AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Regina's nightmare [Maleficent]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 1444
Cœurs enchantés : 9378
Humeur : Amoureuse <3


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Regina's nightmare [Maleficent]   Lun 28 Sep - 8:21


Regina

Maleficent

Regina's nightmare
 
Depuis peu, Regina était plus heureuse que jamais. Sa relation avec Henry était plus harmonieuse que jamais, la mère et le fils s'étaient rapprochés depuis que l'ancienne méchante reine était passée du côté des gentils, promettant à sa petite tête brune de faire des efforts pour être la maman dont il avait toujours rêvé.
Par ailleurs, elle avait rencontré Robin Locksley, alias Robin des bois, avec qui elle démarrait une relation amoureuse assez intense, et ça lui faisait un bien fou de se sentir aimée. Elle n'avait plus ressenti une telle chaleur dans son coeur depuis des années.

Cette nuit-là, Regina était seule à la maison. Robin avait promis d'emmener Roland dormir à la belle étoile, comme il le faisait avant à Sherwood, pour lui apprendre quelques rudiments de la vie dans les bois. Quant à Henry, il passait la nuit chez les Charmant. Mais elle savait qu'elle les retrouverait dès le lendemain. Robin l'inviterait sûrement à prendre un petit déjeuner chez Granny, et puis elle irait chercher Henry à l'école. Mêmes s'ils lui manquaient, elle savait que la séparation serait de courte durée, et cette pensée la fit sourire.

Elle s'était mise au lit en pensant à son amoureux, s'endormant le sourire aux lèvres. Mais ce sourire n'aurait su durer bien longtemps. Le sommeil la prit, et avec lui, une sorte de terrible rêve duquel elle ne parvenait à s'arracher. Elle s'était réveillée, prête à aller retrouver Robin au Granny's. Tout semblait gris, comme un film en noir et blanc. Une fois douchée et habillée, Regina alla à pieds chez Granny. Elle fut surprise tout d'abord de ne voir aucune animation en ville: personne qui se hatait d'aller travailler, personne ne promenant son chien, pas même l'ancien Geminy cricket. Étonnée, Regina continua sa marche sous un vent glacial et un ciel gris et nuageux. Pourtant c'était sensé être le printemps, Robin était parti la veille au soir en forêt!

Arrivée au restaurant familial, elle fut d'autant plus surprise de ne voir personne à l'intérieur. Pas même Ruby. Le restaurant semblait désert. Pas désert comme si tout le monde était en retard non... désert comme si cela faisait des années qu'il n'avait pas été fréquenté. Régina fronça les sourcils.

-qu'est-ce qui se passe encore?...

Elle sortit son téléphone de sa poche pour appeler Robin. Impossible de l'allumer, on aurait dit un jouet en plastique comme ceux que l'on donne aux enfants pour imiter les grands. Ecarquillant les yeux, elle le lâcha sans faire exprès. Une fois qu'il eut touche le sol, il se desintegra en millions de poussières. Là, Regina sentit la panique la gagner. Elle sortit en courant de chez Granny, et parcourut la ville à la recherche son fils.

-Henry? Henry! Henryyy! Appela-t-elle, sans succès.

L'ancienne méchante reine arriva à l'école ou Mary-Margareth enseignait. Et à son grand désespoir, l'atmosphère était la même: un désert complet, pas âme qui vive. Le coeur de Regina commença à s'emballer sérieusement, elle éprouvait un grand mal-etre. Pourquoi la ville était déserte? Pourquoi tout était gris et terne? Pourquoi tout semblait abandonné?
Ne perdant pas espoir -Regina n'était pas de ceux qui se laissent abattre- elle continua ses recherches.

Après un laps de temps qui lui parut durer des heures, au cours duquel elle avait arpenté chacune des rues et ruelles de la ville, elle se rendit à l'évidence qu'il n'y avait réellement personne. Chaque téléphone qu'elle tentait d'utiliser, aussi bien portable que fixe, n'avait aucune tonalité. Elle essaya même de faire de la magie, ne serait-ce que pour se teleporter chez elle, mais rien n'y fit. Elle dut marcher encore un temps qui lui parut deux heures pour regagner sa maison.

Désespérée après autant de vaines recherches, elle se laissa tomber dans son canapé, prit sa tête entre ses mains et se mit à pleurer. Et quand une larme qui avait roulé le long de sa joue toucha le sol, une partie du toit et du premier étage d'arracherent. Sursautant à cette nouvelle mauvaise surprise, elle se releva d'un bon et observa ce trou béant dans la toiture de sa maison. Mais que se passait-il? Perdant patience, elle se mit à hurler.

-je sais que quelqu'un est derrière tout ça ! MONTREZ-VOUS!!

Mais plus le son de sa voix s'intensifiait et plus le toit s'arrachait, comme pris dans une tempête. Elle manqua d'ailleurs de se recevoir un morceau de poutre sur la tête, qu'elle évita de justesse. Rester ici devenait trop dangereux. Elle sortit en courant de sa maison, et ne put qu'assister, impuissante, à la destruction de sa maison. Sourcils froncés, le coeur battant la chamade, Regina reprit la route. Ne sachant ou aller, elle se dirigea vers la mairie, le seul endroit à part sa maison où elle se sentait chez elle. Mais bizarrement, une fois arrivée, elle se sentit d'autant plus mal. Elle s'assit à son bureau en soupirant, réfléchissant à une explication et surtout à une solution. Épuisée, elle finit par s'assoupir. Elle se réveilla, affalee sur son bureau. Que faire? Peut-etre qu'un petit café l'aiderait, elle avait l'impression de n'avoir rien avalé depuis des lustres. Elle se rendit dans l'espace cuisine de sa mairie et mit en marche la cafetière. Voir couler le nectar noir lui donnait espoir: au moins quelque chose qui fonctionnait dans cette ville de malheur! Après s'etre servi une tasse, elle avala une grande gorgée qu'elle aussitot. Ce qui en apparance ressemblait à du café n'en avait ni le goût ni l'odeur. Ça ressemblait plutôt à de la poussière liquide. Folle de rage, Regina balança la tasse qui se brisa en mille morceaux contre le mur. Et le morceau de mur lui-meme s'ecroula. A bout de nerfs, la belle brune laissa échapper un cri de rage, ce qui eut pour effet d'abattre totalement ce mur.

Essoufflée et énervée comme jamais, la maire de Storybrooke retourna dans son bureau et s'installa dans son canapé. Elle ferma les yeux pour essayer de se concentrer, et chaque fois qu'elle les rouvrait, elle avait l'impression qu'une année s'était écoulée. Une année de solitude, de tristesse, de désespoir. Après ce qu'elle prit pour une trentaine d'annees de réclusion, elle se leva, le coeur lourd, et passa devant un miroir. Quelle ne fut pas son horreur en voyant son reflet ainsi: une peau fletrie, fripee, des cheveux blancs, une mine patibulaire. Le dernier rampart venait de tomber, elle était à deux doigts de sombrer dans la folie quand...

Ce fut le corps et le visage trempés de sueur que Regina se réveilla dans un sursaut tel qu'elle s'etait assise sur son lit. Essoufflée, en panique, elle ne tarda pas à remarquer une présence, debout en face d'elle. Cette personne était quelqu'un qu'elle avait connu dans une autre vie, qui avait été par le passé son amie, mais qui était devenue encombrante au moment de jeter le sort noir.

-Malefique...




(c) ystananas


Dernière édition par Regina Mills le Dim 1 Nov - 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Regina's nightmare [Maleficent]   Mar 29 Sep - 20:58

regina's nightmare

ft. maleficent & regina


« once upon a dream »
Les choses se devaient d'évoluer, surtout pour ceux ayant été mis à l'écart depuis beaucoup trop longtemps. En cette journée en ensoleillée quoi qu'humide , je m'étais enfin décider à me faire une place dans la communauté de Storybrooke et non pas en allant prendre un café chez mère-grand : après plusieurs longues semaines, un peu plus d'un mois, je m'étais enfin habituée au monde humain, sans magie. J'avais refaite ma garde-robe et avait découvert les joies du maquillage. La nourriture était bien meilleure et le mode de vie plus simple dans le sens où des maisons chauffées sont très différentes des grands châteaux glacées. C'est dans la plus grande discrétion que je me suis donc rendue jusqu'à la demeure de la mairesse de Sorybrooke, l'ancienne Méchante Reine qui était à l'origine de mon emprisonnement. Ancienne amie, qui m'avait par la suite trahie. Nul ne savait que j'étais présente en ville si ce n'est le chasseur Graham, ayant lui aussi un différent avec la sorcière. Ainsi que la princesse Aurore, qui ignore encore ma véritable identité... Quoi qu'il en soit, après m'être assurée que Regina ne se trouvait pas chez elle, je m'y suis rendu pour récupérer certaines choses la définissant : une mèche de cheveux sur une brosse, une lime à ongle, un mouchoir ainsi qu'une boucle d'oreille. Une fois mes petites courses terminées, je suis retournée chez moi pour finaliser le sortilège que je préparais. Ma vengeance planait sur le dos de la brune, et dans très peu de temps mon courroux allait s'abattre sur elle. Avait-elle seulement compris que la malédiction était levée, brisée par Emma ? A-t-elle eu l'idée de vérifier si son cher dragon reposait toujours sous la ville ? Je n'en sais strictement rien et cela m'importait peu.
Dans ma vaste et triste demeure, j'ai pu lancer un terrible sortilège sur la Reine, en utilisant comme base la malédiction du sommeil : Regina allait rêver d'un cauchemar tellement réel que jamais elle ne comprendra qu'il s'agit d'un songe. Elle aura l'impression de voir les années s'écouler, alors que seulement huit heures se dérouleront dans la réalité. Je pourrait la punir en l'emprisonnant pendant trente ans, mais cela ne m'apporterait aucune satisfaction. Je veux faire comprendre à Regina qu'exploiter les faiblesses d'autrui n'est une façon d'atteindre ses objectifs. Ainsi, une fois le sortilège lancée sur la brune, je me suis rendus chez elle à la nuit tombée lorsqu'elle dormait profondément. Je me suis servit un verre de vin rouge et me suis installée dans sa chambre, attendant l'aube avec le verre d'alcool et un roman pour passer le temps. Loin d'être fatiguée, je trépignais d'impatience que la sorcière ne se réveille pour me découvrir.

Lorsque les premières lueurs du soleil filtrèrent au travers des fenêtres, je ne tenais debout au bout du lit de la monarque, enveloppée dans un long manteau noir qui s'élevait à dix centimètres du sol, soit la hauteur de mes talons. Une forte odeur de parfum au chèvrefeuille embaumait la pièce, merci à moi. Lorsque Regina se réveilla en sursaut, en sueur, je ne pus m'empêcher d'échapper un rire sinistre tout en affichant un air satisfait quand mon nom s'extirpa de la bouche de la brune « Problèmes de sommeil Regina ? » je contourne le lit pour m'avancer à pas feutrée près d'elle, laissant balader un ongle vernit en rouge sur la couette « Tu devrais éviter de te faire du soucis... ça donne des rides. » je pousse un nouveau rire narquois en attrapant le verre de vin rouge posée sur la table de chevet, que je descend d'une traite, laissant une énorme marque de rouge à lèvre rose sur le verre. J'enroule par la suite un doigt autour d'une mèche blonde parfaitement bouclée en observant mon ancienne amie « Tu ne t'attendais pas à me voir à ton réveil, n'est-ce pas ? » je lâche un soupir plaintif en retournant vers le fauteuil « Après tout, tu m'as écarté de l'histoire durant trente années... Pourquoi devrais-je espérer une once d'attention de ta part ? » je perd soudainement mon sourire sans rompre ce jeu de regard « J'espère que tu as de bonnes explications à me fournir, Méchante Reine. »

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1444
Cœurs enchantés : 9378
Humeur : Amoureuse <3


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Regina's nightmare [Maleficent]   Dim 1 Nov - 19:12


Regina

Maleficent

Regina's nightmare
 


Elle était bel et bien là, en face d’elle : Maléfique se tenait là, narquoise à souhait, narguant Regina, lui faisant comprendre qu’elle était à l’origine de cette affreuse nuit que la maire de la ville venait de passer. Calmant sa respiration, Regina regardait, sourcils froncés, son ancienne amie faire le tour du lit pour s’approcher d’elle, avant de descendre un verre de vin.

-Dès le matin ? Je vois que trente ans ne t’ont pas assagie… Attention ! ajouta-t-elle alors qu’elle jugea que le dragon était trop près d’elle.

L’ancienne méchante reine repoussa les couvertures, s’assit au bord du lit et fit un simple mouvement du poignet pour se retrouver habillée, coiffée, maquillée, afin d’éviter de rester en simple nuisette devant Maléfique.

-Depuis quand ai-je des compte à te rendre ? rétorqua-t-elle, alors que son ancienne amie réclamait des explications. Que veux-tu savoir ? Tu ne voulais pas que je lance le sort noir, moi je voulais le jeter, j’ai accompli ma vengeance. Tu n’as été qu’un dommage collatéral.

A ces mots, Regina se leva pour se retrouver face à face avec la sorcière. Madame le maire se demandait comment cette femme pouvait encore être en vie. Elle réfléchissait, et peu à peu les réponses potentielles venaient à son esprit. Et finalement, tout semblait logique.

-De quoi te plains-tu ? Tu es encore en vie, encore plus résistante qu’un cafard ! Et non, en effet, tu ne fais pas partie des personnes que j’espère voir à mon réveil.

Elle avait grimacé en l’entendant l’appeler «Méchante reine ». Regina poussa un soupir.

-Ne m’appelle pas comme ça. Cette époque est révolue depuis longtemps.

Savoir que Malefique avait repris forme humaine, capable de jeter des sorts et donc utiliser la magie noire, ne rassurait pas Regina. Avait-elle quelque chose derrière la tête ? Voulait-elle se venger ? La connaissant, ce ne serait pas étonnant. En tout cas, à sa place, l’ancienne méchante reine aurait cherché à le faire.

-Qu’est-ce que tu veux, Maléfique ? soupira Regina en la regardant dans les yeux.

A vrai dire, la maire de Storybrooke redoutait un peu la réponse. Elle commençait à s’inquiéter pour Henry, pour Robin et pour Roland. Si Maléfique souhaitait se venger, elle s’attaquerait sans doute à l’entourage de Regina. Dans le cas contraire, que voulait-elle ? Ses pensées tournaient en rond dans sa tête, et une migraine commençait sérieusement à l’agacer. La brune serrait les dents et attendait d’avoir à son tour des explications de la part de son ancienne amie qui s’était rapprochée du fauteuil situé au pied du lit. Regina ne tarda pas à la rejoindre, se plantant devant elle, les poings sur les hanches.

-Tu sais, dans ce monde on ne rentre pas chez les gens comme ça. Il va falloir t’y faire, si tu veux rester…

Le voulait-elle ? Que manigançait-elle ? Regina se posait un millier de questions à propos de cette ancienne amie à laquelle elle n’avait plus pensé depuis longtemps.





(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Regina's nightmare [Maleficent]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Regina's nightmare [Maleficent]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mac Maleficent collection (Spring 2014)
» HISTOIRE
» Les riverains du Mont sont inquiets
» Stèle Régina
» La Via Appia Antica ou la "reine des voies" (Regina Viarum)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kindness Left :: Broyer les vieux papiers :: Faire le tri sélectif :: RPs délaissés-
Sauter vers: