AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  ❝ Régina ☪ Une balade équestre comme au bon vieux temps ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
La vie n'est que ronces et l'amour en est sa plus cruelle épine

avatar


Messages : 330
Cœurs enchantés : 3990


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: ❝ Régina ☪ Une balade équestre comme au bon vieux temps ❞    Dim 17 Jan - 14:07


❝ Petite balade équestre ❞

régina & neïlina




Une semaine s’était écoulée depuis que j’avais déversé mon venin sur la méchante reine, ou plutôt sur l’ancienne méchante reine, la maire de la ville : Régina. Elle m’avait écouté, sans rien dire, dans l’énervement, et grâce aux effets libérateurs de l’alcool, j’avais révélé la terrible vérité que je n’avais jamais sut exprimer à haute et intelligible voix. J’étais Médusa. L’un des plus célèbres monstres hybride de ce que les humains d’ici appelaient la mythologie. J’étais cette femme dont la beauté avait concurrencé celle d’Aphrodite avant de se retrouver maudite, condamné à une vie d’exile et de douleur par la déesse de la sagesse. Mon ennemie de toujours, et la personne qui encore à l’heure actuelle réveillait mes plus vielles peurs : Athéna.
Durant, ses retrouvailles, rien ne s’était passé comme je l’avais imaginé. Au lieu de bâillonner Régina, de la dépecé tendrement, avant de la plonger petit à petit et avec une lenteur digne des meilleures films d’horreur dans de l’acide, j’avais fini par accepté ce passé que j’avais elle. Durant notre adolescence, nous avions été amies. Nous étions deux jeunes femmes magnifique, insouciante qui croquaient la vie à pleine dents et ceux malgré l’oppression de leur parent, sa mère pour Régina et mon père adoptif pour moi. Plus j’y pensais et plus je trouvais qu’ils auraient fait un beau couple ses deux tyrans, mais qu’importe. Une fois que j’avais ingurgité plus de la moitié de la bouteille de Chardonnay, j’avais fini par baisser ma garde rigolant avec elle comme autrefois. Un acte libérateur, qui avait fait remonter quelques uns de mes souvenirs. Dans un moment de faiblesse j’avais accepté l’idée qu’elle avait changée et un nouveau rendez-vous au centre équestre de la ville. Endroit où nous avions des dizaines de chevaux à notre disposition pour revivre un de nos rituels passé : la balade à cheval dans la forêt.

Assise au volant de ma voiture, une petite coccinelle rouge, je traversais les quartiers direction le quartier Flamel, endroit que Régina m’avait indiqué après m’avoir ramené chez moi. Et oui, j’avais eu l’honneur de faire un tour dans la Mercedes noire de madame le maire, une obligation étant donné qu’elle avait jugé que j’avais trop bu pour rentrer chez moi. Personnellement, je n’avais pas trop bu, j’avais même emporté le restant de ma bouteille avec moi, mais bon nous n’avions pas eu le même rythme de vie durant les vingt-huit années de malédiction.
Plus je me rapprochais du point fatidique et plus je me laissais bercer par l’espérance de revoir ma précieuse Perle. Au cours de la discussion de samedi dernier, Regina avait laissé entendre que sa présence dans cette ville serait possible. Si elle avait raison, cela pourrait aider Régina à se faire pardonner du mal qu’elle m’avait fait « involontairement ».
Le panneau annonçant le fameux centre équestre, j’inspirais profondément soudainement stressé. Je devais rester calme, pourquoi ça ne se passerait pas bien ? Certes il n’y avait pas d’alcool à bord d’un cheval mais avec un peu de chance je saurais garder mon calme.

Garant ma coccinelle, je sortais, deux places plus loin se trouvaient la fameuse Mercedes noire de Régina. Décidément elle était toujours à l’heure cette femme, entrant dans la petite salle qui était indiqué je demandais à la jeune femme qui tenait l’endroit :

« Je suis attendue par Régina, elle est déjà arrivée je crois »

La jeunette qui devait être âgé d’environ dix huit ans, confirmant mes dires, m’apprit qu’elle était dans les écuries, en train de choisir nos montures. Ce n’est qu’une fois que la jeune femme me demanda si j’avais déjà monter un cheval que je laissais ma nature profonde refaire surface. Une moue moqueuse sur le visage, je la jugeais de haut en bas avant de lui apprendre qu’elle n’avait rien à m’apprendre sur l’art de monter un cheval, avant de m’en aller guère désireuse de me mettre en colère.

« Alors Régina quel monture m’as-tu choisi la jeune fille de l’accueil m’a dit que tu te charger des choix de nos montures ! »

Demandais-je haut et fort, bien que j’ignorais où se trouvait l’ancienne méchante reine.


code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1444
Cœurs enchantés : 9378
Humeur : Amoureuse <3


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: ❝ Régina ☪ Une balade équestre comme au bon vieux temps ❞    Dim 17 Jan - 16:12





Une balade équestre, comme au bon vieux temps.
Neïlina & Regina



Regina avait souvent repensé, durant la semaine écoulée, à ces drôles de retrouvailles qui avaient eu lieu entre elle et son ancienne amie Neïlina. La méchante reine, au moment de lancer le sort noir, avait embarqué parmi les habitants de la Forêt Enchantée, son amie d’enfance qu’elle n’avait revue depuis plus de dix ans, la pensant dans une autre contrée. Celle-ci avait nourri durant toutes les années de malédiction une haine et une rancœur toutefois assez compréhensibles à l’encontre de madame le maire. Mais leur discussion avait pu apaiser les tensions, et même si elle savait qu’elle ne serait pas immédiatement pardonnée, Regina avait réussi à expliquer à Neïli qu’elle n’avait en rien voulu la faire souffrir, que ce qu’elle avait subi n’était absolument pas contre elle personnellement, et qu’elle avait sans doute un moyen de trouver elle aussi sa fin heureuse. Après tout, si l’ancienne méchante reine avait réussi à trouver le bonheur, elle était persuadée que n’importe qui le pouvait.

Après quelques verres, plus que de raison, Neïlina s’était détendue, et s’était remémoré avec Regina leur jeunesse insouciantes, et les deux jeunes femmes avaient convenu de se retrouver à la fin de la semaine pour une promenade à cheval, comme au bon vieux temps. L’ancienne Milady avait parlé de sa précieuse monture de l’époque, Perle, une jument grise dont l’évocation avait laissé paraitre une certaine affection et de la nostalgie sur le visage de la musicienne. Depuis, Regina espérait retrouver la jument de son ancienne amie, ne serait-ce que pour la mettre sur la voie du bonheur qui semblait cruellement lui manquer.

Le rendez-vous était fixé à 14h, mais madame le maire s’était rendue au centre équestre une heure plus tôt, après avoir fait manger sa petite famille, pour essayer de trouver la fameuse Perle.  Saluant la gérante du centre équestre, qui commençait à avoir l’habitude de la voir, Regina expliqua qu’elle serait rejointe par son amie et qu’elle s’occupait de choisir leurs chevaux. La belle brune arpenta les boxes à la recherche d’une jument grise avec un losange blanc sur le chanfrein. Après un bon quart d’heure de recherche, il faut dire que les équidés étaient nombreux, la belle brune trouva enfin une jument qui ressemblait à la fameuse perle. Elle sourit en s’accoudant à la porte du box.

-C’est toi Perle ?

La jument se tourna à l’appel de son nom et s’approcha. Regina vit la petite tache en forme de losange, plus de doute possible. La maire de Storybrooke ouvrit la porte du box et attrapa le licol de la jument et une longe pour la faire sortir de là et l’emmener à ligne d’attache. Elle fit un nœud de sécurité, lui donna un morceau de pomme qu’elle avait emmené et alla chercher une monture pour elle. Elle opta pour un cheval qui ressemblait à son précieux étalon, Rocinante, qu’elle avait perdu avant le sort noir. Une fois les deux chevaux à la barre d’attache, Regina sortit le matériel pour les panser qu’elle posa sur un petit banc en bois juste devant, puis entendit la voix de Neïli qui, visiblement, venait d’arriver. L’ancienne méchante reine sourit et se précipita vers son ancienne complice de promenade.

-Neïli ! Bonjour ! lança-t-elle, toute joyeuse. Viens, j’ai une surprise pour toi.

Elle lui prit la main et l’emmena à la ligne d’attache où le premier équidé qu’elle put voir fut Perle. Regina attendit la réaction de l’ancienne Milady, croisant les bras avec un sourire. Elle espérait lui faire plaisir, afin que leur après-midi se passe sous de bons augures. Elle la laissa à ses retrouvailles avec sa précieuse jument qu’elle aimait tant, et alla près du cheval alezan qu’elle s’était choisi, attrapant une brosse dure pour commencer à le panser, en lui donnant quelques morceaux de pommes.






© code by S.D.123
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La vie n'est que ronces et l'amour en est sa plus cruelle épine

avatar


Messages : 330
Cœurs enchantés : 3990


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: ❝ Régina ☪ Une balade équestre comme au bon vieux temps ❞    Mer 20 Jan - 20:15


❝ Petite balade équestre ❞

régina & neïlina




Presque détendue, j’avançais mon regard se perdant dans les boxes. Il fallait avouer que j’espérer secrètement apercevoir ma jument. Je ne voulais pas y croire. La présence de mon ancienne amie aurait été un pur miracle. Un phénomène auquel je ne croyais plus depuis des années déjà. Alors que j’appelais cette dernière, accourait en courant. Dit donc elle était motivée, pensais-je étonnée. Sans prévenir ou même demander la permission elle me saisissait la main. Une chose qui m’agaçait. Je détestais être touché ou attrapé sans permission, alors que j’allais l’envoyer balader cette dernière m’apprenait qu’elle avait une surprise pour moi. Intriguée, j’haussais un sourcil sceptique ! Quoi elle m’avait acheté un chat ? Non parce que si c’était le cas elle avait eu tord je détestais ses bestioles. C’était sans doute une énième preuve que le reptile qui avait habité mon corps était toujours sous-jacent à ma beauté d’humaine.
Suivant malgré tout la méchante reine de bonne grâce et au pas de course bien que je n’avais guère eu le choix, nous finassâmes par nous arrêter. Régina se décala visiblement fière d’elle tandis que je me retrouvais nez à nez avec le sosie de Perle.
Mon cœur cessant de battre pendant quelques secondes, tandis que ma jument me regardait elle aussi intrigué, je sentais des larmes inondaient mes yeux.

« Perle, c’est toi ? »

Lâchais-je la voix tremblante, tandis que la principale intéressée hennissait tout en se cabrant légèrement, soulevant ainsi ses pattes de devant de quelques centimètres, avant d’avancer son museau vers moi.

« Par tout les dieux de l’Olympe tu es ici !»

M’exclamais-je, en riant aux éclats, des larmes roulant sur mes joues tandis que je me jetais autour du cou de ma précieuse jument, qui malgré son âge restait terriblement élégante et en forme.

« Si j’avais su, jamais je ne t’aurais laissé si longtemps toute seule, ô tu m’as tellement manqué ma belle ! Je vais te racheter, je ferais tout ce qui faudra pour que tu restes avec moi ! »

Embrassant le museau de ma jument, je la caressais avec tendresse tandis que cette dernière hennissait visiblement aussi contente que moi de me retrouver. Finissant par faire volte face, Perle posa sa grosse tête près de la mienne, tandis que je faisais face à Régina, qui s’appliquait à panser le cheval qu’elle s’était choisie, un sourire heureux sur les lèvres, je l’interrogeais sans la moindre once de méchanceté ou de sarcasme :  

« C’est toi qui l’a ramené ? Merci ! Tu n’imagines pas la moindre seconde ce qu’elle représente pour moi ! »

Mon regard se posant sur la brosse, que Régina avait laissé sur un poteau en bois, je m’en saisissais, et panser Perle avec douceur et application, comme je le faisais autrefois. Perle, elle savait tout de moi, mes crimes les plus immondes, elle avait été témoin de tout. Je l’aimais comme mon propre enfant, elle incarnait la bonté et la gentillesse du médecin qui m’avait accueillie sans la moindre hésitation lorsque je m’étais retrouvée orpheline et à la rue. Cet homme aussi avait passé le restant de ses jours à veiller sur moi de loin, certes, étant donné que monsieur De Winter ne voulait plus qu’il s’approche de moi. Seulement, je savais qu’il était là. Il bravait les interdit fixaient par mon père adoptif pour m’offrir des broutilles, mais toutes ses broutilles avaient été un bien précieux, que j’avais conservé comme des trésors. Une nouvelle larme roulant sur ma joue, je souriais, oui ma vie aurait été bien différente si je n’avais pas été le portrait craché de la défunte Milady.

« Et ton étalon à toi, tu ne l’as plus ? D’ailleurs le tien il s’appelle comment ? »

Demandais-je à Régina, désireuse de me changeais les idées, mais également à tenir la promesse que je venais de me faire : j’allais être agréable et gentille cette après-midi, malgré le monticule d’erreur que la maire de la ville avait commise, elle méritait que je songe au pardon plus sérieusement. Bien entendu un pardon qui sous-entendait qu’elle restait en vie et bien portante sans avoir à déplorer de perte autour d’elle. Ouais, j’allais avoir un certain travail à faire sur moi-même, mais qui sait peut-être que je parviendrais à commettre l’impensable !


code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1444
Cœurs enchantés : 9378
Humeur : Amoureuse <3


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: ❝ Régina ☪ Une balade équestre comme au bon vieux temps ❞    Mer 20 Jan - 22:34





Une balade équestre, comme au bon vieux temps.
Neïlina & Regina



Ainsi donc, la petite surprise de Regina avait fait plaisir à Neïlina. Elle en pleurait, même ! Madame le maire était loin d’imaginer cette réaction chez la strip-teaseuse si colérique… Une réaction si… humaine, si sensible… Mais la belle brune n’était pas sans se rappeler la jeune fille qu’avait été par le passé son amie. Loin de la juger, Regina sourit et la laissa à ses retrouvailles, allant à seulement un mètre s’occuper du cheval qu’elle s’était choisi. Elle entendait Neïlina parler à sa jument et souriait, enchantée de la voir si heureuse. Puis, elle lui adressa la parole, alors l’ancienne méchante reine leva la tête, haussant les sourcils et souriant à son interlocutrice.


-Je suis ravie que ça te fasse plaisir, Neïlina. Je vais m’arranger avec la gérante du centre équestre pour qu’elle te rende ses papiers. Elle sera de nouveau à toi, tu seras la seule à la monter.


L’avantage, c’était que les animaux, comme les humains, touchés par la malédiction n’avait pas vieilli pendant les vingt-huit ans écoulés. Donc Perle avait seulement un an de plus que la dernière fois que sa cavalière l’avait vue. Regina continuait à panser son bel alezan, quand son interlocutrice lui posa la question fatidique concernant son étalon. La maire de Storybrooke avait choisi un cheval à la même robe que feu son Rocinante qu’elle aimait tant. Elle éloigna la brosse du dos de l’équidé, baissant les yeux vers la pointe de ses bottes.

-Eh bien… quand j’ai voulu lancer le sort noir la première fois, ne voulant pas sacrifier mon père, j’ai… dû choisir le cœur d’un autre être que j’aime plus que tout. C’était Rocinante son prénom, comme dans Don Quichote, finit-elle avec un petit sourire nostalgique. Celui-ci s’appelle Lord.

Elle se souvint que quand il était né, elle venait de finir cette histoire, et comme ce poulain était tout maigre, elle avait décidé de l’appeler comme le cheval malingre du héros de l’histoire. Finalement, il était devenu un bel étalon bien portant, et avait développé une grande complicité avec sa cavalière qui l’aimait énormément. Regina leva les yeux vers Neïlina.

-Comme tu vois, cette stupide vengeance m’a fait faire bien des erreurs.

Cette vérité servait aussi, entre autre, à montrer à l’ancienne Médusa que d’être sans cesse dans la colère et le désir de vengeance faisait d’avantage souffrir qu’autre chose. Si elle s’était abstenue, Regina aurait encore son beau cheval, à l’heure actuelle. Elle soupira silencieusement, passa un dernier coup de bouchon sur la robe du cheval qui était à présent impeccable, et attrapa un cure-pieds avant de commencer à lui nettoyer le dessous des sabots. L’étalon semblait vouloir jouer et n’obtempérait pas pour donner ses pieds.

-Oh, allez, sois gentil… marmonna-t-elle.

Elle se redressa pour le regarder dans les yeux en soufflant un peu. Elle lui tendit un morceau de sucre.

-Si tu en veux d’autres, sois obéissant.

Elle se pencha à nouveau pour attraper son antérieur, et finalement l’équidé obtempéra, ce qui fit sourire Regina. Les quatre sabots décrottés, elle prit une brosse à crins et démêla les crins de sa queue et de son encolure avant de lui faire une natte. N’ayant pas d’élastique, elle prit celui qu’elle avait mis dans ses cheveux pour les attacher avant de venir. Son cheval était prêt à être sellé. Elle alla prendre le tapis de selle et la selle, les installa, sangla la selle et alla prendre le filet en cuir. Elle prit aussi celui de Perle qu’elle posa sur la barre en bois où étaient attachés les chevaux, pour éviter à Neïli un voyage. Regina donna un autre morceau de sucre à sa monture du jour qui s’était docilement laissée faire. Elle en tendit quelques carrés à Neïlina pour qu’elle puisse les donner à Perle. Elle retira le licol qu’elle attracha autour de l’encolure de Lord, installa ensuite le filet à Lord, en lui passant le mors dans la bouche sans grande difficulté vu qu’il était concentré à mâchouiller son morceau de sucre. Elle posa les rennes sur la selle et resserra d’un cran la sangle, après avoir descendu les étriers.

-Tu es prête ?

Elle attrapa la bombe qu’elle plaça sur sa tête, et après l’avoir attachée, défit le licol et prit les rennes, attendant que son amie soit prête pour ensuite pouvoir démarrer la balade.







© code by S.D.123
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La vie n'est que ronces et l'amour en est sa plus cruelle épine

avatar


Messages : 330
Cœurs enchantés : 3990


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: ❝ Régina ☪ Une balade équestre comme au bon vieux temps ❞    Dim 24 Jan - 11:14


❝ Petite balade équestre ❞

régina & neïlina




Comme revenu du passé, j’appliquais les gestes et les attentions que j’avais offertes à Perle par le passé. Je la pansais tendrement, lui parla pendant qu’elle m’offrait quelques coup de tête. Retrouvant quelques-unes de ses cicatrices, je la caressais les circonstances de ces dernières me revenant à l’esprit. Cette griffure de loup, qui avait failli lui faire perdre sa jambe. J’avais passé des soirées entières dans son box à lui appliquer milles et un soin afin de soulager sa blessure. Malgré la déchirure de son muscle, elle nous avait ramenée seine et sauve au château avant de s’écrouler de fatigue ensanglanté. Ma jument.
Une fois le pelage de cette dernière plus brillant que la couleur du soleil, je m’attaquais à sa crinière emmêlé. Depuis combien de temps on ne lui avait pas brossé ? Cette jeune femme était incompétente ! Fulminais-je agacée par tous ses nœuds. Jamais elle n’avait été ainsi négligée ! Perle détestait les tresses, elle détestait avoir la crinière retenu, figée contre son cou, je le savais alors je démêlais mèche par mèche la crinière sale de mon amie, me promettant au passage que je le laverais lorsque nous rentrerions de promenade. Après plusieurs minutes passées à jouer avec la brosse de piètre qualité, changeais d’outil afin de lui nettoyer les sabots. Caressant le muscle de sa jambe arrière droite, afin d’inciter perle à me donner sa patte, j’observais ma douce amie m’obéir docile.

Reportant un instant mon attention sur la maire de la ville, je me décidais à la remercier. Sincèrement et sans la moindre méchanceté ou une seule once de sarcasme. Elle ne devait pas être habitué à ce type de timbre, mais elle eu la gentillesse de ne pas relever. Cette dernière s’engageant à me restituer ma jument, me donnant tout les papiers qui lui été attribuer. J’haussais un sourcil. Des papiers ? Décidément dans ce monde tout était qu’une histoire de papier.

« Merci Régina. »

Mon regard se dirigeant vers la maire de la ville, je la regardais s’’occuper de ce cheval qui n’était pas le sien, mais qui lui ressemblait fortement. Je finissais par lui poser la question qui me taraudait l’esprit. Où était son étalon. Une question qui poussa Régina à m’avouer qu’elle lui avait arraché le cœur pour lancer sa malédiction. Ainsi donc elle était prête à tout, par le passé. Arracher le cœur de son cheval, non je ne pouvais m’imaginer faire cela. Celui de mon père ok, pas de soucis j’avis tuer le mien il y a bien longtemps. Et or mi un profond soulagement je n’avais rien ressenti d’autre, quoi que si une certaine euphorie aussi. Préférant ne pas relever, et exprimer le fond de ma pensée, j’hochais la tête et changeais de patte. Écoutant Régina sermonner son cheval d’emprunt.
Alors que j’étais en train de faire sa dernière patte, je regrettais de ne pas avoir emporté avec moi quelques friandises. J’avais beau avoir espéré que ce jour arrive, je n’avais rien misé là-dessus. Comme si cette dernière avait entendu mes pensées, l’ancienne méchante reine, me donna des sucres. La remerciant une nouvelle fois, j’en donnais un à Perle tout en ajoutant

« Je suis navrée, la prochaine fois j’en prendrais davantage. Heureusement, Régina a pensé à tout. »  

La maire de la ville qui avait été plus rapide que moi, s’arma de deux scelles, loin de celle que nous avions par le passé. Terminant, ma tâche, je prenais la scelle que Régina m’avait emmené et la posais  sur Perle qui comme à son habitude rouspéter. Elle avait toujours préféré que je la monte à cru, une habitude que j’avais essayé de ne pas lui donner.

« Perle, s’il te plait, je t’en achèterais une plus adapté à toi, mais laisse toi faire. »


Après quelques hennissements mécontents, elle ouvrait la bouche, me permettant d’y mettre le mors, et de répartir les longes  prêt de la scelle tout en félicitant ma jument, pendant que Régina me demandait si j’étais prête. Hochant la tête, je détachais ma monture du montant en bois avant de répondre, tout en louchant sur la bombe que me tendait la maire de la ville.

« Prête oui mais on est obligé de mettre cette bombe qui a accueilli je ne sais combien de tête ? Sincèrement nous savons chevaucher … »

Mon caprice passé, j’attendais la réaction de la méchante reine, avant de prendre la décision de mettre ou non cette chose sur ma chevelure de feu.

« Alors Régina qu’à tu prévu comme programme, je ne connais pas ces forêts, alors c’est toi qui mènera la dance. »


code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1444
Cœurs enchantés : 9378
Humeur : Amoureuse <3


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: ❝ Régina ☪ Une balade équestre comme au bon vieux temps ❞    Lun 25 Jan - 0:00





Une balade équestre, comme au bon vieux temps.
Neïlina & Regina



Neïlina semblait heureuse et apaisée d’avoir retrouvé sa jument, et c’était bien l’effet escompté par la maire de Storybrooke, aussi celle-ci était-elle ravie. Sa monture était sellée et prête à partir en balade, et il semblait que c’était le cas aussi pour la professeur de piano. Regina hocha la tête mais se stoppa dans son élan en voyant Neili protester pour le port de la bombe. La brune sourit, amusée de voir que son caractère n’avait pas changé.

-Je sais, mais tu admettras que ça fait quand même longtemps, et si l’une de nous fait une chute, on risquerait de s’en vouloir, non ? Et puis rassure-toi, elles sont neuves, je suis passée les acheter avant de venir.

Regina posa la bombe dans la main libre de son interlocutrice et emmena Lord jusqu’à une sorte de caisse en bois haute de presque un mètre, grimpa dessus à l’aide des marches qui étaient sculptées dedans tout en faisant faire le tour à son cheval, et monta ensuite sur le cheval. Cela permettant d’éviter de trop tirer sur le dos de l’équidé en se hissant aussi haut depuis l’étrier. Elle attendit que Neïli soit en selle également avant d’entamer tranquillement la marche, au pas, près de la jument grise et sa cavalière, pour se rendre en direction du chemin équestre de la forêt.


-Eh bien, pour tout te dire, je n’ai exploré qu’un seul itinéraire, c’était la semaine dernière avec Robin. Alors je ne suis pas bien plus avancée que toi, mais j’ai vu des coins magnifiques. On peut peut-être commencer par ça ?
lui proposa-t-elle en souriant.

Elle ralentit un peu le pas de sa monture pour laisser les deux amies les rattraper, pour que les cavalières soient botte à botte. C’était plus agréable de discuter en étant à côté. Elles ne tardèrent pas à rejoindre le sentier. Le chemin était tout en terre, sans cailloux, agréables pour les sabots des chevaux qui, même s’ils étaient ferrés, étaient tout de même sensibles. Les allées d’arbres de chaque côté étaient plutôt jolis, quelques feuilles subsistaient malgré la saison hivernale. On pouvait voir des buissons complètement effeuillés aussi. La nature était jolie.


-Un peu plus loin, il y a un cours d’eau. Tu te souviens cette fois où Perle ne voulait pas se mouiller les pieds, alors elle a sauté par-dessus cette flaque sans que tu ne t’y attendes ? Tu avais ri pendant au moins un kilomètre !
rappela-t-elle, amusée.

Il y avait tant d’anecdotes rigolotes à propos de leurs anciennes promenades. Les deux jeunes filles s’amusaient beaucoup à l’époque, et Regina était sure qu’elles pouvaient y retrouver le même plaisir, et par la même occasion, aider Neïlina à se sortir de tous ces sentiments négatifs qui l’assaillaient. C’était le but premier de cette promenade. Déjà, la jolie rousse semblait des plus heureuses d’avoir retrouvé sa précieuse jument, et Regina ne pouvait que comprendre. Elle semblait déjà projeter de venir le plus souvent possible d’occuper d’elle, ce qui, probablement lui changerait les idées.

-Alors Neïli, qu’est-ce que ça te fait d’être de nouveau en selle sur Perle ? lui demanda-t-elle avec un sourire.

Elles avançaient et le petit torrent qui coupait le sentier quelques dizaines de mètres plus loin commençait à se faire entendre.

-On peut le sauter au petit trot si tu veux.

C’était une manœuvre facile pour des cavalières comme elles l’étaient, et au pire les chevaux se contenteraient de mettre les sabots dedans. Mais en général, les équidés préféraient sauter ce genre d’obstacles. Et comme il s’agissait du passage obligé du sentir, les chevaux du club devaient y être habitués.

-Je passe devant si tu veux.

Regina, d’une légère pression des mollets et d’un appel sonore, fit accélérer sa monture qui entama un petit trot bien régulier. La cavalière raccourcit ses rennes, accéléra un peu le trot quelques mètres avant la rivière, et Lord sauta à quelques dizaines de centimètres du sol pour éviter le petit cours d’eau. Une fois l’obstacle franchit, l’ancienne méchante reine fit ralentir l’allure de son cheval pour le refaire passer au pas, flattant son encolure en souriant, et se retourna pour voir où en était son amie.






© code by S.D.123
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La vie n'est que ronces et l'amour en est sa plus cruelle épine

avatar


Messages : 330
Cœurs enchantés : 3990


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: ❝ Régina ☪ Une balade équestre comme au bon vieux temps ❞    Ven 5 Fév - 21:21


❝ Petite balade équestre ❞

régina & neïlina




Ce petit moment privilégié avec ma jument, avait fait renaître uniquement des émotions positives que j’étais très loin de savoir différencier. J’avais tellement perdu l’habitude depuis la levée de malédiction. Perle avait fait disparaître toutes mes angoisses concernant Athéna, ou encore vis à vis d’Athos pourtant ce dernier était loin d’être une tâche facile à résoudre. Autant je savais que la déesse de la guerre et de la sagesse romaine me haïssait profondément pour avoir profanée son temple en y perdant ma virginité avec son cousin. Certainement qu’elle m’enviait aussi un peu, après tout elle ne savait pas ce que c’était de prendre son pieds au lit avec un homme, elle pouvait décemment pas accepter d’être ainsi dans l’ignorance. Puis, ne dit-on pas que la sagesse naît de l’expérience ? Et oui, ca vous en bouche un coin, je peux prouver par A plus B que la belle déesse de la guerre est aussi sage que la lame de mon poignard.
Après plusieurs minutes passées dans ma bulle avec ma jument, je finissais par reporter mon attention sur Régina écoutant son histoire concernant la fin tragique de son étalon. Une fin que je trouvais inacceptable. Cependant, je ne relevais pas, la méchante reine m’avait fait un beau cadeau, je ne pouvais décemment l’attaquer à la moindre erreur. Elle faisait de réels efforts. Je ne pensais pas que c’était possible pour cette dernière et pourtant elle me prouvait le contraire. Son cœur était-il réellement en quête de rédemption ? Ce mot dont je ne connaissais pas le moins du monde le sens dans l’application. Je n’avais toujours pas vu d’ouvrage qui abordait se sujet, et quand viens même je ne suis pas certaine que j’aurais gaspillé mes pourboires pour un tel livre. Ceci dit si y a bien une chose pour laquelle je donnerais tous mes pourboires, c’est bien pour m’éviter de mettre cette bombe qui avait dû accueillir plus de tête qu’une prostituée avait eu de conquête. Tandis que j’exprimais mon éternel mécontentement, en gardant ma métaphore pour moi. Je n’étais pas certaine que Régina soit prête à entendre mon langage plus crû bien éloigné de celui que j’avais auparavant.

« Promis ? »

Demandais-je, tel une enfant face à un plat de légume, froissant le nez sous le coup de l’horreur. J’osais à peine imaginer l’horreur et la torture que ces petites bêtes nommaient poux pouvait faire sur la tête. Malheureusement, ceux-là était présent dans ce monde également.

« Non, parce que je suis à des lieux de vouloir récolter les poux des autres ! Je préfère encore te filler tout mes pourboires de l’année, … Enfin ce qu’il en reste »

Complétais-je tout en saisissant la bombe dans mes mans, attendant la promesse de l’ancienne Reine. Elle avait réussi à atteindre un rang supérieur au mien, mais en y réfléchissant je ne pense pas qu’être une Reine m’aurait plu. Menant, Perle jusqu’à l’extérieur, la fameuse bombe dans la main, suivant la maire de la ville gentiment. Cette dernière montant en scelle je l’imitais, tout en lui indiquant qu’elle mènerait la danse, étant donné que j’étais plus habitué aux monde de la nuit et à ses plaisirs qu’à la forêt, bien que j’aimais courir à l’intérieur.

« Commençons par là alors »

Répondis-je en postant Perle juste à côté de sa monture. Rapidement, le vent nous mena sur le sentier où deux chevaux pouvaient marcher, en acceptant qu’aucune autre espèce de ce monde ne vienne s’immiscer entre eux. L’hiver, avait rhabillé la forêt, en allégeant les arbres de leur feuille, mais les plus coriaces persistaient et restaient accrochées à leur branche.

« J’adore l’hiver ! »

Confessais-je sans réellement m’en rendre compte. Les mots avaient illustré mes pensées, dévoilant cette confidence à Régina, rien de bien catastrophique direz vous et pour une fois je vais être d’accord avec vous. La méchante reine, rappelant un vieux souvenir, une anecdote concernant Perle pendant sa jeunesse. Ma petit beauté n’avait jamais aimé tremper les sabots dans l’eau, et il est vrai que cette fois là je n’étais pas prête pour un tel saut, j’avais tenu sur son dos par un parfait miracle. Rigolant, de bonne grâce j’ajoutais :

« Oui, je m’en souviens j’ai essayé pendant des années de lui faire traversé un ruisseau, mais il est vrai que ma jolie n’aime pas les traversés des cours d’eau. Je n’ai jamais compris parce que les fleuves ou les mers elle aime bien. Et d’ailleurs tu remarqueras que je suis restée digne jusqu’au bout même dans l’adversité de la situation. »

Régina m’apprenant la proximité, du prochain ruisseau, tout en se proposant pour passer devant, hochant la tête, je lui répondais avec bonne humeur :

« Mais vas-y fait toi plaisir comme ca tu pourras admirer notre splendeur de face »
La monture de Régina, s’exécutant avec brio, je faisais partir Perle au petit trot, avec une caresse sur son encolure.

« Allez fait nous honneur ma belle ! »

Murmurais-je la seconde avant qu’elle ne saute l’obstacle. Une fois de l’autre côté de la rive, j’embrassais Perle avant d’ajouter à l’intention de Régina :

« Alors impressionné ? Avoue on t’a ébloui, bon on fait une course ? J’adore te mettre la raclé ! »

Proposais-je, tout en cherchant un point d’arriver du regard. Je devais avouer que les alentours étaient particulièrement romantiques. Elle me rappelait un court moment la forêt qui se trouvait dans le royaume où j’avais été la comtesse. Apercevant, l’orée d’une clairière, je tendais le doigt vers cette dernière tournant légèrement Perle sur la droite en ajoutant :

« Tu vois les deux arbres là bas, je suis certaine qu’ils sont là pour annoncer une clairière, ca pourrait être un point d’arriver ! On peut même slalomer à deux entre les arbres et l’écartement entre les deux arbres est bien assez large pour laisser le passage à nous deux montures. »


code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1444
Cœurs enchantés : 9378
Humeur : Amoureuse <3


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: ❝ Régina ☪ Une balade équestre comme au bon vieux temps ❞    Lun 8 Fév - 11:39





Une balade équestre, comme au bon vieux temps.
Neïlina & Regina



Regina ne put retenir un sourire amusé alors qu’elle lui tendait la bombe qu’elle avait acheté pour Neïlina, alors que celle-ci craignait qu’il ne s’agisse d’une bombe du centre équestre dans laquelle plusieurs têtes s’étaient succédées. Elle la lui tendit en insistant, souriant toujours.

-Promis, elles sont toutes neuves.

Elle eut un petit rire en l’entendant lui dire qu’elle préférait lui donner tous ses pourboires de l’année, du moins ce qu’il en restait.

-Tu es très dépensière ?

Neïli avait finalement attrapé la bombe, et les deux cavalières étant en selle, elles avaient pu démarrer leur balade. Alors que les chevaux allaient tranquillement au pas, l’ancienne Milady de Winter se laissa aller à une joyeuse exclamation, exprimant son amour pour la saison hivernale. Regina la regarda en souriant, c’était plaisir de voir son amie ainsi joyeuse, elle qui avait tendance à tout voir en noir. Elle se contenta de la regarder en souriant avant de reporter son attention sur le chemin devant elles. L’évocation de la petite anecdote suscita un vif intérêt chez la jolie rousse, ce qui fit d’autant plus sourire madame le maire qui était ravie de l’aider à retrouver le sourire.

-C’est vrai que tu as su gardé tout ton panache, malgré la surprise que tu as éprouvé à ce saut improvisé. Je ne sais pas pourquoi cette fière demoiselle qu’est Perle n’aimait pas mouiller ses sabots lorsqu’il s’agit de petites étendues d’eau, mais au moins ça nous a valu de sacrés fou-rires. Merci Perle, lança-t-elle à l’attention de la belle jument.

Regina fit sauter à sa monture le petit ruisseau et continua au petit galop un peu plus loin avant de ralentir et se retourner pour regarder Neïlina et Perle en faire de même. La strip-teaseuse et sa jument franchirent avec brio le petit obstacle d’eau avant de rejoindre leurs compagnes de balade. La brune sourit, et passa les rênes autour de son poignet gauche pour libérer sa main et applaudir Neïli.

-C’était parfait, comme au bon vieux temps.

Regina reprit ses rênes et la jolie rousse proposa une course, prétendant qu’elle lui mettrait la raclée. Regina étouffa un petit rire forcé.

-Parce que tu crois que je vais te laisser gagner aussi facilement ? C’est mal me connaître, très chère, dit-elle en souriant.

Elle observa ensuite ce que lui montrait Neïlina. Le parcours jusqu’aux arbres qui annonçaient la clairière supposée semblait parfaitement acceptable pour une petite course au grand galop. Et la clairière permettrait de ralentir tranquillement. Regina sourit, enchantée par la nouvelle perspective. Elle hocha la tête en regardant la trajectoire.

-Tu veux slalomer entre les arbres ? Avec deux chevaux lancés au galop, je ne suis pas sure que ce soit judicieux…

L’ancienne méchante reine était loin d’être une dégonflée, mais elle trouvait inutile de prendre des risques inconsidérés, d’autant qu’une glissade dans un virage risquerait de faire se blesser les chevaux. Et ces animaux étant fragiles, la moindre blessure pouvait être fatale, alors autant ne prendre aucun risque avec leur santé. Surtout que l’hiver était là, avec toute l’humidité et parfois l’eau qui avait gelé dans les endroits dépourvus de soleil, ce qui créait des endroits plus glissants encore, et donc dangereux pour un cheval lancé à pleine allure, même s’il était ferré.

-Nous pourrions aller simplement tout droit. Si je me souviens bien, dans la clairière il y a un ou deux troncs d’arbres couchés, nous pourrions refaire du saut d’obstacle si tu veux.

Dans leur ancienne vie, la cavalière qu’était Regina adorait ce genre d’exercice. Elle avait entraîné son étalon pendant longtemps, et ensemble ils excellaient dans cette discipline. Son père, Henry, venait souvent l’observer et l’encourager, heureux de voir un tel sourire sur le visage de sa fille, ce qui était loin d’être le cas de Cora, qui jugeait que ce genre d’activité n’était pas digne d’une jeune fille de bonne famille. Si elle aussi avait partagé autant de joies avec un cheval, elle se serait rendu compte combien ces animaux étaient aimants et comprenaient leur cavalier quand une relation particulière s’instaurait entre eux, et que c’était un plaisir pour l’un comme pour l’autre de faire des choses ensemble. La belle brune le savait, Neïlina la comprenait sur ce point. La preuve, voir la complicité qu’elle avait avec sa jument, alors que tant d’années les avaient séparées. C’était comme si elles s’étaient quittées la veille. Elles ne faisaient plus qu’une seule et même personne, une sorte d’hybride, elles conjuguaient leurs forces, si l’on pouvait dire, pour former un seul être harmonieux. Elles se comprenaient, s’attendaient, s’entendaient. Les voir ensemble ne pouvait que tirer un sourire un peu ému à l’ancienne reine, qui repensait à son étalon avec qui elle partageait le même bonheur.




© code by S.D.123
HJ: on se le joue aux dés pour la course?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La vie n'est que ronces et l'amour en est sa plus cruelle épine

avatar


Messages : 330
Cœurs enchantés : 3990


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: ❝ Régina ☪ Une balade équestre comme au bon vieux temps ❞    Dim 21 Fév - 12:43


❝ Petite balade équestre ❞

régina & neïlina




« Dépensière ? Je l’ai toujours été, mais je dépense jamais plus que ce que je possède c’est déjà honorable non ? »

L’histoire de la bombe résolue, nous nous étions mises en marche. Sentir Perle se mouvoir, était un réel bonheur. Ceux malgré le fait que j’avais été contrainte de porter cette bombe que l’ancienne méchante reine m’avait gentiment acheté. Ensemble, j’étais plus détendue. Perle faisait taire mes peurs. Accompagnée par Régina j’oubliais également ma colère. Mes désirs de vengeance étaient également passés sous silence. Nous parlions sans la moindre agressivité. Un bon début pour moi, j’en convenais. J’en venais même à m’extasier devant la vivacité de certain arbre en hivers. Une attitude que Régina eu la bonté et l’intelligence de ne pas relever. Bien que j’apercevais son petit sourire en coin.
L’évocation d’ancien souvenir, avait également un drôle d’effet sur moi. En temps normale je lui aurais demandé de se taire. Mes souvenirs étaient quelques choses de douloureux, même les plus heureux, je n’aimais pas m’appesantir dessus. C’était ma faiblesse. Les personnes que j’avais connues ainsi que ce que j’avais fait pour ou contre eux étaient des parties essentielles de ma vie. Cette vie que j’avais banni dans cette ville pour ma propre sécurité, comme toujours. Seulement, cette fois là je ne grinçais pas des dents, je ne lui lançais pas la moindre pique, au lieu de cela je riais en évoquant les phobies de ma jument. Ô je ne me moquais pas d’elle loin de là mon idée, mais je trouvais ses craintes amusantes. Comme au bon vieux temps, nous sautions un ruisseau, avec l’aisance et la sensualité du passé. Fière, je vantais la prestance de notre saut, ne pouvant m’empêchait de retrouver toute mon arrogance qui me caractérisait à travers mes vies.

« Slalomer ? Que si cela est nécessaire. Nous avons chevauché dans des environnements plus obtus et dangereux. Nous pouvons aussi aller tout droit qu’importe. C’est d’ailleurs plus rapide tant que nous évitons de prendre les obstacles dans les sabots de nos montures »

Répondis-je, en caressant l’encolure grise, presque blanche de Perle, en défiant la méchante reine du regard. Elle était peut-être devenue gentille, mais sa personnalité ne pouvait avoir changé du tout au tout. Elle adorait les défit, mais surtout elle aimait plus que tout les gagner. Un sourire mesquin ornant mes lèvres pulpeuses, j’aoutais avec une pointe d’arrogance et de provocation :

« Ne me dis pas que ta gentillesse t’as rendu mollassonne ? »


Replaçant, ma jument à la hauteur de l’étalon de l’ancienne reine, je lui assainissais une caresse. Sa couleur noire contrastant en merveille avec la blancheur de la mienne.

« Tu fais comme tu veux, Régina, mais un peu d’adrénaline ne peux pas te faire du mal »

Lâchais-je, avant de lui faire un clin d’œil, caressant un instant l’encolure de ma jument, je resserrais les rennes, avant d’ajouter après une tape sur les fesses de la monture à Régina

« Go »

Notre ascension avait été dangereuse, régulièrement nous devions dévier pour éviter les obstacles, mais cette liberté venue du passé, libérait un rire serein. En guise d’arriver, toujours aussi théâtrale que d’habitude, je sautais à travers les arbres que j’avais désigné comme la ligne d’arrivée. Alors que les sabots de Perle touchaient le sol, je me retournais pour chercher Régina du regard. La voyant atterrir au même moment que l’étalon de la maire de la ville. Contente, je l’applaudissais avant de décrétais non pas sans une pointe de regret :

« Égalité ! Heureuse de vois que tu ne t’es pas dégonflé en trainant avec tous ses héros pathétiques ! »

Faisant repartir Perle au pas, après une légère pression contre son flan, soudainement, les questions que je me posais avant de retrouver ma jument refirent surface. Ma bonne humeur pouvait être mise à l’épreuve mais je devais savoir.

« Régina, est-ce que tu as entendu parler d’Athéna ou d’Athos cette semaine ? »



code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1444
Cœurs enchantés : 9378
Humeur : Amoureuse <3


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: ❝ Régina ☪ Une balade équestre comme au bon vieux temps ❞    Mar 23 Fév - 0:52





Une balade équestre, comme au bon vieux temps.
Neïlina & Regina



Voir Neïlina ainsi, épanouie, sereine, était un vrai soulagement pour Regina qui avait ce sentiment qu’une partie de l’objectif qu’elle s’était fixé était accompli. Et cette balade équestre et bucolique était un vrai plaisir pour elle aussi. Elle redevenait peu à peu l’amie qu’elle avait connue dans le royaume de la Forêt Enchantée, et cela faisait plaisir à voir. Toute la colère dont elle avait fait montre quelques jours auparavant semblait derrière elle. Après avoir accompli avec brio son petit saut par-dessus le petit cours d’eau, sa soif d’adrénaline s’étant surement réveillée, la strip-teaseuse proposa une course entre les deux cavalières. L’ancienne méchante reine, tout aussi avide de sensations et surtout adorant relever les défis, n’était pas près de refuser, bien qu’elle ait préféré opter pour la prudence concernant la sécurité des chevaux. Ce monde était différent, les connaissances sur les équidés et leur santé fragile étaient plus avancées que lorsqu’elles étaient dans le monde des contes, et au risque de passer pour une rabat-joie, Regina souhaitait rendre les montures en parfaite santé, surtout que s’il arrivait quelque chose à Perle, Neïli ne se le pardonnerait sans doute jamais, surtout le jour de leurs retrouvailles. Et il était inutile d’attiser encore d’avantage sa colère.

-Tu as raison, mais crois-moi, ce n’est pas cela qui m’empêchera de te coller la raclée du siècle, ma chère, ajouta-t-elle avec un petit sourire.

Son amie d’antan se positionna près d’elle, prête pour le départ. Les deux cavalières étaient motivées à gagner la course, celle-ci promettait d’être épique. Les chevaux sentaient leur détermination contagieuse, ce qui les incitait à l’être aussi. Neïlina lança le départ en mettant une claque sur la croupe du cheval de Regina, mais celui-ci ne partit que lorsque celle-ci le lui ordonna d’une pression de jambes et d’un appel de voix. Un départ au galop depuis l’arrêt, comme adorait le faire l’ancienne reine avec son étalon de l’époque. Les deux montures étaient désormais lancées à vive allure, Regina tentait de ne pas se faire dépasser par sa rivale du moment, gardant un œil sur elle mais surtout sur leur chemin jonché de petites branches et autres débris qui pouvaient s’avérer dangereux. Son cheval semblait avoir l’œil, de temps en temps il faisait un petit saut ou un écart pour éviter un morceau de bois, et heureusement que madame le maire avait toujours ses réflexes de cavalière pour éviter de chuter, sans quoi elle se serait retrouvée par terre à plusieurs reprises.

La ligne d’arrivée désignée par l’ancienne Milady de Winter montrait le bout de son nez, et par miracle, les deux équidés touchèrent le sol en même temps après un dernier saut assez spectaculaire. Les cavalières ralentirent l’allure de leurs montures, reprenant elles aussi leur souffle, souriantes et heureuses de ce défi. Regina regarda Neïli avec un grand sourire.

-C’était une belle course.

Celle-ci alors lui déclara qu’elle était ravie qu’elle ne se soit pas dégonflée, la comparant alores aux héros pathétiques de la ville. Madame le maire eut un petit rire ironique.

-Je te remercie, pour qui me prends-tu, blondinette ? Si un jour je deviens comme eux, tu auras le droit de me gifler.

Les deux chevaux marchaient à présent au pas, ce qui leur permit de reprendre eux aussi leur souffle. Et la légèreté de l’instant disparut lorsque la strip-teaseuse posa une question qui trahissait son inquiétude quant à certaines personnes. Regina perdit son sourire et se mordit la lèvre inférieure, regardant droit devant elle.

-Athos, non, du tout…. Par contre, je ne vais pas te mentir, Neïli, j’ai eu la visite d’Athéna à la mairie.

Elle tourna la tête vers elle, la regardant dans les yeux.

-Elle ne m’a pas parlé de toi, pas du tout. Je pense qu’elle ne sait pas que tu es là. Ici, elle se fait appeler Angélique. Angélique Quinn.




© code by S.D.123
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La vie n'est que ronces et l'amour en est sa plus cruelle épine

avatar


Messages : 330
Cœurs enchantés : 3990


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: ❝ Régina ☪ Une balade équestre comme au bon vieux temps ❞    Mar 23 Fév - 20:57


❝ Petite balade équestre ❞

régina & neïlina





« Je te prends pour celle qui a abandonné sa rancœur et qui a pardonner à celle qui a détruit la majeure partie de ta vie. »

Répondais-je, sans la moindre once d’hésitation, je n’avais pas l’intention de prendre des gants avec l’ancienne méchante Reine et actuelle Reine en rédemption. Certes, une partie de moi aurait aimé pouvoir faire comme elle. Pardonner, j’aurais pu attaquer à me pardonner moi-même. Zeus me l’avait bien dit lors de notre dernière entrevue. Dans ma nouvelle vie mon plus grand ennemi se serait moi. Il avait raison. J’avais détruit ma propre vie en prenant les mauvaises décisions, en mentant en tuant, j’avais bravé toutes les règles et je n’avais pas eu les bonnes cartes à la naissance.

« C’est bien connu, plus on traine avec les héros et plus leur mièvreries et leur espoir qui nous ai interdit s’immisce dans notre cœur. Puis tu couches avec un héro ça aide pas. Ne me dis pas que j’ignore de quoi je parle j’étais mariée à l’un d’entre eux. »

Complétais-je, le regard perdu vers l’horizon apaisant. J’aimais la forêt. Je la préférais à la ville. Une brise de vent, venant soulever nos chevelures aux couleurs contraire. Fermant les yeux un instant, j’inspirais longuement. La mélancolie reprenant le dessus. Je pensais chaque mot que j’avais prononcé. Nous n’avions pas les mêmes carte en main, le destin parce que j’avais beau nier le fait qu’il existe j’étais bel et bien consciente qu’un machin dans ce genre existe. Athos, j’avais longtemps cru qu’il était ma dose de bonheur, la fameuse fin heureuse après laquelle nous courrons tous. J’avais beau ne pas partager les même idéaux que ce dernier, je l’aimais à ma manière, et je savais que s’il se trouvait en ville, il ne me sauterait pas dans les bras en me voyant. J’avais créé la guerre. J’en payerai les frais. C’était la suite logique.
La mélancolie ayant repris sa place dans mon cœur, je sentais les questions que Perle avaient envoyé balader en un hennissement de côté refaire surface. Ma première guerre, celle que ma naïveté avait engendrée. En ce temps là mon cœur était pur, des dieux me l’avaient noirci. Poséidon, de par ses mensonges m’avait offert une vision de la perversité humaine, puis Athéna dans son immense sagesse m’avait donné le coup final. Rapidement, je lui posais la question fatale, une question qui fana le sourire de la méchante reine. Je savais que la mauvaise nouvelle allait arriver. Rapidement, je remettais mon masque de glace reprendre sa place sur mon visage afin de me parer au choc.

« J’aurais préférer le contraire … »

Avouais-je, incapable de dissimuler la teinte de tristesse dans la voix. Malgré le risque élevé de devoir entendre les reproches de mon mari ce châtiment me permettrait de le revoir. Il aurait pu me montrer d’une manière ou d’un autre si oui ou non il était cet homme dont les livres pour enfant ramollissaient l’esprit des adolescentes. Oui je parlais bien du véritable amour, l’âme sœur, comme cette connerie de Roméo et Juliette ou encore Blanche neige et Charmant, Aurore et Philippe bref vous voyez le topo. Non à la place de cela, c’était la femme qui avait noirci mon âme pour l’éternité qui avait fait son apparition. Mon cœur se serrant de souffrance, je sentais mes yeux brûler, avant que leur splendeur reptilienne ne refasse surface.

« Elle aurait pas pu rester dans son Olympe sérieusement ? Que fait-elle ici ? Elle te l’a dit ? Si elle n’est pas là pour me reprendre ma tête alors pourquoi ? Et ses pouvoirs ? »

Mon esprit allant à deux milles à l’heure, je lâchais les rennes, j’avais l’impression que ma tête allait exploser. Elle n’avait pas dû apprécier l’intervention de Zeus lorsqu’il m’avait libéré de ma malédiction. Je ne l’imaginais pas lâchais l’affaire. Incapable de faire revenir mes pupilles à la normal, je m’attelais à détourner le regard. Une pensée terrifiante me saisissant, j’entourais ma tête de mes mains avant de demander, tendue :

« Me dit pas qu’elle est venue avec son cousin, Poséidon, non parce qu’autant m’arracher le cœur directement, tous les deux ensemble ca s’apparente à une bombe à retardement ! »



code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1444
Cœurs enchantés : 9378
Humeur : Amoureuse <3


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: ❝ Régina ☪ Une balade équestre comme au bon vieux temps ❞    Mar 1 Mar - 19:31





Une balade équestre, comme au bon vieux temps.
Neïlina & Regina



Neïlina sembla soudain lui reprocher d’avoir pardonné à Blanche. Regina haussa un sourcil, se demandant ce que cela pouvait bien lui faire.

-Oui, j’ai pardonné, étant encouragée par ceux que j’aime. Mon fils, d’abord, m’a donné la force de commencer à changer, pour lui, pour que je sois la mère qu’il mérite d’avoir, parce que je l’aime. Et ensuite Robin, qui m’encourage chaque jour à continuer. Comme je te l’ai dit la dernière fois, j’ai passé une trentaine d’années à souffrir malgré ma vengeance, et alors que j’ai arrêté de fomenter des plans foireux, j’ai enfin tout ce que je veux. Ne crois-tu pas que le jeu en vaut la chandelle ? lui demanda-t-elle finalement, sans une once d’animosité.

Regina le savait, l’ancienne Milady avait beaucoup de mal à comprendre ça. Il fallait dire que l’ancienne méchante reine elle-même, quelques décennies auparavant, aurait surement ri au nez d’une personne qui lui aurait tenu de tels propos, n’en croyant pas un mot. Mais c’était là la pure vérité, simple et nue. Elle sourit à la rouquine.

-Alors pour ta gouverne, je ne « traine » pas avec des héros. Je suis bien obligée d’en fréquenter certains, ma belle-fille, j’imagine que c’est à elle que tu fais référence en parlant de mièvrerie, n’est autre que la grand-mère de mon fils. Nous sommes donc liées. Je sais, c’est un drôle d’arbre généalogique et je n’en suis pas des plus enchantées, mais c’est ainsi, et essayer de lutter contre cela ne sert à rien. Cependant, Robin, que tu qualifies de héros comme s’il s’agissait d’un défaut, crois-moi, il est loin d’être mièvre. La personnalité de quelqu’un ne s’arrête pas à « héros » ou « méchant », Neïli. On est tous nuancés, nous avons tous nos zones d’ombre et nos parcelles d’espoir. Tu dois t’accrocher à ça, crois-moi. Tu ne devrais pas penser que tout est toujours perdu d’avance. Toi aussi tu as fait des erreurs, mais toi aussi tu peux être pardonnée.

Elle fit allusion à Athos, son mari qui l’avait finalement condamnée à mort. Regina ne connaissait pas exactement les détails de cette histoire, mais cela lui semblait assez tragique, surtout qu’elle semblait avoir aimé cet homme. Rien de plus horrible que d’être trahie par la personne que l’on aime. Regina n’avait « que » perdu son premier Amour, Daniel, et avait déjà été capable du pire par vengeance, alors elle n’osait imaginer ce qu’il serait advenu d’elle si elle avait été trahie par lui. La maire de storybrooke préféra ne pas épiloguer d’elle-même sur le sujet d’Athos, laissant à son amie le choix d’en parler d’avantage si elle le souhaitait. Il ne fallait pas qu’elle se borne à cela, même si c’était plus facile à dire qu’à faire. Regina, elle aussi, était persuadée qu’elle ne pourrait pas aimer une autre personne, qu’aimer faisait irrémédiablement souffrir. Mais ensuite, Robin des Bois avait fait son apparition. Comme quoi, rien n’est jamais perdu d’avance dans la vie.

Alors qu’elle essayait de lui insuffler l’espoir, si propre aux héros de leurs contes, Regina s’était vue poser la fameuse question qui brûlait les lèvres de sa compagne de promenade. Oui, Athéna était bel et bien en ville, la pire ennemie de Medusa. Il était clair que Neïli aurait préféré que ce soit Athos qui soit venu voir le maire dans son bureau, mais non, il s’agissait bien de la déesse de la sagesse.

-Elle ne m’a pas parlé de toi, Neïli, répéta Regina. Elle avait des questions sur le Sort Noir, tu sais, mine de rien, il est assez impressionnant. Rumplestiltskin m’a fait travailler des années durant pour me le faire jeter. Je l’ai donc envoyée vers le Ténébreux pour qu’il réponde mieux à ses questions. Mais je ne pense pas qu’elle en ait après toi. Sois rassurée, je ne la laisserai pas te faire de mal. Elle est peut-être une déesse, mais ça reste ma ville, et ici, les pouvoirs des dieux ne sont pas comme là-bas.

Essayait-elle de la rassurer ? Assurément. Néanmoins, elle pensait chacune des paroles qu’elle prononçait. Jamais elle ne laisserait Athéna toucher à un cheveu de Neïlina. Celle-ci avait probablement peur, cela se comprenait aisément au vu de ce qui lui était arrivé. Mais en une éternité d’existence, la déesse avait peut-être tourné la page, non ? Neïli s’enquit de savoir si Poséïdon accompagnait Athéna. Regina secoua la tête.

-Non, je ne pense pas. Angélique, comme elle se fait appeler, m’a certifié qu’ils étaient quatre. J’ai déjà rencontré la capricieuse Nyx. Je ne sais pas qui sont les deux autres, mais elle m’a promis qu’ils sauraient se tenir.

Pouvait-on faire confiance à des dieux ? C’était la grande question à se poser.




© code by S.D.123
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ❝ Régina ☪ Une balade équestre comme au bon vieux temps ❞    

Revenir en haut Aller en bas
 
❝ Régina ☪ Une balade équestre comme au bon vieux temps ❞
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Balade au pays Basque
» Balade en Cotentin.
» Stèle Régina
» balade en forêt
» Petite balade en Savoie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kindness Left :: Bienvenue à Storybrooke :: Quartiel Flamel :: La forêt-
Sauter vers: