AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Roland - la vie est-elle un jeu ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

Messages : 122
Cœurs enchantés : 2298


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Roland - la vie est-elle un jeu ?   Sam 3 Oct - 15:50


Roland Locksley
Curieux, joueur



Nom, Prénom(s) :  Roland Locksley
Âge : 7 ans
Date & Lieu de naissance : 12 mars 2008
Conte : Royaume Enchanté
Personnage : Roland
Orientation & Statut : Aucun
Groupe : Peintre
Particularité : /
Un camp en particulier : Bien
Pouvoir(s) : (facultatif) Aucun

FEAT

Raphael Alejandro ...



Que penses-tu de la politique actuelle des choses ?
Es-tu au moins au courant de ce qui se trame ?


Pour Roland, il ne peut rien se tramer puisqu’il n’est pas encore conscient que parfois les adultes peuvent manigancer des choses qui ne sont pas forcément pour le bien de tous. Les seuls adultes dont il se préoccupe sont son père Robin, les joyeux compagnons de ce dernier comme Tuck ou Jean, Regina la nouvelle petite amie de son père, son institutrice Mary-Margareth Blanchard, et sinon, les autres enfants, dont Henry, qui certes est beaucoup plus grand que lui, mais qu’il voit régulièrement puisque leurs parents se fréquentent. Et bien entendu les autres enfants de l’école. Mais curieux comme il est, peut-être qu'il finira par comprendre quelque chose.


Anecdotes & Caractère

Son prénom n'est pas sans rappeler la Légende de Roland, où ce dernier est un valeureux chevalier qui aurait également été le neveu de Charlemagne.
Le brunet est très joueur et curieux et veut grandir au plus vite. Il faut aussi noter qu'il  a hérité d'un caractère assez vif. Il ne tient pas souvent en place. Quelque peu coquin, il profite d'être *mignon à croquer* pour obtenir ce qu'il veut. Roland a aussi un caractère d'aventurier, pas très étonnant quand on connaît son père.
Son caractère dans sa globalité aura encore le temps d'évoluer, par exemple le changement de lieu a développé chez lui une une petite timidité, mais en même temps a aussi accru son courage et sa soif de connaissance. Il est sûr qu’au fur et à mesure qu'il grandit, il change et un caractère ça peut changer du tout au tout, à n'importe quel moment. Alors rien n'est encore vraiment écrit de manière définitive.
Coté anecdotes, il faisait souvent les quatre-cents coups quand ils étaient encore dans le monde des contes. Plusieurs fois, il avait fait de grandes frayeurs à ses parents en disparaissant toute une journée pour aller chasser à l’arc, et faire ses preuves vis-à-vis de son père. Il a même attrapé un écureuil une fois. Il lui est arrivé quelques fois de se bagarrer avec des petits garçons de son âge, ce qui lui valut des remontrances de sa mère et une fessée de son père. Depuis, il y réfléchit à deux fois avant de cogner sur un autre enfant, même si celui-ci l’agace profondément.
Après la disparition de sa mère, Roland faisait souvent des cauchemars où il l’appelait dans son sommeil avant de se réveiller en larmes, ce qui avait pour effet de contrarier son père Robin, qui ne savait comment réconforter son fils.




Pseudo : Sachkin
Prénom : Alexandra
Âge : 26 ans
Loisirs : Chant / théâtre
Crédits de la fiche : Xona
Code du règlement : C'est good  Hook
Que penses-tu de NKL ? : J'adore l'idée
Besoin de parrain/marraine ? : je ne penses pas



Dernière édition par Roland Locksley le Lun 16 Nov - 15:37, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 122
Cœurs enchantés : 2298


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Roland - la vie est-elle un jeu ?   Sam 3 Oct - 16:06

Histoire
Un garçon qui a vu deux mondes


Un début de vie
MONDE DES CONTES - MONDE DES CONTES - MONDE DES CONTES - MONDE DES CONTES

Roland est l'unique fils de Robin des Bois et de Marianne. Il perd sa mère très jeune, exécutée par le shérif de Nottingham et se voit élevé par son père et le reste de la troupe des Joyeux Compagnons.

Mais alors que Marianne était encore en vie, la demoiselle était très protectrice envers son enfant. Lui qui mordait la vie à pleines dents et ne rêvait que d'aventure, avait de quoi se mettre dans le pétrin. La jeune femme essayait de lui enseigner la prudence et la sagesse, mais que peut-on faire avec un petit garçon qui ne désire que de suivre l'exemple de son père.
Bien sûr Marianne était attendrie par le lien spécial que partageait Robin avec son fils mais le sommait quasiment chaque jour de se rappeler que ce n'était qu'un petit garçon qui n'avait pas encore sa force. Son père voyait pourtant en lui déjà quelque chose de grand et de fort.
A la mort de Marianne, Robin mit du temps à s'en remettre, mais Roland n'en vit et sut jamais rien, il semblait que Robin mettait son chagrin de côté et restait fort coûte que coûte pour le bien-être de son fils.

Le jeune homme est élevé dans l’insouciance  la plus totale, et malgré un chagrin certain, mais la complicité qu'il partageait avec son père l’aida à surmonter la peine. Au-delà de sa vie de gamin qui n'était pas facile sans mère, Robin  lui inculquait tout de même l'importance du respect de son  prochain et bien sûr  à tirer avec un arc. Dès qu'il était capable de courir et tenait bien sur ses deux jambes, Robin lui avait confectionné un arc qu'il pouvait tenir. Ce goût commun pour le tir-à-l ’arc leur permit sans doute de se rapprocher encore plus.

Au départ c'était dur de grandir sans mère, mais sûrement que le fait d'avoir un père attentif, assez reconnu par les autres, et d'avoir autant d'attention autour de lui, aidait à moins ressentir cette absence. Vivre au milieu des hommes avait ses bons côtés, il y avait une sacrée intimité qui s'était créée entre eux. C'était sa famille, tout simplement.

Les premières années dans la forêt de Sherwood, Roland a grandi heureux. Ayant toujours désiré montrer ce dont il était capable, son plus grand rêve était d'arriver à la cheville de son père, c'est pourquoi le jeune garçon tenait toujours à accompagner celui-ci lors de ses aventures.
Dès petit garçon, Roland apprit à se servir d'un arc et à ne faire qu'un avec la nature. Sa petite taille lui permettait de se faufiler partout. D'ailleurs le bonhomme en profitait pour faire peur à son père de temps en temps, ce qui parfois énervait celui-ci, mais d'habitude ça le faisait tout de même rire. Il lui arrivait souvent de disparaitre dans la foret, avec ou sans un petit camarade de son âge, afin de faire ses preuves et montrer à son père qu’à l’aide de son petit arc, il pouvait chasser tout seul.
Petit à petit, le petit archer commençait à connaître la forêt par coeur. C'était un lieu magique et pas que dans le sens premier du terme. On trouvait de tout, et un rien pouvait amuser un enfant comme Roland. Il y avait d'autres enfants dans le camp et ils jouaient souvent ensemble, construisaient des cabanes et pour eux c'était le comble du bonheur. Ils immitaient ainsi leurs pères, simulant des attaques, des vols, des défenses de royaumes enchantés attaqués par des dragons et autres jeux impliquant des chevaliers.

La construction, l'habileté et l'archerie, l'aventure étaient les maitres-mots dans la ligne de conduite de Roland qui ne désirait que s'amuser à longueur de journée. L'école était tout de même au programme et il s'en sortait plutôt bien. Sûrement que la curiosité l'aidait à dépasser les côtés négatifs et rébarbatifs de l'éducation.

Roland s'épanouissait, et souvent son père lui proposait d'aller en quête d'aventure, rien qu'entre hommes, ça lui plaisait tant, qu'au fur et à mesure du temps, Robin lui montrait ce dont il devrait être capable lorsqu'il serait prêt. Pour le moment, le brunet se contentait d'être un simple observateur, même si ce n'était pas tout le temps marrant. Car dès qu'il y avait vraiment de l'action, on lui demandait d'aller sur le côté, à l'abri. Ce qui pouvait sans doute expliquer la hâte de grandir du petit garçon.

L'intimité de Robin et Roland fût cassée par l'emprisonnement de Robin par le shérif alors que Roland avait 4 ans. C'était un jour comme les autres, son père avait eu vent d'un butin qui devait passer par la forêt pour rejoindre le centre ville et comme à son habitude, il prépara un plan d'attaque pour récupérer l'argent. Sauf que cette fois-ci, c'était un piège, et tandis que Roland avait voulu courir pour prévenir son père, les amis de celui-ci l'empêchèrent de bouger.  Au départ, le petit se recroquevilla et ne voulait plus rien entendre. Son éducation fût alors reprise par Petit Jean et le reste de la troupe des Joyeux compagnons. Il faisait un peu le rebelle, Roland ne voulait pas les écouter, ni respecter des consignes de sécurité et avait faillit se faire enlever deux ou trois fois. Quelques crises passagères, sûrement normales chez un enfant de son âge ont marqué les premiers mois de l'absence de son père. Il faut dire que les compagnons de Robin ont été plus que patients avec le jeune archer.

Alors qu'il grandissait, le jeune homme était plus intéressé par les plans d'évasions qui étaient abordés. Le petit brunet n'avait qu'une hâte, c'était de retrouver son père, et ce coûte que coûte. Ce n'est qu'à l'aube ses six ans que le plan marcha, non sans peine. Ses retrouvailles furent de courte durée, car une autre vie les attendait. En effet, alors qu'il désirait d'être aussi habile et généreux que son père. Alors qu'il se voyait déjà comme lui et ne se voyait pas dans un autre rôle que celui-là, un changement inattendu l'attendait...




L'enfance et l'avenir
STORYBROOKE - STORYBROOKE - STORYBROOKE - STORYBROOKE - STORYBROOKE


La vie à Storybrooke n'a rien à voir avec le Royaume enchanté, maintenant son père semble apprécier Régina, que Roland apprend à connaître. Il lui était étrange de voir comment son père changeait de comportement à ses côtés, comme si c'était une autre personne. Sans doute trop petit pour comprendre les affaires des grandes personnes, il se contentait évidemment d'observer.

Roland s'attache à elle au fur et à mesure du temps. Aussi, il apprécie beaucoup Henry, qui n'est autre que le fils adoptif de Regina - La famille ça peut être compliqué parfois. Il y a encore des choses que Roland ne comprend pas trop. A force d'observer, le jeune archer commence à comprendre et à s'habituer à ce nouveau monde qui l'entoure.

Il s'attache d'amitié avec Henry qu'il voit comme son grand frère même s'il a conscience que ce n'est pas vraiment un. Heureusement, arborant la vie d'un enfant tout ce qu'il y a de plus normal, Roland découvre l'école sous un autre angle et commence même à l'apprécier, même s'il ne trouve pas que sa vie soit aussi trépidante qu'avant. C'était comme si, depuis qu'ils avaient changé de monde, son père était plus protecteur envers lui qu'avant...

Il faut dire ce qui est, il éprouvait une certaine admiration pour Henry. Finalement les deux garçons avaient pas mal de points communs. Ils étaient entourés de héros, mais au final les siens étaient plus... magiques.. plus reconnus dans toute la ville. Henri lui faisait découvrir l'aventure par les livres et la lecture, ce qui donnait envie au garçon de conter les histoires qu'il avait vécu dans l'autre monde.

L'envie de découvrir reste la même, voire elle est amplifiée, puisque c'était comme s'il avait fait un voyage dans un toute autre monde avec d'autres règles à la clé. Ce n'est pas drôle tous les jours, mais en fin de compte, on s'habitue vite.

Aujourd'hui Roland se sent un peu plus à l'aise, et recommence à être cet enfant vif que l'on connaissait. Qui plus est, ils ont installé une sorte de fête foraine avec un jeu à cible, au moins un endroit où le jeune homme peut continuer à développer ses compétences en archerie au plus grand plaisir de son père. D’autant qu’ainsi, il peut impressionner ses petits camarades de classe et se faire de nouveaux amis, défiant ainsi la timidité qui était devenue sienne depuis leur arrivée dans cette petite ville du Maine.

Oui confiant, et ce au point même d'accepter l'intérêt des filles, ce qui est tout nouveau pour lui. L'audace dont Henry fait preuve quotidiennement lui sert aussi d'exemple, et il aimerait se sentir comme son égal. Heureusement le temps fît que ce n'était plus aussi important que juste la simple amitié du garçon, il était certain qu'à ses côtés il pouvait vivre quelque chose de fort.

Alors que dans le royaume enchanté, il avait eu de sacrées aventures, à Storybrooke il n'y en avait pas moins au plus grand étonnement de tous. Visiblement, il n'y avait pas un seul jour dans cette ville où il ne se passait pas un truc paranormal. Roland n'avait jamais fait face à la magie auparavant. Mais depuis leur déménagement pour ainsi dire, c'était comme si elle faisait partie intégrante de leur vie. Le ténébreux en personne vivait en ville et avait une place prépondérante. Celui dont on parlait tant, dans le monde des contes, celui qui était si craint et redouté, était aujourd’hui au contact des habitants de la ville. C’était étrange, mais c’était ainsi.

La vie autour du petit garçon s'accélère comme jamais. En effet son père est devenu adjoint au shérif, ce qui paraît logique au vu de son passé, et semble s'y plaire. Mais de son côté, Roland fait face à une question inattendue de la part de Mme Blanchard, plus connue sous le nom de Blanche-Neige. *Que voulez-vous faire plus tard*...Bonne question... Il ne pouvait pas marquer archer professionnel... Il fallait y penser sérieusement... enfin comme l'avait dit la maîtresse ils avaient le temps de changer d'avis, mais toutes les idées de Roland rester dans le monde de l'imaginaire... Ce n'était pas gagné d'avance.

Il avait deux exemples à suivre, entre son père qui était devenu une personnalité importante en ville et Henry qui lui avait donné l'envie d'écrire... Un shérif écrivain peut-être, qui sait après tout... Visiblement dans cette ville, tout était possible, et il fallait en profiter.
En grandissant, le jeune homme arrive à se faire de nouveaux amis, évidemment Henry n'est pas le seul garçon intéressant à l'école! Il voulait s'entourer, jouer et grandir. Il fit la connaissance d'autres enfants, et peut être certains d'entre eux seront avec lui pour toujours. Roland désirait une longue et forte amitié, comme le lien qui unissait les Joyeux compagnons à son père. Il désirait cette unité, et ce côté un peu sécuritaire qu'il avait connu dans le royaume enchanté. Mais était-ce seulement possible?
Roland se reconstruisait et semblait plus heureux que jamais, mais quelque chose lui disait qu'il allait bientôt connaître d'autres rebondissements.






Dernière édition par Roland Locksley le Lun 16 Nov - 15:52, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La vie n'est que ronces et l'amour en est sa plus cruelle épine

avatar


Messages : 330
Cœurs enchantés : 3990


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Roland - la vie est-elle un jeu ?   Dim 4 Oct - 8:54

Bienvenue parmi nous jeune petit archer Potté
Bonne chance pour ta fiche et tu feras attention ton avatar est pas de la bonne dimension il faut qu'il soit en 200*320 Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Roland - la vie est-elle un jeu ?   Dim 4 Oct - 10:17

Bienvenue petit bout de choux adorablement mignon LoveLoveLoveLove
Bon courage pour ta fiche Coeur
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 480
Cœurs enchantés : 5393
Humeur : Au manque de bonté


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Roland - la vie est-elle un jeu ?   Dim 4 Oct - 13:09

AH mon fils, te voilà enfin... Si tu as des questions n'hésite pas, je suis à ta disposition

EDIT: je te conseille d'aller lire ma fiche, car certains éléments diffèrent de la série. Entre autre la mort de Marianne. Assassinée non pas par Regina, mais par le Shérif de Notthimgham
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Roland - la vie est-elle un jeu ?   Dim 4 Oct - 16:30

Bienvenue parmi nous, jeune homme !
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 122
Cœurs enchantés : 2298


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Roland - la vie est-elle un jeu ?   Lun 5 Oct - 12:15

Papa!!! D'accord c'est noté. Oui pour l'avatar je vais l'héberger par photobucket, parce que ça apparaît pas comme je veux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1444
Cœurs enchantés : 9378
Humeur : Amoureuse <3


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Roland - la vie est-elle un jeu ?   Lun 5 Oct - 23:53

Oh bienvenue cher petit beau fils Potté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 122
Cœurs enchantés : 2298


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Roland - la vie est-elle un jeu ?   Mar 6 Oct - 0:05

Merci, et merci à toi de m'avoir fait connaître le fofo

Je pense  avoir tout mit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 64
Cœurs enchantés : 544


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Roland - la vie est-elle un jeu ?   Sam 10 Oct - 15:54

Bienvenue sur NKL :)

Si tu as des questions n'hésites pas, pour information tu as une semaine pour réaliser ta fiche mais si tu as besoin de plus de temps, penses simplement à nous le demander :)

Juste une petite question, quand tu dis que tu penses avoir tout mis, est-ce que tu veux dire que ta fiche est complète ?

Bref, bon courage :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 122
Cœurs enchantés : 2298


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Roland - la vie est-elle un jeu ?   Sam 10 Oct - 18:29

Oui, il n'y a pas beaucoup d'information sur ROland, même sur les sites spécifiques de OUAT du coup je compte le développer en RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devilishly Handsome Pirate
avatar


Messages : 296
Cœurs enchantés : 971


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Roland - la vie est-elle un jeu ?   Sam 10 Oct - 20:22

C'est à nouveau Scamp juste sous mon autre perso. Du coup, je viens juste te signaler que dans l'état actuel des choses, on ne pourra pas valider ta fiche. On est bien conscient qu'il n'y a pas forcément un contenu très développé de disponible sur Roland, mais on aimerait tout de même que la fiche soit plus détaillée. D'une part au niveau du caractère, qui est très léger et d'autre part, la partie sur Storybrooke doit être développée elle aussi. N'hésites pas à faire preuve d'imagination et à inventer des aventures de Roland à Storybrooke. Au passage n'oublie pas de rajouter un avatar dans la première partie de ta présentation ainsi que le nom de l'acteur pour le Feat :)

Bon courage et si tu as besoin d'aide, n'hésites pas à nous contacter Potté .

Ps : Quand tu auras fini n'oublies pas de le signaler ici : http://nokindnessleft.forumactif.org/t121-fini-j-ai-termine-ma-fiche

_________________
You're so affraid of losing the people that you love that you push them away.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Roland - la vie est-elle un jeu ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Roland - la vie est-elle un jeu ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» elle est belle la montagne
» Les OGM, une seconde Révolution Verte. Sera-t-elle aussi meurtrière ?
» cette nacelle est elle adaptable sur le chassis loola ?
» Elle dort assise !!
» Qui a connu Roland Goossens à la ZM-FN de 54 à 65 ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kindness Left :: Se faire de la place et s'installer :: Faire les présentations :: Validées-
Sauter vers: