AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Sauf une fois au chalet... + Hilda&Regina.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 1444
Cœurs enchantés : 9378
Humeur : Amoureuse <3


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Sauf une fois au chalet... + Hilda&Regina.   Mar 24 Nov - 11:51




Sauf une fois au chalet
 



Ah, les fêtes de fin d’année. Pour certains, surtout les enfants, on commence à y penser des mois avant, tant l’impatience se fait grande. Noël, c’est la promesse d’une ambiance féerique dès la fin novembre, et ce pour tout le mois de décembre.

Allez savoir si c’était l’effet d’un bonheur inespéré qui la touchait de plein fouet, mais madame le maire avait envie de faire une surprise aux enfants de Storybrooke à l’occasion de l’approche de Noël. Avoir vu Robin et Roland construire une cabane lui avait donné une petite idée. Il y avait dans la forêt, un vieux chalet abandonné, néanmoins assez grand. Durant toute la semaine, Regina l’avait fait retaper, plus ou moins en secret, afin qu’il soit sécurisé. A présent, il était solide et pouvait accueillir du monde. Il restait encore un mois avant l’arrivée de la fête de Noël tant attendue, et l’ancienne méchante reine avait besoin d’un petit coup de pouce pour concrétiser son idée. Qui de mieux placée pour l’aider qu’une ancienne fée des étoiles ? Stella, qui s’appelait dans ce monde Hilda, avait donc été conviée ce matin par Regina. Cette dernière s’inquiétait un peu de sa réaction. Après tout, la malédiction venait d’être levée, la mémoire était revenue à tous les habitants de petite ville du Maine, et, bien que madame Mills ait émis avec sincérité son souhait de changer pour devenir une meilleure personne, beaucoup étaient ceux qui doutaient fortement de ce désir de rédemption.

Regina, couverte d’un manteau noir tout comme ses gants en cuir et ses bottes,  attendait donc son ancienne amie du monde des contes, faisant les cents pas devant le vieux chalet désormais restauré. Il faisait un peu froid, ce matin-là, mais par chance la brume s’en était allée au profit des rayons de l’astre solaire qui éclairait joliment la petite maison de bois. La belle brune imaginait les enfants de la ville venir s’amuser ici, rencontrer pourquoi pas le père Noël, admirer les décorations… D’ailleurs, pourquoi pas les y faire participer ? Ils pourraient faire des dessins ou des collages en classe, et venir les installer eux-mêmes avec leur institutrice… Il faudrait qu’elle en touche un mot à Mary-Margaret. Elle imaginait le petit Roland, qui passerait sa première fête de Noël à Storybrooke. Comment se passaient les fêtes de fin d’année, à Sherwood ? Elle n’eut pas le temps d’approfondir d’avantage cette réflexion, puisqu’elle fut sortie de sa rêverie par l’arrivée d’Hilda Van Holp. La jolie blonde ne tarda pas à la rejoindre, et Regina se tourna vers elle en lui souriant, appréhendant un peu ces retrouvailles post-malédiction.

-Bonjour Hilda. Merci d’être venue… J’espère ne pas t’avoir dérangée en plein travail…

Elle fit un pas vers elle, en se raclant la gorge, comme pour se donner un peu de courage.

-Je… voudrais d’abord te présenter mes excuses. J’espère qu’on pourra repartir du bon pied, toutes les deux…


Regina le savait, tout ce qui lui était arrivé n’était que de sa faute. Hilda avait voulu l’aider et la conseiller par le passé, lorsqu’elles étaient encore dans la Forêt Enchantée, et si elle l’avait écoutée, elle ne serait pas devenue « la Méchante Reine », et rien de ceci ne serait arrivé. Il n’y aurait pas eu de malédiction, et probablement que les trois quarts des habitants de la ville ne seraient pas là à la détester pour ce qu’elle leur avait fait. Mais ne dit-on pas qu’une faute avouée est à moitié pardonnée ? Madame le maire tâchait de faire bonne figure, à présent, en se rattrapant comme elle le pouvait pour ses mauvaises actions passées. Et elle le savait, elle n’aurait jamais assez de toute une vie pour se racheter, mais au moins, elle essayait.





(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 246
Cœurs enchantés : 2685
Humeur : taquine


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Sauf une fois au chalet... + Hilda&Regina.   Mar 24 Nov - 18:50

Régina & Hilda

Sauf une fois au chalet

Etendue de tout son long sur le lit conjugal Hilda était plongée dans un sommeil profond. Elle sortait d’une longue  nuit de garde et allait, comme bien souvent, être décalée. Dormir le jour et travailler la nuit lui arrivait souvent ces temps-ci.  Elle avait dû faire une croix sur toute vie sociale pour quelques temps. Toutefois un parfum lui chatouilla agréablement les narines et finit par la réveiller en douceur. Peter s’était assis au bord du lit avec un plateau de cookies fraîchement sortis du four. Il y en avait de toutes les formes qui pouvaient rappeler Noël et la forêt enchantée. Un biscuit avait même pris la forme de la quenouille qui avait plongé Aurore dans un si long sommeil. Un sourire ravi se dessina sur les lèvres de la jeune-femme.

- Ca a marché!

Lors qu’elle était rentrée, Hilda avait commencé à préparer la pâte et ensuite à découper les formes. Son mari qui finissait son service plus tard avait pris la suite en les cuisant et en les décorant.  Peter lui envoya un clin d’œil

- Tu vois, on n’a pas perdu la main !

Aussi étrange que cela puisse paraître le couple avait été pris d’un élan culinaire. Après avoir discuté longuement de leur vie d’avant, ce qui leur manquait et au contraire ce qu’ils pouvaient faire sans leurs pouvoirs, les cookies leur étaient apparus comme une sorte de garde-fou auquel s’accrocher.

En cette période de l’année, à Noëlland, ces biscuits étaient un moyen précieux pour renforcer les elfes dans leur conviction à fabriquer les jouets.  Aussi ils étaient cuisinés de manière assez intensive. Une sonnerie retentit sur le portable de l’ancienne fée indiquant l’arrivée imminente d’un message. Hilda attrapa son téléphone et la surprise dut se lire sur son visage puisque Peter demanda :

- Mauvaise nouvelle ?

…..

Un rendez-vous avec Régina dans la forêt. Cela pouvait s’avérer aussi positif que négatif. Hilda connaissait bien sa protégée et la savait en pleine période de début d’amour où tout est beau, gentil et merveilleux. Elle n’avait aucun mal à imaginer Madame le Maire arborant un sourire béat toute la journée et à la limite de danser comme dans les comédies musicales. De plus elle était avec son âme sœur, celle que Stella lui avait indiqué lorsqu’elle était encore fée marraine.  

L’ex méchante reine devait être sur son petit nuage. Faudrait-il l’en faire descendre et lui rappeler qu’elle avait la responsabilité de trouver une solution pour rendre leurs vies aux habitants de Storybrooke ? Telle était la question. Plume, la husky de Hilda, trottinait joyeusement en agrippant fièrement un énorme cookie en forme de sapin de Noël qui débordait des deux côtés de sa gueule toute fine. Amusée, la jeune femme cessa de contempler la chienne lorsque que la silhouette de Régina fit son apparition. Elle commença par la saluer en espérant ne pas l’avoir interrompu dans l’exercice de ses fonctions.

- Bonjour ! Non ne t’inquiète pas. Tu te doutes bien que je n’aurais pas abandonné un patient pour venir à un rendez-vous…si surprenant soit-il.

Régina rayonnait. De toute évidence elle était heureuse en ce moment. Mais à quel prix ? Hilda sentait bien que la fière brune faisait d’énormes efforts pour se racheter et elle ne souhaitait pas la décourager.

- Je l’espère aussi.

Oui, Stella/Hilda souhaitait elle aussi rétablir leur relation. Mais ça ne dépendait pas uniquement d’elle. Et si l’ancienne fée avait appris quelque chose au cours de ses deux existences c’était que les humains étaient aussi changeants que le cycle de la lune. Son regard se porta au ciel. Inutile de nier que son Etoile du Nord et ses habitants lui manquaient. Et qu’elle se posait beaucoup de questions sur ce qui pouvait se passer là-haut. Et puis quelque chose de réconfortant apparu : un chalet. Jusqu’ici Hilda n’y avait pas prêté attention. Mais il était bien là lui rappelant sa maison féérique et Noël. Etait-ce un signe de quelque chose ?

- J’aime beaucoup cet endroit. Tu sais à qui il appartient ?

Les mains gantées de velours blanc de Hilda remontèrent le col de son manteau bleu ciel. L’air semblait s’être humidifié.


(c) sweet.lips


Dernière édition par Hilda Van Holp le Mar 1 Déc - 11:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1444
Cœurs enchantés : 9378
Humeur : Amoureuse <3


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Sauf une fois au chalet... + Hilda&Regina.   Mar 24 Nov - 19:53




Sauf une fois au chalet
 




Hilda était là, accompagnée d’un gros chien husky qui semblait manger un biscuit en forme de sapin. Regina se demanda un bref instant depuis quand les biscuits pour chiens pouvaient avoir cette forme, mais son attention se reporta vite sur son interlocutrice, qui lui répondit d’abord qu’elle n’aurait pas abandonné un patient pour un simple rendez-vous.

-Oui, bien entendu…

Et puis Hilda semblait encline à la discussion. Du moins, c’était ce qu’il semblait. Peut-être pourrait-elle alors finir par lui pardonner, et avec un peu de chance, leur amitié pourrait repartir où elle s’était arrêtée ? Regina lui sourit, sincèrement contente de la voir. La jolie blonde porta à présent son attention sur le chalet, qui était la raison de leurs venues ici. Le maire de Storybrooke connaissait le tempérament de l’ancienne fée, elle savait que ce petit coin de forêt avec ce chalet en bois lui plairait.

-Eh bien, pour autant que je sache, il est abandonné depuis des années… En fait depuis que nous sommes arrivés ici… J’ai pris la décision de le faire retaper, pour en faire quelque chose pour les enfants de Storybrooke, à l’approche des fêtes de fin d’année.

D’un léger mouvement de tête, elle l’invita à se rapprocher de la petite maison de bois, et de sa main gantée, elle en ouvrit la porte. L’intérieur était vide et montrait tout le potentiel qu’avait l’endroit.

-Je me suis dit que tu étais sans doute la personne la plus qualifiée pour m’aider à trouver des idées et les mettre en application.

Elle invita Hilda à entrer et la suivit, en prenant garde à ne pas marcher sur la chienne husky qui la suivait de près. Regina avait un peu de mal avec les animaux de compagnie, hormis les chevaux bien sûr.

-Tu vois, j’avais pensé qu’ils auraient pu choisir la décoration et la faire eux-mêmes, comme un projet scolaire qui les occuperait et leur permettrait de travailler ensemble. Mais j’aimerais aussi qu’ils aient une surprise pour eux, quelque chose à quoi ils ne s’attendraient pas…

Oui bon, c’était bien ça le principe de la surprise, me direz-vous. Regina essayait d’expliquer tant bien que mal le concept auquel elle avait pensé, mais comme certaines idées lui manquaient, ce n’était pas forcément simple. Il fallait trouver des idées originales et qui plairaient aux petites têtes blondes de la ville. Il ne s’agissait pas simplement de leur mettre entre les mains des trains électriques en les encourageant avec des « Allez-y, roulez roulez ! ». Non, il fallait faire preuve d’originalité et trouver des choses qui aillent à la fois dans l’esprit de Noël, qui plairaient aux enfants et aussi aux parents qui les accompagneraient. Pourquoi pas des dégustations de chocolats chauds, vins chauds et autres produits hivernaux, avec la participation de Granny ?

Ensemble, elles firent le tour, Regina lui montra les fenêtres qui avaient été réparées. Il y avait également une cheminée en état de fonctionner.

-Comme tu le vois, il y a aussi une mezzanine qui est utilisable. Tu veux monter pour jeter un œil ? L’escalier a été consolidé également.

Elle se dirigea vers l’escalier en question lorsqu’une petite sonnerie lui indiqua qu’elle avait un message sur son téléphone. Elle sortit donc l’appareil de sa poche et y découvrit un SMS de Robin, qui lui envoyait un « je t’aime <3 » . Décidément, depuis qu’Henry leur avait appris à faire des cœurs en smileys, ils ne s’en lassaient pas, ni l’un ni l’autre. Un petit sourire se dessina sur ses lèvres rouges avant qu’elle ne range le portable à nouveau pour monter en haut de la mezzanine.

-La hauteur de plafond peut être un avantage, je pense…

Elle s’accouda à la balustrade qui surplombait la pièce principale par laquelle elles étaient entrées.





(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 246
Cœurs enchantés : 2685
Humeur : taquine


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Sauf une fois au chalet... + Hilda&Regina.   Mar 1 Déc - 11:16

Régina & Hilda

Sauf une fois au chalet


Un chalet abandonné en pleine forêt. Curieux mais sympathique hasard. Hilda ne chercha pas à comprendre si Régina avait provoqué ce hasard. Dans son élan à vouloir se faire pardonner et bien voir par ses concitoyens Madame le Maire était capable de beaucoup de choses. Il n’était pas certain qu’elle ait encore le sens de la mesure mais …il n’y avait aucun mal à célébrer Noël n’est-ce pas ? Ce n’était pas l’ancienne fée des Etoiles qui allait dire le contraire. Toutefois dans son enthousiasme débordant se rendait-elle compte qu’apporter un peu de magie et dé féérie était à double tranchant étant donné les circonstances? Stella ressentait les premiers effets de la frustration à ne plus avoir accès à ses pouvoirs. En temps normal elle aurait pu arranger cet endroit en quelques coups de baguette magique au fur et à mesure de leur imagination. Elle rangea ses mains dans ses poches pour les empêcher de s’agiter inutilement dans le but de créer une magie inexistante. Les lieux étaient superbes et retapés avec goût.

- Un théâtre de marionnettes.  Ça peut être ça leur surprise. Qu’ils fabriquent des marionnettes à l’école pour pouvoir les faire jouer ici. Nous pouvons installer une scène par là et demander à la chorale de la ville de chanter des comptines sur lesquelles les enfants pourront faire jouer leurs pantins. Et bien sûr il faudrait disposer des fauteuils pour que les parents puissent profiter du spectacle.

Hilda pivota sur ses talons et découvrit une jolie cheminée encastrée.

- On pourrait allumer un feu ici et de lire des contes installés sur des coussins ou des poires avec des brochettes de bonbons. Et là-bas…

La jeune-femme  désigna ce qui devait être le coin cuisine :

- Un bar à chocolat, vin chaud…maisons en pain d’épice...

Régina fit remarquer tout le potentiel de la mezzanine et de la hauteur de plafond. Et Hilda eut une révélation.

- Je crois ma chère que tu viens de trouver le salon de Santa ! On peut très bien mettre un sapin ici et installer le photo Booth. Ce qui fonctionnerait bien c’est de mettre un traîneau…

Un « wouf » approbateur se fit entendre. Plume, qui avait été un des chiens de traîneau de l’Etoile du Nord s’exprimait. Ce qui fit rire Hilda.

- Désolée Plume mais sur ce coup-là ce sont les rennes qui devront être mis en avant.

Les chiens et les rennes à Noëlland c’était toute une histoire. Si les uns étaient doux comme des agneaux les autres étaient de véritables carnes ! Et pourtant c’était les rennes qui étaient célèbres. Peut-être était-ce dû à leur coupe mulet châtain pâle ? Plume émit un léger grognement avant de s’asseoir en tournant le dos aux deux femmes.

- Tu installes Santa dans le traîneau avec trois sièges vides pour que les enfants et les parents puissent être sur la photo et des faux rennes. Mère Noël et des elfes pourraient se charger de prendre la photo et d’ajouter des effets. Avec un ventilateur, ils auront les cheveux en plein vent et auront l’impression de faire la distribution de cadeaux avec Pèreno .

Du faux, des illusions. Voilà tout ce que l’on pouvait faire! Hilda se demanda ce que le Grand Père penserait de tout cela. Elle bricola tout de même un sourire avant de conclure avec le plus de conviction possible.

- Ça peut être pas mal non ? D’autant plus que tu peux faire participer vraiment toutes les associations, les volontaires et peut être même les malades de l’hôpital. Ça leur changerait probablement les idées.

En fait Hilda pensait qu’il serait mieux d’associer le plus de personnes possibles à ce projet pour que chacun puisse mettre sa pierre à l’édifice. Cela permettrait de retrouver une certaine cohésion.


(c) sweet.lips


Dernière édition par Hilda Van Holp le Mar 15 Déc - 11:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1444
Cœurs enchantés : 9378
Humeur : Amoureuse <3


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Sauf une fois au chalet... + Hilda&Regina.   Jeu 3 Déc - 7:55




Sauf une fois au chalet
 





Il n’y avait pas à dire, Hilda semblait totalement dans son élément. Regina l’avait lancée sur le sujet des préparatifs des fêtes de Noël, et aussitôt, l’ancienne Fée des Etoiles lançait des idées, toutes meilleures les unes que les autres. Un sourire satisfait se dessina sur les lèvres rouges de madame le maire : nul doute possible, elle avait fait appel à la bonne personne. La belle blonde semblait bouillonner d’idées, elle en énumérait d’ailleurs, et l’ex-Méchante Reine s’empressa de sortir de son sac un carnet avec beau stylo griffé, afin de noter ce que son interlocutrice lui disait. Ce n’était pas le moment de perdre le fil.

-Un théâtre de marionnettes ! Quelle bonne idée ! J’aurais dû y penser, Henry adorait ça quand il était petit.

Elle nota donc cela sur son petit calepin, ainsi que l’idée de la chorale, et bien entendu les marionnettes à faire fabriquer aux enfants. L’idée des histoires contées aux enfants près du feu de cheminée lui plaisait beaucoup aussi. Un feu donnait tout de suite une ambiance conviviale, et chaleureuse, sans jeu de mots. Hochant la tête, elle continuait d’écrire les grandes idées que lui donnait sa charmante interlocutrice, tel Harry Potter suivant les conseils avisés de Dumbledore. Le sapin, oui évidemment.

-Un traîneau, carrément ? Eh bien, tu vois les choses en grand. Donne-moi des précisions, tu le vois comment ton traîneau ?

S’il fallait faire un traîneau, que ce soit le faire apparaitre ou bien le faire fabriquer, autant qu’il soit aussi réaliste que possible par rapport aux vraies traditions de Noël, et non pas seulement coller aux idées reçues qui ont pu être modifiées avec le temps. Hilda savait mieux que personne de quoi elle parlait, alors autant s’en remettre à ses conseils.
Soudain, Plume, la chienne de la fée, se sentait concernée, et semblait communiquer avec sa maitresse, ce qui tira à Regina un regard un peu surpris.

-Et un ventilateur… répétait-elle pour elle-même tout en griffonnant ce que son amie disait.

Avec tout ce qu’Hilda avait proposé, il y avait vraiment de quoi faire de ce chalet un lieu réellement empli de la magie de Noël et qui plairait, sans nul doute, aux petits et aux grands. Regina regarda l’ambulancière en souriant.

-Je savais que tu serais la personne idéale à qui demander.

Son interlocutrice lui proposa alors de faire participer toutes les associations et aussi les personnes hospitalisées, qui elles aussi avaient besoin de se changer les idées. Madame le maire agita son stylo en signe d’approbation.

-Tout à fait ! J’en prends note également. Tu es un génie, Hilda. Et pour en avoir connu un, je pèse mes mots.

Elle referma son petit carnet qu’elle rangea alors, avant de regarder à nouveau son interlocutrice.

-Qu’est-ce que tu penses de faire un jeu de piste pour les enfants, avec une carte au trésor, dans le but de leur faire trouver l’emplacement du chalet ? Ça pourrait les occuper une partie de l’après-midi, et ils arriveraient ici à l’heure du gouter… Si on organisait ça pour le dernier jour d’école avant les vacances ?

Elle pensait à Henry qui, plus jeune, aimait tellement toutes ces histoires de recherches de trésors avec des cartes. Et Roland qui aimait tant être en forêt avec son père, et crapahuter partout.
Elles redescendirent de la mezzanine, où la chienne les attendait.

-J’ai l’impression que quelque chose te chiffonne. Tu veux en parler ? Si tu trouves que ce n’était pas une bonne idée, tu peux me le dire.

Elle avait déjà vu sourire Stella, et même si c’était il y avait des décennies, elle savait qu’un vrai sourire de sa part ne ressemblait pas à ça.





(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 246
Cœurs enchantés : 2685
Humeur : taquine


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Sauf une fois au chalet... + Hilda&Regina.   Mar 15 Déc - 11:14

Régina & Hilda

Sauf une fois au chalet


 Madame le Maire semblait enchantée de ce que pouvait devenir ce chalet. On aurait dit une petite fille le jour de Noël justement. Et les marionnettes Henri les avaient appréciés quand il était petit. Il fallait dire que c’était un grand classique. Les aspects des pantins changeaient, se modernisaient et pouvaient même devenir Hi-teck. Mais le principe restait le même. On racontait des histoires !

- Ça doit être pour ça que l’imaginaire de ton fils est si développé. Peut-être qu’il deviendra écrivain un jour qui sait ?

Lorsque Régina évoqua le traîneau Hilda eut un petit moment de flottement. Vraiment ce n’était pas simple maintenant que les souvenirs étaient revenus de faire le distinguo.

- On doit pouvoir trouver un tuto sur youtube pour en fabriquer un tout simple en papier mâché avec deux banquettes à l’intérieur ou…

Là elle hésita un peu.

- Il se peut que le vrai traîneau ne soit pas loin. Pèreno était venu le faire réviser lorsque la malédiction s’est déclarée.

Mais où pourrait-il être ? Chez Gold ? Pas sûre. Les lieux paraissaient un peu petits pour entreposer un moyen de transport quelconque. Mais avec la magie tout était possible et il semblait que si la grande majorité des habitants de Storybrooke avaient perdu la leur il n’en avait pas été de même pour Gold. Mais franchement Hilda ne se voyait pas aller demander à Tracassin qu’il lui rende son bien s’il le possédait. Ce nain de malheur serait capable de  vouloir négocier quelque chose même sur ce qui ne lui appartenait pas ! Hilda n’était pas une violente mais dans de telles circonstances elle se sentait capable de donner une bonne correction et sans avoir besoin de baguette magique ! On n’était pas à Aqualand ici où on laissait tout couler ! Toutefois rien ne servait de s’énerver sur des spéculations. D’autant plus qu’il y avait plus de chances que le traîneau soit chez Gepetto. Régina la sortit de sa rêverie en parlant d’un jeu de piste.

-Ça serait chouette. Tu leur donnes un objectif motivant comme « il faut retrouver Comète pour que le Père Noël puisse faire sa tournée ».

Comète était un renne et il avait tendance à n’en faire un peu qu’à sa tête. Surtout s’il reniflait des carottes ou des bonbons, il devenait rapidement incontrôlable. Seul « léger » hic, on n’avait pas de renne ! A moins que Sven soit dans les parages.

- Je peux m’occuper de ça si tu veux. Je crois que je connais la personne toute indiquée.

Marvin le fabriquant de jouet ! Capable de concevoir des robots très réalistes…et probablement un jeu de piste amusant aussi. Ça ne coûtait rien de lui demander de toute façon. Hilda caressa le poil soyeux de Plume qui se tenait là bien sage. Régina avait perçu son enthousiasme un peu forcé dans l’élaboration des fêtes de Noël.

- Si si c’est une bonne idée je t’assure.

Alors quoi ? Comment expliquer les sentiments qui se bousculaient chez Hilda ? Partagée entre la joie et la tristesse. Qu’est- ce que c’était compliqué d’être humain. Elle haussa les épaules.

- C’est pour de faux c’est ça qui me pose problème. Je ne sais pas si ton chez toi te manque parfois mais en ce qui me concerne…surtout en cette période de l’année…

Hilda préféra ne pas achever sa phrase. A quoi bon ?


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1444
Cœurs enchantés : 9378
Humeur : Amoureuse <3


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Sauf une fois au chalet... + Hilda&Regina.   Jeu 17 Déc - 10:17




Sauf une fois au chalet
 




Hilda ne manquait pas de brillantes idées pour que le chalet de Noël devienne un véritable petit paradis pour les vacances de fin d’années des enfants de Storybrooke. Regina était très satisfaite de tout ce que la jolie blonde avait suggéré. Lorsqu’elle parla d’Henry, la belle brune sourit tendrement. Son fils, c’était la prunelle de ses yeux, elle y tenait plus que tout. Elle était fière de lui, du garçon vif et intelligent qu’il était, même s’il avait souvent désobéi ces derniers temps pour mener à bien son opération Cobra. Tous les changements qui avaient eu lieu depuis l’année passée l’avait sans doute un peu affecté, son comportement était différent, mais il grandissait également. Hilda suggéra que peut-être un jour il serait écrivain.

-Ca ne m’étonnerait pas. Il voit des choses que personne d’autre ne voit.

Puis elles parlèrent du fameux traîneau qui semblait tant tenir à cœur à l’ancienne fée. Elle fit remarquer qu’il y avait peut-être une chance que le vrai traîneau du Père Noël soit à Storybrooke. Après tout, rien n’était impossible, et ce « véhicule » semblait tant compter pour son amie. Regina la regarda avec une certaine compassion (oui, c’était un sentiment assez nouveau pour elle).

-Tu veux que j’essaie de le retrouver, avec un sort de localisation ?

Après tout, si elle pouvait lui faire plaisir en lui rendant ce fameux traîneau, c’était bien la moindre des choses qu’elle pouvait faire. Quelle que soit la réponse d’Hilda, ne serait-ce que par curiosité, l’ancienne reine prendrait un peu de son temps pour essayer de retrouver ce fichu traîneaux.
L’idée du jeu de pistes sembla plaire à l’ambulancière, qui semblait avoir un regain de motivation. Elle présenta encore une idée liée à ce sujet, et proposa même de s’en charger. Regina hocha la tête en souriant.

-Oui, si tu veux, je te sens bien partie.

Elle avait cependant bien remarqué que quelque chose la chagrinait un peu. Et en posant la question, Hilda finit par se livrer quelque peu sur ses sentiments vis-à-vis des fêtes de fin d’année : ce qui l’embêtait, c’était que tout ceci n’était que « pour de faux ». A son « je ne sais pas si ton chez toi te manque parfois », madame le maire pencha la tête de côté avec un petit rictus. Le chez soi dont parlait Hilda, c’était la Forêt Enchantée, un lieu où Regina était la Méchante Reine, où elle était avide de vengeance, rongée par la colère et la souffrance. Alors certes, elle vivait dans un luxe outrageux, régnant sur tout le territoire, mais elle s’y sentait finalement terriblement seule. La vie à Storybrooke était devenue bien plus chaleureuse pour elle depuis quelques mois, et elle s’y plaisait plutôt bien, voire même mieux que dans l’univers des contes. Elle concevait cependant très bien que cela puisse être l’Enfer pour des personnes comme Hilda qui, ayant retrouvé leurs souvenirs, s’étaient rendus compte de combien leur vie passée était plus attrayante.


-Je suis désolée, Hilda.  Mais tu sais, je me disais une chose. Depuis que Gold a ramené la magie, tous les êtres qui en étaient pourvus ont retrouvé leurs pouvoirs. Il en est surement de même pour toi. Tu ne t’es pas posé la question ?


Peut-être que si l’ancienne fée des étoiles arrivait à se servir à nouveau de ses pouvoirs pour conférer une ambiance féérique à la fête de Noël, qui était sa période de prédilection, alors peut-être que son moral reviendrait au beau fixe. C’était ce que Regina espérait pour son amie.

-Bon, je pense que j’ai tout. Je ne voudrais pas te retarder d’avantage, tu as surement du travail, et moi aussi. Je vais aller toucher deux mots du projet à Mr Bennett, pour qu’il nous fasse un peu de pub à la radio pour trouver des bénévoles comme tu me l’as suggéré.

Elle invita silencieusement Hilda, en souriant, à sortir du chalet, ainsi que Plume évidemment. Elle referma à clé derrière elles, et avant de regagner sa voiture, elle serra son amie dans ses bras. Elle lui avait réellement manqué.






(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sauf une fois au chalet... + Hilda&Regina.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sauf une fois au chalet... + Hilda&Regina.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Roch Voisine - sauf si l'amour s'évapore
» Se bricoler un composteur avec trois fois rien
» Le poisson, combien de fois par semaine?
» histoire belge 1 fois!!
» Tout le monde déteste... sauf vous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kindness Left :: Bienvenue à Storybrooke :: Quartiel Flamel :: La forêt-
Sauter vers: