AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Home sweet home! (Juliette et Hilda)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Messages : 246
Cœurs enchantés : 2685
Humeur : taquine


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Home sweet home! (Juliette et Hilda)   Mar 21 Juin - 10:16

♛ Home sweet home


Ouuuuh ! Voilà que Juliette s'emballait encore et se permettait "d'interdire" quelque chose à Hilda. Ben voyons! La fée des Etoiles haussa les sourcils.

- Tiens donc! Voyez vous ça!

Leur conversation ressemblait de plus en plus à une joute verbale ce qui ennuyait passablement l'ambulancière. Heureusement elle avait encore quelques réserves de patience. D'autant plus qu'à voir les yeux de Juliette et ses sautes d'humeur il était évident que le sommeil ne la visitait pas beaucoup ces derniers temps. Tenir une conversation trop sérieuse avec elle aujourd'hui n'était peut-être pas la meilleure idée qui soit. Elle s'emballait beaucoup trop. Un brin agressive même...Hilda remangea un peu de gâteau tout en réfléchissant à ce qu'elle pouvait faire pour apaiser son amie. Elle n'avait jamais vu la reine blanche se comporter ainsi ! Mais après tout ce qu'elle avait vécu c'était peut-être compréhensible...

Pour Juliette la responsable de la noirceur ambiante était Régina. Etonnamment Hilda l'avait vu venir gros comme le traîneau de Santa. Et il était probable qu'en continuant sur cette voie, Juliette annoncerait que Wyatt était son complice. Quand la haine aveugle... Cette théorie ne tenait pas debout bien sûr. L'ancienne méchante reine ne saboterait pas son propre bonheur en se comportant aussi mal que les autres et en suscitant la désapprobation de Robin. Mais la fée des Etoiles ne souhaitait pas engager une joute verbale. Juliette était campée sur ses positions et ne souhaitait pas s'ouvrir à des possibilités de changement. Apparemment ce dont elle avait besoin surtout c'était de gagner. Pour son moral peut-être. Alors l'ambulancière allait lui offrir cette victoire.

- Admettons. Admettons que la coupable soit Régina.

Elle s'assit au bord du canapé et se passa une main dans les cheveux pour mieux réfléchir. De son côté, Plume, vient chercher des caresses auprès de la Reine Blanche

- A ton avis, comment elle aurait pu s'y prendre ? En droguant la buffet avec une potion ? Elle a bien empoisonné des pommes alors...

Ou en jetant un sort ? En réalité c'était ça qui était intéressant. Savoir quelle méthode avait pu être utilisée. En explorant toutes les théories possibles on pourrait remonter au ou à la coupable. Oui. C'était par là qu'il fallait commencer. Hilda se leva.

- Je vais me préparer une infusion. Tu en veux une aussi ? C'est une boisson chaude à base de plantes qui détendent le corps et l'esprit.

Et ça ne serait pas un luxe!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
My only love sprung from my only hate.

avatar


Messages : 445
Cœurs enchantés : 3813


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Home sweet home! (Juliette et Hilda)   Sam 16 Juil - 21:23


❝ I am tired of missing you . ❞
- Hilda & Juliette -
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux.
La tension était montée d’un cran, j’étais agacée par les soupçons qu’Hilda menait sur mes amis. Fallait avouer que je ne supportais pas grand-chose comme contrariété. Je dormais très peu. Voilà plusieurs années que cela durait, mais dans cette ville, je me sentais tiraillé de toute pars. J’aurais aimé pouvoir rester calme et douce. Seulement, j’en étais incapable. Storybrooke faisait ressortir le pire chez moi. Mes angoisses. Mes pouvoirs instable, alors que j’avais dépensé tellement d’énergie à les contrôler pendant plus de quarante années. Tout recommencer me semblait impossible. Je ne pouvais pas imaginer. C’était désespérant.
Forte-heureusement, même si la ville avait changé un grand nombre de personne, elle n’avait pu su éradiquer la parfaite patience de la fée des étoiles, qui se pliait à une de mes exigences haineuse et malvenu : c’était Régina la grande coupable. C’était la méchante reine qui les avait emmenés jusque dans cette ville. Cette femme qui avait détruit ma famille. Cette femme qui avait foutu le bordel dans le monde des contes. Cette femme que je voulais haïr, car je devais toujours avoir une personne à haïr. C’était plus fort que moi. Je ne savais pas faire autrement, j’étais issue d’un monde où la haine et l’amour prédominé dans la ville, c’était un vestige dont je n’avais pas su me séparer. Les questions sur Régina, me désarçonnaient. J’ignorais comment elle aurait pu se débrouillait. Ni même ce qu’elle avait a gagné à faire cela. J’avais seulement besoin d’un bouquet misère. J’avais besoin de trouver un coupable et de le détester.

« Je l’ignore »

Lâchais-je tout en caressant la tête de Plume, me nourrissant de la tranquillité qu’elle émanait. Tandis qu’Hilda annonçait qu’elle allait faire une infusion j’acceptais son invitation. Je savais ce qu’été une infusion, je venais du pays des merveilles. Ca serait un comble si je ne savais pas ce que c’était. Malgré la remarque qui me brûlait les lèvres je ne disais rien et ce n’est que lorsqu’elle disparue que je sentais la culpabilité me gagner. J’étais exécrable. J’étais un monstre depuis quelques temps. Une larme roulant sur ma joue, je sentais mes mains entourer ma tête. Plume tentait quand à elle de me consoler, sa langue léchant mon genou. J’entendais Hilda revenir. Relevant la tête, j’inspirais profondément avant de lâcher d’une voix faible preuve que j’étais épuisée autant physiquement que psychologiquement.

« Je suis navrée Hilda. Je suis en train de devenir un monstre »

Marquant une pause, je caressais Plume avant de poursuivre, tout en levant les yeux vers elle, une larme roulant sur ma joue :

« Je les ai retrouvé Hilda … J’ai retrouvé Alice et Roméo… Alice est enceinte. Elle a changé. Elle a grandi. Roméo…. (Nouvelle pause, mes poings se serrent, je serre les dents) je l’ai vu avec une autre femme. J’ai voulu la tuer. Je deviens un monstre. Le soir du bal j’ai voulu tué le père de l’enfant de Rosaline parce qu’il s’était mal comporté. Je suis un monstre Hilda »
code by lizzou — gifs by TUMBLR

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 246
Cœurs enchantés : 2685
Humeur : taquine


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Home sweet home! (Juliette et Hilda)   Lun 25 Juil - 16:40

♛ Home sweet home


Juliette mettait fin elle-même a une conversation lourde et épineuse. Qui ne mènerait nulle part surtout. Pouvoir disparaître dans la cuisine soulagea Hilda. Elle aussi en avait assez. Elle avait l'impression que tout lui tombait dessus. Son divorce qu'elle n'avait pas venir et puis toutes ces choses magiques dont elle avait été ignorante jusque là. Qui était-elle ? Quelle existence était la vraie ? Etait-elle cette Hollandaise qui avait dévalé les lacs gelés sur ses patins à glace ou cette fée de Noël ? Et ses parents ? Sa famille ? Pourquoi avait-elle épousée Morphée/Peter ? Etait-ce par réelle inclination ou simplement parce que tel était leur destin ? Les êtres féériques ne se posaient pas autant de question. Tout était si limpide! Le bon d'un côté le mauvais de l'autre. Elle se ressaisit tout en retirant la bouilloire du feu. Celle qui galérait vraiment c'était Juliette. L'ambulancière n'avait pas le droit de se plaindre.

Ce fut une voix à bout de force qui accueillit Hilda et son infusion. L'ambulancière déposa le tout sur la table, n'osant pas interrompre Juliette. Ses confidences lui coûtaient elle le voyait. Elles avaient du mal à sortir. Plume venait de lui donner la force de se lâcher. Alors l'ambulancière ouvrit tout grand les bras pour que Juliette puisse s'y réfugier et pleurer autant qu'elle en avait besoin.

- Tu es épuisée ma douce. Laisse-toi aller tu ne risques rien ici.

Elle en avait gros sur la patate la Reine Blanche et il y avait de quoi. L'ambulancière leva les yeux au ciel lorsque Juliette lui avoua que Roméo s'était trouvé quelqu'un.

- Ah ces hommes ! Ils sont faibles et c'est nous qui le payons!

Oui elle avait la rage elle aussi. Elle en avait assez de la lâcheté masculine. Comment leur faire confiance ? Hilda ne pensait pas qu'elle pourrait y parvenir à nouveau un jour. Mais il était inutile de "contaminer" Juliette.

- Tu sais il y a quand même quelque chose de beau au milieu de tout ça : tu vas devenir tata! Peut-être que pour l'instant tu n'es pas en état d'apprécier mais plus tard, tu verras que c'est un grand bonheur.

C'était tout à fait logique de vouloir "tuer" la nouvelle nana de son mari, c'était tout à fait normal de vouloir faire du mal à un type qui violentait sa soeur.

- T'es pas un monstre. Pas du tout. Ne crois jamais ça.

Plume approuva d'un "wouf" bien senti.

- Je te propose de passer le reste de la soirée à dénigrer nos maris. C'est petit et mesquin mais ça fait du bien !

Et elles commanderaient des pizzas, parce que les pizzas c'était le bien... Et cette fois Plume soupira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Home sweet home! (Juliette et Hilda)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Home sweet home! (Juliette et Hilda)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» home frome home (moa)
» Haute Fidélité et Home cinema
» HOME (film)
» Home déco
» HOME - un film de Yann Arthus-Bertrand (1:33:39)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kindness Left :: Bienvenue à Storybrooke :: Quartier Tchaïkovski :: Le puits à souhaits et forêt :: Chalet de Hilda Van Holp-
Sauter vers: