AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Extra hours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Messages : 480
Cœurs enchantés : 5393
Humeur : Au manque de bonté


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Extra hours   Dim 29 Nov - 2:48


Extra hours
Have some vault s'mores just because… •••


"-Tu me manque beaucoup en tout cas ! Et nos petits moments me manquent tout autant. On est si près et si loin à la fois, c'est assez perturbant, tu ne trouves pas ? Presque aussi perturbant que de ne pas te voir de la journée. Ah, il n'y a pas à dire chère Regina Mills, vous m'avez totalement ensorcelé" Rien ne pouvait trahir ce moment de complicité, de douceur, ce plaisir partagé d'être ensemble aux yeux de tous. Robin et Regina voulaient resté discrets sur leur vie privée, mais ce soir démis temporairement de leurs fonctions, ils se fichaient pas mal des regards et des quelques murmures dont on pouvait les affubler. Avant de porter la tasse fumante à ses lèvres fines, l'adjoint du shérif, chargé de bienveillance, lança un sourire aux quelques badauds qui les regardaient de travers. Aucune animosité ne résultait de cet échange, juste l'envie de montrer à ces personnes que la femme qui lui faisait face, n'était plus celle qu'ils avaient connu et qu'il n'était aucunement sous le jonc d'une quelconque magie."-Hum pardon tu disais ? Excuse-moi, j'essayais de me montrer aimable avec un petit sourire. J'ai encore un peu de mal avec ce genre de regard. Donc nous en étions au " c'est perturbant que je puisse lire en toi, comme on lit dans un livre ouvert" ? C'est surement parce qu'avec moi, tu fonds comme de la guimauve et qu'ainsi sans protection, j'arrive à jouer les télépathes. Ou alors c'est parce que je te connais tellement bien que rien ne m'échappe." Il l'a charma de son petit sourire, celui qui lui est tout réservé et continua à animer la conversation. "-Tu sais enlever un officier ça coûte cher, très cher. Mais si c'est pour combler un manque, je pense que la peine peut être abaissée. Ou alors peut-être que c'est moi qui devrais vous enlevez madame le Maire. Mais pour plus de tranquillité, peut-être devrais-je vous prendre en otage dans votre bureau. Mais quel genre d'adjoint serais-je si je cédais à ce genre de tentation ?" A son tour il but une gorgée d'infusion, qu'il trouva délicieuse, bien que d'ordinaire il était plus du genre à s'abreuver de café. Mais l'heure n'étant point propice à l'absorption de caféine, l'homme avait opté pour une infusion, aux pommes, qui plus est le fruit préféré de sa belle. Bien que la soirée fut terminée depuis quelques heures, ce rendez-vous disons le galant, n'en demeurait pas moins parfait et comme deux adolescents, les deux adultes n'avaient de cesse de se dévorer du regard, quitte à en oublier le monde autour d'eux.

Après que Robin eut délesté sa tasse d'une gorgée, Regina en fit de même se rendant compte que son amoureux avait bien choisit, lui qui n'était pourtant pas habitué aux infusions d'ordinaire.  A vrai dire, depuis qu'il travaillait au bureau du shérif, il avait prit l'habitude, dans le pire des cas, de s'abreuver de l'amer breuvage servit par l'unique cafetière de l'office. Mais par chance, le Granny lui avait sauvé la mise à de nombreuses reprises. Le café ici, n'était pas un nectar fabuleux, mais il surpassait et de loin, l'odieux breuvage amer du bureau. Mais ce soir, il n'était plus question de caféine et il était fort probable, qu'à l'avenir au vu de la bonne surprise engendrait par cette infusion, que l'adjoint du shérif souscrive à une toute autre boisson pour l'accompagner dans ses longues journées.  "-Alors c'est vrai, tu vas réellement demander un week-end entier ? Je te préviens, j'ai déjà plein d'idées. Mais tu n'en sauras rien tant que nous ne serons pas arrivés au jour-J… Alors dépêche-toi." déclara Regina avec une once de taquinerie dans la voix. Robin enlaça sa main dans la sienne, se mordit légèrement la lèvre inférieure et répondit d'une voix suave et emplit d'une sensualité désarmante : "-Hum...j'y ai pensé et après ce que je viens d'entendre, je crois que je vais m'empresser d'aller demander mon week-end à Emma. Et puis je veux bien me faire enlever dans ces conditions. Tu sais, tu me manques, enfin je veux dire, qu'on n'a pas eu l'occasion d'avoir des moments à deux ces derniers temps. Je pense donc qu'on devrait essayer de s'accorder du temps, c'est important. Nous sommes un jeune couple, il ne faut pas qu'on laisse la quotidienneté nous éloigner un peu.

"-Vous avez beaucoup d'affaires en cours, avec Emma ?" demanda Regina pour s'enquérir de la situation et ainsi mieux tâter le terrain. Robin, qui sentait l'empressement de sa femme, sourit de plus belle et laissa quelques secondes s'écouler avant de répondre : "-Hum madame cherche à tâter le terrain n'est-ce pas ? Et bien disons qu'hormis quelques problèmes de dégradation, entre autre une bande de jeunes qui s'amusent à dessiner des carottes sur la porte de Mr Carroll et quelques petits problèmes d'ivresses sur la voie publique, il n'y a pas grand chose à signaler pour le moment. Donc, c'est fort possible, que tu puisses m'enlever au moins deux jours. Et Milady, laisse-moi te dire, que tu n'as pas à t'excuser, tu veux juste qu'on trouve du temps pour nous, ça nous amène forcément à parler travail pour se faire."

La pendule de l'établissement indiquait une heure tardive, tellement que le commerce commençait à se vider progressivement. Les quelques badauds qui avaient osé poser un regard interloqué sur le petit couple, venaient de mettre les voiles, tandis que les serveuses s'activaient pour nettoyer les tables. Regina porta à nouveau sa tasse jusqu'à ses lèvres pour terminer son breuvage, avant de lancer après quelques observations, qu'il était temps d'y aller. Robin observa les lieux à son tour et vit Ruby qui souriait légèrement embêtée de devoir les "chasser". L'adjoint du shérif lui sourit et se leva pour enfiler sa veste tandis que Regina posait un billet sur la table. Robin, touché par cette initiative, lui sourit "-Adorable en plus !" lui murmura-t-il à l'oreille avant de saisir la main de sa petite amie. "Oui, merci à vous et à bientôt surement" lança-t-il à Ruby et à Granny, qui lui sourit malgré tout. Puis les deux amoureux quittèrent le restaurant et regagnèrent la sortie. Robin fut surprit de constater que la douce température d'avant leur arrivée, n'était à présent plus qu'un doux souvenir. Une petite brise vint intensifier ce sentiment, amusant au passage la délicieuse jeune demoiselle qui tenait toujours fermement la main de son homme, le congédiant ainsi de se dépêcher pour qu'ils rentrent enfin "chez eux" "-Attends!" dit-il en l'arrêtant. Il passa sa main sur son visage pour essayer de lui rendre la vue avant de l'embrasser avec fougue. "-Je t'aime Regina. Il est presque 1H du matin, mais j'avais quand même envie de te le dire.J'ai trop peu dit à Marianne que je l'aimais. Je ne veux avoir aucun regret avec toi. Alors, peut-être que c'est idiot et niais, mais je t'aime voilà tout simplement. "

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1444
Cœurs enchantés : 9378
Humeur : Amoureuse <3


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Extra hours   Mar 1 Déc - 16:08




Extra Hours
 





Une fois dehors, la bourrasque qui soufflait contre eux, faisant virevolter leurs cheveux, sembla la plus exister quand Robin prit Regina face à lui, l’aidant au passage à regagner un peu de vision en retenant ses cheveux, et qu’il l’embrassa, pour ensuite lui faire une si belle déclaration d’amour. La jeune femme en fut touchée, et le regarda avec tout l’amour possible.

-Oh Robin, quel homme merveilleux tu es. Ce que tu dis est loin d’être idiot, au contraire. Je t’aime, moi aussi, de tout mon cœur.

Ils avaient tous deux perdu leur premier amour, ils savaient combien la vie était quelque chose de précieux et que l’on pouvait perdre si facilement. Son bel archer avait raison, elle le savait, il ne fallait avoir aucun regret, et profiter de la vie et du bonheur qui se présentait à eux.
A son tour, elle passa une main sur le visage de son amoureux, le regardant toujours avec tendresse, mais un petit sourire en coin se dessina sur ses lèvres pulpeuses.

-Alors comme ça je fonds comme de la guimauve ?

Elle passa ses mains autour de son cou, se hissant sur la pointe des pieds pour être à sa hauteur, posant doucement la pointe de son nez contre le sien.

-Je compte sur toi pour ne le dire à personne… murmura-t-elle avant de l’embrasser à son tour.

Elle redescendit ensuite sur ses talons, reprenant sa main dans la sienne, et entamant la marche en direction de chez eux. Le vent continuait à souffler, rendant la marche moins aisée. On sentait que l’hiver commençait à s’installer, bien que l’automne soit encore officiellement aux commandes.

-On est d’accord, il nous faut plus de temps ensemble, rien que tous les deux. Et je suis contente que tu sois si enthousiaste et prompt à demander ton week-end. Je suis sure qu’Emma ne te le refusera pas. Qui pourrait te refuser quoi que ce soit, Amour ?

La simple idée de passer enfin deux jours, seuls tous les deux, sans contraintes horaires fixées par le travail ou encore les enfants à récupérer à l’école, ou tout autre élément du monde extérieur, était une perspective féérique. Rien que d’y penser, madame le maire affichait un sourire ravi. Son homme lui avait promis qu’il demanderait ses jours, et au vu du faible degré d’urgence des affaires en cours, il n’aurait aucun mal à les obtenir. Ce serait facile de caser les enfants pour un week-end, Henry irait chez ses grands-parents, et Roland tannait son père depuis plus d’une semaine pour aller dormir chez son copain d’école, ce serait le moment. Bref, tout s’imbriquerait à merveille, et ce week-end en amoureux serait fantastique. Il n’y avait plus qu’à caler la date Regina s’adapterait en fonction des disponibilités de son cher adjoint.

Leurs pas finirent par les mener à la belle maison victorienne blanche qu’occupait Regina Mills depuis une trentaine d’années, et qu’habitait avec elle depuis peu l’ancien célèbre voleur de Sherwood, ainsi que son fils. Le vent glacial qui les avait fouettés tout le trajet durant avait considérablement refroidi madame le maire qui grelottait malgré son long manteau noir. Elle ne se fit pas prier pour ouvrir la porte et la refermer sur eux. La chaleur d’un foyer bien chauffé, voilà qui était revigorant et bienvenu après cette petite épopée. Regina, qui se doutait que Robin avait eu aussi froid qu’elle, lui frictionna un peu les bras pour qu’il se réchauffe plus vite. Puis elle retira son manteau et attendit qu’il lui donne le sien pour les ranger dans le placard de l’entrée.

-Ah, j’ai oublié de te dire, je ne sais pas si tu sais, mais la semaine prochaine c’est les vacances scolaire. Les enfants seront donc à la maison. Il faudrait que tu trouves un jour pour aller faire la cabane de Roland avec lui, avant qu’il ne fasse trop froid, depuis le temps qu’il la réclame… Avec le vent glacial qu’on vient de prendre, il faudrait ne pas trop tarder, sinon ça reportera son projet aux beaux jours…

Et l’impatience d’un enfant pouvait être difficile à canaliser. L’idée de Roland, d’avoir une cabane en bois pour s’amuser, en avait donné une à Regina. Avec l’approche des fêtes de fin d’année, madame le maire avait envie de faire plaisir aux enfants de la ville et leur préparer une sorte de surprise. Elle savait déjà à qui elle allait demander de l’aide, en espérant qu’avec la levée de la malédiction, cette personne, ancienne amie de surcroît, accepte de lui reparler. Mais ce n’était pas le moment de se poser toutes ces questions. Au vu de l’heure, c’était plutôt le moment d’aller se mettre au chaud sous la couette et d’aller dormir quelques heures avant de devoir se lever pour reprendre le travail peu de temps après. Après avoir retiré ses escarpins, l’ancienne reine prit la main de son homme et l’entraîna dans les escaliers pour qu’ils puissent gagner leur chambre et enfin se laisser tomber dans les bras de Morphée.





(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Extra hours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» relation "extra" conjugale
» Feuilletés apero très rapide et très simple mais extra!!
» 2ne1 (K-pop) Juste parce qu'elles sont extra!
» Collection avril 2012 - Extra Dimension ?
» Gâteau marbre extra leger de Nadège

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kindness Left :: Bienvenue à Storybrooke :: Quartier Grimm :: Storybrooke Sheriff department-
Sauter vers: