu'à ce que mes yeux s'arrêtent sur un titre de brève : "Conjonction du soleil et d'une planète". Je ne lis même pas la suite de l'article. Je me lève d'un bond, prend mon sac dans l'entrée et sort.

Je connais le chemin que j'emprunte par cœur, mon corps s'est mis en mode pilotage automatique. Je me dirige vers la boutique d'astronomie, tenu par un certain Aubéron. J'aime bien Aubéron, c'est le seul qui ne me fuit pas comme la peste pour je-ne-sais-quelle-raison. Je pousse la porte et la clochette retentit. Il n'y a personne dans la boutique à part lui et moi. Ca ne m'étonne pas, même si d'habitude il y a au moins ses employés qui traînent dans les parages. Je vais vers lui en lui souriant, malgré sa cape et ses dents un peu étrange, il m'inspire confiance, même si ça peut paraître bizarre.

- Bonjour Aubéron ! Magnifique journée pour une petite ville du Maine ! Ca va et toi ? Où sont passés tes employés ? Tu les as cachés sous ta cape ?

Sentant que ma vieille blague fait un flop total, j'enchaîne :

- J'ai vu dans un magazine - oui je sais, ça vaut ce que ça vaut - qu'une planète - je ne sais plus laquelle - et le soleil allaient être en conjonction bientôt. Tu crois que je pourrais l'observer ? C'est quoi comme phénomène ? Comment est-ce que ça se produit ?

Ça y est, j'étais entrée en mode "Louise, gamine de 5 ans qui pose beaucoup trop de questions", mais j'avais réellement envie de savoir et surtout de comprendre.
AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 64
Cœurs enchantés : 480
Humeur : Ça dépend


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: La curiosité est un défaut comme un autre (Louise)   Lun 5 Déc - 13:06



❝La curiosité est un défaut comme un autre❞
Aubéron & Louise
J'esquisse à peine un rire à sa plaisanterie qui tombe, il faut le dire, dans l'antre du gobelin oui, je n'ai jamais vraiment compris les blagues et les plaisanteries sans parler des énigmes, j'ai horreur des énigmes ça a tendance à me mettre sur les nerfs. Elle me parle alors d'une histoire de conjonction vue dans un magasine.

Les magasines féminins ce n'étaient pas vraiment des ressources privilégiées pour l'astronomie. Déjà, ils n'ont même pas précisé quelle planète allaient être en conjonction avec le soleil. À cet instant Marina qui s'occupe de l'arrière-boutique sort avec le magasine "Elles" dans les mains en me demandant si j'étais au courant qu'aujourd'hui aura lieu la conjonction du soleil avec une planète. J'ai bien du mal à retenir de ma bouche un grondement irrité, je suis un roi, je suis un gobelin de noble lignée, mais pour les étrangers, je ne suis qu'un humble humain patron d'une boutique d'astronomie alors il faut que je contrôle mon mauvais caractère. Quelle planète bon sang de bonsoir ? Vénus, saturne ? Louise me demande des explications sur le phénomène, je chausse mes lunettes et je me dirige vers la partie librairie de la boutique consacrée aux livres d'astronomies. Il y en a pour tous les goûts, sur une première étagère des livres pour enfants et adolescents, sur une autre des documentaires pour adultes. Je prends un documentaire au hasard : les conjonctions planétaires qui est sortie cette année en octobre, le 31 pour être plus précis. Je le sors et je le pose sur le comptoir, mon long corps maigre courbé en avant je lis le premier chapitre qui se concentre sur la définition du phénomène. Expliqué avec, un livre est plus éducatif qu'expliqué à voix haute, surtout quand le dit livre est accompagné d'illustrations pour illustrer le propos.

- Une conjonction de deux objets célestes, en astronomie et en astrologie, signifie que ces deux objets, vus depuis un troisième (généralement la Terre), apparaissent très proches l'un de l'autre dans le ciel. En règle générale, parler simplement de conjonction de deux objets célestes signifient qu'ils ont une ascension droite proche. Il est également possible de parler de conjonction lorsque ces deux objets partagent la même longitude écliptique. Les conjonctions en ascension droite et en longitude écliptique ne se produisent pas d'ordinaire au même moment, mais sont le plus souvent très proches l'une de l'autre. Si les deux objets possèdent la même déclinaison au moment d'une conjonction en ascension droite (ou la même latitude écliptique lors d'une conjonction en longitude écliptique), celui qui est le plus proche de l'observateur semble passer devant celui qui est le plus loin. Les trois corps sont alors en situation de syzygie et il est possible d'observer une occultation, un transit ou même une éclipse.

Je tourne quelques pages pour tomber sur des exemples très parlants de conjonctions planétaires. C'est mon livre préféré de tous les livres d'astronomie que je possède. Il est clair, précis dans ses explications et les illustrations ne tombent pas comme un cheveu sur la soupe comme certains livres que j'ai pu feuilleter !

- Tu vois Louise, la plus récente conjonction planétaire fut le 25 novembre et c'était Vénus et Pluton ! Par contre si tu veux voir cette conjonction du soleil, tu as tout intérêt à te munir de lunettes la lumière du soleil est dangereuse, tu le sais bien ! Et tes yeux feront l'affaire, tout dépends de la conjonction !  

Durant les éclipses de soleil, je vends des paires de lunettes spéciale éclipses pour protégé les yeux des gens afin qu'ils ne perdent pas la vue et j'en aie en stock, je pourrais lui vendre une paire à bas prix. C'est là qu'une idée lumineuse germe dans mon esprit : je pense que Storybrooke pourrait baser son commerce sur l'astronomie, la ville étant un point culminant bien placé pour voir le ciel. Il faudrait que j'en parle à madame la maire, pourquoi ne pas baser les affaires de la ville sur l'astronomie et faire reconnaître Storybrooke comme la ville de l'astronomie ? Storybrooke serait ainsi réputée pour être une ville astronomique et les humains normaux seraient tellement occupés à regardé les étoiles et les constellations qu'ils ne penseraient plus à cherché qui nous sommes vraiment ! De plus, ça permettrait aux étrangers de ne pas être regardé comme des pestiférés et de pouvoir s'intégrer en ville ! Une idée à double tranchant !

-Je vends des lunettes pour les éclipses, elles protègent des rayons du soleil et elles sont très efficaces pour cela, je peux t'en vendre une paire à bas prix si tu veux, je me montre... Généreux, on va dire ! De toute façon, ces lunettes chez moi n'ont jamais coûté les yeux de la tête !

Laissant le livre ouvert, je file dans l'arrière-boutique pour prendre des lunettes d’éclipse, j'en profite pour jeter un œil à Marina qui, armée d'une serpillière et d'un seau rempli d'eau, nettoie consciencieusement l'endroit sali par mes pas et ceux des employés. Je reviens vers elle avec les fameuses lunettes.

-Mes employés s'occupent à remettre les articles dans les bons rayons, je ne les aie pas caché dans ma cape si tu veux savoir petite ! Au faites tu t’intègre bien en ville ? Les gens ne sont pas trop hostiles ? 


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La curiosité est un défaut comme un autre (Louise)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La curiosité est un défaut comme un autre (Louise)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le dentifrice est une drogue comme une autre
» que faut il comme maquillage
» Les animaux ne sont plus considérés comme des biens meublés
» ça ne se passe pas comme je voulais...
» Faut-il revoir le modèle d'intégration français ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kindness Left :: Bienvenue à Storybrooke :: Quartier Shakespeare-
Sauter vers: