AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 FAST - Il est arrivey, sans s'pressey (Vael&Alice) [SB]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
I do not get drunk. I get awesome.

avatar


Messages : 514
Cœurs enchantés : 2747


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: FAST - Il est arrivey, sans s'pressey (Vael&Alice) [SB]   Jeu 21 Juil - 0:26



Zorro est arrivé
Sans se presser !

Situation
Participants : Vael Moreau & Alice R. O'Liddell.
Résumé de la situation : Alice perd les eaux au speed-dating, elle est emmenée à l'hosto, accouche par césarienne, se réveille plus tard et l'autre cingley sans cheveu arrive sans se pressey.
Période : 14 juin 2016, après le speed-dating.
Résumé du lien : Waw. La flemme ! (Vael’s Edit : pour faire court ils couchaient ensemble, ils se supportent pas et ils ont finis par faire un bébé ensemble. Personne ne le sait officiellement ou très peu, mais beaucoup devinent que c’est Vael le père. Il l’a soutenu pendant toute la grossesse. Et ils sont mariés. Voilà)




_________________

Elle se donnait volontiers d'excellents conseils (bien qu'elle les suivît rarement) et il lui arrivait de se gronder si fort qu'elle en avait les larmes aux yeux. Elle se rappelait même s'être tiré les oreilles pour avoir triché au cours d'une partie de croquet qu'elle jouait contre elle-même, car cette étrange enfant aimait beaucoup s'imaginer qu'elle était deux personnes. ©️ caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 265
Cœurs enchantés : 4282


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: FAST - Il est arrivey, sans s'pressey (Vael&Alice) [SB]   Jeu 21 Juil - 0:30

Voilà, quatre heure qu’il attendait dans la salle d’attente. Le café dans le main, il en était déjà à son cinquième. Cinquième qu’il avait eu gracieusement en faisant la manche dans la salle d’attente parce qu’il n’avait plus de pièce. Il avait entendu un cri, et s’était demandé si cet appel de détresse venait de sa blonde. Pourquoi est-ce que ça prenait autant de temps ? Finalement, il aurait peut-être du l’accompagner. Il devait ? Elle le voulait ? Tellement de question. Il se demandait même si elle n’avait pas accouché depuis longtemps et qu’elle était partie, jetant le bébé à la poubelle au passage. Et enfin, on vint le chercher. Il ne put s’empêcher de loucher en voyant la blouse pleine de sang que venait de jeter l’obstétricien dans la poubelle. L’homme secoua la tête pour le rassurer : « Rien, une petite césarienne de routine. Fais pas cette tête, c’est que du sang. T’es à la morgue, c’est rien pour toi…
_Ouais mais ils sont morts eux…
_Oui, chambre 415 » lui indiqua le médecin. Vael lui donna son fond de café avant de courir deux étages plus bas.

Il ouvrit tout doucement la porte et passa d’abord la tête et vérifia si la zone était sécurisée. Entrer dans la chambre d’Alice après qu’elle ait accouché, c’était comme pénétrer dans la cage d’un tigre. Elle était allongée. Il passa alors son corps en ouvrant la porte le moins possible et se glissa jusqu’à elle. Il la jaugea, gardant une distance de sécurité et lui fit un sourire timide. « Ca va ? » posa t-il alors ses yeux fixement sur son ventre fixement sur le ventre de son amie, bien enveloppé sous la couverture. « Oh la chance t’as de la morphine ! » avait-il commencé à jouer avec les poches de la perfusion.


_________________

Storybrooke is my Wonderland ;)

Pour me contacter, passez par Briar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I do not get drunk. I get awesome.

avatar


Messages : 514
Cœurs enchantés : 2747


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: FAST - Il est arrivey, sans s'pressey (Vael&Alice) [SB]   Jeu 21 Juil - 1:06

Elle avait douillé pendant quatre putain d’heures. Non, en fait pas trop. Elle n’avait pas eu à pousser tant que ça finalement, on avait plutôt jugé bon de lui découper le ventre pour en extraire la saleté. La purifier. Elle avait juste été consciente tout le long. Elle savait qu’on la trifouillait de l’intérieur, elle le sentait. Pour la connerie de Vael. Vael qu’elle avait laissé quelque part dans l’hôpital, elle ne se rappelle plus où. Il ne fallait juste pas qu’il la suive, question de survie. Pour lui. Et l’expérience avait duré quatre heures.
Au bout de ces quatre heures, elle avait refusé de voir le fruit de ses efforts. Elle ne voulait même pas savoir de quoi il s’agissait. Ça ressemblait peut-être plus à un Quasimodo qu’à un être humain. De toute façon elle avait toujours refusé de s’en occuper. Tout ce qui l’importait à elle, c’était de se reposer et de rentrer chez elle. Et juste de savoir qu’elle en avait fini avec ce calvaire.

Jusqu’à ce que Vael pointe le bout de son nez. « Je pète la forme, ça se voit. » Elle marmonnait, juste assez audible. « Et je te jure mon gars que si tu touches à ma morphine, je t’enfonce le scalpel dans ta raie pour la faire ressortir par ta narine gauche. » Même si elle savait que pour le moment, elle ne serait pas assez rapide pour ça. Ou alors ce serait tellement lent qu’il regretterait. Elle avait presque déjà oublié pourquoi elle était là. Elle voulait juste pas qu’on touche à sa morphine. « T’as apporté le champagne ? » Il fallait fêter le jour de la délivrance. « Dis-moi au moins qu’on ne reverra pas la chose ? »

C’est ce moment que choisit l’infirmière pour débarquer.

_________________

Elle se donnait volontiers d'excellents conseils (bien qu'elle les suivît rarement) et il lui arrivait de se gronder si fort qu'elle en avait les larmes aux yeux. Elle se rappelait même s'être tiré les oreilles pour avoir triché au cours d'une partie de croquet qu'elle jouait contre elle-même, car cette étrange enfant aimait beaucoup s'imaginer qu'elle était deux personnes. ©️ caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 265
Cœurs enchantés : 4282


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: FAST - Il est arrivey, sans s'pressey (Vael&Alice) [SB]   Jeu 21 Juil - 1:26

Alice avait l’air de bonne humeur. Vael baissa un sourcil, sceptique : « Je me demande si on t’as donné assez de morphine. Ca rend joyeux un peu et euh… Gentille ! Ou alors c’est tes hormones… » continua t-il de débattre avant de s’asseoir au bord du lit. Oui il osait, mais au bout de ses pieds. Il n’était pas complètement inconscient. Dans un geste presque automatique, il lui posa la main sur la cheville, et haussa les épaules. « Tu crois que j’ai eu le temps ? Bon okay, j’avais quatre heures, mais je voulais pas quitter l’hôpital. Promis, demain je te rapporte ça. » lui dit-il en lui frictionnant tendrement la jambe.

La porte grinça et une infirmière arriva avec un landau sur roulette, qui ressemblait plus à une bassine en plastique qu’un lit. Un grand sourire aux lèvres pour « l’heureux événement » et elle s’approcha de Vael. Elle avait bien compris que la demoiselle ne voulait pas le voir, mais peut-être que… Et comme elle était mignonne, Vael ne put refuser la proposition de lui poser la demi-portion dans les bras. C’est alors que le minuscule petit être qu’il sentait à peine bouger, serein et chaud contre lui fit briller ses yeux d’une étrange lueur. Il y eut un silence dans la chambre et l’infirmière en profita pour se défiler discrètement. Vael était alors assis au bord du lit, le petit bébé dans les bras. Il osait à peine bouger, ou même le toucher, effleurant du bout de son doigt ses mains qui dépassait du lange, et l’arrête du nez.

Le petit garçon ouvrit alors les yeux après avoir poussé ses bras et ses pieds. Vael se mordit la lèvre et l’observait les yeux humides et brillant. « J’peux pas… J’suis désolé. »


_________________

Storybrooke is my Wonderland ;)

Pour me contacter, passez par Briar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I do not get drunk. I get awesome.

avatar


Messages : 514
Cœurs enchantés : 2747


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: FAST - Il est arrivey, sans s'pressey (Vael&Alice) [SB]   Sam 30 Juil - 20:26

Alice crut d’abord qu’elle venait pour apporter le repas – il fallait bien que sa présence ici ait de bons côtés. Mais elle voulu s’étouffer avec sa langue quand elle comprit. Ce n’était pas tant de voir la chose qui l’avait mise dans cet état, c’était surtout la présence de Vael à ce moment-là. Elle devait le savoir que c’était un fragile. Même avant qu’elle n’expulse la maladie de son corps, il était trop fragile à propos de celle-ci. Elle aurait dû s’en douter de sa réaction. Pourtant, elle se sentit pâlir sur les derniers mots du frisé – car oui, il n’en dirait plus d’autres, elle s’arrangerait pour. Comment il osait ? Pâteuse jusqu’aux cheveux, elle ne pouvait pas faire grand-chose, mais les idées meurtrières fusaient, et pas qu’à l’égard du morceau de viande informe qu’on appelait bébé. Elle avait l’impression d’être plongée en plein cauchemar. L’envie de crier ou de bouger, mais l’impossibilité de faire l’un ou l’autre. Et ça n’était pas à cause de la morphine. Il se rendait compte un peu à quel point il me fout dans la merde avec ça ? « Mon petit père… » réussit-elle enfin à articuler. « Je te donne trois jours pour quitter la ville et recommencer ta vie avec ça à l’autre bout du monde. Où tu veux, mais fais en sorte que je ne te retrouve pas. » Elle n’incluait pas le bébé dans la deuxième personne, parce qu’elle estimait sans doute que ce n’était pas vivant. Ça relevait déjà du miracle – ou non – qu’il le soit, fallait pas trop lui en demander. Elle changea d'avis. « Pose-le de suite, ou je vais être ton pire cauchemar. J’ai pas défalqué une heure pour être défalquée toute ma vie. » Elle n’était même pas sûre que sa phrase ait un sens, mais l’idée était là.

_________________

Elle se donnait volontiers d'excellents conseils (bien qu'elle les suivît rarement) et il lui arrivait de se gronder si fort qu'elle en avait les larmes aux yeux. Elle se rappelait même s'être tiré les oreilles pour avoir triché au cours d'une partie de croquet qu'elle jouait contre elle-même, car cette étrange enfant aimait beaucoup s'imaginer qu'elle était deux personnes. ©️ caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 265
Cœurs enchantés : 4282


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: FAST - Il est arrivey, sans s'pressey (Vael&Alice) [SB]   Dim 31 Juil - 0:02

Il ne la regardait même pas. Ses yeux n’arrivait pas à quitter ce tout petit être. Ce petit bonhomme qui se perdait au milieu de ses bras. Ce n’était pas un instinct paternel qui venait de le frapper, mais plutôt une blessure et mêlé à l’attendrissement de ce que représentait cet enfant de quelques heures à peine. Cette nouvelle vie fraichement arrivé sur terre. Soudain, la voix d’Alice claqua faiblement dans la chambre. Vael leva à peine la tête et son regard chercha progressivement le sien lorsqu’elle lui posa un ultimatum. Non finalement ça ressemblait plutôt à une menace. Vael resta un moment silencieux à la regarder. Il devait décider maintenant avait-elle ordonné. Il finit par froncer légèrement ses imposants sourcils. Il était blessé et agacé à la fois : « T’es sérieuse ? Je te le dis, je me casse ! Merde ! Essaie de pas penser qu’à ta gueule. On a fait une connerie, y'a un moment où il va falloir assumer. »

Il se leva pour poser l’enfant dans son berceau, complètement gauche et angoissé comme s’il manipulait de la nitronite. Quelques pas dans la chambre à se frotter les cheveux, puis le visage, se ronger la peau du pouce. Il finit par prendre appui sur le cadre du lit aux pieds de la blonde. « T’es pas sérieuse… Meuf essaie d’être cool pour une fois. Tu veux que je me casse avec un bébé dans les bras. T’es vraiment dégueulasse, je peux pas le faire et tu le sais très bien. Ca va pas passer avec Fred et son enfoiré de frère. Je vais le mettre en danger si je me casse avec lui. Et va falloir me recacher dans un trou paumé, et trouver où caser ma mère si elle câble. Et j’aime cette ville moi, je ne veux pas partir ! Clairement… Comment tu veux que j’abandonne un enfant, mon enfant techniquement alors que mon père m’a abandonné et que je lui en ai toujours voulu… »


_________________

Storybrooke is my Wonderland ;)

Pour me contacter, passez par Briar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I do not get drunk. I get awesome.

avatar


Messages : 514
Cœurs enchantés : 2747


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: FAST - Il est arrivey, sans s'pressey (Vael&Alice) [SB]   Mar 2 Aoû - 0:43

Oui, elle pensait qu’à sa gueule. Mais lui aussi. La connerie, ils l’avait faite à deux, et ils avaient bien entamé les démarches pour la réparer avant de foutre leur jeunesse en l’air. Enfin les démarches, c’était surtout le touriste qui s’en était occupé. Du moins, c’est ce qu’elle pensait. Elle en venait à le soupçonner d’avoir préparé son coup juste pour l’emmerder. Ou de ne pas avoir osé lui dire qu’il voulait le garder. « Non mais mec… t’as déjà une chèvre. Et un cochon. Et puis un poney… et on va pas se mentir, ils n’ont pas de caviar dans leur gamelle. Même le bout de saucisse, il dort sur le canapé – quand il arrive à y grimper, par miracle. Tu veux le mettre où, lui ? » Vael lui faisait un peu pitié, c’était pour ça qu’elle avait accepté de dormir pas loin d’un poney aveugle, mais un bébé ? C’était mort. Outre le fait que financièrement elle ne nageait pas dans le bonheur, jamais elle serait capable d’être assez responsable, ou juste aimante, pour un truc pareil. « Et tu vas l’abandonner parce que tu étais pour. Tu voulais même me fourrer un cintre pour m’enlever le problème. » Elle se rappelle encore du jour de l’annonce. Et elle ne se rappelle pas de l’enthousiasme du père. « Allez putain, tu devais chercher les futurs parents… » Pause. « Attends… t’en as cherché, au moins ? Dis-moi qu’il y en a qui attendent derrière la porte, là. » Elle espérait toujours qu’elle rentrerait le ventre plat et une bouche en moins à nourrir. Il peut pas m’imposer ça, putain.

_________________

Elle se donnait volontiers d'excellents conseils (bien qu'elle les suivît rarement) et il lui arrivait de se gronder si fort qu'elle en avait les larmes aux yeux. Elle se rappelait même s'être tiré les oreilles pour avoir triché au cours d'une partie de croquet qu'elle jouait contre elle-même, car cette étrange enfant aimait beaucoup s'imaginer qu'elle était deux personnes. ©️ caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 265
Cœurs enchantés : 4282


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: FAST - Il est arrivey, sans s'pressey (Vael&Alice) [SB]   Mar 2 Aoû - 1:22

Ce qu’elle releva était vrai et Vael sentit un frisson le parcourir. Elle avait raison. Non ce n’était pas ça qui l’effrayait mais de ce qu’il allait en faire alors qu’ils n’avaient rien, vu qu’il n’était pas prévu qu’il débarque chez elle ou chez lui. Il se figea, en regardant le vide avec un certain effroi : « On le dépose chez Briar en attendant ? Où on lui demande son tos-ma ? Elle voudra bien nous le prêter ou faire un prix d’ami. Son gosse n’a plus besoin de ces choses, il a quel âge ? » s ’était-il mis à penser à vive allure et déjà il se repassait le reste de son discours. Il devait continuer à trouver des argument pour abattre les siens. « Ah et c’que tu disais, oui bien sûr que j’ai voulu m’en débarasser. Je t’l’ai proposé quand le problème n’était pas là, je te ferais dire ! Mais t’as fais ta chochotte ! Tu me balances ça c’est facile ! Mais c’est pas pareil, il est là maintenant, vivant et … Laisse tomber » soupira t-il en se frottant le visage exténué. « Et j’ai cherché oui… » et c’est là qu’il hésita, mais pas longtemps en voyant la mine d’Alice. C’était un tout, pour ne pas la blessé et surtout pas l’énerver. Il ne voulait pas la briser plus qu’elle ne l’était après le travail qu’elle avait fait en salle d’accouchement. Son abstinence presque raisonnable pendant sa grossesse. « J’en ai pas trouvé… J’te cache pas qu’à un moment j’en ai eu un peu ras le bol… Et j’tombais sur des personnes trop chelou (ce qui était vrai) alors j’ai un peu relâché. Mais j’ai cherché ! Lâche moi avec ça ! » tout aurait été plus simple si t’avais pas accouché pile aujourd’hui alors que j’en avais trouvé ! Il avait aussi menti parce qu’il ne voulait plus abandonner cet enfant.

« Ecoute, panique pas. T’en veux pas, je t’oblige pas à l’élever. S’tu veux être de ces personnes fais le, lui dit-il avec un regard froid. Moi j'le lâcherai pas. Je m’en occuperais. Tant pis si je suis tout seul. Juste, je te le demande vraiment comme une faveur : aide moi au début. Le temps que je me retournes et que je trouve comment faire… »


_________________

Storybrooke is my Wonderland ;)

Pour me contacter, passez par Briar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I do not get drunk. I get awesome.

avatar


Messages : 514
Cœurs enchantés : 2747


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: FAST - Il est arrivey, sans s'pressey (Vael&Alice) [SB]   Lun 15 Aoû - 20:37

Il lui faisait péter des câbles. Après le poney, c’était ça ? « Non mais… mec ! Ho ! J’ai pas dit que j’étais OK, OK ? » Et puis Briar était la dernière personne qu’elle avait envie de voir, surtout après le nouveau caprice de Vael. Elle lui dirait quoi ? Je te l’avais bien dit ? Elle avait juste besoin d’un bon remontant, là, tout de suite. « Et puis prix d’ami ou pas, je suis sûre qu’il y a le nom de son gosse partout, en or ou avec des pierres précieuses. Et me rappeler que j’ai pas de sous, non merci… Non mais sérieux, une bonne bouteille de champagne, ça va pas ? Je te laisserais adopter un lapin, au pire. » Elle s’était presque calmée, elle était capable d’écouter Vael se justifier à propos des familles qu’il était censé trouver sans lui balancer la première machine qui lui tomberait sous la main. « Comme si nous on était pas chelou ! » était tout ce qu’elle réussit à dire pour sa défense.

Elle essayait bien de ne pas paniquer. C’est juste qu’on venait de lui dire, comme ça en mode retournement de situation, qu’elle serait emmerdée pour le reste de sa vie avec un énième déchet. Un bébé-déchet. Vael proposait quelque chose. « Ouais, et ça va durer quelques temps, plus quelques temps, résultat je suis bloquée pour au moins quinze ans, c’est ça ? » Il lâchera pas l’affaire… il a déjà fait le coup avec Destiney. Elle soupire. « Je t’aide si en contrepartie j’ai droit à au moins deux sorties par semaine, un peu d’argent de poche, et si je suis nourrie, logée, blanchie. Sinon rêves. » En espérant que ça ne dure qu’un temps, elle aurait au moins une situation stable.

_________________

Elle se donnait volontiers d'excellents conseils (bien qu'elle les suivît rarement) et il lui arrivait de se gronder si fort qu'elle en avait les larmes aux yeux. Elle se rappelait même s'être tiré les oreilles pour avoir triché au cours d'une partie de croquet qu'elle jouait contre elle-même, car cette étrange enfant aimait beaucoup s'imaginer qu'elle était deux personnes. ©️ caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 265
Cœurs enchantés : 4282


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: FAST - Il est arrivey, sans s'pressey (Vael&Alice) [SB]   Mar 16 Aoû - 0:39

Vael la regarda lorsqu’elle beugla, avec un air qui voulait dire « non mais on va le garder t’façon ». Mais il ne put la laisser parler plus longtemps. Il secoua la tête de gauche à droite avec vivacité. S’il avait encore des boucles, elle danseraient autour de son visage. « « Ho » toi-même ! Tu t’arrêtes là ! Déjà, je te promets que je m’en occuperais moi. Je te demande vraiment de me dépanner. T’façon, t’inquiète pas, je vais pas te le confier longtemps, j’aimerai bien qu’il survive ! » lui envoya t-il gratuitement, parce que lui aussi avait le droit d’avoir des hormones.

Il s’installa un peu mieux sur le lit. Il le fallait ! Il allait commencé les négociations, il devait montrer une attitude forte. « Alors déjà l’argent de poche, c’est non ! T’as qu’à te mettre au boulot ! Merde. Mais je rêve. J’ai trinqué pour trois et une mère qui me mange une demi paie en cachetons… Je m’en occupe un jour sur deux. Je prends les jours impairs et les weekend si besoin. Puis j’ai envie de te dire que tu vis pratiquement chez moi, donc tu es déjà nourrie, logée et blanchie… »

Il joignit ensuite ses mains en prière suppliante sous son visage : « Allez, aide moi… Tu l’as dis toi-même. J’ai une chèvre, un cochon, un poney et une mère folle… Puis sûrement un chien » glissa t-il les dents serrés.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I do not get drunk. I get awesome.

avatar


Messages : 514
Cœurs enchantés : 2747


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: FAST - Il est arrivey, sans s'pressey (Vael&Alice) [SB]   Sam 10 Sep - 17:50

Elle savait qu’elle aurait beau râler, grogner, taper sa tête contre les murs - si elle en trouvait la motivation - Vael ne changerait pas d’avis. Ce serait comme pour le poney, ce serait une décision qu’il imposerait à la blonde. En même temps, ce n’était pas comme si elle était obligée de vivre avec lui, elle avait posé ses valises dans sa baraque uniquement pour échapper à Alek le coincé. Et peut-être aussi que son récent mariage avec le bouclé l’avait poussée à devoir le supporter toute la sainte journée - nuit incluse. « OK… mais je ne suis pas du tout d’accord ! » elle tentait de préciser, rappelant au passage qu’elle n’avait jamais eu et n’aura jamais l’intention d’être une mère pour l’enfant. « Je t’aide, mais je suis juste là en intérim, et ne m’en demande pas trop, j’ai besoin de mes heures de sommeil. »

Elle donna un grand coup de pied dans le fessier de Vael, maintenant à proximité, car il avait faillit lui broyer les chevilles. « On n’a rien sans rien. Je suis nourrie, logée, blanchie, parce que j’ai une allia… » Un rapide coup d’oeil à ses mains la coupa. « J’ai rien dit. Mais tu vois, je préfère que tu prenne un chien. Celui-là, » elle désigna l’enfant d’un geste vague de la main « on peut le donner à l’infirmière en sortant, et on boit des canons ce soir pour fêter la pire erreur que t’étais sur le point de faire. » Pour l’argent de poche, on s’arrangera plus tard, parce qu'il m’en faudra quand même.

_________________

Elle se donnait volontiers d'excellents conseils (bien qu'elle les suivît rarement) et il lui arrivait de se gronder si fort qu'elle en avait les larmes aux yeux. Elle se rappelait même s'être tiré les oreilles pour avoir triché au cours d'une partie de croquet qu'elle jouait contre elle-même, car cette étrange enfant aimait beaucoup s'imaginer qu'elle était deux personnes. ©️ caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 265
Cœurs enchantés : 4282


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: FAST - Il est arrivey, sans s'pressey (Vael&Alice) [SB]   Dim 11 Sep - 22:48

Vael s’était assis au bord du lit et lui avait demandé un peu d’aide pour le début. Pour résumé dans la tête d’Alice : jouer les mamans alors qu’elle ne le voulait pas. Vael en avait bien conscience et savait qu’il lui en demandait beaucoup. Mais ses supplications étaient sincères. Elle n’était pas d’accord, mais elle acceptait quand même. C’est tout ce qu’il lui demandait après tout. Enfin, il aurait aimé qu’il s’en occupe, mais les mères qui abandonnait leurs charges, c’était presque devenu normal pour lui. Il lui souriait, quand même heureux qu’elle ne veuille pas l’abandonner à un orphelinat où à n’importe qui. Il frappa doucement dans ses mains comme si sa joie était tellement extrême, qu’incapable de la gérer il la symbolisait.

C’est alors qu’elle argumenta qu’il était bien normal de l’entretenir vu qu’il était marié. Elle n’avait pas son alliance. Vael loucha sur sa main, ne parlant pas et l’écoutant à peine. Il n’avait rien calculé de l’histoire de garder le chien plutôt que l’enfant. Et l’histoire d’aller boire et se rassurer d’avoir éviter la connerie du siècle en jetant le bébé au passage, non plus. « Eh pourquoi tu portes pas ton alliance ? T’es sérieuse ! Moi je la porte ! regarda t-il sa main fièrement. Je te fais honneur moi. Puis que ça excite encore plus les nanas quand un mec marié les chauffent » sourit-il avec un faux air innocent. « Et donc on garde le bébé ! Je prendrais sûrement le chien et donc tu continues de vivre chez moi. Puis tu portes ton alliance ! Ouesh ! »

Il vint ensuite s’installer à côté d’elle se creusant une petite place dans le lit, regardant le plafond. « La pire erreur d’toute ma vie c’est de t’avoir parlé j’pense. La preuve on a un bébé… »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FAST - Il est arrivey, sans s'pressey (Vael&Alice) [SB]   

Revenir en haut Aller en bas
 
FAST - Il est arrivey, sans s'pressey (Vael&Alice) [SB]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rejetons les paroles sans valeurs de ce monde éloigné de Dieu
» Comment dire non aux festivités sans paraître "chiante"
» Sans Liberté de flatter il n ya point d éloge flateur...
» Madeleines spéciales coup de blues... (sans lactose ;-) )
» café sans perco ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kindness Left :: Bienvenue à Storybrooke :: Quartiel Flamel :: Storybrooke General Hospital-
Sauter vers: