AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Manchot analphabète recherche professeur de lecture (PV Belle French)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Messages : 566
Cœurs enchantés : 8219


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Manchot analphabète recherche professeur de lecture (PV Belle French)   Sam 2 Avr - 12:17


❝En quête d'un professeur de lecture❞
Belle French & Marvin E. Kandinski

Les livres m’avaient toujours terrifié. Cela pourrait paraître étrange à dire cela comme ça compte tenu de mes immenses connaissances mais je ne savais pas lire. J’aimais travailler avec les chiffres mêmes lorsque ces derniers me donnaient parfois du fil à retordre. Mais les lettres étaient mes pires ennemies ! Je n’avais jamais réussi à décrypter les messages codés qu’elles me renvoyaient au travers des ouvrages où elles avaient élu domicile. C’était très ennuyeux car certaines de leurs résidences me semblaient renfermer des secrets passionnants qui ne se livraient pas facilement. Mon cœur se serraient à chaque fois que je passais devant la bibliothèque de Storybrooke. Tout se savoir gardé précieusement dans ces jolis coffre-fort et dont je ne possédais pas la clé. C’était tellement dommage ! Que pouvais-je y faire ? La réponse était très simple ! Je devais me mettre à la lecture. Apprendre à lire me semblait être le meilleur des remèdes face à mon mal-être. Pour se faire, il me faudrait trouver un professeur aguerri qui saurait me guider dans ma démarche. Je ne voyais qu’une personne capable de me rendre ce service. Belle French, la bibliothécaire de la ville, possédait un amour profond pour la lecture. Chaque fois que j’avais croisé cette femme en ville, je la retrouvais le nez plongé dans l’un de ses passionnants romans. Elle la traitait avec tout le respect et l’estime dont elle pouvait faire preuve. Je pensais qu’elle connaissait le contenu de chacun des livres se trouvant dans sa bibliothèque. La jeune femme semblait être une personne ouverte et respectueuse de ces interlocuteurs. Il n’y avait donc aucune raison pour qu’elle me refuse son aide.

Un jour je décidais de prendre mon courage à deux mains. A la fin d’une journée bien chargée, je fermais boutique et me rendis dans le quartier Lucrèce où se trouvait l’objet de mes désirs. Il me fallut du temps entre le moment où j’arrivais devant la bibliothèque et celui où j’en poussais la porte d’entrée. Un instant qui m’avait semblé duré une éternité. Je sentais mon estomac se noué, mon rythme cardiaque s’accélérer. Je craignais plus que tout le moment où il me faudrait faire cet aveu. Comment Belle réagirait en entendant ces mots ? Ne commettais-je pas une erreur de jugement en ce qui la concernait ? Il n’y avait qu’un moyen de le savoir !

Après une lourde inspiration, je plongeais tout sourire dans ce monde inconnu ! Soulagée de voir que peu de personnes se trouvaient alors dans la boutique, je me dirigeais alors vers le guichet où Belle se trouvait.

- Bonjour Mademoiselle French !

J’avais prononcé ces mots d’une manière qui me semblait à peine audible. Reprenant discrètement mon souffle, je poursuivis mon discours d’une manière plus posée.

- Je suis venu vous voir car j’aurais besoin de vos services. C’est assez difficile à dire et vous allez sans doute me prendre pour un fou mais voilà… j’ai besoin… j’ai besoin d’un professeur de lecture. Je souhaiterais apprendre à lire et je pensais que vous accepteriez peut-être de m’aider !

Le mal était fait ! Avec beaucoup de difficulté, je venais d’avouer le plus gênant de mes secrets. Il ne me restait plus qu’à espérer que je ne m’étais pas tromper sur le compte de la bibliothécaire.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 265
Cœurs enchantés : 5090
Humeur : Perdue


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Manchot analphabète recherche professeur de lecture (PV Belle French)   Sam 2 Avr - 14:51


❝En quête d'un professeur de lecture❞
Belle French & Marvin E. Kandinski

Ce jour-là, la bibliothèque était calme. Belle aimait bien quand ça arrivait car elle avait du temps pour elle. Elle était toute excitée un peu comme une petite fille qui découvrait un sapin de Noël  pour la première fois de sa vie.  Elle avait décidé de se commander un nouvel arrivage de livre afin de pouvoirs varier le plaisir des habitants de la ville. Elle en avait aussi commandé un peu plus pour les enfants qui n’avaient pas trop de choix ou des livres bien trop abîmer par le temps pour pouvoir en profiter pleinement.  Sachant qu’il allait s’agir d’un jour calme, elle avait fait en sorte de se faire livrer précisément ce jour-là. Elle aurait ainsi tout le temps de trier les livres et de retirer ceux qui étaient trop en mauvais état. Elle alla donc se faire une bonne tasse de thé afin que son plaisir soit complet. Il y avait deux choses, en plus de son mari, que Belle affectionnait  tout particulièrement, le thé et la lecture. On pouvait donc dire que Belle était une femme comblée. Tout allait bien pour elle. Elle s’était faite à sa nouvelle vie, elle avait un travail qu’elle adorait plus que tout, elle était mariée, et elle avait pu mettre les choses au clair avec Régina sur ses vingt-huit ans de captivité dans cet horrible hôpital. Notre petite Belle aimait bien sa vie. Elle avait aussi des amis qu’elle aimait beaucoup et sur qui elle pouvait compter. Pour le moment, tout allait bien. Elle but une gorgée de son thé et se mit à lire un livre qu’elle ne connaissait pas du tout mais qu’elle avait voulu commander. Mais elle le referma rapidement, car elle serait capable de le lire en entier et ne pas effectuer les tâches qu’elle s’était imposée.

Au bout d’une heure, la jeune femme regarda autour d’elle avec un sourire satisfait aux lèvres. Non seulement les nouveaux livres avaient pris leur place, mais en plus, elle en avait profité pour nettoyer les étagères. Elle adorait l’odeur du produit pour nettoyer et faire briller le bois. Elle prit la dernière caisse de livre dont il fallait qu’elle se sépare, et alla la porter dans la réserve en attendant. Elle n’avait pas le cœur de les jeter. Elle s’en occuperait plus tard. Elle pourrait peut-être les prendre pour chez elle, mais pour dire la vérité, elle ne saurait pas où les mettre. Il fallait dire qu’elle en avait une sacrée collection. La plupart des femmes possédaient un sacré nombre de sac  à main, de chaussures, ou de vêtements, elle s’était les livres.

Elle allait donc pouvoir se prendre une petite pause car elle avait terminé le plus gros de ce qu’elle voulait faire. Elle ouvrit le livre qu’elle avait commencé un peu plus tôt, et se replongea dans sa lecture avec sa tasse de thé à la main. Une personne entra dans la bibliothèque et la petite cloche qui se trouvait vers la porte d’entrée sonna. Elle leva la tête et se demanda de qui il pouvait bien s’agir.

-Bonjour Monsieur Kandinski. Que puis-je faire pour vous ?

Elle avait trouvé surprenant de le voir dans son établissement. Oh, ce n’était pas méchant comme remarque, mais elle ne l’avait encore jamais vu rentrer. Il devait très probablement avoir ses raisons. Il n’aimait peut-être tout simplement pas lire. Il n’y a pas de mal à ça, chaque personne s’occupent comme elle l’entend.

-Un professeur de lecture ? Pour vous ? Oh, je suis surprise de ce que vous me dîtes. Je vous aiderai avec un immense plaisir. Vous verrez avec le temps que la lecture est une  connaissance des plus fascinantes. C’est avec un immense plaisir que je vous apporterai mon aide. Quand est-ce que vous aimeriez commencer votre apprentissage ?

La jeune bibliothécaire espérait qu’elle ne l’avait pas vexé avec ce qu’elle venait de lui dire. Car il est vrai qu’elle avait été surprise de cette révélation. Mais elle était très contente qu’il fasse appel à ses services et elle ferait tout pour l’aider au mieux.
 


Dernière édition par Belle French le Mer 4 Mai - 9:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 566
Cœurs enchantés : 8219


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Manchot analphabète recherche professeur de lecture (PV Belle French)   Ven 8 Avr - 19:17


❝En quête d'un professeur de lecture❞
Belle French & Marvin E. Kandinski

Lorsque Belle me salua, je perçus la surprise et l’étonnement dans sa voix. Ce ton qui était certainement très innocent contribua pourtant à mon malaise. Tout en avançant vers le guichet, je ne pouvais m’empêcher d’adopter une attitude gênée et anxieuse.

- Vous êtes sans doute surprise de me voir ici. Il est vrai que je n’ai pas souvent l’occasion de pousser votre porte. C’est vraiment dommage d'ailleurs. Ne le pensez-vous pas ?

Si mon visage n’était pas déjà recouvert de tant de fard à joue rosé, mon visage aurait très vite viré au rouge carmin. Cette simple requête était si intimidante pour moi ! D’ordinaire lorsque j’avouais une faute ou une incompétence, je me noyais en excuses ou minimisais les faits. Mais aujourd’hui j’avais choisis d’avouer mon erreur de but en blanc espérant qu’elle pourrait me comprendre.

- Vous n’imaginiez pas que l’un des plus grands esprits de cette ville était incapable de lire ? C’est pourtant la réalité, hélas. La lecture est certainement mon plus grand handicap et me gêne beaucoup dans mes recherches et mon travail.

Heureusement pour moi, je ne m’étais pas tromper sur Belle. La jeune femme qui se tenait devant moi était une personne intelligente et ouverte d’esprit. Sans hésiter une seconde, elle avait accepté ma requête comme si c’était la chose la plus naturelle du monde. Mes inquiétudes disparaissant peu à peu au fur et à mesure de son discours. Très reconnaissant, je lui souris amicalement.

- Je suis très heureux que vous acceptiez de m’aider, Belle. Je vous en remercie infiniment. Je veux bien vous croire lorsque vous me dites que la lecture et fascinante et c’est pourquoi je voudrais avoir la possibilité de lire et par conséquent d’écrire. Je ne supporte plus l’idée de ne pouvoir comprendre tous ces merveilleux ouvrages qu’en regardant leurs images. En revanche, je vous serais très reconnaissante de ne pas divulguer mon secret à quiconque. Imaginez ce que penserait mes confrères scientifiques s’ils l’apprenaient. Je serais la risée de toute la communauté scientifique ! Je ne peux pas me le permettre !

La bibliothécaire me demanda alors quand je souhaitais prendre mes premières leçons. J’étais impatient de commencer et j’avais grand hâte de plonger mon nez sur des pages noircies par l’encre. Sans hésitation, je repris la parole dès qu’elle eut fini de parler.

- Eh bien pour être honnête, j’espérais pouvoir commencer tout de suite. C’est pour cette raison que je suis venu vous voir. Cependant si le moment et mal approprié dites-le moi. Je ne souhaiterais pas m’imposer. Mais je dois vous avouer que j’ai vraiment hâte de commencer. Vous verrez que je suis un excellent élève. Mon cerveau apprend quatre fois plus vite que la normale et je ne vous ennuierait certainement pas plus que quelques semaines… ou que quelques mois. Ah ! Et je tiens à faire quelque chose pour vous en retour. Si vous avez besoin de quoique ce soit n’hésitez surtout pas à me le demander !  

Détournant alors mon regard de Belle, je jetais un œil vers sa grande bibliothèque. J’étais surpris par le nombre impressionnants d’ouvrages qui se trouvaient dans ces rayons. Belle devait très certainement prendre beaucoup de temps pour ranger tous ces ouvrages. Durant un instant, je réfléchis aux différents services que je pourrais rendre à Belle pour lui rembourser ma dette.

- Je pourrais par exemple fabriquer un robot assistant qui vous récupèrerait les livres dont vous avez besoin dans les étagères et les rangerait avant la fermeture, un ordinateur intelligent qui trouverait le livre parfait pour chacun de vos clients selon ses préférences et qui vous aiderait à trouver l’emplacement le plus pertinent pour un nouvel ouvrage. Je pourrais peut-être aménager des aménagements interactifs pour les enfants qui apprendraient à lire tout en s’amusant…

Prenant soudainement conscience de mon emportement, je décidais de me calmer et tournait à nouveau mon attention vers Belle.

- Je suis navré, Belle. Mon imagination a tendance à s’emballer lorsque je n’y prête pas attention. Vous n’êtes bien sûr pas obligée de prendre mes remarques en considération ! Je vous prie m'excuser ! Alors, est-ce que vous seriez d’accord de me donner mon premier cours tout de suite ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 265
Cœurs enchantés : 5090
Humeur : Perdue


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Manchot analphabète recherche professeur de lecture (PV Belle French)   Dim 10 Avr - 14:17


❝En quête d'un professeur de lecture❞
Belle French & Marvin E. Kandinski

Belle n'avait pas fait exprès de le vexer. S il y avait bien une personne qui détestait faire du mal à tout ce qui se trouvait sur cette terre, c'était bien elle. Mais il est vrai que sur le moment, elle avait eu du mal à cacher sa surprise.


-Oui, je vous avoue que c'est une agréable surprise de vous voir ici. Pour tout vous dire, je suis rassurée d'une certaine manière. Car j'ai cru que je vous avez vexé d'une manière ou d'une autre.Je suis d'accord, c'est bien dommage. Mais je constate avec plaisir, que vous êtes en train de vous rattraper.


La jeune bibliothécaire se demandait vraiment ce qu'il se passait. Elle voyait son interlocuteur mal à l'aise et elle ne comprenait vraiment pas pourquoi. Elle espérait très sincèrement, que ce ne soit pas quelque chose de grave. Elle était en train de se faire des films. De quoi pouvait il bien s'agir? Pourquoi faisait il tant de mystère? Elle était déjà rassurée sur le fait qu'elle n'y soit pour rien dans son mal-être.  


-Vous ne savez pas lire? Je suis vraiment triste d'apprendre cela. Comment arrivez-vous à vous occuper sur votre temps libre? Nous sommes entourés par la lecture. Que ce soit pour s'occuper ou pour lire le mode d'emploi de quelque chose. Tout ceci doit être bien contraignant.


Le moins que l'on puisse dire, était quand même que Marvin était un peu prétentieux. Le plus grand esprit de la ville? Rien que ça? Belle ne put s'empêcher de sourire à cette remarque. Elle était contente de pouvoir l'aider. Elle était persuadée qu'il apprenait vite.

-Je suis très honorée que vous ayez fait appel à moi Marvin. Je vais vous faire découvrir un univers vraiment merveilleux. Il y a des livres pour tous les goûts et je suis ravie de vous aider à pouvoir les déchiffrer. Je vais vous apprendre à écrire et vous verrez à quel point ce sera pratique pour vous et surtout, pour votre travail. Rassurez-vous, il est absolument hors de question que cette conversation sorte de cette pièce. Je ne vois pas du tout pour qu'elle raison je ferai une chose pareil. Vous pouvez compter sur moi, vous pouvez vous rassurez sur ce point.

Belle imaginait déjà tout ce qu'elle allait pouvoir lui faire découvrir. Elle était quand même triste de se dire qu'il avait passé autant d’années sans la lecture. Il fallait vraiment que l'on donne l’apprentissage de la lecture à tout le monde.

-Eh bien dans ce cas, commençons aujourd'hui. Vous avez de la chance, vous êtes venu le seul jour où la bibliothèque est vraiment calme. Je pourrai ainsi entièrement me consacrer à votre apprentissage. Nous allons donc commencer par quelque chose de simple. Il faut, tout d'abord, que vous soyez capable de reconnaître les lettres. Je vous accorderai tout le temps dont vous aurez besoin. Nous pourrons nous voir aussi souvent que vous le souhaitez. Ne vous inquiétez pas, je n'ai besoin de rien en échange. Faire en sorte que vous puissiez lire et écrire, sera la plus belle des victoire pour moi. Mais je vous remercie de votre proposition.

La jeune femme suivit le regard de Marvin. Elle sourit en voyant qu'il était en train de regarder les livres. Elle était fier de ce qu'elle avait fait avec cette bibliothèque. Il y en avait pour tous les goûts et pour tous les âges. Ce qui n'était pas du tout le cas au tout début qu'elle avait reprit l'établissement.

-C'est vraiment très gentil à vous Marvin. Mais je me permets de décliner poliment votre invitation. Je ne suis pas du tout pour ce genre de chose en ce qui me concerne. Je préfère faire les choses moi même. Je n'aime pas du tous les ordinateurs. Je les utilise uniquement pour commander des nouveaux ouvrages, mais ça s'arrête là. C'est déjà bien suffisant pour moi. Je préfère rester aux anciennes méthodes. Mais je vous remercie d'avoir pensé à moi.

Une chose était certaine, l'homme qui se trouvait en face d'elle, était vraiment passionné par sa profession.

-Oh ne vous en fait pas, ce n'est rien. J'espère que je ne vous ai pas vexé en déclinant votre invitation à vouloir modifier ma bibliothèque. Mais oui, c'est une excellente idée, commençons notre cours. Je vous invite à aller vous asseoir pendant que je vais chercher ce qu'il nous faut.

La jeune femme alla chercher quelques livres pour enfants sur une étagère afin de lui apprendre les lettres et revint s’asseoir à côté de lui.

-Vous êtes prêt?

 


Dernière édition par Belle French le Mer 4 Mai - 10:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 566
Cœurs enchantés : 8219


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Manchot analphabète recherche professeur de lecture (PV Belle French)   Lun 11 Avr - 0:22


❝En quête d'un professeur de lecture❞
Belle French & Marvin E. Kandinski

Les propos de Belle m’étonnèrent énormément. Je ne comprenais pas la raison qui pouvait la pousser à croire qu’elle aurait pu me vexer. La réalité était tout autre ! Je l’admirais énormément. J’avais toujours eu beaucoup de respect pour les personnes intelligentes et qui avait soif de connaissance et de sagesse. Le monde d’où nous venions pouvait également se montrer cruel avec les femmes instruites. Je le savais d’expérience puisque j’avais servis plusieurs années à l’armée. Pourtant Belle avec tout le courage dont elle pouvait faire preuve osait s’affirmer, avait prouver aux hommes qu’elle pouvait être leur égale et que l’esprit primait bien au-delà de l’apparence et que l’intelligence pourrait toujours avoir le dessus sur la force brutale et primitive. Au fond nous nous ressemblions bien plus qu’elle ne pouvait le penser.  

- Pardonnez-moi Belle si j’ai pu vous donner une telle impression. Ce n’était réellement pas mon intention. Bien au contraire ! D’ailleurs, si je peux me permettre d’être honnête, je serais très étonné d’apprendre que vous ayez un quelconque ennemi dans cette ville.

Je souris ensuite lorsqu’elle me parla de mes hobbys. J’ignorais alors si je devais lui avouer de but en blanc ce que je faisais de mes loisirs. L’ingénierie de l’armement ou l’étude de mes propres névroses n’étaient pas réellement des sujets à aborder en société. En revanche, j’imaginais très bien jeune bibliothécaire passer ces week-ends pluvieux à lire des piles d’ouvrages traitant de tous les sujets possibles et imaginables.

- Oh je m’occupe de chose et d’autres. Les expériences scientifiques constituent toute ma vie. Je crois que nous avons tous une façon unique de percevoir notre monde. La mienne se composer principalement de chiffres. Je perçois mon univers comme un tableau ou se forment sans cesse des formules mathématiques. La chimie, la physique et les mathématiques me permettent de comprendre et d’interpréter tout ce qui se passe autour de moi ! Quant aux modes d’emploi, je n’en ai pas besoin. Je suis capable de comprendre par moi-même comment marche les choses de la vie. Je possède ce qu’on pourrait appeler la science infuse !

C’était vrai ! Je possédais des capacités intellectuelles uniques et inépuisables. J’étais extrêmement fier de mon cerveau qui était pour moi la chose la plus précieuse que je possédais. Certes, il m’avait poussé à commettre des crimes abominables, les actes qui me remplissais d’horreur encore aujourd’hui mais c’est ce qui me rendait vraiment spécial, c’est ce qui me permettait de me démarquer des autres et il était la preuve que la science valait beaucoup plus que cette satané magie !

Je trouvais le discours de Belle à la fois rassurant et très encourageant. J’avais choisis de m’adresser à une personne passionnée, cela se voyait tout de suite. Belle savait d’ailleurs partager son intérêt avec une grande facilité. Je me sentais littéralement pousser des ailes et j’avais réellement hâte de m’y mettre. Souriant, je choisis de m’intéresser un peu à mon futur professeur. La jeune femme avait su attiser ma curiosité et je ne pouvais taire mes interrogations à son sujet.

- Vous semblez réellement prendre la lecture très à cœur. J’imagine qu’il n’y a pas un des livres de cette bibliothèque que vous n’ayez lue une fois. Mais dites-moi, comment devient-on aussi passionné de lecture ? Etiez-vous aussi assidue lorsque vous viviez dans le monde des contes ou n’avez-vous connu ce plaisir qu’une fois arrivée à Storybrooke ? Qui vous a transmis ce goût pour les belles lettres au point qu’elle rythme toute votre vie ? Je suis désolé si vous me trouvez un peu trop curieux. Vous n’êtes bien sûr pas obligée de répondre à mes questions. Je suis en tout cas impatient de commencer et je vous remercie pour votre promesse. Cela fait du bien de savoir que je peux me reposer sur une personne aussi fiable.

J’étais satisfait de voir que la bibliothécaire accepterait de me prêter son aide dès aujourd’hui. C’était exactement la réponse que je souhaitais recevoir d’elle. Belle disait que la bibliothèque était réellement calme et je me félicitais d’avoir choisis cette journée pour venir lui rendre visite. En revanche, le fait qu’elle refuse mes échanges de bons services me mettais un peu mal à l’aise. D’après moi c’était injuste qu’elle puisse me consacrer autant de temps et d’aide si je ne pouvais lui rendre la pareille. Je lui proposais cependant de rester à sa disposition si un jour elle avait besoin de mon aide. C’était le mieux que je pouvais faire en cet instant ! Je choisis donc de laisser tomber temporairement la question du paiement.

- Je vous remercie de bien vouloir me consacrer du temps aussi rapidement. Je craignais d’arriver à un moment inopportun. Je vous promets de vous faire honneur durant mon apprentissage et de m’y consacrer totalement ! C’est après tout le moins que je puisse faire pour le temps que vous aller m’accorder. J’accepte de ne pas vous payer pour le moment mais n’oubliez pas que si un jour vous avez besoin de mon aide pour quoique ce soit, je vous aiderais avec le plus grand des plaisirs !  Bien, dites-moi dans ce cas quelle est la suite des opérations ?

Belle me proposa d’aller m’asseoir à une table et de l’attendre jusqu’à ce qu’elle revienne avec le matériel nécessaire pour mon apprentissage. Curieux, je ne pouvais m’empêcher de regarder les livres autour de moi. J’aimais beaucoup le soin qui avait été apporté à chacune de leur couverture. D’une manière ou d’une autre, elles attiraient le regard du lecteur avec une grande facilité. Une véritable invitation à partager avec eux les instants les plus exquis de notre journée. M’arrêtant soudainement devant le rayon, une découverte m’arrêta tout net dans ma course. Je fus très surpris de découvrir sur la couverture de l’un d’eux, un manchot qui me ressemblait étrangement. Je n’étais cependant pas au bout de mes surprises. Lorsque je saisis le livre dans mes mains, je me rendis subitement compte que l’oiseau ne faisait pas que de me ressembler. C’était moi ou tout du moins l’ancien moi ! Certes dessiné d’une manière plus enfantine et plus extravagante mais c’était moi ! J’étais entouré de trois autres manchots qui étaient en réalité des reproductions parfaites de mes anciens frères d’armes. Skipper ! Rico ! Private ! Ils étaient là tous les trois m’adressant avec fierté un salut militaire. Je ne les avais jamais vu aussi beaux que sur cette image. Sans y réfléchir, j’écrasais une petite larme qui coulait le long de mes joues.

Désireux de conserver cette image dans ma tête, je gardais le livre dans mes mains et alla le poser sur la table. Tout en le feuilletant, je ne pouvais m’empêcher de sourire devant les illustrations de ce livre. Même si les histoires semblaient être plus adaptées aux enfants que celles que nous avions vécues, je reconnaissais les attitudes et les mimiques de chacun de mes amis. Je savais que l’histoire des habitants de Storybrooke étaient retracées par des auteurs mais c’était la première fois que je me retrouvais devant une reproduction de moi. L’espace d’un instant je me demandais si je pourrais également retrouver des ouvrages sur Thomas Sharpe, sur le docteur Henry Jekyll et même sur la légende de la cervelle d’or. La découverte de la lecture me permettrait d’en apprendre plus sur moi et revivre des moments de ma vie passées comme dans un journal intime. Cette idée me donna encore plus envie de lire.

Instinctivement, je dissimulais le livre sous mon attaché-case lorsque Belle me rejoignis. Je lui adressais un sourire qui, je l’espérais, effacerait la mélancolie de mon visage.

- Je suis prêt, vous pouvez commencer votre leçon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 265
Cœurs enchantés : 5090
Humeur : Perdue


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Manchot analphabète recherche professeur de lecture (PV Belle French)   Mar 12 Avr - 17:43


❝En quête d'un professeur de lecture❞
Belle French & Marvin E. Kandinski

D'une certaine manière, notre petite Belle fut incroyablement soulagée. Il est vrai qu'elle n'était pas spécialement proche de Marvin, mais elle trouvait important d'être dans de bonnes relations avec tout le monde. C'est bien plus agréable et facile de vivre en communauté lorsque tout le monde s'entend. Oh bien sûr, il y avait des personnes qu'elles n’appréciaient pas particulièrement, mais malgré tout, elle était polie avec eux. Elle était contente qu'il ait décidé de venir. Elle pourrait ainsi le connaître un peu mieux et l'aider du mieux qu'elle pourrait. Sa détresse lui faisait mal et elle comptait bien y remédier au plus vite. Il était hors de question qu'il ressorte de l'établissement sans connaître déjà les bases de la lecture.

-Vous n'avez pas à vous excuser Marvin. C'est moi qui aie mal interprétée la chose. C'est très gentil à vous, mais contrairement à ce que vous pouvez penser, j'en ai comme un peu tout le monde dans cette ville.


Belle lui rendit son sourire. C'est vrai qu'elle était curieuse de savoir comment une personne qui ne savait pas lire pouvait trouver de l’occupation. Il n'y a pas de mal à ça, si? Mais elle pensait à ce qu'il venait de lui dire. Il pensait qu'elle n'avait aucun ennemi dans la ville. Pourtant, Régina et Charlie faisaient partie de ces personnes qu'elle ne portait vraiment pas dans son cœur.

-Vous avez vraiment l'air d'être très passionné par ce que vous faîtes. Je trouve ça merveilleux quand on y pense. Vous comme moi travaillons au quotidien avec nos passions. Ce qui n'est pas donné à tout le monde quand on y réfléchit. Je dois pourtant vous avouer, que les chiffres ne sont, hélas, pas trop ma tasse  de thé. J'ai vraiment de la peine à les comprendre. Peut-être que vous pourriez me montrer ce qui vous fascine autant avec les chiffres? Ce serait l'occasion pour moi de voir notre monde sous un jour nouveau. Qu'en pensez-vous?

Une chose était certaine, Belle et Marvin c'étaient vraiment bien trouvé. Ils étaient tous les deux très intelligents, et tous les deux plus que passionné par ce qu'ils faisaient. Belle était certaine qu'ils allaient devenir très bons amis. Elle était curieuse que Marvin lui apprenne un peu les chiffres. Plus jeune, elle ne s'y était jamais vraiment intéressée. Comme quoi, quand on grandit, on change un peu sa vision des choses. Belle avait soif de savoir.

Marvin avait vraiment frappé à la bonne porte. Qui d'autre de mieux placer qu'une passionnée de la lecture pour l'aider à apprendre? Passionnée, le mot était encore trop faible, Belle était une véritable mordue de lecture. Comme tout le monde pouvait s'en douter, elle avait lu la quasi totalité de tous les ouvrages qui se trouvaient dans la bibliothèque. Elle avait du calmer un peu ses ardeurs de lectrice, car sans ça, elle se retrouverait sans rien à lire.

-Oui, je ne peux rien vous cacher, il est vrai que j’ai dû un peu me calmer de ce côté-là. Sans quoi, je n'aurai plus rien à lire, et je me sentirai bien malheureuse. Je ne peux pas vivre sans la lecture. Il rythme mon quotidien. En ce qui concerne ma passion pour les livres, j'ai toujours aimé ça avant même de naître. Ma mère me lisait des histoires quand je me trouvais encore dans son ventre. A mon avis, mon amour acharné pour la lecture vient de là. J'ai appris à lire assez rapidement pour la plus grande joie de ma mère et la fierté de mon père. Il est vrai que l'on dit que la curiosité est un vilain défaut, mais je la considère aussi comme tant une qualité. Vous n'avez pas à me remercier. C'est tout à fait normal.

Pour tout dire, Belle était aussi impatiente que Marvin. Non seulement elle aimait la lecture, mais elle aimait aussi l'apprendre aux autres. Qui sait, elle aurait aussi pu enseigner après tout. Elle se serait bien vue professeur pour les enfants. A un certain âge, ils sont passionnés et attentif par énormément de chose. Mais l'amour des ouvrages a été bien plus fort que l'amour que Belle avait pour les enfants. Mais aujourd'hui, son rêve de pouvoir enseigner aller devenir réalité. Pour tout dire, elle avait presque autant hâte que lui de lui apprendre les joies de la lecture. Mais il fallait qu'elle explique les choses calmement te qu'elle ne parte pas dans tout les sens. Mais l'avantage, était que son élève avait cette merveilleuse capacité à apprendre très vite.

-Vous n'avez pas à me remercier. C'est tout à fait naturel en ce qui me concerne. Je ne doute nullement sur le fait que vous allez me faire honneur. Je retiens votre proposition avec plaisir. C'est toujours rassurant d'avoir une personne sur qui comptez en cas de besoin. Eh bien pour la suite, je vais commencer par vous faire apprendre les sons et les lettres, car chaque lettre possède un son. Nous allons donc commencer par ça, car vous vous doutez bien que reconnaître les lettres et une chose primordiale si on veut lire et écrire.

Notre jolie brune se dirigea vers ses étagères et jeta un œil en direction de Marvin. Elle ne peut s'empêcher de sourire. Il était comme un enfant qui découvrait une boutique de bonbons pour la première fois. Il était entouré de bonnes choses et l ne savait pas où donner de la tête. Elle le laissa donc à ses découvertes et prit un panier afin de mettre les livres dont elle allait avoir besoin. Elle se rendit donc dans une partie du rayon enfants et prit les livres pour les débutant à la lecture. Non seulement son élève tombais à point nommé, mais en plus, elle avait reçu un tout nouvel arrivage de livres pour les plus petits. Ce serait ainsi l'occasion, de demander à Marvin son avis sur lez contenu de ces livres. Mais il fallait qu'elle fasse une chose à la fois. Elle était déjà en train de partir dans tous les sens. Elle ferma les yeux et prit une profonde inspiration. Au fur et à mesure qu'elle avançait, elle remplissait son panier. Notre petit rat de bibliothèque savait qu'elle pouvait se montrer généreuse sur la quantité des livres qu'elle choisirait. Comme Marvin apprenait rapidement, la leçon allait être vite faîtes. Elle pourrait peut être lui apprendre à lire et à écrire dans le même cours. Ce serait un jour à fêter autant pour lui que pour elle.

Le futur professeur particulier de Marvin revint avec son panier qui débordait de livres. Elle devait le porter à deux mains tant ce dernier commençait à peser. Elle avait peut être vu grand pour la première leçon. Elle espérait surtout que ça ne le ferait pas fuir. Mais soudainement, Belle réalisa quelque chose. Marvin lui avait dit que ses leçons devaient rester secrètes. Il ne voulait pas que tout le monde soit au courant de ses différentes lacunes, et elle le comprenait parfaitement. La bibliothèque était desserte mais pour le moment. N'importe qui serait libre d'y entrer et pourrait se moquer de Marvin en le voyant lire un livre pour enfant. Il valait mieux qu'ils se mettent dans l'arrière boutique où Belle avait mit un petit bureau. Elle arriva donc vers son élève sans se douter que ce dernier avait eu un petit coup au moral. Elle posa son panier et respira un grand coup. C'est que c'était lourd tout ça.

Elle n'avait pas remarque ce qu'il s'était passé avec le livre qu'avait découvert Marvin. Il lui en parlerait peut-être quand il se sentirait près.


-Je pense qu’avant de commencer notre première leçon, nous ferions mieux de nous rendre dans mon bureau qui se troue dans la réserve. Car votre secret y sera plus en sécurité qu’ici. SI un client entre, je ne voudrais pas que ce dernier vous voit.


 


Dernière édition par Belle French le Mer 4 Mai - 10:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 566
Cœurs enchantés : 8219


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Manchot analphabète recherche professeur de lecture (PV Belle French)   Mer 13 Avr - 19:43


❝En quête d'un professeur de lecture❞
Belle French & Marvin E. Kandinski

Belle m’étonnait. Elle avait donc des ennemis à Storybrooke ? Lorsque j’y pensais ce n’était peut-être pas elle qui était directement visée par les piques que pouvaient lui lancer certains habitants de Storybrooke. Tout le monde était au courant de son histoire d’amour avec Mr Gold. Bien que je l’aie jamais rencontré, ni dans cette vie ni dans ma vie précédente, je savais qu’il était le Ténébreux ! Un puissant mage noir dont le simple nom faisait trembler la plupart des habitants du monde des contes. J’imaginais donc que les gens qui haïssaient le Ténébreux, ne portait pas Belle dans le cœur. Régina faisait-elle partie de ces ennemis ? Je pensais alors que Belle était une jeune femme bien plus méritante et douce que je ne l’avais imaginé de prime abord. Elle me fit subitement pensé à Anna. Une personne aimante et très optimiste qui espérait pouvoir changer le monstre qu’elle aimait en homme. Cette idée était d’un optimisme sans borne et bien que la définissait moi-même comme de l’inconscience, je restais tout de même admiratif de cette philosophie de vie. Ne voulant pas prendre le risque d’aborder des sujets trop lourds je choisis de m’attarder sur ses propos suivants.

- C’est vrai que je suis passionné par mes activité. La science est la raison-même de mon existence et je suis très heureux dans vivre. J’imagine sans peine que cela doit être la même chose pour vous avec la littérature. J’ai toujours considérer l’intelligence comme la qualité la plus noble au monde et la soif de connaissance en fait partie intégrante. Il y a malheureusement trop de personne qui la discrédite. Tout comme il y a beaucoup de monde qui ne sait pas pour quel travail ou occupation ils sont fait, je trouve ça très triste ! Mais quoiqu’il en soit, je serais ravi de vous montrer les immenses qualités que possèdent les chiffres et de leur rôle dans notre monde. Ce serait une manière originale de partager nos passions communes !

Je me réjouissais d’ores et déjà de connaître Belle. Tout comme cette dernière, il adorait partager ses passions avec les autres et quoi de plus rafraichissant que de partager ses centres d’intérêts avec une personne capable de les comprendre ? Ou tout du moins qui essayerait par curiosité. J’aimais beaucoup la passion que Belle mettait dans son discours. A l’entendre les livres étaient la huitième merveille de ce monde et méritait que l’on s’y consacre corps et âme. Je souris lorsque la jeune bibliothécaire parlait de son intérêt prénatal pour la lecture enseignée inconsciemment par sa mère. En fait nous avions suivis un peu le même parcours, sauf que dans mon cas l’amour n’y avait pas sa place. Je n’étais après tout que le fruit de l’expérience du docteur Bolotine sur le développement de l’intelligence animale et dans mon cas de celles manchots. Mes capacités cérébrales n’avaient été améliorée que par d’horribles tortures physiques et psychiques. J’avais des frissons dans le dos rien qu’en repensant aux électrochocs, aux médicaments et aux nombreuses piqûres qui m’avaient été infligées. Sans compter que j’avais passé mon enfance seul, enfermer dans une cage, privé de tout amour et de toute tendresse ! Heureusement pour Belle, ce n’était pas son cas.

- Je vous comprends, Belle ! Tout de fois, je suis un peu surpris. Je veux dire, comment serait-il possible que vous puissiez lire tous les livres du monde ? Il y en a tellement et d’après ce que je sais de nombreux ouvrages paraissent chaque année. Vous ne pourriez en tout logique jamais être privée du plaisir de lire ! Je trouve votre histoire très touchante. On apprend bien plus facilement lorsque l’on compte des personnes que l’on aime parmi nos enseignants ! En tout cas, votre mère semble être une personne admirable !

Belle laissa alors filtrer quelques informations sur son futur enseignement. Il me faudrait apprendre à reconnaître et savoir écouter les lettres lorsque je les rencontrerais dans les textes. Cela n’avait rien de surprenant en somme. Avant d’être capable de résoudre des problèmes mathématiques compliqués, j’avais commencé par faire des additions et des soustractions. Il me semblait que c’était un millénaire auparavant mais j’étais tout de même passé par là !

- Cela me paraît effectivement logique de commencer ainsi ! Eh bien qu’il en soit ainsi. Je vous suivrais où que vous me guidiez !

Nous poursuivîmes ensuite chacun notre trajet personnel. La découverte que venait de faire sur mes amis hantait mon esprit et ce n’est que lorsque je vis Belle s’approcher de moi que je fus ramené à la réalité. Je fus alors surpris par la quantité d’ouvrages que Belle emmenait avec elle dans son panier. Serait-il seulement possible que je les parcours tous aujourd’hui ? Après tout pourquoi pas ? Je me souvenais avoir vu mes tortionnaires s’approcher de moi avec une quarantaine de livres pour m’apprendre tout ce qui était possible d’apprendre sur les guerres du Royaume de Mint Cream et leurs stratégies militaires !
Belle me proposa de nous rendre dans l’arrière-boutique pour étudier plus discrètement. Son initiative et sa prévenance éclairèrent mon visage d’un sourire enjoué.

- C’est une excellente initiative, Belle ! Je vous remercie d’y avoir penser ! Je vous suivrais mais à une seule condition. Laissez-moi porter moi-même ce panier, ces livres doivent être extrêmement lourds pour vous !

Sans ajouter un mot de plus, je saisis le panier de livres, non sans avoir au passage fait glisser discrètement le livre que j’avais pris auparavant. Ainsi noyé dans la quantité de livres, j’étais certains qu’ils passeraient inaperçus. Nous nous rendions ensuite dans l’arrière-boutique. La salle était plus petite que la bibliothèque principale mais elle ne manquait pas de charme. Une petite table était dressée au milieu et deux chaises nous attendaient impatientes d’accomplir leurs offices. Après avoir posé les livres sur la table, je revins sur mes pas pour récupérer mon attaché-case. Lorsque l’on veut paraître discret, autant ne rien laisser d’inhabituel derrière nous. L’art de la dissimulation faisaient partie des premières leçons que Skipper m’avait enseigné ! Je rejoignis ensuite Belle et m’assis sur l’une des chaises, déposant ma valise à mes pieds ! Après m’être installé confortablement, je jetais un œil au panier, impatient de voir ce qu’il contenait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 265
Cœurs enchantés : 5090
Humeur : Perdue


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Manchot analphabète recherche professeur de lecture (PV Belle French)   Ven 15 Avr - 11:06


❝En quête d'un professeur de lecture❞
Belle French & Marvin E. Kandinski

Eh oui, Belle était une personne gentille, douce, serviable, compréhensive. Elle avait absolument toutes les qualités que l’on pouvait espérer trouver chez une personne. Mais, hélas, on est entourées par des personnes qui sont jalouses et envieuses. Belle n’y pouvait malheureusement rien.  Elle avait toujours été comme ça et elle le resterait toute sa vie. Mais il fallait quand même se méfier. Car même si elle paraissait douce et gentille, elle pouvait vraiment ne pas être tendre quand elle était vraiment en colère. Pourtant, il en fallait vraiment beaucoup pour qu’elle se mette en colère. Ils n’avaient pas été nombreux à avoir réussi à la sortir de ses gongs. La seule personne qui était réellement parvenue à la mettre en colère, c’était son mari. Et il l’avait amèrement regretté. Cela dit, Belle ne fait pas partie des personnes qui éprouvent de la rancœur. Sauf peut-être envers Régina qui lui a volé vingt-huit ans de sa vie sans lui demander quoi que ce soit. Mais Belle n’était pas ici pour repenser à tous ses souvenirs qu’elle trouvait vraiment plus que désagréable. Tout ceci était, à présent derrière elle. Et elle ne voulait plus y faire allusion. A présent, elle pouvait aller de l’avant et penser à autre chose.


-Oh ça oui. Je suis vraiment plus qu’heureuse de pouvoir vivre pleinement de ma passion sans aucune limite. Je suis d’accord avec vous. Les personnes qui se cherchent encore sur leur profession sont celles qui me font le plus de peine. Elles sont dans une bien triste situation. Je remercie tous les jours le ciel d’avoir mis ce fabuleux endroit sur ma route. Car en ce qui me concerne, je ne sais absolument rien faire d’autres. Je suis certaine qu’il y a aussi des personnes qui se trouvent dans l’obligation de changer de profession suite à un accident ou à un licenciement. Quand on y pense, ça ne doit pas être évident non plus pour elles. Mais ne parlons pas de choses déprimantes.  Je suis absolument ravie que vous soyez venue, et j’ai hâte que vous me montriez tout ce que l’on peut faire avec des chiffres.

Notre petite Belle était heureuse que Marvin ait décidé de pousser la porte de la bibliothèque. Il avait soif de connaissances et elle comptait bien lui donner ce qu'il désirait. Elle avait aussi hâte qu'il lui montre sa passion pour les chiffres et la science. C'était un domaine qu'elle n'avait jamais vraiment exploité. Mais elle avait, tout comme lui, soif de connaissances. Plus le temps passait, plus elle remarquait qu'au final, elle ne le connaissait pas du tout. Elle n'avait jamais pris le temps de parler avec lui et il n'était jamais venu vers elle non plus. Mais tout ceci allait changer. Elle comptait bien s'en faire un ami. Peut-être n'en avait il jamais eu? Car quand on a de la facilité pour enregistrer des informations ou sous prétexte que l'on est très intelligent, ça à parfois tendance à susciter la jalousie des personnes qui se trouvent autour de vous. Heureusement, Belle n'avait jamais connu ces cas de figure. Bon d'accord, il était quand même vrai que sur certains points, elle était un peu trop naïve. Car pour elle, presque tout le monde étaient gentil. Elle voyait toujours le bon dans presque tout le monde. Car oui, elle avait toujours de la peine en ce qui concernait Régina. La pilule allait être un peu dure à faire passer.

-Je crois que vous m'avez mal comprise. Je voulais parler des livres de la bibliothèque. Si je les lis trop vite, il va falloir que j'en commande de nouveau et je crains ne pas avoir assez d’étagères pour tout mettre. Oui, il est vrai que ma mère était une personne que j'admirais énormément. Malheureusement, elle n'est plus de ce monde et elle me manque chaque jours. Mais à chaque fois que je lis, j'ai l'impression de sentir sa présence. Je sais, dit comme ça, vous devez me trouver un peu ridicule.

Elle avait hâte d'enseigner son savoir à Marvin. Ce serait drôle que pour la suite ils montent un petit club de lecture. Ils se verraient chez elle autour d'une bonne tasse de thé et donnerait chacun leur avis sur le livre qu'ils auraient choisi. Elle avait toujours voulu faire ça. Mais elle n'avait jamais rencontré une personne qui était aussi passionnée de lecture qu'elle. Et puis, Marvin avait fait son apparition. Comme quoi, le destin vous fait d'agréable surprise parfois. Mais une chose après l'autre. Avant tout, il fallait qu'il sache lire.

-Eh bien vous m'envoyez ravie de l'entendre! Il est vrai que la confiance est une chose primordiale si nous voulons avoir un taux de réussite de cent pour cent.


La jeune femme savait que la quantité de livres qu'elle apportait avec elle était impressionnante. Mais elle savait aussi que Marvin n'était pas comme les autres. Il avait ce don de pouvoir appendre plus vite qu'une personne normal. Il fallait donc prendre une quantité de livres adapté à ses capacités. Et c'est précisément ce qu'elle avait fait. Avec un peu de chance, il serait capable de lire en une matinée. Elle lui apprendrait ensuite à écrire et finalement, la leçon n'aura duré qu'une seul journée. Ce qu'elle n'espérait pas car elle avait un immense plaisir d'enseigner.
Il était tellement enthousiaste à l'idée d'apprendre, qu'il avait complètement publié que leur entrevue devait rester secrète. Heureusement, Belle était là pour le lui rappeler.

-Oh mais je vous en prie, tout le plaisir est pour moi Marvin. Oui, j'accepte avec plaisir. Car je dois bien avouer que j'y suis peut-être allée un peu fort sur la quantité. Mais je préférais diversifier mes choix.

Une fois que Marvin lui prit le panier, Belle passa devant lui afin de lui ouvrir le chemin et de ne pas traîner. Elle savait que le panier n'était vraiment pas léger. Une fois arrivé à destination, elle lui indiqua où le poser. Lorsque ce dernier partit récupérer son attaché case, Belle en profita pour aller faire chauffer de l'eau. Le thé faisait aussi partie intégrante de son quotidien. Elle s'occupa donc de remplir les deux tasses et alla les poser ensuite sur la table. Marvin l'attendait de pied ferme comme tout bon élève. Elle sortit donc un livre de son panier qu'elle ouvrit et le posa devant lui. Il s'agissait d'un livre avec des lettres et des dessins. Sur la première page, on pouvait voir un joli A dessiné en grand et juste à côté, le dessin d'un superbe arbre.

-Cette lettre est un A comme arbre.


 


Dernière édition par Belle French le Mer 4 Mai - 10:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 566
Cœurs enchantés : 8219


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Manchot analphabète recherche professeur de lecture (PV Belle French)   Mar 3 Mai - 21:36


❝En quête d'un professeur de lecture❞
Belle French & Marvin E. Kandinski

Souriant, j’écoutais Belle parler de sa passion pour les livres et surtout de sa belle bibliothèque. Il est vrai qu’elle devait être aux anges dans ce monde qui lui correspondait si bien et qui devait être pour elle très rassurant. Je l’imaginais très bien car j’adorais mon laboratoire, ou plutôt mes deux laboratoires. Même si le deuxième me servait principalement à mener des expériences étranges et à conceptualiser mes armes j’avais pour lui un amour particulier, c’était le côté Mister Hyde de ma personnalité. Je songeais un instant au savoir que l’on pouvait découvrir dans ces ouvrages. Nous étions tous, ou presque tous, issus d’une de ces histoires. Si Belle l’avait souhaité, elle aurait pu trouver nos faiblesses et nos secrets les plus inavouables. Une arme parfaite pour toute personne souhaitant faire souffrir ses concitoyens. Fort heureusement, Belle n’était pas une personne mauvaise. Mon époux en revanche aurait sans doute trouver un malin plaisir à utiliser ce stratagème. Il ne me restait plus qu’à espérer qu’il ne découvrirait jamais mes plus noirs secrets ! Reportant mon attention sur Belle, je lui souris amicalement.

- Vous savez, j’ai toujours trouvé que nos auteurs faisaient preuve d’une intelligence remarquable en ce qui concernait tous les aspects de notre vie. Nos passions, nos valeurs et même nos relations avec nos proches. Tout est consigné dans les ouvrages qui nous concernent. Il suffit d’en ouvrir un pour savoir quel métier serait fait pour nous. Tout semble avoir été planifié à l’avance en ce qui nous concerne. Ce n’est pas le cas des personnes vivant de l’autre côté de la frontière de Storybrooke. En fait, vous devez vous-même être une experte en ce qui concerne les vies des habitants. Cela ne vous semble-il pas étrange de rencontrer des personnes citées dans vos livres et dont vous connaissez les histoires par cœur ?

Je souris à sa prochaine affirmation. S’il était vrai que sa bibliothèque était grande, on ne pouvait nier qu’elle ne possédait pas un espace infini. Il lui faudrait sans doute agrandir sa bibliothèque à l’infini pour assembler tous les livres qu’elle désirait. Cette pensée me fit songer à la bibliothèque que Walt Disney lui avait offerte dans son long métrage. Je me demandais soudainement si elle en possédait une semblable dans le Monde des contes. Belle me parla ensuite de sa mère. Elle n’était malheureusement plus de ce monde et à entendre Belle d’elle en des termes aussi élogieux, je ne pus m’empêcher de sourire affectueusement.

- Je suis vraiment désolé pour votre mère, mais je refuse d’affirmer que vous êtes ridicule ! Vous savez, je suis persuadé que les personnes que nous aimons ne disparaissent jamais totalement. Elles restent à nos côtés pour veiller sur nous et partager nos bonheurs et nos malheurs au quotidien. Je peux vous l’affirmer ! Je suis sûre que votre mère est avec vous et qu’elle est très fière de ce que vous avez accompli ici !

Je n’avais bien évidemment pas pris le temps de préciser la raison qui me faisait croire à de pareilles choses. Pourtant le monde des esprits et celui des fantômes me ramenait immanquablement à Allerdale Hall. Comment pouvais-je nier leur existence alors que j’avais moi-même été témoins de ces phénomènes surnaturels ? L’exclamation si enthousiaste de Belle me fit brusquement éclater de rire !

- Dans ce cas, nous pourrons certainement compter avec un taux de réussite de 150 % !

Encore une fois, Belle me confirmait sa passion pour les livres lorsque les bras chargés d’ouvrages, elle s’approcha de moi. Voici dont ce que serait le contenu de notre première leçon ? Nous n’allions pas nous ennuyer pour sûr !

- Vous avez raison, Belle. Je pense aussi qu’il est important de varier nos choix et cela dans tous les domaines ! Imaginez à quelle point la vie serait ennuyeuse si nous étions réduits à une couleur, à une note ou à un lieu ! Sachez que le travail ne m’a jamais fait peur !

Je pris alors le panier et après avoir fini de faire des choses et d’autres, je revins dans la pièce et m’installais en attendant Belle. Je la vis revenir avec deux tasses de thé. Bien que son invitation fût charmante, je ne pouvais l’accepter. Depuis des années, j’associais cette boisson avec les crimes que j’avais commis et j’avais donc développer une aversion à son encontre. Je lui souris alors poliment ne manquant pas de lui en faire la remarque.

- Je vous prie m’excuser, Belle, mais je ne supporte pas le thé. Pourriez-vous par hasard m’apporter un verre d’eau ?

Les politesses étaient à présent terminées. Il était temps de passer au cours. Belle sortit alors un livre d’alphabet de son panier. Elle l’ouvrit sur la première page qui représentait selon ses dires la lettre « A » et était associé à une très jolie illustration. Répétant à haute voix la lettre, je souris

- Ah je vois ! Donc la lettre A pourrait également être associée à un « abricotier » ou à un « amandier », est-ce que c’est correct ? Est-ce qu’on prononce toujours cette lettre de cette façon ?

petite remarque:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 265
Cœurs enchantés : 5090
Humeur : Perdue


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Manchot analphabète recherche professeur de lecture (PV Belle French)   Mer 4 Mai - 12:06


❝En quête d'un professeur de lecture❞
Belle French & Marvin E. Kandinski

Il est vrai que Belle ne s’était jamais posé cette question, mais elle avait une véritable arme entre ses mains. Tous les livres qu’elle avait en sa possession, parlaient de toutes les personnes qu’elles connaissaient. Elle aurait donc très bien pu établir la liste des faiblesses de toutes les personnes qu’elles n’appréciaient pas et de celles qui lui auraient fait un ou plusieurs mauvais coups. Mais pour se faire, il faudrait déjà qu’elle est des ennemis. Et justement, elle n’en avait pas. Combien même elle en aurait, ce ne serait pas très juste de se battre de cette manière. Ce serait beaucoup trop facile. Ses ennemis n’auraient aucune chance face à ça. En revanche, les habitants pourraient très bien se nuire entre eux. Il fallait donc qu’elle fasse bien attention et qu’elle surveille avec attention qui louait quel livre et pour quelle raison. Mais les personnes de la ville s’entendaient relativement bien entre eux. Ils avaient gardé la mentalité du monde des contes. Le genre de mentalité ou quand on a un souci, on en parle et on évite d’en arriver aux mains. Ça devait être pour cette raison que la ville était si paisible. Oh certes, il devait bien y avoir quelques petits accrochages par ci par là. Mais jamais rien de bien méchant.

-Moi je trouve ça plutôt effrayant quand on y pense. De se dire que notre vie toute entière a été écrite par une personne selon son humeur ou selon ses envies. C’est étrange de se dire que d’une certaine manière, on existe nul par ailleurs que dans les livres. Un jour, j’ai reçu la visite d’un jeune homme qui s’appelle Vael. Ce dernier ne vient pas de notre ville, mais de l’extérieur. Je peux vous dire que j’ai fait une drôle de tête quand il a dit qu’il m’admirait depuis qu’il était tout petit et que quand il avait des coups dur, le fait dépenser à moi et à mon histoire lui redonner du courage. Donc oui, je trouve relativement étrange de rencontrer des personnes qui sortent des livres.

Belle avait un rêve. Changer de local. Elle voulait une bibliothèque plus grande pour avoir plus de livres. Car en effet, elle n’était pas assez grande pour elle en tout cas. Celle de son enfance lui manquait. Car Marvin avait vu juste. Dans le monde des contes, la bibliothèque de son enfance était largement plus grande que celle qu’elle avait ici. Elle se souvenait qu’elle devait monter sur une échelle afin d’attraper certains ouvrage qu’elle avait envie de lire sur le moment. Mais ses parents avaient toujours peur de la voir monter. Ils ne voulaient pas qu’elle fasse une chute mortelle. Car un accident peut très vite arriver. Elle ne leur disait pas toujours quand elle le faisait.

-Je vous remercie pour ce très gentil compliment Marvin. Il me touche beaucoup. Vous avez raison, ma mère est toujours avec moi. J’ai l’impression de sentir sa présence par moment. Elle me manque beaucoup et quelque part, j’ai l’impression que c’est de ma faute si elle est morte. J’aimerai bien pouvoir revenir en arrière. Je me dis que c’est peut-être possible mais je sais aussi que ce ne serait pas une bonne idée. Car quand on utilise la magie, il y a toujours un prix à payer. Et je suis très bien placée pour le savoir.

Sur le moment, elle avait des sanglots dans la voix. Mais très vite, elle secoua doucement la tête un peu comme si elle voulait chasser cette vilaine pensée de son esprit. Elle revoyait sa mère, le choix qu’elle avait fait d’accepter de vivre avec Rumpel. Mais elle ne voulait pas se souvenir des choses qui lui faisaient mal. Ça ne servirait à rien. Elle préféra vivre le jour présent. Elle rit avec Marvin.

-Je n’en doute absolument pas de ce pourcentage de réussite.

Belle avait bien aimé la tête de Marvin fasse aux livres qu’elle tenait dans ses bras. Il verrait au fur et à mesure de ses leçons, que tout ceci ce lirait relativement rapidement. Il ne faut pas se fier aux apparences.

-Oh oui, j’imagine très bien à quel point notre vie pourrait être ennuyeuse et monotone. C’est pour ça que je trouve qu’il est relativement important de varier nos occupations et d’essayer de toucher un peu à tout.

Il est vrai que Belle avait apporté du thé à Marvin sans se douter si ce dernier l’aimait ou pas. Elle était tellement habituée à cette boisson, qu’elle n’en avait pas faite attention plus que ça. Les personnes qui venaient la voir raffolaient de cette merveilleuse boisson autant qu’elle. Elle regarda Marvin d’un air un peu gêné. Quelle idiote ! Songea-t-elle. Mais Marvin savait très bien qu’elle avait juste cherché à bien faire. Elle lui fit un joli sourire.

-Oh je suis vraiment désolée Marvin. Je l’ai fait sans réfléchir. C’est un automatisme. Je vais vous chercher ça tout de suite.

Elle posa sa tasse sur la table, et garda en main celle qui était destinée à Marvin. Elle tourna les talons et s’empressa de lui rapporter un verre d’eau comme il le lui avait si gentiment demandé. Elle posa ensuite le verre d’eau devant lui, et les choses sérieuses commencèrent. Elle passa donc en mode professeur de lecture.

-Oui voilà, c’est exactement ça. Disons qu’on la prononce presque toujours de cette façon. Mais je ne veux pas commencer à vous embrouiller maintenant. Nous allons d’abord voir toutes les bases et faire les choses une après l’autre.

Elle lui montra ainsi toutes les lettres et petit à petit, elle lui expliqua comment faire des mots. Marvin était un élève appliqué et apprenait très vite pour le plus grand bonheur de sa professeur.



 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 566
Cœurs enchantés : 8219


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Manchot analphabète recherche professeur de lecture (PV Belle French)   Mer 18 Mai - 20:34


❝En quête d'un professeur de lecture❞
Belle French & Marvin E. Kandinski

Belle partageait ses craintes de savoir que les auteurs choisissaient notre vie et notre destin en fonction de leurs envies. Lorsque j’y réfléchissais cela n’avait rien de surprenant. Après tout, je discutais avec Belle. Une jeune femme remplie de rêve qui selon la légende était parvenue à changer une épouvantable bête en prince charmant. Elle était parvenue à changer le destin d’un monstre qui aurait sans doute passé le restant de sa vie sous cette forme si elle ne s’était pas battue pour que les choses en soient autrement. Tout du moins c’est ce que la légende racontait ! Belle devait savoir, à présent qu’elle vivait avec le Ténébreux que le destin n’était pas aussi malléable que ce qu’elle pouvait espérer. De mon côté, je croyais dur comme fer à cette chose que l’on appelait Destinée. Après tout, j’étais le docteur Henry Jekyll ! Je vivais avec un effroyable monstre logé dans ma tête. J’avais cru pouvoir l’éliminer et ne garder en moi que le meilleur. Pourtant à chaque fois que j’avais tenté de changer, Edward Hyde s’était chargé de me rappeler ce que j’étais en réalité et quelle était ma place dans ce monde. Même les personnes qui croyaient le plus en moi avaient fini par payer de leur vie leur arrogance. Mon destin, je n’étais pas en mesure de le changer. Je ne pouvais que m’incliner devant la force de la Providence et m’accommoder du sort qui m’étais réservé. Pourquoi les autres personnages de contes ne pouvaient-ils pas s’y accommoder ? Craignant de froisser la jeune femme, j’adoptais son point de vue et une vision plus optimiste de mes propos.

- Je vous corrige tout de suite ! Ce que vous dites n’est pas tout à fait exact. Après tout nous sommes à présent de l’autre côté du miroir. Nous vivons tous les jours dans un monde où tous les choix sont possibles. A ma connaissance, l’auteur ne peut narrer que ce qui se passe dans les livres. Si vous craignez de qu’une personne ait autant d’ascendance sur vous, consolez-vous en vous disant qu’ici vous êtes seule maîtresse de vos actes. Je conçois tout à fait que cela ait dû vous faire un choc. Mais je pense que vous devriez être très fière de vous. Vous n’êtes pas uniquement des mots sur du papier. Vous êtes une héroïne pour des milliers d’enfants qui grandiront avec vos idéaux de tolérance et de courage. Nous n’avons malheureusement pas tous eu cette chance. Certaines histoires sont si horribles que l’on a tenté de les dissimulé aux yeux du public. Certains d’entre nous n’existerons que dans les pages poussiéreuses d’un ouvrage caché à l’abri de tous regards.

Belle me parla alors de sa culpabilité et de ses remords par rapport à la mort de sa mère. Ces propos me touchèrent beaucoup et une foule de questions commencèrent à se bousculer dans ma tête. Comment une jeune femme aussi adorable qu’elle était pouvait se sentir coupable d’un tel drame ? Que lui était-il arrivé ? Comment pouvait-elle espérer changer les choses ? D’après moi, la magie ne servait à rien lorsqu’il s’agissait de ressusciter des morts. Il n’y avait qu’un seul homme qui était parvenu à un tel miracle. Ce dernier était de la même race que moi ; un scientifique doté de raison et d’une grande dose de savoir. Pourtant, je n’étais jamais parvenu à un tel niveau d’intelligence. Je possédais mes propres faiblesses et malheureusement pour moi, je ne pouvais pas créer la vie. Je ne pouvais au contraire que la reprendre ! Je regrettais tant de personnes qui étaient mortes à cause de moi. Mais je vivais depuis longtemps avec une idée, une certitude que je comptais bien confier à Belle.

- Vous savez, je pense que rien n’arrive par hasard. Nos êtres chers nous sont donnés. Ils traversent nos vies et un jour ils s’en vont. C’est tragique mais c’est la vie qui veut ça. L’Histoire ne peut être changée ! Je pense que l’important n’est pas de vivre avec la culpabilité de les avoir perdu. Ce qui compte est de continuer à vivre et de cultiver les valeurs qu’ils nous ont transmis et les souvenirs que nous avons partagés à leurs côtés. C’est ma certitude la plus profonde.

Je suivis ensuite Belle dans la salle d’étude. Tout en discutant avec elle, je lui adressais un sourire chaleureux. J’étais ravi d’avoir enfin l’occasion de converser avec une jeune personne qui s’accordait intellectuellement avec moi. Lorsque je m’assis à table, la bibliothécaire s’approcha de moi. Je rougis légèrement en lui faisant part de mes goûts. Cela n’était pas très poli de ma part de refuser ce qu’elle me proposait avec tant de gentillesse. Pourtant, je savais que je n’aurais jamais la force de plonger mes lèvres dans ce breuvage. C’était totalement hors de question ! J’acquiesçais dons d’un mouvement de tête entendu lorsqu’elle revint avec un bon verre d’eau.

- Je vous remercie beaucoup pour votre compréhension, Belle ! L’eau conviendra parfaitement.

Nous plongions alors avec plaisir dans l’ouvrage que Belle m’avait présenté. L’alphabet était une chose tout à fait nouvelle pour moi mais je ne tardais pas à finir par apprivoiser ces bêtes mystérieuses qu’étaient les lettres. J’avais toujours aimé apprendre et j’écoutais avec la plus grande attention les explications données par ma talentueuse professeure. Répétant lettre après lettres les sons que j’entendais, nous atteignons la lettre Z comme Zèbre, la dernière lettre de l’alphabet.

- Reprenons, l’alphabet se compose de 26 lettres et chacune à sa propre prononciation. Mais j’imagine que ce n’est pas tout. Vous me disiez qu’il existe certaines lettres qui ne se prononcent pas de la même manière dans tous les cas de figures. Comment est-ce que cela marche exactement ? Est-ce que le fait d’accoler certaines lettres peut changer leur prononciation ?  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 265
Cœurs enchantés : 5090
Humeur : Perdue


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Manchot analphabète recherche professeur de lecture (PV Belle French)   Dim 29 Mai - 11:09


❝En quête d'un professeur de lecture❞
Belle French & Marvin E. Kandinski

Cependant, le point de vue de Marvin n’était pas si exact que ça. Oui, il avait cependant raison. Mais uniquement en théorie. Car si Belle voulait faire quelque chose mais que l’auteur en décidait autrement, elle ne pourrait pas se battre contre la décision que ce dernier prendrait. L’auteur avait un peu le même pouvoir que Dieu quand on y réfléchissait bien. Et ça, Belle le savait très bien. Si ça se trouvait, il avait déjà modifié certaines choses chez elle qui aurait peut-être pu se passer différemment. Comme la mort de sa mère par exemple. Ou le fait qu’elle avait dû se sacrifier pour son peuple. Si ça se trouvait, ce cher auteur était responsable de tous ses malheurs ou du moins, d’une majeure partie. Après, il avait raison quand il disait que Belle avait une sacrée force de caractère et qu’en règle général, elle arrivait à obtenir ce qu’elle voulait sur la finalité. Car à bien y réfléchir, l’auteur devait peut-être juste la tester et voir comment elle allait faire pour se sortir de tel ou tel situation. Si tel était le cas, elle pouvait en effet être fière d’elle. Car elle avait réussi toutes ces épreuves haut la main. Elle était assez fière de cette partie. Et elle trouvait vraiment adorable de savoir qu’elle avait été un exemple pour certaines personnes ou certains enfants. On lui avait toujours dit qu’elle était un exemple à suivre mais elle ne l’avait jamais vraiment pris au sérieux. Elle n’était pas le genre de personne qui aimait s’en vanter bien au contraire. Belle était une personne discrète, douce et qui avait horreur de la violence.

- Je suis d’accord avec vous d’une certaine manière. Vous avez plus au moins raison quand vous dîtes qu’à présent, nous sommes de l’autre côté du miroir et que nous pouvons agir comme nous le voulons. En théorie c’est vrai mais pas en pratique. La magie existe encore et je suis bien placée pour le savoir. Ce qui implique que si elle existe, l’auteur existe encore. Et personne n’est à l’abri de ce qu’il pourrait nous faire faire ou nous obliger à faire. Quand vous dîtes que certaines histoires sont vraiment horribles, à quelles histoires faîtes vous allusions ? Pensez-vous à une histoire en particulier ? Après, je ne voudrais pas paraître indiscrète non plus. Tout le monde pense que je suis un exemple à suivre mais détrompez-vous. J’ai fait certaines erreurs moi aussi. Je suis certaine que si j’avais accepté d’épouser Gaston, ma mère serait encore en vie à l’heure qu’il est… Je ne suis donc pas aussi héroïque que ce que les gens pensent. Il y a une différence entre la Belle de Disney et moi.


Belle savait très bien qu’elle ne pourrait jamais faire revenir sa mère du monde des morts et qu’avec des si, on pouvait refaire le monde. Mais il y a des fois où elle ne pouvait pas s’empêcher d’y penser. Sa mère lui manquait terriblement mais elle savait très bien que si elle la faisait ressusciter, tout ne se passerait pas comme prévu. Il y a toujours un prix à payer avec la magie et ce n’était pas dit que sa mère serait tout à fait normale. Il fallait donc qu’elle se fasse à l’idée que sa mère ne vivrait plus que dans ses souvenirs. Mine de rien, ça lui faisait du bien d’en parler avec Marvin. Même si elle ne le connaissait pas spécialement bien et que ce genre de sujet on a plutôt tendance à l’aborder avec une personne que l’on connait un peu mieux et depuis plus longtemps. Mais des fois, ça fait du bien de se confier à des personnes que l’on connait moins bien. Elle ne nous juge pas ou du moins, si elles le font, elles ne le font pas ouvertement.


-Je suis d’accord avec votre certitude. Mais en ce qui me concerne, la théorie est une chose et la pratique en est une autre. Quand un être cher meut de vieillesse, il est plus facile de l’accepter. En revanche, quand ce dernier est arraché à sa famille trop jeune et très violemment, c’est clairement différent… Enfin, c’est ce que je ressens. Ma mère est partie trop tôt et bien trop violemment et j’ai de la peine à me faire à cette idée, je n’ai même pas eu le temps de lui dire au revoir.


Belle retint un sanglot. Même si la mort de sa mère datait de quelques années, il était toujours assez douloureux pour elle d’en reparler et de se le remémorer. Mais heureusement, ils changèrent rapidement de sujet et une fois la boisson de Marvin corrigée, ils purent enfin se mettre au travail. La jeune femme avait quand même hâte de commencer à enseigner tout ce qu’elle savait à Marvin. C’était un de ses rêves qui se réalisait. C’était un peu ridicule dit comme ça, mais pas pour elle. Elle espérait quand même qu’elle pourrait prendre un peu le temps de lui expliquer les choses. Car elle se doutait qu’il allait apprendre vite.

-Oh mais tout le plaisir est pour moi Marvin. Je suis désolée pour cet automatisme. J’avoue que je n’y ai pas fait spécialement attention.

Marvin apprenait à une vitesse assez impressionnante. Belle se rendait compte qu’elle aimait vraiment enseigner. Et c’était un bonheur pour elle de tester son enseignement sur un élève comme Marvin. Ils avaient à peine commencé, que ce dernier connaissait déjà l’alphabet par cœur. Il avait vraiment l’air d’aimer ça. Le côté positif c’était que Belle pourrait le conseiller sur une grande quantité de livres dont il pourrait se régaler. Et une chose était certaine, il allait avoir de la lecture. Ils pourraient ainsi parler lecture.

-Oui c’est exact, vous avez très bien compris la première partie de la leçon. Vous avez aussi raison pour le reste. Mais un exemple vaut mieux qu’un grand discours.

Elle prit un autre livre qu’elle mit devant son élève et elle lui expliqua tout le reste afin qu’il comprenne comment fonctionnait la lecture. A partir du moment où il allait savoir lire correctement, Belle pourrait lui montrer l’écriture.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Manchot analphabète recherche professeur de lecture (PV Belle French)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Manchot analphabète recherche professeur de lecture (PV Belle French)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» "Unité des forces spéciales recherche professeur de boxe et de close combat"
» Déçue de ma streety je recherche une autre poussette..
» Recherche les pages 24 et 25 du livre super gafi...
» recherche LABIOROM ( CDrom de lecture labiale)
» Demande aide lecture acte mariage 1742 Cormeilles Eure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kindness Left :: Bienvenue à Storybrooke :: Quartier Lucrèce :: L'horloge et la bibliothèque-
Sauter vers: