AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jouons à « Tarzan et moi Jane ! »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Messages : 1012
Cœurs enchantés : 2516


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Jouons à « Tarzan et moi Jane ! »    Lun 3 Oct - 20:21

Il est à moi !
allan & briar-rose

Elle avait bien vu qu’il ne l’écoutait même plus. Après elle s’en moquait, tant qu’elle se délestait de tous ce qu’elle pouvait avoir d’acide et remontant le long de sa gorge. Ouais, enfin vite fait je m’en moquais. J’aime bien qu’on m’écoute quand je parle. Bon c’est vrai que là, j’avais d’autre chose à faire que de m’offusquer de ça. Il me gavait clairement. Je suis stressée car j’ai pas envie de sauter. Je suis fatiguée et j’ai faim. Et pour finir, je me sens idiote d’avoir été si aveuglé par ma famine que je me suis embarqué avec le mec peut-être le plus beau du village, mais putain le plus chiant aussi. Sale con ! C’est mon rôle ça bordel ! s’était-elle retenue de laisser lui échapper alors qu’elle avait fini de l’incendier pour la jouer plus douce et désolée. Il n’avait pas l’air de croire en sa sincérité. Le contraire m’aurait étonné. Je ne me serais pas fais confiance non plus. Mais pour une fois je l’étais. Je suis fatiguée de jouer les connasses… Enfin de les jouer à ce point là. Elle insista, avec des politesses et un petit sourire si penaud. Puis n’oublions pas la touche de charme, avec une petite moue et un battement de cil. C’est gratuit et ça peut toujours aider. Il finit par accepter et le sourire de Briar se mue en un sincère et ravie.

Allan passa devant elle. Briar se colla contre l’arbre, mais malgré tout, il devait passer près d’elle et elle apprécia fortement la proximité avec le jeune homme. Elle ne s’en cacha pas en le dévorant du regard. Ensuite il parla et les étoiles dans les yeux émeraudes de la princesses disparurent subitement : « Oh, t’as pas besoin de me traiter comme une teubé non plus. J’ai dis que je serais gentille, pas gourde… » ne put-elle retenir ses paroles alors qu’il lui avait dit qu’elle avait bien progressé aussi bien qu’elle le faisait avec Anakin lorsqu’elle le voyait trop abattu par la vie si complexe. Elle se plaqua les mains sur la bouche. « Je suis désolée. Je serais gentille mais faut pas non plus m’attaquer. Je mords et naturellement. C’est pour m’avoir punie d’être trop jolie… » ajouta t-elle avec cynisme et un sourire de midinette pleine de candeur.

Briar éclata de rire alors que l’homme s’inquiéta d’avoir baisser les armes le premier. « Première règle dans la vie : ne jamais céder. C’est un principe. Puis on ne sait pas ce qui va nous tomber dessus. Mais c’est courageux de prendre des risques. Ca me plait… » laissa t-elle une flamme briller dans son regard. Elle se moquait de lui, elle ne comptait le lui faire regretter. Sauf s’il me cherchait ! Puis elle le poussa légèrement vers le bord, non pas dans le but de le tuer, mais de l’orienter vers l’obstacle. Obstacle qu’elle n’avait toujours pas passé et qu’elle n’avait toujours pas envie de passer. « Bon alors, comment on s’y prend. Faut sauter ? Glisser ? Hurler à la mort en espérant que rien ne va lâcher. J’aurais t’être pas du manger de la brioche ce matin moi… » Elle s’approcha doucement de la rembarre et la serra d’une main à en blanchir ses phalanges. Et soudain, elle remuait la tête vivement de gauche à droite, comme si sa peur prenait le dessus sur sa raison.
acidbrain



_________________
Je n’ai eu que mensonges et enclaves. J’aurais du être une princesse et désormais c’est ainsi qu’on me traitera. Trop blessée, il est parfois difficile d’être sincère avec ses propres sentiments, même face à son enfant. ▵ ©️endlesslove.
“ i love you mom. ” ▵


Dernière édition par Briar-Rose Woods le Sam 22 Oct - 19:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 142
Cœurs enchantés : 1855


MessageSujet: Re: Jouons à « Tarzan et moi Jane ! »    Mar 11 Oct - 16:13

- Il arrive que l'on complimente les gens parce qu'ils le méritent.

Le merveilleux jeune-homme envoya un magnifique clin d'oeil à la Belle. On pouvait comprendre que Briar ne pouvait plus discerner ce qui était vrai ou pas. Ca avait tellement chauffé entre eux ! Elle avait l'air tellement sympa maintenant. Un comportement digne de la princesse qu'elle était. Le pieux Aramis qu'il avait été pensa qu'on aurait pu lui donner le Bon Dieu sans confessions. Dommage, oui dommage qu'elle adoptait cette attitude mièvre qui lui correspondait si mal. Est ce qu'elle se fichait de lui ou d'elle-même au bout du compte ? Il faillit lui répondre lorsqu'elle fit part de sa règle "ne jamais céder". Ah si tu savais jeune-fille comme c'est bon, parfois, de lâcher, de savoir se ménager... Mais elle prendrait certainement cela pour une attaque et il n'avait pas du tout envie de la sermonner encore. Enfin son attitude montrait qu'elle était encore bien jeune.

Lorsqu'elle lui demanda comment faire pour le prochain parcours il mit sa main en visière et observa. Ca se présentait comme un tunnel suspendu dans lequel il faudrait évoluer à quatre pattes pour atteindre le palier suivant.

- Il vaut mieux y aller doucement. Ce truc doit bouger dans tous les sens si on l'aborde comme des bourains. Quant à hurler ouais c'est possible. Mais on devrait peut être réserver ça pour la ty...

Il s'arrêta soudain en voyant le teint de sa partenaire se colorer d'une pâleur inquiétante. Le pompier mit son bras puissant autour de la taille de la jeune-fille pour la sécuriser. Il avait peur qu'elle ne tombe dans les pommes.

- Hé Briar ? Ca va ? Reste avec moi

De son autre main il fouillait dans les poches de son sac à dos à la recherche d'un morceau de sucre. Avec un peu d'alcool de menthe il ne connaissait rien de mieux pour se redonner un petit coup de fouet. En revanche il serait hors de question de continuer le parcours. Briar n'était pas en état et lui il n'était pas irresponsable. Elle allait hurler à la mort quand il le lui dirait. C'était pénible ces gens immatures! Mais qu'elle le veuille ou non c'est à l'infirmerie qu'il l'emmènerait. Mais en attendant il s'inquiétait de la voir si pâle. Ses mains étaient assez froides également.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1012
Cœurs enchantés : 2516


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Jouons à « Tarzan et moi Jane ! »    Dim 23 Oct - 17:22

Il est à moi !
allan & briar-rose

Bon ils avaient presque enterré la hache de guerre. Du moins aussi bien que pouvait se contenir Briar et sa mauvaise humeur d’aujourd’hui. Ses menstruations étaient sûrement pourbientôt. Ou alors le fait d’avoir un enfant vous pourri simplement la vie et vous avez le droit d’être aigri. Et je précise qu’on a enterré cette hache juste le temps d’être sur la terre ferme. Histoire que ce soit moins dangereux comme il a aimé le sous-entendre. Sauf qu’il y avait un autre soucis. Elle s’était calmée sur son caractère et était presque adorable, retrouvant son charme parfait de petite princesse digne d’un conte de fée. Ou du moins pas loin. Et en bonne princesse qui se respecte, elle ne se voyait pas capable de passer le nouvel obstacle qui leur faisait face au milieu des arbres. Elle n’était qu’une belle et maudite jeune-fille sauvée par un prince charmant pas du tout la princesse guerrière et courageuse, ça c’était le rôle de Mulan ou encore de Mérida. Briar était alors complètement tétanisée par l’épreuve. Elle avait essayé de faire un peu d’humour et de cynisme comme un peu de sucre qui aiderait le médicament à passer. Malheureusement, la peur l’avait ébranlé rien que de s’imaginer la sensation de cet agencement encore moins sécure et bien plus haut perché au-dessus du sol sous son pied lui glaçait le dos. Avec tous le courage qu’elle pouvait essayer de puiser en elle, il n’y avait pas assez de risque pour faire pencher la balance et aller au-delà de ses espérances. C’est vrai ! Je n’allais pas mourir si je ne le faisais pas après tout ? Il y avait-il un monstre qui nous poursuivait ? Non ! Je veux pas ! J’en ai marre ! Je voulais juste espérer un moment torride et passionné même très bref avec l’homme le plus beau du village. C’était dans mon droit non ? Partager un moment à espérer voir mes fantasmes se réaliser. Rien que de rêver, ça nourrissait je vous assure !

Il avait essayer, comme un preux chevalier et aussi fidèle qu’aux louanges que l’on chantait de lui dans les auberges, de la rassurer et l’accompagner. Il était avenant, malgré tout ce qu’elle lui avait fait endurer. Et encore, il n’avait rien vu. Je pouvais être pire hein. Faut pas exagérer non plus. Alan s’était alors subitement approché d’elle et sortit un morceau de sucre de sa poche qu’il lui tendait. A ce moment précis, Briar n’avait pas vu le petit cube blanc entre ses doigts mais simplement sa bouche qui donnait l’impression de tous le temps sourire avec charme et elle était entrain de fondre. Elle aurait pu rester là des heures à le regarder si seulement…. Elle loucha sur le sucre et elle plaqua une main sèche sur son poitrail pour qu’il s'arrête : « Oh tu fais quoi là ? s’offusqua t-elle la voix rauque. [color=navy]Tu m’a pris pour un caniche ? Tu me donnes une récompense pour m’encourager ou pour parce que j’ai été une bonne fille ? Ou… » se rattrapa t-elle brusquement au t-shirt d’Allan, manquant de s’écrouler. Elle secoua la tête pour retrouver ses esprits. La peur l’avait fatigué. « A moins que je plonge dans les limbes, se murmura t-elle à elle-même. Je suis pâlotte c’est ça ? Si oui, d’un ton sucre ne sera vraiment pas suffisant pour m’aider et de deux, t’as très peu de temps pour me faire descendre d’ici en vitesse. Je risque juste de m’endormir à tout moment » souriait-elle penaude, mais avec un petit air malicieux quand même. Hey valait mieux en rire qu’en pleurait. Mes soucis de sommeil font un peu partie de mon quotidien et je peux pas toujours m’en extirper. Des contraintes de plus c’est tout. J’essayais de le voir comme ça en tout cas.

Ils descendirent alors de l’accrobranche un peu à contre coeur pour Briar qui devait faire face à la défaite. A défaut d’être courageuse, elle saurait très bien se lamenter sur son sort en dévorant un pot de glace devant la télé. Briar était arrivée à pied. Elle lui avait demandé, presque dans un ordre (c’était sa façon naturelle de parler) de la ramener chez elle. Il y eut quand même un « s’il te plait » et on en oubliait presque son caractère. Elle grimpa dans la voiture du jeune-homme. En moins d’une seconde, elle s’était écroulée dans le siège, la main sur la ceinture de sécurité. Alan n’avait plus qu’à attendre qu’elle se réveille pour pouvoir enfin s’en délester. Il eut de la chance, sa crise de sommeil ne durera qu’une heure. Il pouvait la laisser seule, juste qu’il pense à ouvrir un petit peu la vitre.
acidbrain



_________________
Je n’ai eu que mensonges et enclaves. J’aurais du être une princesse et désormais c’est ainsi qu’on me traitera. Trop blessée, il est parfois difficile d’être sincère avec ses propres sentiments, même face à son enfant. ▵ ©️endlesslove.
“ i love you mom. ” ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jouons à « Tarzan et moi Jane ! »    

Revenir en haut Aller en bas
 
Jouons à « Tarzan et moi Jane ! »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Laurier jane
» JANE à VARSOVIE
» je me présente Jane 54
» tarzan ( wall disney )
» Moi Tarzan, toi Jane { Matthew Forbes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kindness Left :: Bienvenue à Storybrooke :: Quartiel Flamel :: La forêt-
Sauter vers: