AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (fini)"Tu veux un livre? Je connais une spécialiste!" [Roland, Belle, Regina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Messages : 1444
Cœurs enchantés : 9378
Humeur : Amoureuse <3


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: (fini)"Tu veux un livre? Je connais une spécialiste!" [Roland, Belle, Regina]   Lun 14 Déc - 13:56




"Tu veux un livre? Je connais une spécialiste"
 





Depuis quelques temps, Roland manifestait l’envie de faire comme Henry : lire des livres. La petite bibliothèque de l’école semblait ne pas renfermer suffisamment d’ouvrages, et le jeune garçon voulait absolument ressembler à ce qui s’apparentait pour lui à un grand frère. Robin et Regina étaient plutôt contents qu’il se penche vers la littérature plutôt que vers les jeux vidéo, quoi que de ce côté, ce n’était pas non plus le dernier. Regina avait donc promis à son adorable beau-fils qu’elle l’emmènerait à la bibliothèque lors de son prochain jour sans école. Et le mercredi était vite arrivé.

Chose promise, chose due. Regina gara la voiture non loin de la bibliothèque où travaillait Belle French, qui n’était autre que la compagne de Mr Gold, plus connu dans le monde des contes comme étant le Ténébreux. Et cette Belle, c’était la personne que l’ancienne Méchante Reine avait retenue captive vingt-huit années durant dans un hôpital psychiatrique. A présent, elle se repentait de ses mauvaises actions passées, mais elle savait que cela ne suffirait sans doute pas à la racheter auprès de ceux à qui elle avait fait le plus de mal. Cette petite sortie permettrait peut-être aux deux jeunes femmes de discuter. Cela dépendrait de l’état d’esprit de la bibliothécaire.

Madame Mills et le jeune Locksley entrèrent donc dans la bibliothèque. Roland avait ainsi le loisir de constater que l’endroit renfermait des centaines d’ouvrages, bien plus que ce que l’école pouvait proposer. Il y avait donc fort à parier que l’enfant trouverait son bonheur ici. La main du petit garçon toujours dans la sienne, Regina se dirigea avec lui vers l’accueil, où Belle était seule, le nez dans un livre.


-Bonjour Belle
, commença madame le maire avec un sourire poli.

Elle s’attendait à une réaction de son interlocutrice, sans doute de la peur, ou de la colère. Elle essaya de devancer cela en parlant de son beau-fils, afin que Belle évite de déblatérer des horreurs devant lui.

-Roland ici présent souhaiterait emprunter un livre, je lui ai dit que vous seriez la mieux placée pour le conseiller…

Regina posa son regard un instant sur le petit Roland qui souriait, sans doute tout content à l’idée d’avoir l’embarras du choix.

-Pouvez-vous lui indiquer le rayon des livres pour enfants ? demanda-t-elle d’une voix douce en regardant à nouveau la bibliothécaire.

Madame le maire espérait que Belle ferait preuve de sympathie à l’égard du jeune enfant. Si elle voulait rabrouer Regina, elle pouvait le faire sans la présence du petit.





(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 265
Cœurs enchantés : 5090
Humeur : Perdue


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: (fini)"Tu veux un livre? Je connais une spécialiste!" [Roland, Belle, Regina]   Lun 14 Déc - 21:58


Tu veux un livre ? Je connais une spécialiste.
Belle, Régina et Roland.

Cela faisait maintenant un an que la malédiction était levée. Belle se faisait à sa nouvelle vie. Elle avait toujours eu l’amour de la lecture et elle était devenue la gérante de la bibliothèque de la ville. Elle n’aurait pas pu rêver mieux. Les livres étaient des objets fantastiques. Quand Belle en lisait un, elle vivait vraiment à fond ce qu’il s’y passait exactement comme si elle y était. Elle pouvait être pleins de personnages différents. Une princesse en détresse, une paysanne qui devint une princesse et encore bien d’autre chose. La lecture lui avait toujours permis de s’évader l’esprit. Elle avait toujours adoré ça. Mais elle n’aurait jamais pu écrire de livre elle-même. Elle faisait plutôt parti de ces personnes qui dévorent les livres à une vitesse incroyable.

Ce jour-là, Belle se leva avec une idée en tête. Donner un bon coup de nettoyage à la bibliothèque. Elle commençait vraiment à en avoir besoin. Il fallait dépoussiérer les livres et en réparer certains d’entre eux qui avaient du mal à traverser le temps. Autant dire que notre petit rat de bibliothèque n’allait pas chômer durant cette journée. Elle se leva donc un peu plus tôt que d’habitude, elle alla prendre son petit déjeuné chez Grany pour se donner du courage. Elle allait en avoir besoin. Grany faisait de l’excellent café et il était le seul à être suffisamment fort pour réveiller Belle. Elle se mit ensuite en route pour la bibliothèque. Une fois arrivée, elle alla mettre un tablier et commença à défaire la première rangée de livres.

Mais ses bonnes résolutions furent hélas, de courtes durées. Car en prenant les livres un par un afin de les mettre dans une caisse pour pouvoir bien nettoyer l’étagère et les passer en revue chacun à leur tour, elle tomba sur un de ces livres préféré. En moins de trente secondes, elle était derrière son comptoir et elle était plongée dans sa lecture. Elle avait lu se livre des centaines voire des milliers de fois. Mais même si elle le connaissait par cœur, elle se laissait transporter come si s’était la première fois qu’elle le lisait. Mais une voix la tira rapidement de sa lecture. Une voix qu’elle ne connaissait que trop bien. Le genre de voix qui ne vous rappel pas de bons souvenirs. Il s’agissait de Régina, le maire de la ville. Belle leva rapidement la tête et remarqua que Régina n’était pas seul, elle était venue accompagner de Roland, le fils de Robin des Bois. Belle l’avait déjà vu mais elle n’avait jamais vraiment prit le temps de parler avec lui. Mais à chaque fois qu’elle l’avait vu, il l’avait toujours salué poliment. Belle n’était pas du genre agressive, bien au contraire. Il en fallait vraiment beaucoup pour la sortir de ses gonds. Mais une chose était certaine, si elle avait l’occasion de la voir souffrir, elle ne bougerait très certainement pas le petit doigt pour la sauver. Bien évidemment, il ne s’agissait là que de la théorie, car Belle avait juste la rage contre cette femme qui avait gâché vingt-huit ans de sa vie, et c’est une très longue période… Belle afficha donc son sourire le plus poli.

-Bonjour Madame le maire

Dans une vie imaginaire, elle l’aurait volontiers étranglée. Mais elle n’en ferait rien bien évidemment. Elle posa ensuite son regard sur Roland qui était tout sourire. Ce petit était vraiment trop mignon. Belle espérait que Régina n’aurait pas trop une mauvaise influence sur lui. Car on dira ce que l’on voudra, un méchant restera toujours un méchant. Elle s’adressa ensuite au jeune garçon.

-Mais bien sûr, tu vois la grande bibliothèque qui se trouve là-bas ? Eh bien ce ne sont que des livres pour enfants. Je suis certaine que tu trouveras ton bonheur parmi eux. Je te laisse aller regarder et si tu as des questions, n’hésite pas à venir me voir.

Elle lui montra du doigt l’étagère en question et le regarda s’y diriger en souriant. Elle se redressa ensuite face à Régina. Elle n’avait vraiment aucune envie de lui parler. Mais elle était polie même si le fait de la voir lui laissait un goût amer dans la bouche.

-Vous pouvez aller l’aider à chercher. Je suis certaine que ça l’amusera que vous le fassiez ensemble.

Il était clair que Belle n’avait absolument aucune envie de parler avec Régina.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 122
Cœurs enchantés : 2298


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: (fini)"Tu veux un livre? Je connais une spécialiste!" [Roland, Belle, Regina]   Mer 16 Déc - 9:58

Plus les jours passaient, plus Roland était intrigué par le monde qui l'entourait. Le garçonnet adorait se servir de son imagination et vivre plein d'aventures, si ce n'était en réalité, au moins il pouvait le faire en esprit. Henry lui avait dit que la lecture pouvait aider à développer l'imagination. Qu'en lisant les pages d'un livre quel qu'il soit, on se représente ce qui se passe dans notre esprit. Comme si c'étaient des images.  Comme une petite voix intérieure qui nous soufflerait et si c'était comme ça? Voilà tout l'étendu du pouvoir de l'imagination. L'un ne verra pas les choses comme l'autre, et ce même si ces personnes ont lu la même chose. Ensuite quelque chose de de vraiment magique  pouvait arriver. Sur ce même récit, les deux personnes pouvaient partager leur vision des choses, et se créait tout un univers dans lequel le texte prenait une forme humaine ou animale et ce selon le récit en lui-même.
Intrigué Roland désirait pouvoir vivre tout ça à travers les pages d'un livre, d'habitude, enfin tout du moins jusqu'à ce qu'ils soient à Storybrook tout était conté à l'oral. Des légendes, des histoires au coin du feu, mais pas de livres. Du moins pas qu'il s'en souvienne. Peut-être à l'école y en avait-il eu un peu. Mais au final on les lui a toujours lu. A l'école on disait qu'au tout début de l'évolution d'un enfant, les parents leurs lisaient des histoires pour les aider à s'endormir. D'après ce que le jeune archer avait entendu et compris, ça permettait de mieux rêver et donc d'imaginer quelque chose de plus beau que la réalité.
Oui, intrigué par tant de possibilités le bonhomme voulut passer quelque part où ce ce genre de chose existait. Apparemment ce genre d'endroit  s'appelait une  bibliothèque. Régina-maman profita d'un jour sans école pour y emmener la petite brune, qui déjà était complètement surexcité à l'idée de ce qu'il allait découvrir.

" bonjour madame"

Lança-t-il à la jeune femme au livre qui venait de les saluer. Il l'avait vue deux ou trois fois, mais ne savait pas grand chose d'elle. Ainsi donc elle était la gardienne de la source de l'imagination? C'était du moins comme ça que l'enfant s'était représente la chose.

"Merci"

Souffla alors l'écolier en entraînant Régina avec lui, comme pour que celle-ci lui confirme si son idée convenait ou pas. Aussi, alors qu'ils arrivaient dans le rayon indiqué, Roland commença à sortir les livres et regarder les images. Dans l'un il y avait des animaux qui se parlaient entre eux, dans l'autre des enfants avec des animaux... Il y avait l'embarras du choix. Regardant Régina puis la demoiselle aux cheveux bouclés demanda

"Comment on fait pour en choisir un?"

Reportant son regard sur les nombreux livres pris un peu hasard dans ses mains il les déposa sur une petite table à côté pour pouvoir les feuilleter et faire un choix. Régina venait bien de dire d'emprunter un livre...

"Lequel est votre préféré?

Demanda -t-il soudain à Belle, car après tout d'après ce qu'on lui avait dit, c'était une spécialiste, alors qui mieux qu'elle pourrait la conseiller?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1444
Cœurs enchantés : 9378
Humeur : Amoureuse <3


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: (fini)"Tu veux un livre? Je connais une spécialiste!" [Roland, Belle, Regina]   Mer 16 Déc - 15:59




"Tu veux un livre? Je connais une spécialiste"
 




Roland était poli avec Belle, ce qui fit sourire Regina qui était contente de lui. D’une manière générale, cet enfant était facile à vivre : il obéissait quand on lui disait de faire quelque chose, il était toujours de bonne humeur, il faisait rarement des caprices ou des bêtises, seulement celles d’enfants de son âge, et il était bien élevé. C’était donc un plaisir de sortir avec lui. Lorsque Belle lui indiqua l’étagère des livres pour enfants, le petit garnement tira sur la main de sa belle-mère pour qu’elle vienne avec lui. Regina lança un dernier regard à Belle avant de suivre le petit Locksley jusqu’au rayon situé non loin de l’accueil où se trouvait la bibliothécaire. La maire de Storybrooke savait au fond d’elle que Belle n’avait été aimable que par pure politesse, et qu’en réalité elle devait toujours lui en vouloir pour ce qu’elle lui avait fait. A la vérité, c’était tout à fait compréhensible, et l’ancienne méchante reine savait qu’elle avait encore du chemin à parcourir avant de se faire bien voir des citoyens, surtout avec ceux, comme Belle, à qui elle avait fait du mal directement.

Arrivés dans le rayon, Roland sélectionna plusieurs ouvrages qu’il feuilleta après les avoir posés sur une table. Regina regarda avec lui les images et les titres des bouquins, qui avaient l’air plutôt bien faits. Il demanda alors comment l’on faisait pour en choisir un. Madame Mills lui sourit.

-Eh bien, à mon avis, il faut te fier à ta première intuition. Lequel t’a attiré en premier ? Il faut que tu lises, sur la dernière de couverture le thème du livre, et tu verras ce qui t’intéresse le plus.

Elle lui caressa affectueusement les cheveux pendant qu’il continuait à feuilleter les livres, observant avec attention les illustrations.

-Et puis tu sais, une fois que tu en auras fini un, quand tu le rendras tu pourras en choisir un autre.

C’était bien qu’il développe le goût de la lecture, et Robin était d’accord avec elle sur le fait qu’il fallait l’y encourager. Roland se tourna alors vers la spécialiste en question : Belle, afin de lui demander lequel était son livre préféré. Regina attendit alors que la demoiselle les rejoigne. Ne souhaitant pas lui imposer de trop sa présence qui était, elle l’avait compris, non désirée, elle s’éloigna de quelques pas pour continuer à regarder les livres pour enfants. Elle en reconnut un qu’Henry avait adoré quand il était plus jeune, et ce souvenir la fit sourire. Henry avait bien grandit depuis, il entrait dans la phase de préadolescence, et parfois il se montrait difficile. Il fallait dire que ce qu’il vivait n’était pas forcément facile. Regina espérait simplement que l’harmonie finirait par s’installer dans la famille. Elle faisait des efforts pour tolérer Emma dans la vie d’Henry, cela n’avait pas été une mince affaire, mais désormais elles arrivaient à se supporter. C’était un peu pareil avec les Charming. Ce n’était pas facile de changer et de perdre toutes ses mauvaises habitudes du jour au lendemain.






(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 265
Cœurs enchantés : 5090
Humeur : Perdue


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: (fini)"Tu veux un livre? Je connais une spécialiste!" [Roland, Belle, Regina]   Mer 16 Déc - 16:39


Tu veux un livre ? Je connais une spécialiste.
Belle, Régina et Roland.


Une chose était certaine, Roland était un enfant qui avait l’art de calmer tout le monde. Il suffisait juste de le regarder et on trouvait instantanément le sourire. Car une chose était certaine, elle n’avait pas envie de sourire devant Régina. Notre petite bibliothécaire n’était pas du genre à taper des scandales et des grosses colères, mais il est vrai qu’elle aurait bien voulu avoir une explication avec Régina au sujet de ses vingt-huit années perdues. Mais pour le moment, la principale occupation de Belle était d’aider Roland à trouver son bonheur parmi tous les livres de la bibliothèque. Et il y avait l’embarras du choix. Lorsque Roland tira Régina pour que cette dernière aille avec lui, Belle ne put s’empêcher de les observer. C’était vraiment une scène de la famille parfaite. La belle-mère qui aide son beau-fils à trouver un livre qui lui plait. Mais Belle savait très bien que les apparences peuvent parfois être réellement trompeuses.

C’est ça qui est fabuleux avec les enfants. Ils sont innocents, influençables et par conséquent, très facile à manipuler. C’était très certainement le cas pour le petit Roland. Car si il avait connu Régina du temps des contes, si il savait vraiment qu’elle être abject et sans pitié elle était, il ne lui ferait sans doute pas autant de sourires. Elle écouta aussi ce que Régina lui expliquait sur le choix des livres. Même si Belle la détestait, elle ne pouvait pas dire le contraire. Ce qu’elle disait à Roland était vraiment très juste. C’est en quelque sorte le livre qui choisit son lecteur. C’est un peu la magie de la littérature. Roland demanda ensuite à Belle qu’elle était son livre préféré. La jeune femme ne put s’empêcher de sourire. Elle regarda le livre qui était ouvert sur le comptoir devant elle et elle le referma soigneusement tout en prenant soin  de caresser la couverture. Non seulement les livres étaient des objets magnifiques, mais en plus ils avaient tous une odeur particulière que Belle appréciait tout particulièrement. Elle prit son livre dans sa main et se dirigea en direction d’Henry. Elle regarda Régina en coin et apprécia quand même que cette dernière s’éloigne. Elle se pencha ensuite à la hauteur de Roland.

-Mon livre préféré c’est celui-ci. Il parle de dragons de capes et d’épées. De princesses prisonnières qui demandent juste à être secourues. Mais ce livre n’a pas beaucoup d’images. Ce qui fait d’avantage travailler l’imagination. Car on s’amuse à essayer de voir toutes les images dans notre tête. Je le connais par cœur mais j’aime beaucoup se livre. Mais nous ne sommes pas ici pour parler de moi mais de toi. Je peux t’aider à faire ton choix si tu veux. Mais je constate que tu en as déjà sélectionné quelques-uns. Dis-moi ce que tu aimes dans la vie. Qu’est ce qui te passionne ?

Belle adorait avoir des enfants comme client. Ils étaient tous très friand de lecture. Mais Belle n’était pas tranquille, elle se sentait observée par Régina. Elle aurait bien voulu être seule avec Roland, mais ce n’est malheureusement pas possible. Elle aurait quand même préférée qu’il vienne à la bibliothèque avec son père. Mais ce n’était pas le cas non plus. Elle avait entendu dire que Régina avait changé mais est-ce que c’était vrai ? Ça pouvait être le cas après tout. Rumpel avait bien changé lui. Et si lui avait réussi, tout était possible. Mais Belle avait vraiment la haine contre Régina. Et même si cette dernière c’était excusée par pur politesse, ça ne voulait pas forcément dire que Belle lui avait pardonné. Ce n’était ni le lieu ni le moment d’avoir une discussion. Elles auraient peut-être l’occasion de parler plus tard car même si Belle n’en avait pas forcément envie, elle en avait besoin et elle le savait.






Dernière édition par Belle French le Dim 31 Jan - 20:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 122
Cœurs enchantés : 2298


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: (fini)"Tu veux un livre? Je connais une spécialiste!" [Roland, Belle, Regina]   Lun 21 Déc - 9:05

Roland était émerveillé par le nombre de livres qui l'entourait , à l'école on lui avait bien dit que pleins d'auteurs avaient écrits différents ouvrages sur plein de thèmes différents été ce depuis que l'art de l'écriture avait été découverts. Le voir en réalité  était d'autant plus impressionnant. Un jour Régina lui avait confié que dans le monde qui l'entourait au-delà de Storybrook il y avait des bibliothèques encore plus immense. Roland se promit à cet instant de demander à son père de l'y emmener un jour, ce serait une belle aventure, telle qu'il les aimaient et surtout ce les représentaient, sans trop savoir ce qu'il y avait derrière comme possibles difficultés ou dangers.
La demoiselle de la bibliothèque avait été très gentille avec lui, lui parlant d'un conte de dragons et de cape et d'épée. En même temps que Régina, elle lui conseillait de prendre le temps de regarder, et sa maman lui confia qu'une fois fini, il pourrait toujours prendre un autre livre. C'était pratique et d'autant plus curieux!
Belle insista sur le pouvoir de l'imagination qui pouvait émaner des livres, comme quoi les images pouvaient en quelques sortes arrêter ce flot car elles représentaient le texte. Vint ensuite le temps du choix, ou plutôt de ce qu'il aimait lui, dans un large sourire, il annonça doucement

" J'aime beaucoup les animaux et le tir à l'arc!"

Avec l'école ils avaient visité cette bibliothèque,  le bonhomme s'en souvenait mainteant, et on lui avait dit que dans ces lieux-là, il ne fallait pas parler trop fort car des gens s'installaient ici pour lire et avaient besoin de silence pour que cette même imagination dont ils parlaient ne soit pas interrompue par des conversations futiles. Aussi  l'enfant regarda autour de lui, comme pour voir si son trop plein d'enthousiasme ne gênait aucun lecteur. Il y en avait un installé à une table, mais il ne sembla pas leur prêter attention, aussi Roland reporta son attention sur les livres qu'il venait de disposer sur sa table à lui et commença à regarder les quatrièmes de couvertures.

" Le Livre de la Jungle, Tarzan, La belle au bois dormant..."

Prononça alors Roland en lisant les trois premières couvertures. Hmm le choix n'était pas facile, mais ils n'étaient pas trop pressés, mais le jeune archer demanda tout de même


" tu crois que c'est possible un livre où les thèmes sont mélangés? Où il y a un peu de tout"

Comme tous les enfants, Roland voulait un peu de tout à la fois, et pourtant il fallait bien commencer quelque part, sauf que l'écolier ne savait pas trop par où et comptait sur ces deux femmes qui l'entourait pour l'y aider
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1444
Cœurs enchantés : 9378
Humeur : Amoureuse <3


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: (fini)"Tu veux un livre? Je connais une spécialiste!" [Roland, Belle, Regina]   Sam 26 Déc - 19:32




"Tu veux un livre? Je connais une spécialiste"
 



L’enthousiasme de Roland faisait plaisir à voir. Il était au milieu de tous ces ouvrages qu’il avait sélectionnés, et à présent, Belle était venue pour l’aider à choisir. Regina recula d’un pas pour laisser la bibliothécaire faire son travail de conseillère. Elle savait que sa présence n’était pas forcément désirée par Belle. Elle porta son regard sur l’étagère dont le petit garçon avait délesté quelques livres, pour à son tour observer les titres. Elle passa ses doigts sur la reliure des couvertures, jusqu’à tomber sur celui intitulé « Robin des Bois ». Un sourire naquit sur son visage et elle prit le livre dans ses mains. Pendant que Roland parlait avec Belle, elle s’éloigna un peu plus et s’adossa à la bibliothèque, hors de portée des deux autres humains présents. Après avoir passé quelques secondes à regarder la couverture en cuir et le titre écrit en doré, elle ouvrit le bouquin et sourit en regardant les images. Elle perdit rapidement le fil de la conversation que le fils de Robin avait avec son ancienne prisonnière, en parcourant en diagonale les lignes de l’histoire de son bien-aimé. Lisant les aventures qu’il avait vécues, le courage dont il faisait preuve dans l’autre monde, son sourire s’agrandissait. Elle tournait inlassablement les pages, lisant quelques lignes par-ci par-là. Elle souriait, jusqu’au moment où le nom de Marianne apparut. Le premier grand Amour de Robin, la maman de Roland. Le sourire du maire de Storybrooke s’estompa, laissant place à une expression d’amertume et de tristesse. Roland avait perdu sa mère, et Regina avait pris sa place dans le cœur de son père. La culpabilité n’était pas un sentiment qu’elle avait eu l’habitude de ressentir les trente dernières années, mais à présent qu’elle essayait de changer, ce qu’elle ressentait aussi avait changé. Elle se rendait compte du mal qu’elle avait fait, elle redevenait la personne qu’elle était avant de perdre Daniel, avant que Blanche-Neige ne la trahisse, avant que le cœur de Regina ne noircisse.

Elle referma le livre, le rangea à sa place et revint vers Roland et Belle. Le petit garçon expliquait ce qu’il aimait. La nature, les animaux, le tir-à-l’arc, comme son père. Regina sourit en l’écoutant. Elle était sure qu’enfant, Robin devait être exactement pareil que son fils à l’heure actuelle. Le petit Locksley semblait hésiter entre plusieurs livres.

-Belle, si nous laissions Roland parcourir quelques pages de chacun de ces livres, afin qu’il puisse se décider… Ainsi nous pourrions discuter… un peu…

Madame le maire s’en doutait, elle était loin d’être la première personne avec qui Belle French avait envie de s’entretenir. Mais Regina n’avait pas encore eu l’occasion de présenter ses excuses à celle qu’elle avait retenue captive durant les vingt-huit années de la malédiction. Elle avait promis à son fils et son amoureux de changer, de devenir meilleure, et la rédemption passait par le fait de reconnaître ses erreurs et présenter les excuses à qui en méritait.

-Tu veux bien nous excuser un moment, Roland ?

Puis, elle invita Belle à s’éloigner un peu avec elle. Elles retournèrent vers le poste d’accueil, et Regina fit face à la petite amie du Ténébreux, et prit une grande inspiration.

-Ecoutez, Belle, Je suis pas très douée pour le faire, mais je tenais vraiment à vous présenter mes excuses. Je suis désolée pour tout ce que je vous ai fait subir. Je comprendrais que vous ne soyez pas prête à me pardonner, mais au moins vous saurez que je regrette vraiment ce que je vous ai fait.

Elle la regarda dans les yeux, montrant la sincérité de ses propos.







(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 265
Cœurs enchantés : 5090
Humeur : Perdue


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: (fini)"Tu veux un livre? Je connais une spécialiste!" [Roland, Belle, Regina]   Dim 27 Déc - 12:25


Tu veux un livre ? Je connais une spécialiste.
Belle, Régina et Roland.


Belle ne put s’empêcher de sourire. Roland aimait tout un tas de chose, et lorsqu’il parlait de ses passions, il avait de petites étoiles dans les yeux. Elle espérait qu’en grandissant, il devienne quelqu’un de bien. Mais  en ayant Régina comme belle-mère, ce n’était pas vraiment gagner. Elle avait du mal à comprendre comment Robin, qui était un homme respectable, avait pu se mettre en couple avec elle… C’est comme si on veut adopter un loup, il peut devenir docile, mais tout au fond de lui, il restera un animal sauvage qui peut se retourner contre vous sans crier gare. Belle ne comprenait vraiment pas le choix de Robin. Faisait-il ça pour que son fils ait une vie agréable et ne manque de rien ? Il faut dire qu’avoir la maire dans son lit peut avoir quelques avantages. Il était donc fort probable que ce soit ça. Robin avait toujours eu le sens du sacrifice. Belle le savait car elle avait lu son histoire. Elle avait même lu tous les livres de la bibliothèque.

Pour elle, il était impossible que Régina change. Elle avait vraiment du mal avec elle. Il fallait dire qu’elle avait perdu vingt-huit ans de sa vie. Ce n’était pas rien. Régina ne pourrait jamais lui rendre tout le temps qu’elle avait perdu. Qui c’est, elle finirait peut-être par lui pardonner un jour. Mais c’était loin d’être gagné en tout cas pour le moment. Heureusement qu’elle était venue avec Roland. Il était clair qu’elle avait dû le faire exprès pour que Belle se radoucisse un peu. Mais méfiez-vous des apparences… Elle écouta avec attention tout ce que le jeune garçon lui disait. Elle se mit à sa hauteur et lui sourit tendrement.

-Eh bien, ça en fait des choses. Mais tu as de la chance. J’ai précisément ce qu’il te faut.


Elle se dirigea vers une étagère et en tira un livre très épais. A l’intérieur, s’y trouvait tous les comptes principaux. Il serait très probablement au goût de Roland car il était varié. Il allait de l’histoire d’amour au combat avec des dragons et à la magie d’une île imaginaire qui regroupait toutes sortes de personnages intéressant. Belle était certaine que ce livre lui plairait. C’était le genre de livre idéal pour lire une histoire le soir avec son papa.

-Un livre comme celui-ci ?

Elle le posa sur une petite table basse qui se trouvait là exprès pour les enfants afin que Roland puisse le parcourir comme il en avait envie. Mais quelque chose, ou plutôt quelqu’un, vint interrompre ce moment de complicité. Et cette personne c’était Régina. Belle se redressa et la suivit. Elle se remit derrière son comptoir et croisa les bras tout en écoutant e que Régina lui disait.  C’est fou ce qu’elle était douée en comédie. Elle lui présentait des excuses ? Non mais sérieusement ? Non seulement, Belle ne la croyait absolument pas, mais en plus, elle n’était pas du tout voir même à dix milles kilomètres de vouloir lui pardonner. Elle avait perdu vingt-huit ans de sa vie et ce n’était pas rien. Régina ne pouvait pas comprendre, personne ne le pouvait d’ailleurs. Pendant qu’elle croupissait dans un HP, Régina menait sa vie comme si de rien n’était. Oh elle allait lui pardonner, mais elle n’était vraiment pas prête pour le moment. Elle gardait vraiment un goût amer de sa captivité. Imaginez-vous dans une salle sombre et froide, sans visite, sans livre avec une nourriture infecte. Tous les jours se ressemblaient.  Ça allait être difficile pour Belle de ne pas faire un scandale. Mais Roland n’était pas loin alors il fallait qu’elle évite de trop hausser le ton.

-Vous êtes vraiment gonflée de venir ici avec le fils de Robin. Vous me craignez au point de ne pas pouvoir venir me voir toute seul ? Vous avez toujours été une excellente comédienne, mais je dois dire que là, vous vous surpassez vraiment. Vous ? Des regrets et de la sincérité ? Mais laissez-moi rire. Non, je ne suis pas du tout prête à vous pardonner, car vous ne  pouvez pas vous imaginer ce que c’est que de rester enfermée vingt-huit ans dans un HP avec la solitude pour seul compagne.  J’aurai pu mourir là-bas. Que ce serait-il passé si Jefferson ne m’avait pas aidé ? Vous m’auriez laissé là-bas à vie ? Donc non,  je ne vous pardonnerai jamais.

Oui, elle avait de la rancune et de l’amertume envers la méchante Reine. Elle lui pardonnera peut-être un jour mais pour le moment, elle n’était vraiment pas prête… Elle n'avait pas envie de la voir et encore moins de lui parler. Mais Régina était le Maire de la ville, et par conséquent, Belle n'avait pas le choix. Elle espérait qu'elle allait vite s'en aller.  Car quand Belle la voyait, des souvenirs cuisant remontaient en elle.






Dernière édition par Belle French le Dim 31 Jan - 20:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 122
Cœurs enchantés : 2298


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: (fini)"Tu veux un livre? Je connais une spécialiste!" [Roland, Belle, Regina]   Jeu 31 Déc - 18:43

Roland était réellement émerveillé par tous ces choix qui s'offraient à lui. Belle était quelqu'un de très réactif. A peine lui avait-il dit tout ce qu'il aimait et tout ce qu'il avait envie de découvrir à travers le livre, que la jeune femme lui en prit un des étagères et lui disposa sur la table à laquelle il était déjà installé

"Merci Belle!"

Avec un large sourire qui s'il le pouvait, serait allé jusqu'aux oreilles, le garçonnet se mit à parcourir les premières pages du livre. Effectivement, il y avait tout ce dont il avait besoin. Des images, du texte, et apparemment c'était plusieurs histoires consécutives, mais qui n'avaient pas de lien entre elles. C'était parfait!

"C'est exactement ce que je voulais"


Dit-il encore plus excité, mais sa maman venait de lui dire qu'elle devait parler quelques instants à la bibliothécaire. Encore une histoire de grandes personnes à laquelle il ne comprenait rien. Le jeune archer ne pu s'empêcher de soupirer. Dans le regard de Belle, il pouvait voir que quelque chose n'allait pas. Il était certes encore très jeune, mais pas complétement stupide. Peut-être qu'il aurait l'occasion de demander à Belle ce qu'il s'était passé, pourquoi est-ce qu'il y avait plusieurs personnes dans la ville qui n'aimaient pas parler à Régina. Pourtant elle était gentille...
Roland ne comprenait pas encore tout à cette histoire, et curieux comme il était, il se promit à cet instant qu'il ferait tout pour trouver le fin mot de cette histoire.
Pour le moment l'enfant se contenta de feuilleter les pages du livre, un peu trop excité il rejoignit Belle et Régina, un peu trop curieux de savoir ce qui se passait, en fait il ne supportait pas les disputes et voulait que tout le monde s'entende bien. Il était arrivé alors que les deux femmes se regardaient et ne disaient plus grand chose. Désireux de briser la glace il souffla

"Régina-maman je peux le prendre celui-la s'il te plaît?"

Grand sourire, le livre à la main il regarda Belle puis Régina. Qu'est-ce qu'elles avaient à la fin? Quelque chose lui disait qu'il devrait attendre encore quelques années avant d'avoir la réponse à sa question, à moins qu'il se serve de sa curiosité et du fait que tout le monde le trouve mignon pour avoir les réponses qu'il cherchait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1444
Cœurs enchantés : 9378
Humeur : Amoureuse <3


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: (fini)"Tu veux un livre? Je connais une spécialiste!" [Roland, Belle, Regina]   Ven 1 Jan - 23:31




"Tu veux un livre? Je connais une spécialiste"
 



Les propos de Belle, à défaut d’être blessants, étaient au moins aussi risibles. Regina se vit affublée de charmantes paroles. Elle était gonflée de venir à la bibliothèque avec le fils de Robin ? Vraiment ? Elle haussa les sourcils, surprise de tant d’audace de la part de Belle. Cela faisait quasiment un an qu’elle avait été libérée, et visiblement cela n’avait pas suffi à calmer sa rancœur. Amusée de l’entendre prétendre qu’elle aurait pu la craindre, l’ancienne méchante reine eut un petit rire.

-Vous pensez réellement que je pourrais vous craindre ? Allons, Belle, soyons sérieuses !

Néanmoins, les ressentiments de mademoiselle French étaient compréhensibles. Il était vrai que Regina avait souvent joué de ses talents de séduction et de comédienne pour arriver à ses fins, se jouant de ses divers interlocuteurs, même de ceux qui avaient confiance en elle. Se calmant pour écouter la suite de la plainte de la bibliothécaire, madame le maire se contenta de croiser les bras et de hocher la tête, sans un sourire, baissant son regard une seconde durant vers ses chaussures. Elle inspira et souffla silencieusement.

-Très bien, je comprends que vous ne puissiez pas me pardonner, mais au moins vous saurez que je suis venue vous présenter des excuses sincères.

Elle la regarda, d’un air réellement désolé en imaginant ce qu’elle avait vécu. Si à l’époque, elle trouvait cela amusant, désormais Regina voyait les choses d’un œil nouveau et se trouvait réellement abjecte.

-Contrairement à ce que vous pensez, je sais ce que représentent des décennies de solitude. Cependant, je reconnais que le sort que je vous ai infligé était réellement… exagéré. C’est le moins qu’on puisse dire.

Belle souleva une question que Regina ne s’était jamais posée. Que serait-il arrivé si Jefferson ne l’avait pas libérée ? L’aurait-elle faite sortir un jour ? Et si la malédiction n’avait jamais été rompue ? A la vérité, Regina aurait sans doute laissé les choses suivre leur cours, oubliant l’existence de cette petite écervelée. Madame Mills se contenta de secouer la tête lentement. Heureusement pour elle, Roland vint interrompre cet échange qui commençait à être légèrement embarrassant. Sa présence suffit à stopper nette la conversation. La belle brune avait du mal à détacher son regard de son interlocutrice, mâchoires serrées. Mais le son de la voix du fils de l’homme de sa vie l’incita à poser ses yeux sur lui, faisant apparaitre un sourire sur ses lèvres pulpeuses. Roland demandait s’il pouvait prendre ce livre qu’il tenait entre ses petites mains. Le regard plein de tendresse, Regina hocha la tête.


-Bien sûr, chéri, tu peux prendre celui que tu veux. Et quand tu l’auras terminé, si tu veux, tu pourras en prendre un autre.


Machinalement, elle lui caressa la joue. Cet enfant était adorable, sa simple présence avait le don d’apaiser l’ambiance.







(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 265
Cœurs enchantés : 5090
Humeur : Perdue


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: (fini)"Tu veux un livre? Je connais une spécialiste!" [Roland, Belle, Regina]   Sam 2 Jan - 15:05


Tu veux un livre ? Je connais une spécialiste.
Belle, Régina et Roland.


Belle ne pouvait pas s’empêcher de débiter toutes ces choses. Certes, c’était très loin d’être gentil, mais quelque part, elle avait besoin d’extériorisé tout ce qu’elle gardait en elle depuis tant d’année. Plus elle en disait, plus la boule qui se trouvait dans son estomac rétrécissait. Cette boule de haine qu’elle avait gardée enfuie pendant vingt-huit longues années. Ah si elle avait pu l’étrangler. Mais ce qu’elle aurait vraiment voulu, c’était que Régina subisse exactement la même chose. Elle pourrait peut-être mieux comprendre Belle. Mais la provocation de Régina n’allait pas été notre jolie brune à ce calmer. Si elle ne la craignait pas, c’était uniquement car elle avait des pouvoirs magiques. Mais Belle était certaine que si elles se confrontaient à armes égal, Régina ferait peut-être moins la maline.


-Comment osez-vous ? C’est facile pour vous, tout le monde vous craint à cause de vos pouvoirs. C’est facile de s’attaquer aux personnes qui n’en possèdent pas. Je trouve ça vraiment très lâche en ce qui me concerne. Donc oui, je suis sérieuse, car je suis certaine que si vous étiez madame tout le monde, vous ravaleriez votre salive.


Belle ne savait pas trop quoi penser de tout ça. Elle avait rêvé de cette confrontation un nombre incalculable de fois. Mais elle se voyait surtout lui arracher le cœur ou lui faire subir les pires tortures que l’on peut trouver dans ce monde. Mais la théorie et la pratique sont deux choses complètement différentes, et même si Belle est encore en colère contre elle, elle ne serait jamais capable de lui faire quoi que ce soit. Elle ne pourrait jamais tuer qui ni quoi que ce soit. Il fallait vraiment qu’elle se calme et qu’elle pense posément aux excuses que venait de lui présenter Régina. Elle avait l’impression que les deux consciences qu’elle avait dans la tête la tirait chacune à son tour d’un côté puis de l’autre.

Des excuses sincères ? Elle savait ce que sincère voulait dire ? Eh voilà, Belle recommençait à être méchante. Il fallait vraiment qu’elle se calme. Mais plus important encore, il fallait qu’elle tourne sept fois sa langue dans sa bouche avant de continuer leur conversation. Car elle pourrait dire des choses qu’elle risquerait de regretter par la suite.

Belle la regarda en soupirant. Mais ce n’était pas un soupir d’agacement. Si ça se trouve, elle était peut-être sincère. Mais il valait quand même mieux se méfier un peu. La méchante Reine resterait la méchante Reine quoi qu’il arrive. Chasser le naturel et ce dernier revient au galop. Mais qui c’est, Belle pourrait peut-être faire un effort après tout. A quoi est-ce que cela servirait de lui en vouloir à vie ? Maintenant c’était fait et cette malheureuse histoire était derrière elle.  Elle continua de la laisser parler et là, ça devint vraiment intéressant. Régina réalisa qu’elle avait un peu exagéré. Un peu ? Vraiment ? Belle se pinça les lèvres pour ne pas lui balancer d’autres gentillesses aux visages.

-Eh bien il existe plusieurs sortes de solitude. La solitude ou l’on est libre de ses mouvements m’aurait sans doute parue moins cruel que celle de vivre dans une cellule durant vingt-huit ans. Mais je veux bien accepter vos excuses après tout. Vous en vouloir à vie ne me sera pas d’une très grande utilité après mur réflexion. Mais vous ne m’avez pas répondu. Si je n’avais pas été libérée que me serait-il arrivé ?

Sur ce coup là, Belle avait vraiment retourné sa veste. Il y a quelques minutes, elle lui disait qu’elle ne lui pardonnerai jamais et elle lui avait balancé d’autres gentillesses au passage. Mais elle était de nature gentille et elle ne restait pas méchante bien longtemps. Régina était le Maire de la ville, il était mieux de ne pas l’avoir sur le dos. Elle regarda avec douceur l’échange de Régina et de Roland. Après tout, il était peut être possible qu’elle change. Mais Belle ne pouvait pas s’empêcher de se méfier un peu. C’était plus fort qu’elle. Roland était peut-être la raison du début de guérison de Régina après tout.






Dernière édition par Belle French le Dim 31 Jan - 20:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 122
Cœurs enchantés : 2298


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: (fini)"Tu veux un livre? Je connais une spécialiste!" [Roland, Belle, Regina]   Lun 11 Jan - 0:24

Roland se disait à cet instant que jamais il ne comprendrai le monde des adultes. Vu comment Belle et Regina se parlaient, l'enfant se rattrapa sur la pensée qu'il ne savait pas tellement de choses sur sa belle-mère. Il avait beaucoup de questions et se disait qu'un jour il trouverait le courage de les poser à la jeune femme. Non pas qu'il manquait vraiment de courage, c'est juste que poser plein de questions, c'est toujours délicat. On disait toujours que ça énervait les adultes, en plus certaines pouvaient être blessantes, même si ce n'était pas voulu au départ.
Regina réussit à lui changer les idées en lui annonçant qu'il pourrait emprunter ce livre et qu'une fois qu'il l'aurait lu, il pourrait en prendre un autre. Aussi sans perdre une seconde de plus, il mit le livre en question entre les mains de la bibliothécaire pour qu'elle enregistre l'œuvre comme étant emprunté:

"Je peux l'avoir pendant combien de temps?"

 l'école on lui avait expliqué que les bibliothèques avaient des délais, ils existaient pour que tout d'abord les personnes n'oublient pas de les rendre surtout, et aussi parce qu'il fallait laisser la possibilité à d'autres personnes de le lire . La caresse de Regina le rassura. Mais les paroles de Belle l'intriguère. De quoi parlait-elle?

" dans les histoires qu'on m'a lu, il était écrit ou qu'on m'a raconté même...le pardon est difficile, mais ne naît que de personne très courageuse. On m'a raconté par ces histoires, que le pardon était dure mis qu'il renforçait la personne. C'est comme mon papa qui peut me pardonner quand j'ai fais une bêtise.... Et si c'est plus grave que ça, on m'a expliqué que c'est aussi une histoire de confiance. J'ai cru comprendre que la confiance peut être un risque, mais parfois qui est utile..."

Roland se tut tout en se mordant la lèvre. Il n'était pas du tout sur et avait cru raconter un non-sens complet et s'était immiscé dans des affaires qui sans doutes ne le concernait pas du tout. Soudain une question complètement hors sujet lui vint à l'esprit

" dites-moi... Vous vous appelez Belle parce que vous êtes belle?

A chaque fois qu'il avait vu cette jeune femme elle était toujours habillée avec goût, un peu comme Regina, et c'était marrant que son nom corresponde avec sa qualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (fini)"Tu veux un livre? Je connais une spécialiste!" [Roland, Belle, Regina]   

Revenir en haut Aller en bas
 
(fini)"Tu veux un livre? Je connais une spécialiste!" [Roland, Belle, Regina]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» je cherche un livre qui me fasse rire..
» "Je ne veux pas faire dodo tout seul, je vomis"
» Livre Fraisinette à vendre
» M2 METIERS DU LIVRE / DIJON / PROMOTION 2012-2013
» Livre : Le miracle de la grossesse de Sandra Morin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kindness Left :: Bienvenue à Storybrooke :: Quartier Lucrèce :: L'horloge et la bibliothèque-
Sauter vers: