AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Louise ~ I can't live in a fairytale of lies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Messages : 100
Cœurs enchantés : 1180


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Louise ~ I can't live in a fairytale of lies   Mar 15 Déc - 1:36


Louise Lemire
La loyauté et l'obéissance à la sagesse et la justice sont de nobles sentiments. Mais, il est plus noble encore de défier un pouvoir arbitraire, utilisé de façon cruelle et inique, et cela, non pas pour nous défendre nous, mais pour défendre les plus faibles.



Nom, Prénom(s) :  Louise Lemire
Âge : 25 ans
Date & Lieu de naissance : 25 décembre 1990
Conte : Aucun
Personnage : //
Orientation & Statut : Bisexuelle, Célibataire
Groupe : Cinéaste
Particularité : Des cheveux de licorne magique, l'arc-en-ciel se trouve sur ma tête. Voit de la magie partout, mais vraiment absolument partout, même là où il n'y en a pas.
Un camp en particulier : le Bien, le Mal, quelles différences entre les deux ?
Pouvoir(s) : Celui de la crinière de licorne, ça compte ?

FEAT Chloé Norgaard



Que penses-tu de la politique actuelle des choses ?
Es-tu au moins au courant de ce qui se trame ?
La politique actuelle des choses ? Vous voulez dire comment la maire passe son temps en nous faisant croire qu'elle bosse d'arrache-pied ? Je n'en ai absolument rien à faire. Je vis ma vie sans vraiment faire attention à ce qui se passe autour de moi. Je ne recherche pas à faire de la politique dans cette ville, juste à trouver ce que je cherche même si je n'ai aucune idée de ce dont il s'agit.


Anecdotes & Caractère


Honnête - A toujours envie d'en savoir plus - Intelligente - Amoureuse des animaux - Végétarienne - Veut toujours connaître la vérité - En dernière année de fac de journalisme - Pédagogue - Prête à tout pour arriver à ses fins - Sportive - Folle à liée - Pleine d'énergie - Toujours de bonne humeur - Hyperactive - S'attache à tout le monde mais ne s'attache à personne (paye ta logique) - Collectionne tout et n'importe (surtout n'importe d'ailleurs) - Se méfie de tout le monde - Optimiste (elle voit la vie en rose et son verre est toujours à moitié plein, même quand il est complètement vide) - Geek - Aime les jolies choses - Adore rester chez elle et ne rien faire - A la critique facile - A des manies étranges et des peurs encore plus bizarres (genre que quelqu'un se cache sous son canapé) - Débrouillarde - Souriante - Bonne vivante - Bouffe tout en fait - Professionnelle - A toujours quatre ans et demi dans sa tête - A une imagination débordante - Fan de dessin animé - Collectionne les livres comme s'il s'agissait de pierres précieuses - Flemmarde sans nom - Toujours prête à aider les autres - Ne supporte pas de perdre - Compétitrice - Déterminée - Tête en l'air - Potterhead - Bibliovore


« Mamaaaaaan ! Pourquoi un corbeau ressemble-t-il à un bureau ?
- Je ne sais pas ma chérie, pourquoi tu me demandes ça ?
- Ben, j'ai vu ça dans Alice aux pays des Merveilles, ils ont aucune réponses mais, moi, je veux savoir ! »


J'avais huit ans lorsque j'ai posé cette question à ma mère. Aujourd'hui encore, j'en cherche la réponse.
À bien y réfléchir, je n'ai pas tellement changé depuis cette époque-là. Je suis toujours aussi curieuse, flemmarde et avide de savoir. La seule chose qui a évolué chez moi, c'est sans doute le fait que je suis bien plus campé sur mes positions. Avant je me laissais facilement marcher sur les pieds. Aujourd'hui, personne n'ose se mettre en travers de ma route. Quand j'étais enfant à l'école, les autres avaient souvent à s'en prendre à moi, j'étais une cible facile naïve et gentille. Je ne sais pas exactement quand est-ce que j'ai changé. J'ai juste l'impression de m'être réveillée un matin et que tout autour de moi avait changé. Les autres me respectaient et je les respectais en retour. Nous étions devenus « amis ». En vérité, je crois que je n'ai jamais eu une confiance aveugle en quelqu'un. Même lorsqu'il s'agit de personne que je qualifie proche de moi, je ne peux pas m'empêcher de chercher à savoir s'ils ne me mentent pas. J'ai peur de faire confiance, j'ai peur d'être trahie, j'ai peur plus que tout d'être déçu. Du coup, j'imagine qu'étant entré dans ce cercle vicieux, il est naturel que je n'aie jamais pu me trouver « d'amoureux ou d'amoureuse », oh ! Bien sûr, je suis sortie avec plusieurs personnes, mais il arrivait toujours ce moment fatidique de la conversation entre quatre yeux et la fameuse phrase : « Louise, j'ai l'impression que tu n'as pas confiance en moi, pourquoi ? ». Ce n'est pas qu'une impression et je n'ai aucune explication à te fournir, je n'y arrive juste pas, mon corps tout entier bloque. Comme je n'avais aucune réponse à leurs questions et aucune promesse en l'air à leur fournir, je me contentais de les regarder dans le blanc des yeux jusqu'à ce qu'ils finissent par soupirer et s'en aller. Je ne les revoyais jamais. C'est sans doute mieux ainsi. Ma vie amoureuse complètement à néant m'a au moins apportée une chose magnifique dans ma vie : ma carrière professionnelle. Ou plutôt ma future carrière professionnelle. Je vais devenir un grand reporter, journaliste de renom. Dans le fond, je m'en fiche royalement du renom et de la popularité, mais dans la forme, elle m'apportera ce qui est le plus important à mes yeux : des reportages importants. Des événements restés secrets que je dévoilerais au grand public. Je rêve de voyager à travers le monde, caméra à la main, à expliquer à de parfaits inconnus les grands enjeux de chaque terre que je foulerais. C'est mon rêve. Il est peut-être fou, peut-être irréalisable, mais une chose est sûre : je me donnerais les moyens nécessaires afin d'y arriver. Aussi sûr que je m'appelle Louise Lemire.



Pseudo : Belle L. French (Ancienne du nom xD)
Prénom : Sarah
Âge : 20 ans
Loisirs : Lire/Ecrire/Lire/Manger/Lire
Crédits de la fiche : Google
Code du règlement : queen Elsa approuve ma chère, t'as bien bûché tu mérites presque un biscouit Hihi
Que penses-tu de NKL ? : J'aime beaucoup beaucoup :D
Besoin de parrain/marraine ? : Non ^^



Dernière édition par Louise Lemire le Mer 16 Déc - 21:23, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 100
Cœurs enchantés : 1180


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Louise ~ I can't live in a fairytale of lies   Mar 15 Déc - 1:36

Histoire
This is a place where your mind can escape All the problems today and go far, far away This is a time with no history Welcome to mystery


Love will remember
MONDE DES CONTES - MONDE DES CONTES - MONDE DES CONTES - MONDE DES CONTES
J'ouvre ma gigantesque boîte à souvenirs. Je ne peux m'empêcher de sourire en constatant qu'elle n'est composée que de bibelots en tous genre et sans grandes valeurs. J'y fourre un peu tout et n'importe quoi lorsque je décrète que je ne veux pas me séparer du dit-objet, mais en même temps que je ne sais pas quoi en faire. Vingt-cinq ans d'objets en tous genre réuni dans une même boîte. Normalement, je ne la rouvre que pour y ajouter quelque chose, je regarde alors un autre objet avec un sourire nostalgique et je me remémore tout ce qui y a trait. Aujourd'hui est un jour un peu différent. J'ai acheté une boîte dans une brocante. Je la trouvais jolie, vieille, en bois. Elle semblait avoir déjà bien vécu, voyagé et c'est ça qui m'a le plus séduite. Je passe ma main sur le dessus de la boîte, il n'est pas lisse, j'aime tellement ça. J'aime cet aspect imparfait. J'ouvre le petit crochet en aspect or, il est un peu tordu. Le brocanteur m'a certifiée que ça pourrait très bien se réparer et qu'elle aurait l'air comme neuve. Je ne veux pas. Je veux qu'elle est cet aspect moche. L'intérieur de la boîte sent les vieilles photos, le papier à lettres jauni et la bague de la grand-mère qu'on a oubliée pendant trente ans (la bague pas la grand-mère!). Tout dans cette boîte pas parfaite me fait l'aimer un peu plus. Cette boîte sera ma boîte à souvenirs importants. Je ne sais pas vraiment si on peut classifier comme ça les souvenirs. Est-ce qu'il y en a vraiment un plus important qu'un autre ? Et comment savoir que le repas de famille pour fêter les quatre-vingts ans du grand-père sera vraiment plus important que le repas au Mcdo avec la copine qui a fini par cracher son coca par le nez ? Je ne sais pas, mais je me dis que si j'ai un Alzheimer, j'aurai besoin tous les jours de cette boîte à souvenirs importants pour me remémorer certains événements de ma vie.

J'estime d'office que mon bracelet de naissance doit absolument aller dans cette nouvelle boîte. Il n'a de spécial. Il ressemble à celui qu'on trouve dans toutes les maternités avec le nom du bébé dessus "Louise Lemire". Rose pastel pour le mien, petite fille oblige. Avec le temps et les objets qui sont passés par-dessus, il est un peu tordu à certains endroits, pourtant, il n'a rien perdu de son odeur un peu stérile, mais surtout de lait pour bébé. Je prends ensuite mon acte de naissance, il est corné dans les coins et a jauni, mais l'écriture dessus n'a perdu aucune teinte.

Louise Lemire
Né(e) le 25 décembre 1990 à Paris
Fille de Emmanuel Lemire
Et de Elizabeth Lemire-König


Mon regard tombe sur un polaroid rafistolé à grands coups de scotch. Mon père est à gauche, ma mère à droite et je me tiens entre eux deux. On représente la petite famille parfaite, le bonheur à l'état pur. Pourtant, le scotch atteste que j'ai eu une phase adolescente un peu difficile. Avant ça, les passants se retournaient et bavaient sur notre parfaite petite famille. Nous vivions unis et soudés dans la maison du bonheur. Un beau matin, je me suis réveillée et j'ai décrété que j'en avais marre. Je voulais mon indépendance, mes parents étaient devenus trop collants et j'étais devenue une véritable garce. Mes géniteurs, trop gentils, ont essayé toutes les méthodes douces pour tenter de me faire revenir à la raison, sans succès. Ils me berçaient, cédaient à tous mes caprices, malgré tout, je n'étais jamais heureuse, il m'en fallait toujours plus. J'enchaînais bêtise sur bêtise pour prouver à mes "amis" que j'étais cool et que je méritais de faire partie de la bande. J'étais vraiment une abrutie pure, comme peuvent en témoigner les photos que je rajoute au fur et à mesure. Il ne représente pas des souvenirs réellement joyeux pour moi, mais j'ai besoin de me souvenir de ces "amis". Ces personnes qui m'ont toutes trahi une par une lorsqu'elles n'ont plus eu besoin de moi. Mon caractère fait que je les aie rayés de ma vie rapidement et sans regret, mais il faut que je me souvienne à jamais de ces erreurs.

J'ajoute ensuite mon diplôme du bac. Bac L, mention très bien. Au final, toute ma vie ne se résume qu'à ça : les cours. Dès mes dix ans, j'ai su très exactement ce que je voulais faire de ma vie : être journaliste. Tout le monde m'a dit que ce serait difficile, j'ai toujours répondu que ce n'était qu'une question de volonté, que j'avais cette détermination et que j'arriverais à mon objectif. J'ai tout donné et aujourd'hui, j'y suis arrivée. Je suis en dernière année d'études de journalisme. Bientôt, j'aurais ma carte de presse et ce sera mon Saint-Graal, mon Excalibur, le joyau que j'ai toujours recherché et que je peux enfin toucher du bout des doigts. Cette pensée me fait sourire. J'aime l'idée que très bientôt, mon rêve se réalisera, que ce que j'ai toujours voulu dans ma vie deviendra bientôt réalité.

Ma main frôle un objet doux. Un air nostalgique passe rapidement sur mon visage. C'est le dernier objet que je voulais mettre dans cette boîte. Un écrin. Je l'ouvre. Une bague se trouve nichée en son centre. Des images défilent devant mes yeux : Julian. Son sourire. Sa demande. Et par-dessus tout mon refus. Je ne regrette pas ma décision, je n'aurais jamais pu faire son bonheur même s'il le croyait. Nous n'étions pas faits pour être ensemble. Je m'en étais rendue compte rapidement, mais cette relation faisait tellement plaisir à mes parents que je n'ai pas osé les décevoir. Au final, toutes mes relations ont eu le même résultat : un échec cuisant que ce soit avec un homme ou une femme. Je n'arriverais pas à m'attacher, à faire assez confiance et ça a toujours fini par tout détruire. Pourtant, je n'arrête pas de me dire qu'avec la relation fusionnelle qu'ont mes parents, je devrais plus que n'importe qui y croire et me dire que ça marche. Néanmoins, mon cerveau n'arrive pas à l'assimiler. Pour lui, je n'ai qu'un seul et unique véritable amour : mon travail.

"Louise ? Tu descends bientôt ? Tu vas finir par rater ton avion mon ange !"


Mon père. Sa voix provoque toujours en moi ce même effet de bien-être et de quiétude. J'entends cliqueter frénétiquement les talons de ma mère dans toute la maison. Ce bruit m'a toujours rassurée. Je sais que malgré que je sois tête en l'air, elle saura toujours penser à tout pour moi. Souvent, je me demande ce que je deviendrais sans eux, sans doute pas grand chose. Pourtant, je n'ai pas le choix : il faut que je prenne mon envol. Je hausse un peu la voix et dis à mon père que je descends dans cinq minutes. Je referme le couvercle et le crochet de la boîte, la dépose à côté de l'ancienne, ferme ma valise et sort de ma chambre sans un regard en arrière.

Il faut que j'avance, il faut que j'écrive un papier intéressant et que je réussisse mes études. Je suis sûre que Storybrooke m'y aidera, cette ville semblait pleine de surprise et certains disent qu'elle est apparue "comme par magie".




If you wanna leave, take good care
STORYBROOKE - STORYBROOKE - STORYBROOKE - STORYBROOKE - STORYBROOKE
Cher Journal,

Cela fait une semaine que je suis arrivée à Storybrooke. Je ne m'attendais pas à atterrir dans un bled aussi paumé, il ne se trouve ni dans le GPS de mon téléphone, ni sur aucune carte. J'ai dû y aller à l'œil avec les quelques infos qu'on a pu me donner, coincé dans le Maine entre deux bleds tout aussi paumés. Dire que je croyais que Nancy, c'était la province, en tant que parisienne, je suis un peu mise à mal. Ici, il n'y a quasiment rien que le strict nécessaire. Fini les magasins ouverts même la nuit et le dimanche, il va falloir que je me fasse à l'idée qu'ici, il y a des horaires d'ouverture précis.
Je ne m'attendais pas non plus à ce que ce soit si difficile de trouver un logement. J'ai l'impression qu'on a prévu le nombre de logement exact pour le nombre d'habitants, pas un de plus pas un de moins. J'ai dû me loger à l'auberge de la ville et je n'ai réussi à trouver qu'un une pièce que ce matin. J'y ai mis les deux ou trois cartons que j'avais, il faudra que je pense à acheter le reste plus tard.
Demain, je passe un entretien pour être secrétaire de la maire cet après-midi. Les bourses d'études ne sont pas immenses et je ne voulais pas m'imposer à mes parents. Je vais devoir suivre quelques cours ici, mais je pourrais largement assumer ce job. J'y ai vu un moyen simple mais efficace d'être au plus près des secrets de la ville et d'être payé. J'ai tout à y gagner en espérant qu'elle me prenne.
Autre chose un peu étrange que j'ai remarquée : les habitants de cette ville, enfin si on peut vraiment appeler ça une ville. Ils m'observent tous ou presque comme si j'étais un animal curieux, ils me dévisagent, chuchotent dans mon dos, ça me met un peu la pression. J'essaye de ne pas y faire attention même si ce n'est pas évident.
Point positif : on capte le wifi ! Je peux aller sur Skype avec mes parents aussi souvent que je le souhaite, ça me fait du bien de leur parler, même si ça me déprime un peu d'être aussi de chez-moi. Je n'ai jamais été séparé d'eux pour une si longue période. C'est dur, mais je me dis que c'est un bon test pour mon futur boulot où je serais amené à bouger un peu partout.

Il va falloir que je pense à écrire régulièrement dans ce journal. Je l'entame aujourd'hui, mais il m'aidera à plus ou moins long terme à connaître mon avancée dans mes recherches.

Je déclare l'opération "Mystère Storybrooke" ouverte.





Dernière édition par Louise Lemire le Mer 16 Déc - 21:18, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1444
Cœurs enchantés : 9378
Humeur : Amoureuse <3


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Louise ~ I can't live in a fairytale of lies   Mar 15 Déc - 2:08

Bienvenue à toi Pompom Il me tarde de faire connaissance avec ce personnage qui a l'air haut en couleurs Razz Mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La vie n'est que ronces et l'amour en est sa plus cruelle épine

avatar


Messages : 330
Cœurs enchantés : 3990


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Louise ~ I can't live in a fairytale of lies   Mar 15 Déc - 9:02

Bienvenue !!! J"ai hate d'en savoir plus sur ce personnage ca m'intrigue :)
Bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
queen of ice-solation ❄
avatar


Messages : 443
Cœurs enchantés : 2237
Humeur : frigide.


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Louise ~ I can't live in a fairytale of lies   Mar 15 Déc - 16:40

Hello et bienviendue sur NKL Hihi
Bon courage pour ta fiche. Love

Blabla staff, tu as une semaine pour faire cette fiche, mais si le temps te manque tu pourras nous demander jusqu'à trois semaines de plus. Muehehehe Ah oui, et si t'as des questions, n'hésite pas à t'adresser au staff ♥

Zoubious !

_________________

je n'ai vu que des ombres. Des ombres géantes à perte de vue et une tempête de flocons noirs. Une neige noire qui recouvre progressivement mes mains, puis mes bras écartés. Des roses rouges semblent pousser tellement le sang gorge la poudreuse. © caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Louise ~ I can't live in a fairytale of lies   Mar 15 Déc - 16:50

Bienvenue belle demoiselle Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Louise ~ I can't live in a fairytale of lies   Mar 15 Déc - 17:26

Bienvenue officielle très chère Coeur
Tu aime les animaux c'est bien, tu feras une bonne suivante viens me rejoindre Muehehehe Muahaha
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 64
Cœurs enchantés : 544


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Louise ~ I can't live in a fairytale of lies   Mar 15 Déc - 18:20

Bienvenue sur NKL !

Bon courage pour ta fiche et si tu as besoin n'hésites pas Hihi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 100
Cœurs enchantés : 1180


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Louise ~ I can't live in a fairytale of lies   Mer 16 Déc - 21:32

Merciiiiiii 8D

Regina : T'inquiète, tu vas rapidement faire connaissance avec ma chevelure de licorne Hihi

Phoebe : Tu me fais peur xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
queen of ice-solation ❄
avatar


Messages : 443
Cœurs enchantés : 2237
Humeur : frigide.


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Louise ~ I can't live in a fairytale of lies   Jeu 17 Déc - 4:11

SALE GUEUSE Love Love
(je t'aime Muehehehe)

_________________

je n'ai vu que des ombres. Des ombres géantes à perte de vue et une tempête de flocons noirs. Une neige noire qui recouvre progressivement mes mains, puis mes bras écartés. Des roses rouges semblent pousser tellement le sang gorge la poudreuse. © caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 100
Cœurs enchantés : 1180


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Louise ~ I can't live in a fairytale of lies   Jeu 17 Déc - 9:05

Sale frite à paillettes Coeur
(Moi aussi je t'aime le moustachio Nik Nik Nik Nik )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 265
Cœurs enchantés : 5090
Humeur : Perdue


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Louise ~ I can't live in a fairytale of lies   Jeu 17 Déc - 10:03

Bienvenue Pompom
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Louise ~ I can't live in a fairytale of lies   

Revenir en haut Aller en bas
 
Louise ~ I can't live in a fairytale of lies
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'auteur d'une des plus belles chansons (Louise), vient de disparaître!
» quelque photos d'un paras qui est a bord du louise marie
» "Sangs" de Louise Hervieu
» Plaque commémorative dans le collège des Ormeaux - Marie Louise VALLOT
» Le forum digiscrap de Louise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kindness Left :: Se faire de la place et s'installer :: Faire les présentations :: Validées-
Sauter vers: