AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Flashback] Une mémoire de poisson rouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 566
Cœurs enchantés : 8219


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: [Flashback] Une mémoire de poisson rouge    Mar 9 Aoû - 2:19


❝Une mémoire de poisson rouge❞
Marvin E. Kandinski & Ivory "Dory" Sherman


- Vous ne comprenez pas, commandant. Si jamais, je venais à perdre un seul des neurones de mon génialissime cerveau, le monde entier serait menacé d’une perte de savoir inestimable et irremplaçable. Il me faut trouver un moyen de pouvoir conserver intacte ma précieuse matière grise !

- Kowalski, cela fait plus d’un mois que tu nous parles de la même question. Change de disque pour une fois ! Si tu veux occuper ton temps de manière utile, construit une arme capable de percer le diamant. On ne sait jamais, cela pourrait toujours nous être utile.

Je n’eus pas même le temps de rétorquer. Skipper me laissa seul face à mes questionnements profonds. Je n’étais guère étonné par le manque d’implication de mon commandant. Skipper avait beau être un commandant brillant et plein d’entrain, il manquait sérieusement d’intérêt pour tout ce qui concernait le travail intellectuel et les questions philosophiques. Pourtant, je ne désespérais pas ! Si mon unité refusait de m’aider dans cette tâche ardue qu’était de conserver mes connaissances scientifiques intactes, je finirais moi-même par trouver une solution. Je m’apprêtais donc à retourner une fois de plus m’enfermer dans mon laboratoire. Je l’avais établi il y a plusieurs mois de cela, lorsque Skipper avait décidé de sédentariser notre équipe et d’installer notre QG dans un parc naturel de Coral Blue. Selon notre supérieur cet endroit offrait l’environnement idéal pour nos entraînement militaire ainsi qu’une place de choix pour apprendre à notre jeune recrue Private à nager correctement. N’ayant pas eu les tripes de contredire Skipper, j’avais approuvé son plan et c’est ainsi que nous nous trouvions tous les trois sur un immense archipel. Certains prétendaient qu’il était situé aux abords du grand royaume de Triton, un lieu où toutes les sirènes du Monde des Contes avaient élu domicile. Personnellement, je n’avais jamais cru à cette légende. Les sirènes étaient selon moi le fruit d’une imagination débordantes de quelques troubadours en manque d’inspiration. Je ne prêtais guère attention aux chants mélodieux que nous entendions parfois sur les rivages. Je prêtais leur présence au roulement des vagues sur la côte ou au vent qui s’engouffrait dans les arbres.

En réalité, cette proximité avec la mer n’avait pour moi qu’un intérêt purement scientifique. Le royaume de Mint Cream était pauvre en population et il était impossible d’étudier des espèces intelligentes. Ici au contraire la vie fourmillait de partout. J’avais découvert les dauphins, des espèces fascinantes aux capacités intellectuelles surdéveloppées. Je me baladais souvent aux bords de la plage pour les observer et m’entretenir avec certains d’entre eux. Je consignais ensuite toutes mes informations précieusement dans des carnets dans un laboratoire. Skipper me taquinait toujours à propos de mes longues promenades. Il prétendait que mes longues ballades n’avaient pour but que de pouvoir retrouver Doris, une femelle dauphin charmante dont la grâce et à la beauté n’avait d’égale que l’intelligence… Il osait prétendre que j’en était tombé fou amoureux. Foutaise ! J’appréciais simplement sa compagnie mais ne la côtoyais que pour le plaisir de mon seul véritable grand amour de ma vie, la science !

Je n’étais d’ailleurs pas le seul à profiter de cet environnement propice. Rico et Private avaient également trouvé leur place au milieu de ce paysage marin. Rico passait son temps à nager dans le but de trouver de délicieux poissons à déguster. Private quant à lui s’était trouvé une passion pour les coquillages et les utilisaient souvent pour consolider de magnifiques châteaux de sable ou pour en faire des sculptures. J’étais personnellement très fier de notre jeune recrue. Private démontrait une créativité et une imagination débordante pour son âge. J’étais persuadé que je pourrais mettre à profit ce jeune cerveau tout frais pour en faire un grand esprit scientifique. Ce jour-là, les deux soldats étaient partis faire une randonnée et Skipper et moi nous nous trouvions donc seul dans notre QG. Tout était calme et paisible jusqu’au moment où ils finirent par rentrer. La dispute entre nos deux camarades attira rapidement notre attention.

- Mais arrête Rico, puisque je te dis que tu ne peux pas l’avoir ! Tu vas lui faire du mal !

Intrigués, nous nous dirigions vers nos amis. Nous assistions alors à un spectacle étonnant. Private tenait entre ses nageoires un petit poisson bleu et tentait d’empêcher Rico de l’approchait. Ce dernier attisé par la faim, sautait tout autour de Private en répétant joyeusement le mot poisson. Skipper les interrogea alors.

- Qu’est-ce qui se passe, soldats ? Pourquoi tout ce raffut ?

- Nous avons trouvé un poisson, commandant ! Un poisson très spécial ! Il sait parler !

Skipper jetais alors un regard blasé dans ma direction et nous soupirions tous les deux. Nous avions pris l’habitude étonnante de lire chacun dans les pensées de l’autre. Je savais donc parfaitement ce que mon commandant attendait de moi. Soupirant légèrement, je regardais Private en hochant la tête !

- Private, c’est encore ton imagination qui te joue des tours ! Les poissons ne parlent pas, c’est scientifiquement impossible !

- Mais si elle parle. Prends-la entre tes nageoires Kowalski. Tu verras que j’ai raison !

N’ayant pas la force de résister aux regards suppliant de Private, je pris délicatement le poisson entre mes nageoires. Je ne savais pas réellement quoi lui dire et je sortis les premiers mots qui me vinrent à l’esprit.

- Alors comme ça tu es un poisson qui parle ? Très bien, dis-moi quel la composition de l'eau de mer environnante ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 50
Cœurs enchantés : 375


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: [Flashback] Une mémoire de poisson rouge    Mar 9 Aoû - 22:34

Nage droit devant toi !
kowalski & Dory

Cela devait faire bien vingt minutes que Marin expliquait à Dory que demander son chemin à des pingouins, aussi mignon qu’ils soient pour l’un d’entre eux, n’était vraiment pas une bonne idée. Et encore, c’était la troisième fois en deux heures qu’ils les croisaient car ils tournaient tout simplement en rond. Nemo commençait à avoir du mal à suivre. Dory se rapprochait du but, elle saurait qui elle était et qui était peut-être sa famille. Elle devait bien en avoir une de famille, se disait-elle. Comme tout le monde. Oooh des pingouins ! Faut que j’en parle à Marin !
« Marin ! » dit-elle la bouche en coeur, s’élevant vers la surface de l’eau. La silhouettes sombres des pingouins étaient déformés par la surface ondulant tranquillement contre un amas de roche. Marin secoua rapidement les nageoires alors que Nemo soupirait d’exaspération. Marin attrapa rapidement Dory par l’une de ses nageoires et la tira vers le fond « Non, non et non ! » lui dit-il avec la fermeté d’un père. « Rho, mais tu sais même pas ce que j’allais demander !
_Si demander des renseignements au pingouin !
_Han mais comment tu sais, s’émerveilla t-elle. Tu es médium ?
_Euh oui, on peut dire ça comme ça. Et quand tu vas me le redemander, je peux te prédire que ce sera toujours non. On va trouver un gentil petit poisson pour nous guider.
_Mais pourquoi puisqu’il y a des pingouins !
_Parce que les pingouins mangent les poissons !!! » finit-il par s’énerver, le petit poisson orange en s’agitant dans tout les sens. Dory fit la moue et comptait tracer enfin son chemin quand la tête d’un pingouin passa dans l’eau. « Tu disais ça aussi des requins et de la baleine et ... » Marin l’ignora en grommelant qu’ils avaient faillit mourir quand même.

Marin se figea devant les yeux fous de Rico et son bec brillant de gourmandise. Il attrapa Dory pour se contenir plutôt lui qu’elle et lui chuchota de ne pas faire de geste brusque et partir quand il donnera le signal.
« C’est quoi le signal ?
_Maintenant ! » beugla Marin avant d’embarquer Nemo dans sa course. Dory cria et s’enfui à l’opposé, chassé par Rico, et le deuxième pingouin qui n’était autre que Private. Le plus petit des deux avait finit par attraper Dory, qui avait oublié qu’elle devait fuir et pensait qu’ils jouaient tous ensemble à faire la course dans la baie.

Sur le chemin, elle eut tout le loisir de leur expliquer qu’elle avait ses amis et qu’elle devait les retrouver. Elle ne savait plus trop pour faire quoi, mais elle se devait d’être avec eux. « De qui ? _Qui de quoi ? » répondit Dory à Private qui la gardait précieusement contre lui, loin des pattes de Rico. Il sautillait partout autour de son compère. Et enfin, on l’amena bien loin du large pour l’enfermer dans une vie absente de toute humidité. Le petit poisson bleu commençait déjà à suffoquer. Baladée de main en main, balancée en l’air pour éviter l’attaque téméraire du plus affamé de tous, elle se retrouva au milieu de quatre pingouins en tout. « Oh des pingouins ! » avait-elle soupiré. Elle se retrouva alors délicatement posé entre les nageoires de l’oiseau marin le plus allongé et calme à en voir ses traits. Elle le fixa de son grand oeil, allongé sur le côté, encore marqué par les cicatrices d’une course entre des méduses. Soudain, elle lui répondit simplement : « Euh… Bah d’eau ? Que j’aimerai beaucoup avoir, j’ai un peu les branchies sèches. Ce serait vraiment sympa, après on pourra… jouer… aux devinettes… De… l’eau… » sa voix était rauque et sèche. Elle commençait à fermer les yeux.
acidbrain



_________________
until the love runs out
i want to breathe you in like your vapor. i want to be the one you remember. i want to feel your love like the weather [...] look in your eyes and know just what you meant. so lie to me, just lie to me Vapor - 5SOS

Pour me contacter, passez par Briar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 566
Cœurs enchantés : 8219


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: [Flashback] Une mémoire de poisson rouge    Dim 14 Aoû - 21:09


❝Une mémoire de poisson rouge❞
Marvin E. Kandinski & Ivory "Dory" Sherman

Tout en tenant le poisson chirurgien bleu entre mes mains, je me demandais toujours ce que nous allions bien pouvoir faire d’elle. Je ne croyais pas aux paroles de Private et avait pris le poisson dans mes mains sans grande conviction. Telle ne fut pas ma surprise lorsque je l’entendis parler pour la première fois. Stupéfait par cette découverte, je manquais de peu de la lâcher. Heureusement, Skipper réagit aussi vite que l’éclair et rattrapa le petit animal qui était en train de se mourir sortis ainsi de son milieu vital. Etant incapable de prononcer un seul mot, j’entendis soudain mon commandant hurler, donnant des ordres à Rico.

- Kowalski t’en as de ces questions ! Tout ce qui lui faut, c’est simplement un peu d’eau de mer ! Rico, il nous faut un bocal ! Private, va le remplir d’eau et revient aussi sec ! Allez soldats exécutions ! On n’a pas beaucoup de temps devant nous !

A son ordre, Rico ouvrit son bec en grand. Il se concentra alors sur le contenu de son estomac. Notre ami était connu pour pouvoir régurgiter toutes sortes d’objets, allant d’un bâton de dynamite à une cabine téléphonique. Autant dire que son estomac pouvait contenir de tout et n’importe quoi bien qu’aucune observation scientifique de ma part ne pût expliquer que ce dernier pouvait être bien plus grand à l’intérieur qu’à l’extérieur. Il lui fallut à peine plus de quelques secondes pour régurgiter un bocal d’une vingtaine de centimètres de large. Une fois que cela fût fait Private, qui se concentrait déjà sur son objectif, saisit le bocal et sortit rapidement de notre cachette. Il revint quelques secondes plus tard avec un bocal remplit d’eau. Skipper ne perdit pas un instant et plaça le poisson à l’intérieur du bocal. La petite Dory pouvait à nouveau respirer. Nous pouvions tous nous sentir soulager. Cependant, notre mission était encore loin d’être terminée. Maintenant qu’elle était ici, nous devions trouver un moyen de l’aider à s’en aller. Comme à son habitude, Skipper se tourna vers moi et il me posa une question d’un ton ferme et décidé.
Kowalski, analyse de la situation !

- Il semblerait que Private ait raison, commandant ! Je ne saurais expliquer ce phénomène mais il semblerait que ce petit poisson chirurgien soit effectivement doté de langage. C’est très surprenant !

- C’est bien ce qu’il me semblait ! Mais ça ne répond toujours pas à ma question principale. Private, tu nous as dit que ce petit poisson avait besoin d’aide. C’est ça ?

- Oui, commandant ! Elle a perdu ses amis et elle les recherchait !

- Je vois et tu ne t’es pas dit que ses amis pouvaient simplement être avec elle dans la mer, qu’il te suffirait de la relâcher pour qu’elle les retrouve.

Le ton accusateur de Skipper fit pâlir de frayeur le pauvre petit Private. Il plaça alors ses nageoires devant son bec et croisa ses petites pattes. D’ordinaire, je tentais tant que je pouvais de protéger Private face aux grandes colères de notre commandant. Cependant, à cet instant, je ne pouvais que me ranger du côté de Skipper. Son raisonnement semblait tenir la route !

- Comment va-t-on faire pour les retrouver maintenant ? Kowalski, option ?

- Eh bien, il nous suffirait de la poser où Rico l’a trouvée !

- Et s’ils sont en train de la chercher ?

- Commandant, nous pourrions peut-être partir les chercher avec elle ! Après tout, c'est de notre faute s'ils ont été séparés.

- J'approuve totalement ton initiative, jeune Private. C'est bien de vouloir réparer tes erreurs ! … Qu'en dis-tu Dory… Rico lâche tout de suite cette épuisette !

Portant notre attention vers le bocal, nous trouvions Rico avec une épuisette dans la patte. Toujours aussi désireux de manger ce poisson, il ne cessait de plonger son arme dans le bocal pour tenter de la récupérer ! Ecoutant les ordres de Skipper, il consentit enfin à lâcher son épuisette. Vexer que nous puissions le priver d’un aussi copieux repas, il se tourna dos à nous et pesta dans une langue que lui seul maîtrisait véritablement.

- Pardonne Rico, Dory. C’est plus fort que lui. Lorsqu’il voit un poisson, il est obligé de tenter de le dévorer ! C’est un gros gourmand !

Choqué par les paroles de Skipper, je lui jetais alors un regard mauvais rejoins quelques secondes plus tard par le petit Private. Tenir ce genre de discours n’allait pas nous aider à la rassurer face à quatre de ses prédateurs naturels dans la fleur de l’âge. Fort heureusement pour nous, ce fut Private qui brisa le silence gênant qui s’en suivit. Se penchant vers Dory, il lui adressa un de ses plus charmants sourires !

- Est-ce que tu serais d'accord pour qu'on aille retrouver tes amis ensemble, Dory ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 50
Cœurs enchantés : 375


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: [Flashback] Une mémoire de poisson rouge    Jeu 18 Aoû - 11:14

Nage droit devant toi !
kowalski & Dory

Dory observait la scène comme elle le pouvait, si tristement allongé sur le côté, ce qui handicapait toutes sa liberté de mouvement. L’air libre n’était vraiment pas bon pour elle. Elle vit à peine, mais reconnu sa voix du pingouin le plus trapus et à l’air sévère incendier le plus haut qui la tenait entre ses ailes. Son oeil se balançait ici et là, au fur et à mesure qu’ils parlaient ou bougeait, jusqu’à en oublier comment elle était arrivée ici. Tout ce qu’elle voulait c’était de l’eau. Même ça, elle l’avait rapidement oublié si seulement ses branchies ne lui étaient pas douloureuses et irradiait à chaque fois qu’elle cherchait un peu d’air dans l’eau. Sauf qu’il n’y avait pas d’eau. Quand enfin, ils eurent finit de débattre, qu’on donna des ordres il y eut des bruits de palme qui frappait le sol, puis ceux horrible d’une régurgitation. Dory ne vit rien de la scène. Dommage, elle aurait trouvé ça réellement intéressant et exceptionnel.

Enfin, elle respira à pleine branchie quand elle se sentit agréablement flotter dans son élément. Elle se laissa bercé sur le côté, à gauche, puis à droite, puis à gauche et fit plusieurs tours à toutes vitesse avant de bondir et replonger. « Je me rappelais pas que c’était aussi petit » se grattait-elle le menton en regardant son propre reflet dans le verre du bocal. Elle ne prêta alors aucune attention à ce que disait les pingouins. Elle tournait tranquillement dans son bocal en observant tout ce qu’il y avait autour d’elle d’un oeil émerveillé. Si seulement ces énormes volailles noires pouvaient se pousser qu’elle puisse voir le reste. Elle allait taper la vitre, mais soudain une épuisette entra dans le bocal. Dory l’esquiva en allant se plaquer de l’autre côté contre une des parois de son abris de fortune. L’épuisette revint en force et elle l’évita encore, et encore et toujours aussi rapide que l’éclair. Elle se faufilait. Elle criait au début, de grand « Aaaaaah ! » de panique, puis ensuite elle ricannait. « Haha ! Je suis trop rapide pour toi ! Je suis calibré pour la vitesse, tu peux pas teste ! Ah raté ! Et encore ! RATÉ ! Je suis trop rapide pour toi ! Je suis trop rapide pour toi » chantonnait-elle avec victoire, pensant simplement que c’était un jeu.

Elle poussa un nouveau cri, mais de surprise quand le trapu intervint auprès de celui qui n’avaient pas les yeux en face des trous. « Oh, c’est déjà fini ? Je commençais à peine à m'amuser » marmonna t-elle déçue comme une enfant. Le plus nerveux lui adressa alors la parole, expliquant que leur compagnon ne pouvait résister à l’appel si délicieux du poisson. Dory opina de tout son corps et se gratta le front de sa nageoire jaune. « Oh oui, je comprends. Il devrait venir à mon club des mangeurs de poisson anonyme. Ca pourrait l’aider. Les poissons sont nos amis ! On n’y touche plus ! J’ai des amis qui ont fait de grandes prouesses. Bon pas plus que moi, car je n’ai jamais mangé de poisson encore. Mais je serais forte et je m’y tiendrais ! Mais c’est très flatteur. Je ne pensais pas être si appétissante. »  ricana t-elle, la bouche en coeur et les yeux plissés, réellement touchée.

Le plus petit rapprocha sa tête du bocal et Dory eut un mouvement de surprise, allant s’écraser de l’autre côté du bocal, avant de leur offrir une expression bien sceptique : « Mes amis ? » et un silence se suivit, où l’inquiétude la traversa un bref instant. « Ce n’est pas vous mes amis ? Pourquoi j’irais vous chercher. On n’est pas amis ? Je me présente alors, je suis Dory ! » souriait-elle fière avant de faire quelques tours et s’arrêter subitement. « J’ai l’impression que j’oublie quelque chose. Oh non ! Ca recommence… Oh, leva t-elle enfin les yeux vers les trois manchots. Des pingouins ! Vous pourriez peut-être m’aider. Je m’appelle Dory ! Je cherche quelque chose, mais je  ne me rappelle plus quoi exactement. Je crois que ça recommence... J’ai des troubles de la mémoire immédiate ![/color] » cligna t-elle des yeux, quand soudain, on put apercevoir le vide remplir son regard. « Oui? ... Je peux vous aider ? »
acidbrain



_________________
until the love runs out
i want to breathe you in like your vapor. i want to be the one you remember. i want to feel your love like the weather [...] look in your eyes and know just what you meant. so lie to me, just lie to me Vapor - 5SOS

Pour me contacter, passez par Briar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 566
Cœurs enchantés : 8219


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: [Flashback] Une mémoire de poisson rouge    Ven 26 Aoû - 18:56


❝Une mémoire de poisson rouge❞
Marvin E. Kandinski & Ivory "Dory" Sherman

Le poisson chirurgien tenait des propos incohérents et presque inquiétants. L’espace d’un instant, je crains que son aventure en dehors de son environnement aquatique n’en soit la cause. Son cerveau aurait peut-être manqué d’oxygène ce qui aurait expliquer ses crises de délires. Pourtant, aucune de ses autres fonctions physiologiques ne semblait avoir été atteintes et malgré la teneur de son discours, elle semblait être en pleine forme. Peut-être qu’il était normal pour un poisson de posséder une telle intelligence lacunaire. Après tout, si les poissons ne disposaient pas d’ordinaire de la faculté de parler, c’est sans doute pour une bonne raison ! Et si la consommation de poissons était bonne pour le cerveau, personne n’avait jamais prétendu que ces petites bêtes étaient elles-mêmes intelligentes.

- Kowalski… tu peux m’expliquer ce qui lui arrive ?

Je sortis de mes pensées au moment où je vis Skipper chercher mon regard. Au fond de ses yeux, je pouvais lire les nombreuses interrogations qui parcourait son esprit à cet instant. Je ne pouvais cependant apporter réponses rationnelles à ce phénomène, mes options ayant été toutes écartées ! C’est alors que notre brave Rico pointa sa nageoire en direction de sa tête. Tout en poussant de petits cris, il nous faisait comprendre que le poisson était totalement cinglé. Lorsque notre nouvelle amie parla de son club de « mangeurs de poissons anonyme », Rico se tourna vers elle furieux et répliqua immédiatement dans un langage qui lui était propre.

- J’aime… manger… poissons.

D’un air de défi, il frictionna son ventre avec sa nageoire et se lécha le bec. Nous n’avions malgré tout pas eu le temps de le remarquer car nous recherchions déjà un moyen de pouvoir lui venir en aide. Private s’approcha alors d’elle, créant une véritable panique chez le poisson. Notre brave toute jeune recrue, s’excusa alors de son comportement.

- Oh pardon, je ne voulais pas t’effrayer. Tes amis ? Mais non, nous ne sommes pas tes amis… enfin pas encore ! Tes amis c’étaient des jolis poissons clown… ils sont rayé orange et blanc… Tu te rappelles d’eux, non ?

Private semblait très inquiet et regardait le poisson avec compassion. Il n’était d’ailleurs pas le seul à se faire du souci pour elle. En dehors de Rico, chacun de nous se demandaient comment nous pourrions l’aider malgré sa toute petite intelligence. Le poisson se présenta alors et Private tout heureux de pouvoir enfin faire connaissance avec elle, se releva et pointa de la nageoire chacun de ses camarades.

- Je suis enchanté de te connaître, Dory ! Moi je m’appelle Private… Celui qui a essayé de t’attraper tout à l’heure c’est Rico… Lui c’est Kowalski le plus intelligents d’entre nous et lui c’est notre commandant bien aimé… tu peux l’appeler Skipper !

- En aucune façon jeune Private. Tout le monde ici m’appelle Commandant, qu'on se le dise !

La petite Dory continuait alors à parler. Apparemment, son intelligence n’était pas le seul trouble dont son cerveau l’avait atteinte. Sa mémoire était elle-même plus que déficiente ! Elle prétendait souffrir de troubles de la mémoire immédiate. Bien sûr, une explication s’imposait et Skipper comme à son habitude s’attendait à ce que je prenne la parole.

- Kowalski, tu pourrais nous expliquer? C’est quoi exactement des troubles de la mémoire immédiate ?

- Eh bien Commandant, il semblerait que notre jeune amie souffre de problème de mémoire à court terme. Elle oublie tout à mesure… laissez-moi vérifier cette théorie !

Je m’approchais alors du bocal où le poisson chirurgien et tout en sortant mon bloc-notes où j’avais l’habitude de dessiner scrupuleusement chacune de mes observations ainsi qu’un stylo.

- On va faire une petite expérience, tu veux bien Dory. Regard, c’est le petit manchot qui est venu te parler tout à l’heure. Est-ce que tu peux me donner son nom ? Comment est-ce que je m'appelle ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 50
Cœurs enchantés : 375


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: [Flashback] Une mémoire de poisson rouge    Mer 21 Sep - 19:40

Nage droit devant toi !
kowalski & Dory

« Eh bah t’y gagnerai à t’en faire des amis » finit-elle par tirer la langue à Rico avant de faire un tour joyeux et bien rapide dans cet étroit bocal. Elle se pavanait face à l’autre rustre. Puis soudain, elle s’arrêta, il y en avait des choses à emmagasiner. Entre tous les pingouins qui parlaient, lui posaient des questions sans sens et qui s’approchaient du bocal plusieurs fois et sans prévenir. Le plus petit de tous s’excusa alors de son attitude. Dory lui sourit et hochait gaiement son corps sans vraiment savoir de quoi il parlait. Rayé jaune et blanc ? Un tigre ? Les poissons clowns, c’est quoi ça déjà… Oh ! Attends, attends, attends ! Ca me dit quelque chose ça. Comment c’est déjà… Hmmmmm se balançait-elle dans le pot en se grattant le menton. « Fabio ! Non c’est pas ça… Rico !!! Ah non ça c’est ça, jeta t-elle un bref regard à l’autre pingouin. Oh bah j’sais plus. Peut-être… Pourquoi je cherchais un prénom moi ? » se parlait-elle toute seule, ayant continué ses pensées à haute voix.

C’est alors que cet adorable petit pingouin sentit le bon moment pour faire les présentations. Il donnait leur prénom et une petite informations avant de les désigner de sa nageoire ébène. Dory se concentra et finit par croiser le regard de Private. Il y eut un silence. Elle finit par exposer son problème de mémoire, même si déjà rien que pour le leur expliquer, il lui manquait des mots et elle avait déjà oublié où elle voulait en venir. Le plus longiligne de tous sortit alors un étrange petit bloc et un autre objet bizarre. Elle n’était pas habituée à voir des gens prendre des notes. Son attitude était étrange en elle-même pour le poisson et elle l’observait, fascinée. Il lui demanda alors de donner le nom du plus petit pingouin avec son adorable bouille. Toujours trop près du bocal. Adorable ou pas c’était oppressant !

Un sourire se dessina lentement ses lèvres : « [font=georgia]Oh oui moi je sais ! moi je sais ![/color] » leva t-elle haut la nageoire comme pour répondre à la question d’un professeur. Il y eut un nouveau silence et elle prit une grande inspiration : « Okay ! Alors Milkshake ! pointa t-elle Private. Ensuite le grand pas beau c’est Nemo ! Toi la grosse tête Tzatziki ! et pour finir… Flipper ? Dites j’ai gagné le jeu des d’vinettes ? Dis ! Dis ! Dis ! » s’excita t-elle dans son pot en frappant des nageoires comme si elle applaudissait, le visage fier. Elle fanfaronna dans son bocal un instant, s’osant même un petit bond qui éclaboussa la frimousse de Private lorsqu’elle plongea. « Qu’est-ce qu’on gagne comme cadeau ? Au fait, j’ai une question. Pourriez m’aider à trouver la sortie ? J’ai fais quatre fois le tour et je ne trouve pas. Je me rappelais pas être dans un endroit si petit. Où donc sont passés les vagues ? Je ne sais pas comment je suis tombée ici. » puis elle se décala légèrement sur la gauche pour regarder par-dessus l’épaule du commandant : « C’est moi où celui là à vraiment envie de me manger ?, désigna t-elle Rico. Même les requins me regardent pas comme ça… » haussa t-elle les épaules. Enfin pensait-elle être capable de le faire avant de paniquer et faire des tour dans tous les sens au fond de son bocal.

acidbrain



_________________
until the love runs out
i want to breathe you in like your vapor. i want to be the one you remember. i want to feel your love like the weather [...] look in your eyes and know just what you meant. so lie to me, just lie to me Vapor - 5SOS

Pour me contacter, passez par Briar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 566
Cœurs enchantés : 8219


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: [Flashback] Une mémoire de poisson rouge    Lun 3 Oct - 19:54


❝Une mémoire de poisson rouge❞
Marvin E. Kandinski & Ivory "Dory" Sherman

Le pauvre poisson chirurgien n’avait pas toute sa tête, cela me paraissait évident ! Lorsque notre jeune Private lui avait demandé des renseignements sur ses amis, elle avait été incapable de lui donner la moindre réponse. Elle semblait ignorer leurs noms et finit même par s’interroger sur l’objet de sa réflexion. Private avait subitement l’air dépité, il se faisait beaucoup de soucis pour les problèmes de mémoire de notre invité. De mon côté, je ne pouvais que partager ses craintes. Comment pourrions-nous un jour espérer la ramener à la maison si elle n’était pas en mesure de nous aider ? Dans un soupir, Private annonça d’un air tout désolé.

- Alors tu ne te rappelles vraiment plus de rien ? Comme c’est triste !

Tentant de masquer sa compassion pour sa nouvelle amie, notre jeune recrue nous présenta à Dory. Malgré ses problèmes de mémoire, il semblait très heureux d’avoir pu se faire une nouvelle amie, d’autant plus que ce genre d’amitié était rares et c’était justement ce qui plaisait chez notre Private. Selon sa propre théorie, toutes les espèces pouvaient vivre en bonne intelligence les unes avec les autres. J’avais beau voir cette théorie d’un œil douteux, je ne pouvais nier que dans ce cas elle s’avérait exacte. Cependant, il était bien plus facile de créer des liens positifs lorsque la personne en face de vous ne se rappelait même pas que vous étiez son ennemi naturel.

Sortant de mes pensées, je prêtais plus attention aux propos de mon commandant qui désirait savoir ce qu’était des « troubles de la mémoires immédiates ». J’exposais alors mes connaissances et me rapprochais de notre invitée afin de me livrer à une petite expérience. Interrogeant Dory sur les noms des membres de mon unité, je constatais sans surprise que le petit poisson n’était déjà plus capable de retranscrire une information qu’elle avait reçue à peine deux minutes plus tôt. L’espace d’un instant, je me joins à l’attitude de Private en lui adressant un sourire compatissant. Je me retins cependant de lui faire part de mes conclusions, craignant de me montrer trop direct et de finir par la blesser. Jetant un œil à l’adresse de Skipper, je pointais ma nageoire vers Dory comme pour indiquer à mon supérieur que je n’avais aucun doute sur le mal qui rongeait le petit poisson bleu. Skipper se plongea un instant dans une profonde introspection et finit par s’adresser à ses hommes.

- Les p’tits gars, venez par ici !

Nous nous dirigions avec vers notre commandant et formions un cercle afin d’éviter que Dory ne puisse pas percevoir un mot de notre conversation. C’était généralement la posture que nous adoptions lorsque nous réfléchissions à un plan d’attaque. Bien évidemment, ce fût vers moi que le regard de Skipper se tourna en premier.

- Très bien Kowalski, j’ai bien compris la situation ! Maintenant que peut-on faire pour lui venir en aide ? Tu as une idée ?

- Je pense que la meilleure des solutions serait de stimuler sa mémoire, peut-être par une projection d’images de son milieu naturel ou par des expériences sensorielles ! Nous consignerons avec soin tous ses propos et tenterons de reconstituer un puzzle parmi toutes ces déclarations.

- Kowalski, tu pourrais pas éviter de mêler cette pauvre Dory à tes expériences de savant fou ? Ce poisson a déjà des problèmes de mémoire, tu n’as pas besoin de lui griller le ciboulot !

- Sauf votre respect commandant, déclarais-je légèrement vexé, ces expériences ne sont en rien l’œuvre d’un savant fou. Et ensuite… si vous avez une meilleure suggestion à faire, n’hésitez surtout pas !

- Ca va, ca va, on fait comme t’as dit ! Mais je tiens à garder un œil sur cette expérience !

- Et moi Kowalski, j’aurais le droit d’y participer ? Je ne veux pas laisser Dory toute seule, je l’aime bien ce poisson ! Dis oui s’il te plaît !

- Mais bien sûr Private, j’aurais très certainement besoin d’un assistant !

- Super, tu as entendu Dory. On va te ramener chez toi ! Tu retrouveras bientôt…

Private prononça cette phrase tout en se tournant vers Dory, Il sautillait sur place, persuadé que ce plan ne pourrait que fonctionner. C’est alors que nous retrouvions en train de traîner autour de mon futur cobaye. Sans que nous ne nous en rendions compte, il n’avait pas assisté à la réunion et avait même profite de ce détournement d’attention provisoire pour se rapprocher dangereusement de sa proie. La réaction de Skipper fût alors immédiate ! S’il était une chose que notre supérieur ne supportait pas, c’était la désobéissance ! Rico s’attira donc les foudres de notre commandant qui fou de rage invectiva son sergent en adoptant un ton de voix si haut qu’il me fit sursauter.

- Rico, il me semblait t’avoir dit de t’éloigner de ce poisson. Désobéis-moi encore une fois et je te mets aux arrêts, c’est compris soldat ? Non réflexion faite, enferme-le immédiatement Kowalski ! Je lui donnerais ensuite la punition qu’il mérite.

Le pauvre Rico victime de ses instincts primaires, ne put qu’être désolé. Trouvant le sort de notre compagnon inapproprié, je tentais de prendre son parti.

- Mais co…

- C’est un ordre, lieutenant !

Je n’insistais dès lors pas et exécutais les ordres que je venais de recevoir. Après tout, s’il était bien une chose que nous devions craindre plus que les instincts incontrôlables de notre fourrier, c’était bien les crises de colère de notre commandant. J’enfermais donc Rico derrière les barreaux, le privant de toute participation à cette opération. Inquiet, Private osa adresser quelques mots à Skipper.

- Commandant, est-ce que ça va aller ?

Me tournant en direction de mon supérieur, je vis Skipper se frotter le bec, tentant de retrouver son calme. Il y parvint finalement et je lui adressais alors un sourire rassuré. Sans plus de discours, notre commandant reprit notre conversation là où elle s’était arrêtée.

- Kowalski, c’est à toi de jouer ! Ne t’inquiète pas Dory, nous t’aideront à trouver la sortie dès que tu te sentiras mieux ! Nous te ramènerons chez toi !

Obéissant docilement aux ordres de Skipper, je m’approchais de Dory, Private sur mes talons.

- Très bien Dory, je voudrais te proposer de jouer à un petit jeu. Est-ce que cela te plairait ? Il s’appelle « devinez quel animal ou plante je suis ». Est-ce que ça te dirait d’essayer ?

N’attendant guère sa réponse, je mis en place le rétroprojecteur niché dans une des parois de notre QG et je mis en place quelques diapositives. J’affichais alors la première des diapositives représentant une pieuvre.

- A présent dis-moi ! Que vois-tu sur cette image ?

Sous mon odre, Private mis en marche un CD dans notre chaîne Hi-Fi. Elle retransmettait des bruits de la mer. Je pensais que cette ambiance rappelerait forcément à Dory son environnemen naturel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Flashback] Une mémoire de poisson rouge    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Flashback] Une mémoire de poisson rouge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le site "poisson rouge"
» Sauvez Bubulle : Pétition contre la désinformation que subit le poisson rouge.
» Un poisson rouge opéré d'une tumeur
» Bon Samedi
» La Mer Rouge vue d'en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kindness Left :: Broyer les vieux papiers :: Faire le tri sélectif :: RPs délaissés-
Sauter vers: