AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Qui sait lire et écrire a quatre yeux. » ▬ Belle French

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: « Qui sait lire et écrire a quatre yeux. » ▬ Belle French   Sam 16 Jan - 2:34


   
Qui sait lire et écrire a quatre yeux.


   
« Papa on peut sortir dehors aujourd'hui ? Il fait beau. » Demanda Grace en jouant avec l'une de ses peluches et de loin sa préférée, le lapin blanc que son père lui avait confectionné avec ses soins.

« Nous avons qu'à aller au jardin et je te pousserai sur la balançoire, ensuite nous prendrons le thé. » lui proposa Jefferson qui ne souhaitait pas sortir tant que Storybrooke ne serait pas enfin sécurisé. Mais que faisait donc la Sauveuse ? Cette situation démangeait le chapelier qui avait envie une seconde fois de secouer Emma Swan avant qu'il ne soit trop tard. Alors qu'il était perdu dans ses pensées et en train de fabriquer un chapeau, sa petite fille chérie lui répondit :

« Nous restons toujours à la maison Papa. »

Sa fille vint s'asseoir à côté de lui avant de poser son lapin et de jouer avec un bout de tissu entre ses doigts.

« Pourquoi ne veux-tu pas que nous sortons ? La malédiction a été levée . »

Sous le regard insistant de sa fille, Jefferson finit par céder. Elle lui rappelait sa femme, Pricilla, quand elle avait une idée en tête, elle ne la perdait jamais de vue. Le père de famille posa son chapeau et lui adressa un sourire.

« Bien. Où veux-tu aller ? »


« à la bibliothèque ! J'ai envie de lire des livres, connaître pleins d'histoires. » Il lui sourit une seconde fois : « Dans ce cas allons-y ! »

Peu de temps après, le père et la fille arrivèrent devant la tour de l'horloge. Jefferson sortit de la voiture et observa le sommet comme pour s'assurer que le temps fonctionnait toujours. Il faut dire que le chapelier et le temps n'étaient pas de très grands amis, il était souvent devenu fou par absence de temporalité. Jefferson remit ensuite convenablement sa veste, il était galamment habillé, toujours prêt à se mettre sur son 31 pour la moindre occasion. Il attrapa ensuite la main de sa fille et pénétra à l'intérieur de la bibliothèque avec elle. C'est alors qu'il aperçu Belle. Jefferson ne l'avait pas revu depuis qu'il l'avait libéré de cet asile et il ignorait qu'elle dirigeait cet endroit. Bizarrement cela ne l'étonnait pas.

« Et si tu allais commencer à regarder les livres qui te plaisent ? »

Grace s'exécuta après avoir dit bonjour à Belle. Jefferson quant à lui s'approcha de la jeune femme et lui adressa un sourire amusé et lui adressa la parole tout en étant magistral puisqu'il s'amusa à lui faire une révérence :

« Bonjour Belle ! Quelle surprise ! En tout cas ravie de voir que les couleurs te vont bien mieux que cette horrible blouse bleue ! »
   
© TITANIA
   


Dernière édition par Jefferson T. Hightopp le Lun 18 Avr - 19:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 265
Cœurs enchantés : 5090
Humeur : Perdue


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: « Qui sait lire et écrire a quatre yeux. » ▬ Belle French   Sam 16 Jan - 9:13


 

 
Qui sait lire et écrire a quatre yeux.


 
Belle mit la clef dans la serrure de l'établissement où elle travaillait et poussa la porte. La petite clochette sonna comme elle le faisait à chaque fois qu'une personne entrait. Elle entra et ferma les yeux un instant. Elle prit une grande inspiration. C'est fou comme elle aimait l'odeur des livres dès le matin. Elle posa son café sur le comptoir de l'accueil, et alla poser son manteau et son sac à main dans la petite salle qui était prévue à cet effet. La journée s'annonçait tranquille.

Les clients entraient et ressortaient avec les bras chargé de livres qu'ils avaient commandé à Belle. Elle était heureuse de constater qu'il y avait beaucoup de personnes qui étaient mordu de lecture tout comme elle. La clochette retenti et un homme avec un chariot remplit de gros cartons entra. Sa commande était enfin arrivée. Elle avait prit l'initiative de commander des livres pour les enfants. Ce qui se trouvaient là étaient non seulement vieux et en mauvaise états, mais ils n'étaient pas non plus très variés. Elle en avait donc commandé d'autres pour que tous les enfants trouvent leur bonheur. Elle eut à peine le temps de déballer les livres, que déjà des enfants vinrent voir de quoi il s'agissait. Ils repartaient tous avec au moins deux livres qu'ils montraient fièrement et avec envie à leurs parents. Belle était contente du succès qu'ils avaient. Elle avait bien fait d'en rendre d'autres. La matinée passa à très grande vitesse.

A midi pile, elle ferma la bibliothèque et se rendit chez Grany pour prendre sa pause déjeuner. Ah les burgers de Grany, ils étaient unique et tellement délicieux. Bon, il est vrai que c'était surtout les seuls que Belle connaissait. Elle n'en avait jamais mangé ailleurs. Elle ne voudrait pas faire ce genre d'affront à Grany. Elle l'appréciait bien trop pour ça.

Une fois sa pause terminée, elle retourna travailler. Elle prit soin de ranger le contenu des cartons qu'elle avait laissé en plan. Elle aurait voulu terminé avant d'aller manger, mais son estomac était en désaccord total avec ça. Une fois le tout rangé et les clients servit, Belle ne put s'empêcher d'aller prendre un livre sur une des étagères et commença à le lire. Elle était tellement plongé dans sa lecture, que le bruit de la sonnette qui lui était pourtant si familière, la fit sursauter. Elle posa son regard sur la porte et vit une petite fille entrer avec Jefferson! Un immense sourire se dessina sur les lèvres de la jeune femme. Elle avait envie de lui sauter dessus tellement elle était contente de le voir. Cet homme lui avait sauvé la vie! Sans lui et son sans son aide, Belle serait encore en train de croupir dans cet horrible hôpital psychiatrique. Elle rendit les salutations à la petite Grace puis s'avança vers le chapelier. Elle avait toujours son sourire aux lèvres.


-Jefferson! Je suis tellement heureuse de te voir! Je te remercie pour ce charmant compliment, je t'avoue que je fais encore des cauchemar de cette horrible blouse bleue. Et toi alors? Comment vas tu? Je vois que tu es venu avec ta fille, elle est vraiment trop mignonne.

Tout un tas de questions se bousculaient dans la tête de la jeune femme. Mais il valait mieux lui poser une question à la fois pour éviter de le faire disjoncter.

 
© TITANIA
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: « Qui sait lire et écrire a quatre yeux. » ▬ Belle French   Mer 9 Mar - 15:00



Qui sait lire et écrire a quatre yeux.


Si Jefferson n'avait pas voulu sortir de son manoir, il devait reconnaître le fait de voir Grace souriante et heureuse, le rendait également heureux. Il espérait que cette situation ne soit pas de courte durée. Il avait peur qu'il lui arrive quoi que ce soit ou encore qu'il soit tout simplement séparé de sa fille comme autrefois. En pénétrant à l'intérieur de la bibliothèque, le chapelier fou tomba nez à nez avec Belle. Ils ne s'étaient pas revus depuis qu'il l'avait sauvé de l'asile. Bien qu'il ait fait cette bonne action pour se venger de Regina, il devait admettre que de jouer les héros pouvaient être plaisant. Il suffisait simplement de plonger son regard dans celui de la jeune femme pour voir à quel point elle en était reconnaissante. Elle en souriait même avant d'être assez expressive pour le lui avouer directement. Jefferson ne pu s'empêcher de sourire également, à croire que sa bonne humeur était contagieuse et encore plus lorsque Belle le complimenta sur sa petite princesse. Instinctivement, il jeta un coup d’œil en direction de Grace pour s'assurer qu'elle était toujours présente avant de reporter son attention sur la jolie bibliothécaire :

« Des cauchemars ? Te paraissent-ils réels ? »


Le jeune homme pouvait être réveillé en pleine nuit pensant que ses cauchemars étaient réels, il avait l'habitude de confondre la réalité, il faut dire qu'il perdait souvent pied tel un fou. Dès lors, il pouvait comprendre Belle s'il lui arrivait ce genre de ressentit. Quand elle lui demanda comment il allait, le chapelier se mit à rire aux éclats. C'était une bonne question, une très très bonne question. Comment allait-il ? Il l'ignorait, il pouvait très facilement passer des rires aux larmes et des larmes aux rires. Ses émotions et sa folie avaient tendance à se décupler, se mélanger à l'intérieur de sa cervelle. À croire que toutes ses années, y compris lors de la malédiction, rien ne s'était arrangé.

« Je dirais que je me sens comme une licorne ! »

Réponse bizarre, il ne savait pas comment pouvait se sentir moralement une licorne, son choix était peut-être judicieux pour ça. Jefferson sourit de toutes ses dents avant d'enlever son chapeau qu'il tenait entre ses mains, jouant avec habilité.

« Et toi très chère Belle ? As-tu revu Gold comme je te l'avais demandé ? »


Jefferson sortait à peine de chez lui si ce n'est pour aller à sa boutique ou emmener et récupérer Grace à l'école, il ignorait tout ce qui se passait à Storybrooke en ce moment. Il ne souhaitait pas être enrôlé dans toutes ses histoires maintenant qu'il avait Grace. Le chapelier reprit son sérieux pour répondre fièrement au sujet de sa petite fille :

« Il est vrai qu'elle est mignonne, elle tient de sa mère comme son obstination pour ne jamais renoncer. » Il sourit : « C'est elle qui m'a traîné ici, il paraît que ses camarades de classe n'arrêtent pas de vanter les mérites de ta bibliothèque ! » Jefferson lui adressa un compliment camouflé, au fond de lui, il était ravi de retrouver Belle.

© TITANIA


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 265
Cœurs enchantés : 5090
Humeur : Perdue


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: « Qui sait lire et écrire a quatre yeux. » ▬ Belle French   Mar 15 Mar - 22:03


 

 
Qui sait lire et écrire a quatre yeux.


 
Belle se disait vraiment que les enfants étaient une véritable bénédiction. Le fils de Robin l’avait vraiment fait énormément réfléchir à propos de Régina. Ce dernier était venu louer un livre à la bibliothèque et il était, bien évidemment, venu accompagné de sa belle-mère pour la plus grande joie de Belle. Le petit ne comprenait pas pour quelles raisons les deux femmes étaient autant froide l’une envers l’autre. Bon, d’accord, c’était surtout Belle qui était froide envers Régina. Mais c’était à juste titre d’ailleurs. Roland avait ensuite commencé à parler du pardon et Régina s’était aussi excusée envers Belle. Mais la jolie brune avait trouvé ces excuses un peu trop facile. C’était bien connu, Belle n’était pas de nature méchante ou agressive. Mais elle avait quand même écouté  ce que Régina avait à dire et ça l’avait quand même fait réfléchir. Elle était ensuite partie voir Régina à la mairie et elles avaient pris le soin de bien parler ensemble. Oh certes, elles ne deviendraient jamais les meilleures amies du monde, mais elles pourraient avoir des relations un peu moins tendues. C’était déjà un excellent début. Mais malgré tout, il faudrait un peu de temps à Belle pour lui pardonner totalement. Elle savait donc que les enfants pouvaient être un remède bénéfique, et elle était heureuse de voir que Grace avait une excellente influence sur son père. Mais revenons-en à la question que lui posait Jefferson au sujet de ses cauchemars.

-Eh bien, sur le moment oui. Mais ensuite, j’arrive à me rendre compte que je rêve et je suis capable de me réveiller par la suite.

C’était surtout au tout début qu’elle était revenue à Storybrooke qu’elle en faisait. Elle se réveillait toujours dans la même pièce et toujours avec les mêmes vêtements. Elle sentait le froid de la pièce et essayait de sortir de cette prison en tapant contre la porte est en appelant à l’aide. Mais personne ne venait la chercher. Personne ne l’entendait. Elle se réveillait ensuite en sursaut et en sueur. Rumpel accourait à son chevet pour la rassurer. Il la prenait dans ses bras et lui disait que tout allait bien et qu’elle n’avait rien à craindre. Pendant un certain temps, elle eut du mal à dormir correctement. Mais avec le  temps, ça lui passa et tout redevint à la normal par la suite.

-Comme une licorne ?

Que pouvait bien signifier cette réponse ? Comment pouvait-il savoir comment se sentait une licorne ? En avait-il déjà vu une ? Si tel était le cas, il avait vraiment de la chance. Belle n’en avait jamais vu. Elle se demandait même s’il y en avait encore quelque part. Mais elle préféra ne pas se pencher sur la question car elle savait que Jefferson était un peu étrange par moment.

-Oh moi ? Je vais bien je te remercie. Oui je l’ai revu. Tu sais, il s’est passé énormément de choses depuis que tu m’as fait sortir.

Elle aurait pu lui dire qu’à présent, elle était devenue Madame Gold. Mais il fallait qu’elle se méfie car notre très cher chapelier avait des réactions qui pouvaient être totalement imprévisible par moment. C’était plus prudent qu’elle réponde à ses questions plutôt qu’elle lui dise des choses qu’il aurait dû mal à encaisser.

-Je suis certaine qu’elle tient aussi certaines choses de toi Jefferson. Mais en ce qui me concerne, je suis contente qu’elle ait réussi à te convaincre de venir ici. Je ne savais pas que j’avais autant bonne réputation. Pourtant, je n’ai pas fait grand-chose. J’ai fait le tri dans la plupart des livres et j’ai fait un endroit exprès pour les enfants avec un choix de livres beaucoup plus grand que ce qu’il y avait avant.

Tiens, Belle se rendit compte que c’était  bientôt l’heure du thé. C’était un moment sacré pour elle, et elle se demandait si il serait d’accord de le prendre avec elle. Grace serait bien évidemment de la partie.

-Ta fille et toi voudriez prendre le thé en ma compagnie ?


 
© TITANIA
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: « Qui sait lire et écrire a quatre yeux. » ▬ Belle French   Lun 18 Avr - 19:20


Qui sait lire et écrire a quatre yeux.


La situation semblait s'être améliorée pour les deux protagonistes. Belle semblait épanouie et ravissante, tandis que le chapelier commençait à avoir toute sa tête depuis qu'il avait pu retrouver sa fille chérie. À présent, il ne lui manquait plus qu'une présence féminine, une épouse et mère, mais qui sait ? Peut-être qu'un beau jour le jeune homme trouverait son bonheur. Concernant les cauchemars, il connaissait parfaitement cette sensation. Ce n'était pas agréable du tout. Jefferson demanda alors à Belle s'ils lui paraissaient réels, car il lui arrivait de se perdre dans sa propre folie. Fort heureusement, la jeune femme semblait s'en sortir comparé à lui. Le chapelier lui adressa un sourire et concernant sa question sur son moral, il rétorqua qu'il se sentait comme une licorne. Pourquoi cette réponse ? Parce qu'il était incapable de définir ce qu'il pouvait ressentir, tout comme il était incapable de rencontrer une licorne. Il ne pu s'empêcher de rire en voyant que Belle n'avait pas compris son raisonnement. Il faut dire que lui seul se comprenait.

« Je ne sais pas ! »

Il finit par hausser ses épaules. Oui il ne savait pas lui-même comment il allait et son explication n'avait ni queue ni tête alors Belle devait s'adapter au raisonnement fou du chapelier. Ensuite, Jefferson demanda comment elle allait, si comme promis elle avait parlé à Regina. Il se doutait déjà de la réponse puisque la malédiction avait pris fin, mais il s'était tellement éloigné de la vie quotidienne de Storybrooke pour se consacrer à sa fille qu'il en avait perdu le fil.

« Oh vraiment ? Il faut que tu me racontes tout ça ! » Il sourit et ajouta : « J'ai préféré me retirer dans mon manoir pour veiller sur ma fille, je ne veux pas que l'on me la reprenne. » Un silence avant de rire : « J'ai appris que Regina était devenue une gentille reine ! C'est décidément le monde à l'envers tu ne trouves pas ? J'ai l'impression de redevenir fou ! »

Il sourit amusé avant de parler de sa fille. Grace était sa petite merveille du monde. Il donnerait sa vie pour elle. Jefferson en mourrait s'il venait à la perdre une troisième fois. Sa fille lui apportait beaucoup dans sa vie, c'était d'ailleurs elle qui avait supplié son père de venir à la bibliothèque de Belle au lieu de rester enfermer dans leur manoir.

« C'est gentil Belle. »
dit-il lorsqu'elle lui dit que sa fille avait sans doute de son caractère. Jefferson l'écouta ensuite attentivement parler de sa bibliothèque. Il pouvait constater son implication, sa motivation et sa passion pour ce lieu. Il était décidément agréable de parler avec elle :

« Tu fais énormément Belle, tu es un élément important de Storybrooke. » Il lui adressa un sourire : « Tu nous permets de nous évader par les livres et tu peux être de très bons conseils. Tu es quelqu'un de bien et je dis cela en étant lucide ! Ce n'est pas ma folie qui parle ! » Il rit une énième fois avant d'avoir un énorme sourire aux lèvres en entendant le mot thé.

« Nous ne manquerons le thé pour rien au monde ! C'est avec grand plaisir que nous acceptons ! »

© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 265
Cœurs enchantés : 5090
Humeur : Perdue


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: « Qui sait lire et écrire a quatre yeux. » ▬ Belle French   Mer 20 Avr - 11:04


 

 
Qui sait lire et écrire a quatre yeux.


 
Tout est bien qui finit bien. C’est peut-être un peu rapide d’en arriver à une telle conclusion. Mais c’est ce que Belle ressentait ces derniers temps. Mais il ne fallait pas mettre la charrue avant les boeux. Et Storybrooke n’est pas un endroit qui reste calme non plus. Il s’y passe toujours quelque chose alors que l’on pense que tout est calme. Notre petite Belle est le genre de personne confiante et positive. Elle vit au jour le jour. Elle était très contente de voir que Jefferson allait bien. Même si ce dernier lui disait qu’il se sentait comme une licorne et qu’elle savait que cette phrase ne voulait absolument rien dire. Mais le fait qu’il sorte de sa tanière était non seulement bon signe, mais s’était aussi bien pour la fille de ce dernier. Belle était heureuse de les voir tous les deux dans sa bibliothèque. Elle espérait qu’ils pourraient ainsi se voir plus souvent. Belle adorait leur compagnie, et elle était contente de pouvoir connaître la petite un peu mieux. Elle ne put s’empêcher d’éclater de rire à la réponse de Jefferson.

«Je me disais aussi. »

Il y avait bien longtemps que Belle n’avait pas ri de si bon cœur. Ça faisait du bien cela dit. En même temps, demander à un chapelier fou comment il va, ce n’était peut-être pas la meilleure idée du siècle. Mais Belle était comme ça. Elle se souciait des personnes auxquels elle tient. On dit que la folie est une chose malsaine, mais on dit aussi que la plupart des gens bien le sont. Et Belle savait que Jefferson, malgré sa folie, faisaient partie des personnes qui étaient bien.

«Je peux tout te raconter si tu le souhaite. Mais il va falloir que l’on se revoie souvent alors. Car je peux te dire que ça va me prendre un temps fou. Tu as bien raison de s’occuper de ta fille. Je pense que si j’avais un enfant, je ferai sans doute pareil que toi. » Elle ne put s’empêcher de rire à nouveau. «Oui, aussi incroyable que cela puisse paraître, Régina est devenue gentille. Mais quelque part, je ne peux pas m’empêcher de rester sur mes gardes. Chassez le naturel et ce dernier revient au galop. Mais c’est vrai qu’elle a quand même fait ses preuves. Et je pense qu’elle est sur le bon chemin.»

Belle était heureuse de voir Jefferson aussi épanoui. Grace arrivait à avoir une excellente influence sur son père. La jeune femme trouvait que Grace était plutôt mur pour son âge. Elle avait hâte de parler littérature avec elle et de voir ce qu’elle aimait lire. Belle espérait que personne ne viendrait à séparer Jefferson et sa fille. Si tel était le cas, elle ferait tout son possible pour lui venir en aide. Mais évitons d’imaginer des scénarios aussi tristes.

« C'est bien naturel. Je dis toujours ce que je pense. » Lui répondit elle. C’est vrai qu’elle avait toujours tendance à être direct. Il fallait d’ailleurs qu’elle fasse attention parfois. Quand elle parlait des livres et de sa profession, elle avait des petites étoiles de bonheur dans les yeux.

« Moi ? Un élément important ? Tu ne crois pas que tu y vas un peu fort quand même. » Elle ne put s’empêcher de rougir. Ce qui ne lui était pas arrivé depuis un moment. : «Eh bien, je te remercie pour tous ces adorables compliment Jefferson. Ils me vont vraiment droit au cœur. C’est vrai que j’adore travailler ici.» Elle garda son sourire sur ses lèvres. Comme ça lui faisait du bien e revoir Jefferson.


« Alors dans ce cas, venez. J’ai tout ce qu’il faut. Allez-vous assoir sur les fauteuils. Je m’occupe du reste. »

Belle alla verser le thé dans deux tasses qu’elle posa sur un plateau avec un sucrier et une assiette de gâteaux. Elle se fit ensuite une tasse pour elle aussi qu’elle posa aussi sur le plateau. Elle alla ensuite poser ce dernier sur la petite table qui se trouvait entre les deux fauteuils et alla se chercher une chaise pour elle.

«Et voilà. J’espère n’avoir rien oublié.»


© TITANIA
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Qui sait lire et écrire a quatre yeux. » ▬ Belle French   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Qui sait lire et écrire a quatre yeux. » ▬ Belle French
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kindness Left :: Bienvenue à Storybrooke :: Quartier Lucrèce :: L'horloge et la bibliothèque-
Sauter vers: