AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 265
Cœurs enchantés : 5090
Humeur : Perdue


Feuille de personnage
Objets magiques:

Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina) Empty
MessageSujet: Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina)   Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina) EmptyDim 28 Fév - 17:20

Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases.
Feat Belle & Régina.

« Parler peut soulager si on est sincère l'une envers l'autre.»
On dit souvent qu’avec le temps, certaines blessures se referment ou que l’on en veut moins à la personne qui nous a fait du mal. Mais quelque part, ce n’est pas vraiment le cas pour Belle. Elle a pardonné mais elle a vraiment besoin d’explications, de réponses à toutes les questions qu’elle a eu le temps de se poser durant les vingt-huit années où elle était enfermée dans cet horrible hôpital psychiatrique. Elle a eu une première confrontation avec Régina à la bibliothèque. Mais cette dernière n’était pas seule. Elle était accompagnée du fils de Robin des bois. C’est un garçon adorable d’ailleurs. Il voyait que Belle était fâchée contre Régina mais il ne comprenait pas pourquoi. Ce n’était pas à Belle de lui parler de cet épisode fâcheux. Elle avait donc réussi à rester calme durant tout le temps où la méchante Reine se trouvait en face d’elle. Tout s’était bien passé d’ailleurs. En même temps, Belle n’est pas une jeune femme violente et encore moins agressive. Il n’y avait donc aucun livre qui avait volé à travers la pièce. Le dialogue est toujours mieux pour résoudre les problèmes.

Ce jour-là, Rumpel était à sa boutique et Belle était seule chez eux. Elle faisait les cents pas dans la pièce. Elle voulait aller voir Régina pour parler avec elle. Mais est-ce qu’elle se sentait vraiment prête à sauter le pas ? Car être seule face à Régina… Mais il fallait qu’elle le fasse. Rumpel n’allait certainement pas être content mais qu’importe. Après avoir réfléchi un moment, elle prit son courage à deux mains et se prépara à sortir. Elle regarda sa montre. Régina devait être encore à son bureau à cette heure-là. Elle allait donc y passer à l’improviste et parler avec elle. Elle n’allait pas la déranger chez elle. Ce serait grossier et puis elle voulait pouvoir lui parler librement. Son manteau sur le dos et les bras croisés, Belle se rendit en direction de chez Grany où elle alla acheter deux cafés. Elle n’allait pas arriver chez Régina les mains vident. Une fois ses deux cafés en mains, elle se mit en route pour la mairie.

Une fois arrivée devant le bâtiment, Belle prit une grande inspiration et entra. Elle fit des yeux ronds car elle avait oublié que la secrétaire de Régina avait un look et une couleur de cheveux assez particulière. Elle demanda si elle pouvait voir Régina mais lui précisa qu’elle n’avait pas de rendez-vous de prévu. La secrétaire lui dit qu’elle ne pouvait pas passer à l’improviste et qu’il fallait absolument en avoir un. Comme Belle ne voulait pas repasser encore une fois, elle prétexta à la secrétaire qu’il y avait une fissure importante dans la paroi du bâtiment de la bibliothèque et qu’il fallait absolument que Régina soit au courant. La secrétaire accepta donc de la laisser passer et Belle ne se fit pas prier. Une fois arriver devant la porte, elle se mordit la lèvre et frappa en attendant une réponse..

© Kinotto de LG.



Dernière édition par Belle French le Ven 8 Avr - 11:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1444
Cœurs enchantés : 9378
Humeur : Amoureuse <3


Feuille de personnage
Objets magiques:

Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina) Empty
MessageSujet: Re: Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina)   Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina) EmptyMar 1 Mar - 19:50

Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases.
Feat Belle & Régina.

« Parler peut soulager si on est sincère l'une envers l'autre.»
Regina était en plein dans les préparatifs du bal qu’elle avait décidé de donner en l’occasion de l’arrivée prochaine du printemps. Elle avait bien remarqué que, depuis la levée de la malédiction, beaucoup des habitants de Storybrooke étaient nostalgiques de leur vie dans la Forêt Enchantée. Aussi, pour tâcher de leur montrer que la vie dans le Maine pouvait aussi se montrer agréable, elle avait décidé de leur organiser un petit événement qui leur parlerait à tous : un bal, et masqué de surcroit, pour ajouter au mystère et à l’amusement.

Madame le maire était affairée à donner un maximum de travail à sa secrétaire, afin d’éviter que celle-ci ne fouine de trop dans les affaires de la ville et ne trouve de choses trop compromettantes, magiquement parlant, sur ses habitants. Ainsi, elle avait déjà changé d’avis trois fois sur la polie d’écriture du carton d’invitation, deux fois sur la qualité du papier, quatre fois sur la couleur du fond et celle de l’écriture, ainsi que quelques fois sur l’image de fond. Bref, de quoi faire réimprimer des dizaines de fois à la petite française les cartons d’invitation. A présent, elle s’était penchée sur quelque chose de plus concret : le programme et l’organisation. Ce qu’il était possible ou non de faire, et sans magie afin de le point susciter les soupçons de la journaliste en herbe.

Alors qu’elle était en train de cocher les hors d’œuvre qu’elle avait choisis sur la liste du traiteur, son téléphone de bureau sonna. C’était la ligne directe de Louise. Celle-ci lui annonça que Belle French sollicitait une entrevue, bien qu’elle n’ait pas de rendez-vous. Regina avait du travail par-dessus la tête avec l’organisation de cette réception, et s’il s’était agi d’une autre personne, l’ancienne méchante reine aurait probablement refusé, mais l’excuse bidon que lui servit la secrétaire de la part de l’épouse du Ténébreux fit bien comprendre à madame le maire que la bibliothécaire avait vraiment besoin de lui parler. Regina n’était pas sans se rappeler de leur petite entrevue à la bibliothèque lorsqu’elle avait accompagné Roland pour choisir un livre. La jeune femme avait manifesté le souhait de continuer leur conversation sur leur passé. La rancœur que pouvait éprouver Belle était compréhensible, après tout la méchante reine l’avait enfermée durant vingt-huit ans, le temps de la malédiction, dans une sordide cellule isolée de l’hôpital psychiatrique, et ce dans l’unique but de tenir Gold. Nul doute qu’elle le lui remettrait encore dans les dents, mais devoir supporter cela faisait partie du « jeu », puisqu’elle avait décidé de changer, de faire acre de rédemption auprès de ceux à qui elle avait causé du tort. Il lui faudrait donc présenter une énième fois ses excuses, et s’entendre dire combien elle avait été horrible, et que souffrir ne pardonnait pas de pareils actes.

Soupirant intérieurement, elle avait donc autorisé Louise à faire monter Belle French dans son bureau. Il ne s’écoula pas plus de cinq minutes avant que le bruit du toc toc ne sorte une nouvelle fois Regina de sa concentration, alors qu’elle était accoudée à son bureau, contemplant cette fois la liste des desserts. Elle redressa la tête.

-Entrez !

La porte vitrée s’ouvrit et Belle montra le bout de son nez.

-Bonjour Belle. Que puis-je pour vous ?

Elle se leva, par politesse, posant ses papiers et désignant la chaise en face de son bureau que son interlocutrice puisse s’asseoir.

-J’imagine que vous venez terminer la conversation de l’autre jour ? lui demanda-t-elle d’un air un peu détaché, sans aucune animosité bien sûr.
.

© Kinotto de LG.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 265
Cœurs enchantés : 5090
Humeur : Perdue


Feuille de personnage
Objets magiques:

Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina) Empty
MessageSujet: Re: Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina)   Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina) EmptyMar 1 Mar - 22:18

Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases.
Feat Belle & Régina.

« Parler peut soulager si on est sincère l'une envers l'autre.»
Belle avait décidé de ne pas reculer. Pour elle, ce moment était un peu comme quand on doit enlever un pansement d’un coup sec. C’est douloureux sur le moment mais après tout va bien. Parler avec Régina était une excellente décision. Elle voulait en finir une bonne fois pour toute avec cette histoire et passer à autre chose. Oui, elle avait des choses sur le cœur, on ne pouvait pas lui en vouloir de ce côté-là. Mais elle voulait changer de refrain et cesser de repenser à cet horrible hôpital chaque fois qu’elle voyait Régina. Elle se doutait bien que cette dernière devait avoir bien plus important à faire. Mais elle voulait lui parler tant qu’elle en avait le courage. Notre petite bibliothécaire n’avait cessé de pensé à tout ce qu’avait dit Roland sur le pardon. Une chose était sûr, ce n’est pas tout faux quand on dit que la vérité sort toujours de la bouche des enfants.

Et puis, elle pourrait profiter de parler avec Régina d’un sujet très sérieux et des plus inquiétant. Sa petite secrétaire à la chevelure arc-en-ciel, commençait à devenir de plus en plus collante et de plus en plus curieuse. C’est bien connu, et tout le monde le sait, la curiosité est un vilain défaut. Charlie était un peu comme Louise. Elle ne cessait de fouiner partout et de passer de plus en plus de temps à la bibliothèque. Mais ce qui alarmait le plus notre petite Belle, c’était qu’elles avaient toutes les deux cette curieuse envie de vouloir consulter les archives. Pourquoi ? C’était une question à laquelle Belle n’avait pas de réponse. Mais elle ferait tout pour en trouver une. Elle ne pouvait malheureusement pas toujours avoir ses yeux sur les deux petites fouineuses qui venaient à la bibliothèque tour à tour. Mais il fallait vraiment qu’elles cessent leur petit manège. C’était aussi pour cette raison que Belle avait besoin de Régina. Il fallait trouver un moyen de mettre les archives de la ville à l’abri et le plus loin possible des yeux indiscret.
Notre petit rat de bibliothèque avait eu une idée, et si on changeait tout simplement d’emplacement les archives ? On pourrait les mettre dans un endroit où personne n’oserait s’aventurer à les chercher ? Le caveau de Régina serait vraiment la cachette idéale. Là au moins, personne ne penserait à fouiller. Car il était hors de questions pour Belle de faire usage de la magie. Elle n’aimait pas trop ça d’ailleurs. La magie peut non seulement rendre les gens accro, mais aussi leur faire perdre ce qu’ils possèdent de plus chères au monde. Elle était mariée à Rumpel, elle savait donc parfaitement de quoi elle parlait. Mais ça, c’est un autre sujet. Elle n’avait donc pas tout à fait menti quand elle avait dit à Louise qu’il était très important qu’elle s’entretienne avec Régina rapidement. Elle espérait que Louise n’était pas du genre à écouter aux portes. Mais en même temps, la petite licorne avait l’air de crouler sous le travail, ce qui ne déplaisait pas à Belle. Au moins, elles seraient tranquilles et elles pourraient parler librement.

Elle eut tout juste le temps de finir de frapper, que Régina lui demanda d’entrer. Belle ne se fit donc pas prier et entra avec un petit sourire aux lèvres. Elle n’avait aucune raison de faire la tête. Bon d’accord, le jour où Régina était venue à la bibliothèque avec Roland, elle aurait bien voulu lui balancer sa tasse de thé en pleine figure juste pour le plaisir. Mais Belle n’est pas une personne violente et on ne résout rien de cette manière. Elle entra et fit bien attention de refermer la porte derrière elle sans renverser ses gobelets de café.

-Bonjour Régina

Belle s’assit et posa ses gobelets sur le bureau de Régina. Ils étaient dans un porte gobelet ce qui éviterait de lui salir son bureau. Elle lui demandait ce qu’elle pouvait faire pour elle ? Comme si elle ne s’en doutait pas…

-Oui, entre autre. Mais je vous rassure, j’ai passé le chapitre où je vous en veux à un point que vous ne pouvez pas imaginer… Roland m’a fait réfléchir avec ce qu’il a dit quand vous êtes venu à la bibliothèque. Si je suis là aujourd’hui, c’est simplement pour avoir des réponses à mes questions. Et vous parlez d’un autre sujet assez important. Je me suis permis de vous prendre du café. Avec les journées que vous avez, je suis certaine qu’il est le bienvenue.

© Kinotto de LG.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1444
Cœurs enchantés : 9378
Humeur : Amoureuse <3


Feuille de personnage
Objets magiques:

Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina) Empty
MessageSujet: Re: Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina)   Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina) EmptyVen 4 Mar - 14:11

Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases.
Feat Belle & Régina.

« Parler peut soulager si on est sincère l'une envers l'autre.»

Belle était entrée, et elle n’était pas venue les mains vides. Du café, voilà bien quelque chose que madame le maire ne pouvait refuser, surtout depuis qu’elle avait commencé à organiser ce fameux bal du printemps. Etant établi que sa licorne de secrétaire était débordée à cause de sa patronne, elle ne pouvait rapporter à celle-ci son cher petit café du début d’après-midi qui l’aidait à tenir jusqu’au soir. Mais c’était pour la bonne cause, mettre Louise sur l’organisation de ce bal était de loin la meilleure idée qu’elle ait eu pour l’occuper sur du plus ou moins long terme.
Bref, Belle avait vu juste en disant qu’au vu des journées que madame Mills faisait, un peu de caféine était la bienvenue. Elle lui accorda un petit sourire du bout des lèvres avant de se rasseoir.

-Je vous remercie pour cette gentille attention.

Belle s’installa aussi et Regina attrapa le gobelet qui lui était destiné et posa à nouveau son regard sur la bibliothécaire tout en buvant une gorgée de ce bienvenu nectar.

-Je serais ravie de répondre à vos question, Belle, je vous en prie, dites-moi tout.

Bon, « ravie » n’était pas le terme juste, puisqu’elle allait ressasser le passé et des souvenirs d’elle en méchante reine dont elle se serait bien passée. Mais il faudrait sans doute en passer par là pour que l’affaire soit close une bonne fois pour toutes, et la femme du ténébreux semblait elle aussi le vouloir. Pour une fois qu’elles étaient d’accord que quelque chose… Madame le maire avança son fauteuil et s’accouda à son bureau, fixant son interlocutrice avec un petit sourire en coin.

-Une fissure dans la paroi du mur, hein ? Elle secoua la tête. Vous auriez pu trouver mieux, j’en suis certaine.

Elle sourit en repensant à ce que Belle venait de dire. Roland, ce charmant bambin, avait beaucoup de jugeote et il était parvenu, du haut de son jeune âge, à faire réfléchir les deux adultes qui étaient en froid. Enfin, Regina, elle, n’en voulait pas à Belle, pourquoi l’aurait-elle fait ? En revanche, et c’était normal, la bibliothécaire avait une dent contre elle. L’ancienne reine ne s’attendait pas à ce qu’elles deviennent les meilleures amies du monde et aillent faire du shopping ensemble, loin s’en faut, et puis de toutes façons le style vestimentaire de Belle n’était pas à son gout… Mais bon, les choses avaient changé, et Regina espérait qu’elle le comprendrait.

-Je sais que je vous ai fait du mal, j’en suis vraiment, sincèrement, totalement désolée. J’imagine bien que toutes les excuses du monde ne rachèteront pas ma conduite, mais il faut aller de l’avant, maintenant. Vous êtes libre, avec celui que vous aimez.

D’ailleurs sur ce point, Regina se demandait comment elle pouvait avoir des sentiments pour un type pareil. Sérieusement, elle pouvait pardonner à Rumple toutes ses exactions, mais pas à elle ? Il avait fait bien pire, c’était certain !


-Vous avez dit "entre autre", ce qui signifie que vous venez aussi me parler d'autre chose. Alors, de quoi s'agit-il?


.

© Kinotto de LG.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 265
Cœurs enchantés : 5090
Humeur : Perdue


Feuille de personnage
Objets magiques:

Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina) Empty
MessageSujet: Re: Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina)   Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina) EmptyMer 9 Mar - 11:53

Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases.
Feat Belle & Régina.

« Parler peut soulager si on est sincère l'une envers l'autre.»
Notre petite bibliothécaire savait que le café serait un peu comme un drapeau blanc pour Régina. Et en vue de sa réaction, elle avait bien compris le message. Elle ne venait vraiment pas dans le but de déclencher une guerre, mais bel et bien pour parler de ce qu’elle avait vécu. Elle voulait aussi lui parler de Louise et de Charlie. Une chose était certaine, les deux femmes seraient au moins d’accord sur le cas de ces deux fouineuses. Régina était une personne très difficile à saisir et à comprendre. On ne savait jamais si ses sourires étaient sincères ou s’ils signifiaient : Continue de m’agacer, de toute façon d’ici deux minutes tu ne seras plus qu’un misérable petit tas de poussières. Elle disait et prétendait qu’elle avait changé. Bien, dans ce cas, Belle allait s’en rendre compte par elle-même.

Après tout, Régina était en couple et elle avait deux enfants chez elle dont un en bas âge. Ils avaient l’air de tous être entier. Rien que ça, était une preuve de changement et de bonne volonté. Belle lui rendit son sourire.

-Mais je vous en prie, je me doute que vos journées doivent être longues et épuisantes avec toutes les personnes qui doivent venir vous voir pour un oui ou pour un non.

Belle prit elle aussi, une gorgée de café. Elle était contente que Régina ait accepté de la voir et de parler avec elle. Elle espérait juste que tout se passerait bien. Car elle se doutait que leur conversation allait faire remonter à la surface des souvenirs que Régina préférait laisser dans une boîte au fond de son caveau.

-Oh eh bien, je ne sais pas vraiment par où commencer. Il faut dire que j’en ai un certains nombres comme vous devez vous en douter.

Belle s’était entraînée devant son miroir pur cette entrevue. Il fallait qu’elle aille droit au but et qu’elle fasse vite. Car même si pendant une longue période elle avait détestait Régina au plus haut point, elle avait fini par se calmer. Pour une fois, Belle ne baissait pas les yeux fasse à Régina. Elle posa son gobelet qu’elle prit soin de mettre sur un sous verre que Régina avait sur son bureau afin de ne pas le salir. Elle ne put s’empêcher de sourire lorsque Madame le Maire lui dit qu’elle aurait pu trouver mieux comme excuse que la fissure dans le mur. Sur ce point-là, elle n’avait pas tout à fait tort. D’habitude, notre amoureuse des livres avait une imagination plus que débordante. Mais même si elle ne voulait pas l’admettre, elle était intimidée par cette entrevue. Elle garda son sourire aux lèvres.

-Oui, je suis certaine que j’aurai pu trouver plus convaincant. Mais votre secrétaire joue parfaitement bien son rôle de chien de garde. Alors, j’ai dit la première chose qui me passait pas la tête.

Une chose était certaine, Roland avait vraiment eu une excellente influence sur Belle. C’était d’ailleurs un peu grâce à lui si cette dernière se trouvait à présent en face de l’ancienne méchante Reine. Ce qu’il avait dit ce jour-là à la bibliothèque l’avait beaucoup fait réfléchir. On dit toujours que la vérité sort de la bouche des enfants et là, ça avait clairement été une réalité. Lorsque tout serait dit, elles pourraient reprendre chacune leur vie et elles en resteraient là. Belle pourrait enfin faire partir ce poids qu’elle ressentait tous les jours en elle. Elle serait ainsi plus légère et elle pourrait vraiment dormir sur ses deux oreilles. Car il lui arrivait très souvent de se réveiller la nuit en se posant milles questions auxquelles elle n’avait, hélas, aucune réponse. Enfin, jusqu’à aujourd’hui.

-Oui, c’est vrai, vous m’en avez fait vraiment beaucoup. Je ne sais pas si vous réalisez ce que c’est que d’être enfermée dans un endroit comme un hôpital psychiatrique durant vingt-huit ans ? Vous devriez essayer juste pour vous rendre compte de ce que j’ai vécu. Mais à présent, ce douloureux chapitres de ma vie et derrière moi. Je vous pardonne et j’accepte vos excuses. Cependant, j’ai quand même une question. Si Jefferson n’était pas venue me faire sortir de cet horrible endroit, que serais-je devenue ?

Elle n’osait pas imaginer dans quel état avait dû se retrouver Rumpel qui l’avait cru morte durant tout ce temps. Lui qui avait déjà perdu son épouse et son fils, il fallait encore qu’il perde celle avec qui il avait pu tout reprendre à zéro. Régina avait voulu le faire souffrir et elle avait vraiment bien réussi son coup.

-Eh bien voilà. Depuis quelques temps, votre secrétaire et Charlie ne cessent de venir à la bibliothèque. Ça ne m'étonne pas pour Louise qui est une jeune étudiante en journalisme, mais ce n’est pas du tout le genre d’endroit que fréquente Charlie. Elles ne cessent de me poser des questions sur la ville et elles veulent toutes les deux consulter les archives pour des raisons que j’ignore totalement. Je me demandais donc s’il serait possible de les déplacer et de les mettre en lieu sûr.


© Kinotto de LG.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1444
Cœurs enchantés : 9378
Humeur : Amoureuse <3


Feuille de personnage
Objets magiques:

Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina) Empty
MessageSujet: Re: Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina)   Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina) EmptyVen 11 Mar - 18:32

Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases.
Feat Belle & Régina.

« Parler peut soulager si on est sincère l'une envers l'autre.»

Belle était présente devant elle, celle que beaucoup continuait à craindre et à détester. La méchante reine lui avait du mal, certes pas physiquement, mais allez savoir si ce que l’ancienne servante du ténébreux avait vécu n’était pas pire que de la torture physique ? Regina en prit la pleine conscience, alors que la bibliothécaire lui demandait sans détour ce qui serait advenu d’elle si Jefferson ne l’avait pas libérée, et si la malédiction n’avait pas été brisée. Cette demoiselle était courageuse, on ne pouvait pas le lui enlever. Un poil imprudente, mais courageuse.

Reposant le gobelet de café si gentiment offert par son ancienne détenue, madame le maire hésita quelques secondes avant de répondre. Les paroles un peu cassantes de Belle résonnaient dans sa tête. « Vous devriez essayer, juste pour vous rendre compte de ce que j’ai vécu », telles avaient été les mots de la jeune femme, et elle n’avait pas tort. Comment l’ancienne sorcière aurait-elle pu lui tenir rigueur de ce mouvement de rébellion verbale ? Regina haussa les sourcils, et attendit quelques secondes de plus. C’était délicat, il fallait peser chaque mot. Son regard aux teintes chocolatées se perdit un moment sur son bureau avant d’errer au-delà, avant de remonter jusqu’à Belle.

-Je vous dois une réponse franche, Belle, et je pense qu’elle ne vous plaira pas. Pour être honnête, la réponse est la suivante : je n’en sais rien du tout. Cette malédiction avait pour but de faire se répéter inlassablement le quotidien des habitants de Storybrooke, quasiment toutes les journées se ressemblaient pour la plupart d’entre eux. Peu avant que la malédiction ne soit rompue, Jefferson est venu vous libérer pour me nuire. S’il ne l’avait pas fait et après la levée de la malédiction, j’imagine que l’un des employés de l’hôpital vous aurait ouvert, ou que j’aurais été contrainte de le faire d’une manière ou d’une autre, puisque la mémoire de chacun revient après la levée du sort. Dans le cas contraire, si tout avait continué comme prévu sans l’arrivée de la Sauveuse, je crains que vous ne soyez restée vingt-huit années de plus là-bas.

Elle prit une inspiration lente et profonde, laissant le temps à son interlocutrice d’encaisser, avant de poursuivre.

-Je sais qu’à vos yeux, je n’ai aucune excuse, et c’est vrai, je n’en ai pas. J’ai été aveuglée si longtemps par la colère et la souffrance que je faisais totalement l’impasse sur celle que j’infligeais aux autres. J’avais cette impression stupide que de cette manière, il y avait une sorte de justice. C’est pathétique, j’en conviens, et je suis impardonnable. Je n’aurais jamais assez du reste de ma vie pour vous demander pardon, ainsi qu’à toutes les personnes à qui j’ai nui.

Regina osait à peine la regarder dans les yeux, à présent. C’était la première fois qu’elle se livrait autant à quelqu’un, hormis à Robin, à propos des motivations qui l’avaient poussé à commettre toutes ces atrocités. Y repenser ne faisait présentement qu’accroitre ce sentiment de culpabilité, qu’elle détestait éprouver et qu’elle n’avait d’ailleurs pas ressenti pendant des décennies. A présent, elle avait l’impression que ce sentiment était décuplé, et cela faisait d’autant plus mal. Mais elle l’avait compris, il faudrait en passer par là pour enfin être heureuse, même si demander pardon sans arrêt était d’une part difficile, et d’autre part agaçant.

Belle évoqua ensuite le réel motif de sa visite, à savoir les deux petites fouineuses qui avait demandé à voir les archives.

-Je vois. Il faut impérativement se méfier de Louise. Elle vient de l’extérieur, et si nous ne faisons pas preuve de prudence, nous courons à la catastrophe. Quant à Charlie, je ne la connais pas, je me renseignerai. Charlie comment?

Regina ignorait totalement que le loup-garou qui l’avait attaquée en forêt, alors que sa licorne de secrétaire l’avait suivie, n’était autre que Charlie. Et elle avait dû user d’une potion d’oubli sur l’étudiante française aux cheveux arc-en-ciel. Preuve que cette petite était capable du meilleur, elle le prouvait chaque jour à la mairie par son efficacité, comme du pire, elle l’avait démontré en désobéissant et suivant sa patronne en forêt.

-Vous voulez déplacer les archives ? demanda-t-elle en écarquillant les yeux. Vous vous rendez compte du travail colossal que cela demanderait ?

La maire de Storybrooke réfléchit quelques secondes.

-Avec la magie, on pourrait les mettre au sous-sol de la bibliothèque. Et sceller de nouveau le monte-charge. Ca pourrait se faire, finalement, ajouta-t-elle l’air songeur. Que leur avez-vous dit, lorsqu’elles sont venues la première fois ? D’ailleurs, sont-elles revenues par la suite ?


.

© Kinotto de LG.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 265
Cœurs enchantés : 5090
Humeur : Perdue


Feuille de personnage
Objets magiques:

Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina) Empty
MessageSujet: Re: Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina)   Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina) EmptyJeu 17 Mar - 12:03

Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases.
Feat Belle & Régina.

« Parler peut soulager si on est sincère l'une envers l'autre.»
Le silence de Madame le Maire n’était pas vraiment bon signe. On dit souvent que qui ne dit rien consent. Donc Belle savait qu’elle avait raison de lui en vouloir. Mais le fais que Régina gardait le silence lui donnait froid dans le dos et ne l’aidait pas. Ça voulait donc dire qu’elle aurait fini par la ture ? Qu’elle l’aurait laissé pourrir dans cet horrible hôpital sans que personne ne se soucie de son sort ? Sur le moment, Belle avait eu envie de saisir l’ancienne méchante Reine par les épaules, et la secouer afin qu’elle lui dise réellement ce qu’il en était. Mais notre petite brune n’était pas une personne violente.

Belle ne la quittait pas des yeux. Régina devait probablement être en train de tourner sept fois sa langue dans sa bouche afin de bien choisir ce qu’elle allait lui dire. Car une fois dit, elle ne pourrait pas revenir en arrière. La méchante Reine se sentait mal à l’aide de cette situation. Plus d’une personne aurait sans doute étaient réjouie de la voir ainsi. Mais Belle avait passé le chapitre où elle lui en voulait. A présent, elle voulait comprendre et avoir le fin mot de l’histoire afin de pouvoir clore ce chapitre de sa vie une bonne fois pour toute et pouvoir passer à autre chose. Le regard de Madame le Maire croisa le sien et Belle ne baissa pas les yeux. Elle ne la regarda pas méchamment non plus et attentait patiemment ce qui allait suivre.

Notre petit rat de bibliothèque se prit la réponse tant attendue comme une gifle. A quoi elle s’attendait en même temps ? Tout le monde savait qu’à cette époque, Régina ne vivait que pour une seule chose, nuire au plus de personnes possible. Il était vrai que notre pauvre Belle n’avait été qu’un dommage collatéral. Elle s’était trouvée au mauvais endroit au mauvais moment. Elle devait donc vraiment une fière chandelle à ce très cher Jefferson. Elle se demandait d’ailleurs ce qu’il était devenu. Depuis qu’il l’avait libérée er qu’il lui avait demandé de partir voir Gold, elle n’avait plus eu la moindre nouvelle de lui. Belle garda le silence pendant un instant. Elle était en train de s’imaginer à quoi elle aurait bien pu ressembler si elle était encore restée enfermée pendant vingt-huit autres longues années dans cet endroit horrible. Elle se mordit la lèvre et secoua la tête afin de chasser cette image de sa mémoire.

-Je vous remercie de m’avoir répondu. Je dois bien avouer que je m’attendais à cette réponse qui était plutôt logique en vue de la situation. Mais a=u moins, je suis fixée et je vais pouvoir enfin passer à autre chose. Je vous pardonne. Je sais qu’à l’époque, vous étiez aveuglée par la colère et par la haine que les gens avaient envers vous. Je suis contente de constater que vous avez vraiment réussi à changer et que malgré tout ce qu’il s’est passé, vous ayez aussi droit à une fin heureuse.

Notre jolie brune venait à présent de retrouver son sourire. La grosse boule d’angoisse qu’elle avait ressentie durant toutes ces années, venaient de s’envoler. Même si elle avait eu du mal à le reconnaitre, Régina avait vraiment changé. Mais il fallait quand même se méfier car un loup reste un loup. Elle préférait quand même rester sur ses gardes. Avec le temps, cette façon de raisonner aller très certainement lui passer. Mais il ne fallait pas trop lui en demander en même temps. Qui s’est, elles seront peut-être un peu plus proches un jour. Il allait juste falloir donner le temps au temps. Maintenant que ce problème était réglé, il fallait s’occuper du deuxième.

-Oui justement, c’est pour ça que je me méfie de Louise encore plus. Il ne faut surtout pas qu’elle tombe sur des informations qui pourraient nuire à notre ville. Maintenant que la plupart des gens ce sont adaptés et ont trouvé leur marque, il ne faudrait pas qu’elle fiche tout par terre. Il s’agit de Charlie K. Wellington. Elle est aussi curieuse que Louise. Je ne sais pas ce qu’elle cherche, mais je sais que c’est une personne très déterminée et elle ne lâchera rien pour autant qu’elle n’aura pas ce qu’elle veut.

Belle n’avait pas entendu parler de l’accident qui avait eu lieu avec Louise et Charlie. En règle générale, tout se sait dans une petite ville, et les rumeurs circulent rapidement. Mais Régina avait réussi à régler le problème sans que la moindre fuite ne remonte à qui que ce soit. Enfin, pour le moment en tout cas. Cet incident signifiait pourtant que Charlie était dangereuse et qu’il fallait vraiment trouver une solution au plus vite pour la stopper. Et Belle savait que Régina pouvait régler la plupart=art des soucis.

-Oui, j’en ai pleinement conscience. Mais que pouvons-nous faire d’autre ? Je ne peux pas passer mon temps à les surveiller et je suis certains qu’elles seraient capable d’y pénétrer la nuit afin de chercher ce qu’elles veulent. Si vous avez une autre idée, je suis preneuse.

Belle réfléchit un instant. La magie serait-elle obligatoire ?

-La magie… Il n’y a vraiment pas d’autres solutions que celle-ci ? Même si j’avoue que le sous-sol est une excellente idée. Je leur ai dit que les archives étaient personnels et que personnes à part vous, les autorités et moi ne pouvant les consulter. Ce n’est pas des livres qui sont ouverts au publique. Mais je sais très bien qu’elles ne m’ont pas crue car normalement, tout le monde peut les consulter. Mais je pense que le fait d’avoir obligatoirement votre accord pourrait les dissuader. Après, je ne suis pas certaine de ce que j’avance. Oui, elles sont revenues. C’est pour cette raison que je viens vous en parler.



© Kinotto de LG.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1444
Cœurs enchantés : 9378
Humeur : Amoureuse <3


Feuille de personnage
Objets magiques:

Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina) Empty
MessageSujet: Re: Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina)   Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina) EmptyMer 30 Mar - 18:24

Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases.
Feat Belle & Régina.

« Parler peut soulager si on est sincère l'une envers l'autre.»

L’ancienne méchante reine avait confessé le sort qui aurait attendu Belle sans l’arrivée de Jefferson pour la libérer de sa prison hospitalière, et elle s’en voulait d’autant plus que les réponses aux questions de son ancienne captive avaient sans doute dû la blesser. Oui, sans la levée de la malédiction, Regina aurait laissé Belle croupir dans sa cellule pour l’éternité, c’était bien probable. Mais contre toute attente, la petite héroïne déclara à madame le maire qu’elle la pardonnait. Regina n’en croyait pas ses oreilles, mais pourtant c’était vrai. L’épouse du Ténébreux voulait des réponses pour pouvoir passer à autre chose, et elle les avait eues. Après tout, elle arrivait à pardonner à son mari les méfaits incalculables qu’il avait commis, alors rien d’étonnant à ce que son cœur pur pardonne aussi à la méchante reine.

Soulagée d’entendre qu’à présent elles pourraient repartir sur de bonnes bases, Regina eut un petit sourire en guise de remerciement. Belle était vraiment une personne gentille et généreuse, et peu de gens étaient, comme elle, prêts à lui pardonner aussi vite. Elle reconnaissait les efforts que Regina faisait pour se racheter et avoir une fin heureuse. Belle était à Rumple ce que Robin était pour elle. Elle espérait que le Gold ne la déçoive pas.

Le sujet épineux et petites fouineuses à la recherche des archives soulevaient un problème. En effet, la bibliothécaire avait dû parer l’urgence en déclarant que seuls le maire, les autorités et la responsable de la bibliothèque pouvaient consulter les archives car elles étaient confidentielles, mais en réalité, cela était faux, et il ne faudrait pas longtemps à Louise et Charlie pour s’en apercevoir, aussi, il fallait trouver rapidement un stratagème. Madae Gold semblait réfractaire à l’idée d’employer la magie, mais reconnaissait volontiers que cacher les archives au sous-sol de la bibliothèque était une bonne idée… D’ailleurs la seule qu’elles aient ! Regina réfléchissait, agitant machinalement son stylo de grande marque au-dessus de son bureau.

-Nous pourrions enfermer les archives au sous-sol et simuler un incendie à leur endroit supposé dans la bibliothèque, et ainsi faire croire qu’elles sont perdues à jamais. On laisserait brûler quelques ouvrages insignifiants pour laisser des traces, et le tour est joué.

En tout cas, si Louise avait le temps de fouiner, c’était qu’elle n’avait pas assez de devoirs à la fac, aussi, madame le maire se devait d’exploiter un peu plus sa chère secrétaire, et avec la préparation du bal du printemps, elle aurait de quoi la faire bosser d’arrache-pied.

-Je m’occuperai de Louise, elle n’aura plus le temps de fouiner pendant un bon moment, rassurez-vous. En ce qui concerne mademoiselle Wellington, il va falloir trouver quelque chose.

Il faudrait procéder rapidement au plan, une fois que Belle aurait validé celui-ci ou encore proposé une autre idée, car si les demoiselles revenaient la voir, elle serait vite à court d’arguments pour les envoyer paitre.

-Ne vous en faites pas, essaya-t-elle de la rassurer, chaque problème a sa solution, et nous allons vite trouver comment solutionner celui-ci.

Il y a quelques années, madame le maire aurait trouvé une solution drastique, éliminer le problème, à savoir les deux petites curieuses. Mais cette option était désormais exclue. Mais l’idée d’une fausse destruction des archives suite à une petite catastrophe paraissait une bonne parade pour inciter les jeunes femmes un peu trop indiscrètes à laisser tomber cette idée. D'autant qu'elles semblaient vouloir insister, Belle avait précisé qu'elles étaient revenues... Il fallait agir vite.


.

© Kinotto de LG.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 265
Cœurs enchantés : 5090
Humeur : Perdue


Feuille de personnage
Objets magiques:

Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina) Empty
MessageSujet: Re: Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina)   Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina) EmptySam 2 Avr - 16:47

Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases.
Feat Belle & Régina.

« Parler peut soulager si on est sincère l'une envers l'autre.»
Belle était heureuse de savoir que toute cette horrible histoire se trouvait à présent derrière elle est l’ancienne méchante sorcière. Qui sait, si ça se trouve, les deux femmes auraient peut-être l’occasion de se rapprocher un peu. Notre petite croqueuse de livres avait constaté des changements relativement impressionnant chez Régina. Tout ce qu’elle espérait, c’était que ces chargements durs le plus longtemps possible. Car madame Le Maire avait à présent une petite vie bien rangée. Elle avait un travail, une belle maison, un compagnon qui avait le cœur sur la main et deux merveilleux enfants. Belle avait beaucoup aimé Roland qui, apparemment, développait l’amour de la lecture tout comme elle à son âge. Alors pourquoi ne pas tenter d’essayer de s’entendre d’avantage après tout ? Mais avant toute chose, il fallait qu’elles règlent le souci des deux fouineuses de service. Belle en arrivait même à se demander si les deux jeunes femmes n’étaient pas de mèche.

La jeune femme avait aperçu le petit sourire de Régina et elle le lui rendit. La tension qui avait régné dans la pièce quelques heures plutôt, avait fini par s’envoler. Belle prit son gobelet de café qu’elle porta à ses lèvres, et elle le termina. Elle fit une petite grimace car il était devenu un peu froid et elle avait absolument une sainte horreur du café froid. Elle ne put s’empêcher de jeter un coup d’œil en direction de la porte du bureau de Régina. Elle espérait que Louise ne soit pas derrière la porte à écouter leur conversation.

Notre bibliothécaire ne pouvait pas s’empêcher de jouer avec le tissu de sa veste. Elle était nerveuse à l’idée de laisser la bibliothèque sans surveillance. Bien évidemment, elle l’avait fermé à clef, mais elle était certaine que Charlie et Louise seraient capables de tout pour obtenir ce qu’elles désiraient tant. Voir Régina qui agitait son stylo n’aidait pas Belle à rester calme. Car il était clair que si Madame le Maire ne trouvait pas de solution, personne ne pourrait en trouver. Certes, elle aurait pu en parler à son mari, mais il avait des solutions qui lui paraissaient bien trop radical. Elle avait donc préféré se tourner vers Régina. Elle savait que lorsqu’elle sortirait du ce bureau, elle aurait la solution avec elle.

-J’avoue que c’est une excellente idée. Simuler un incendie, je ne vois pas ce que l’on pourrait faire de mieux que ça. J’ai des ouvrages qui sont en mauvais état et que je ne pourrai malheureusement pas récupérer. On pourrait donc les utiliser pour la simulation de l’incendie.

C’était dans ce cas que Belle était rassurée de savoir que Louise était au service de Régina. Elle pouvait non seulement la surveiller, mais aussi faire en sorte qu’elle ait bien assez de travail pour ne pas avoir le temps d’aller à la bibliothèque pour fouiner dans les archives. Elle plaignait la jeune femme d’avance.

-Je ne m’inquiète pas en ce qui concerne mademoiselle Lemire. En revanche, pour Charlie ça va être plus compliqué. Elle n’est pas du genre à lâcher facilement le morceau. Elle a un très fort caractère et elle est très déterminée. Il va donc falloir avoir de l’imagination en ce qui la concerne.

Plus Belle y réfléchissait, plus elle se disait que simuler un incendie était vraiment une excellente idée. Elle espérait juste que Charlie serait suffisamment niaise pour croire à ce soit disant incendie. Mais elle ne doutait pas du tout que Régina ferait une mise en scène digne de ce nom.

-Oh je ne m’inquiète pas. Je suis rassurée que nous soyons deux à essayer de trouver une solution à cet épineux problème .J’espère juste qu’elles croiront à ce faux incendie.

Il était clair que Régina avait changé. Belle le voyait dans la façon qu’avait la méchante Reine de raisonner. Elle pourrait peut-être essayer de devenir amie avec Louise afin de pouvoir mieux la surveiller. Car même si la jeune femme était un peu trop curieuse pour Belle, elle n’était pas méchante pour autant. Elle devrait pourtant savoir que la curiosité est un bien vilain défaut. Elle n’allait d’ailleurs pas tarder à le savoir. Maintenant que le plan était validé par Belle, il allait falloir le mettre en place. Ça lui faisait quand même un petit pincement au cœur de brûler des ouvrages. C’était un peu comme de demander à Régina de brûler un de ses tailleurs haute couture.

-Mais ça veut également dire que le bâtiment risque, lui aussi d'être endommagé?



© Kinotto de LG.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1444
Cœurs enchantés : 9378
Humeur : Amoureuse <3


Feuille de personnage
Objets magiques:

Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina) Empty
MessageSujet: Re: Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina)   Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina) EmptyJeu 7 Avr - 12:20

Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases.
Feat Belle & Régina.

« Parler peut soulager si on est sincère l'une envers l'autre.»


La partie gênante de la conversation était passée, à présent, les deux interlocutrices étaient affairées à trouver une solution concernant l’épineux problème des archives. Regina avait proposé de simuler un incendie, faisant ainsi croire que ces archives avaient brûlé. Ainsi, plus rien à chercher pour Louise et Charlie, plus de possibilité de fouiner. Belle sembla approuver ce plan, à la bonne heure ! Madame le maire sourit, satisfaite de constater qu’elles avaient pu trouver un terrain d’entente. La bibliothécaire proposa même de faire flamber quelques vieux ouvrages irrécupérables pour qu’il y ait vraiment des débris de livres. L’ancienne méchante reine hocha la tête.

-Oui, il ne faut rien laisser au hasard, il faut qu’il reste quelques débris dans l’incendie, sinon personne n’y croira.

Belle s’inquiéta que le bâtiment ne soit endommagé. Regina eut un petit sourire en coin. Evidemment, il y aurait quelques dommages, mais sans cela, leur incendie ne serait pas crédible un seul instant.

-Il faut bien apporter un peu de crédibilité, mais ne vous en faites pas, rien ne s’écroulera si c’est ce qui vous pose souci. Je ferai attention à ne faire brûler que l’ancien emplacement des archives en utilisant vos ouvrages abîmés comme combustible, je ferai monter les flammes vers le plafond, juste assez pour que vous deviez appeler les pompiers. En attendant, les archives seront à l’abri au sous-sol, la porte sera scellée par un sort et nous aurons la paix avec nos fouineuses respectives.

Regina croisa les bras d’un air satisfait. La solution était là, elles la tenaient, et tout rentrerait dans l’ordre. Enfin, l’ordre serait rétabli une fois que Louise serait repartie dans son pays sans informations compromettantes sur Storybrooke. Que l’année scolaire allait être longue !

-On peut organiser ça ce soir si vous voulez. En sortant du bureau, je fais mine de rentrer, je réapparais dans la bibliothèque, je fais disparaitre les archives, en attendant que je scelle la porte, vous placez les livres à bruler, je les fais flamber, je disparais, vous appelez les pompiers après quelques minutes, et le tour est joué.

L’affaire semblait entendue. Regina se leva, attrapa les gobelets de café vide et les laissa choir dans la corbeille.

-Qu’en pensez-vous ?

Puis, elle raccompagna Belle jusqu’à la porte. Elle n’allait pas passer la journée dans le bureau du maire tout de même, et Regina avait aussi encore une montagne de choses à faire pour l’organisation du bal en plein-air.
Regina ouvrit la porte de son bureau et parla assez fort, tout en restant naturelle, pour qu’éventuellement Louise puisse l’entendre depuis son poste au rez-de-chaussée.

-Donc c’est entendu, madame Gold, je vous fais envoyer au plus vite quelqu’un pour cette fissure. Vous avez bien fait de le signaler.

La belle brune afficha un sourire légèrement amusé à l’intention de l’épouse de Ténébreux avant de la laisser partir. Elle referma ensuite la porte en soupirant. Pourvu que Louise ne fasse pas des siennes aujourd’hui encore…

.

© Kinotto de LG.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 265
Cœurs enchantés : 5090
Humeur : Perdue


Feuille de personnage
Objets magiques:

Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina) Empty
MessageSujet: Re: Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina)   Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina) EmptyVen 8 Avr - 11:26

Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases.
Feat Belle & Régina.

« Parler peut soulager si on est sincère l'une envers l'autre.»
Le plan qu'elles étaient en train de monter, était absolument parfait. Belle savait très bien qu'il réussirait quoi qu'il puisse arriver. Régina arrivait toujours à obtenir ce qu'elle veut. C'est une personne très déterminée. La femme du Ténébreux lui rendit son sourire. Une partie de la boule de stress qu'elle avait dans l'estomac, venait de s'envoler. Mais le plus dur restait encore à faire. Car même si le plan était mis en place au niveau de la théorie, il fallait le faire à présent au niveau de la pratique. Les deux femmes devaient bien calculer leur coup.

-Oui, vous avez raison. Il faut que cet incendie soit le plus réaliste possible. Je trouve quand même triste que l'on doive en arrivé à un tel degré d’extrémité...

Il est vrai que quand on vous dit le mot incendie, vous imaginez tout de suite le pire. Car ces derniers peuvent vraiment être impressionnants. Mais à présent, il fallait que la jeune femme fasse confiance à l'ancienne méchante Reine.

-C'est vrai, je sais que vous avez raison dans vos propos et je sais aussi que vous savez parfaitement ce que vous faîtes. Vous devez me trouver un peu ridicule, mais la bibliothèque est un lieu qui est vraiment très important pour moi. Même si je sais très bien qu'elle ne sera que très peu endommagée, ça me fait quand même laquelle chose. C'est un peu comme ma deuxième maison. Je m'y sens bien et en sécurité. C'est un peu comme si c'était une partie de moi

Belle était aussi satisfaite de la solution qu'elles venaient de trouver. Elles faisaient une bonne équipe toutes les deux. Elle espérait vraiment qu'après ça, plus aucune personne de l'extérieur ne pourrait entrer dans la ville comme bon lui semblerait.

-Oui, c'est une excellente idée. En ce qui me concerne, le plus tôt sera le mieux. Cette façon de procéder me convient parfaitement. J'espère juste que personne ne sera là quand nous le ferons. Et surtout, que Charlie ne sera pas présente. Car j'imagine que vous allez faire en sorte que mademoiselle Lemire croule un peu sous le travail.

Belle était tellement concentrée sur leur conversation, qu'elle n'avait même pas fait attention qu'elle venait de terminer son café.

-Je pense que c’est une excellente idée.

Une fois que Régina eut jeté les gobelets dans la corbeille, Belle se leva de sa chaise et Madame le maire la raccompagna. Tout était mis en place. Il fallait à présent le mettre en action. Il fallait que la jolie brune retourne à la bibliothèque pour se mettre au travail. Belle entra dans le jeu de Régina.
Il fallait faire très attention de ne pas réveiller le moindre soupçon. Les deux femmes étaient bien assez douées en comédie pour faire croire que leur conversation était normale.

-Merci beaucoup Madame le maire. C'est rassurant de savoir que je peux compter sur vous. Je suis certaine que tout sera réglé au plus vite.

Belle lui rendit sons sourire qu'elle accompagna d'un clin d’œil. Il ne fallait surtout pas qu'elle traîne. Elle marcha de manière naturelle en direction de la sortie et salua Louise au passage. Elle se dirigea ensuite vers la bibliothèque. Il fallait qu'elle se mette rapidement au travail.




© Kinotto de LG.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina) Empty
MessageSujet: Re: Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina)   Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Mettons les choses à plat et repartons sur de bonnes bases (Belle&Regina)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tcharchoukha le plat national de l'est algérien.
» Poly Kit à plat BAB + Cater T4 + Turbine Porsche
» 180 choses a éviter !
» pleins de choses
» Recette avec citrons confits ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kindness Left :: Bienvenue à Storybrooke :: Quartier Aragon :: La Mairie-
Sauter vers: