AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I didn't expect it was you [PV Emma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: I didn't expect it was you [PV Emma]   Jeu 17 Sep - 23:26


   
I didn't expect it was you .
Emma & Neal

   
   
Certaines personnes parviennent à avoir la vie dont il rêvait. C’est bien fâcheux et certains mettent toutes les chances de leurs côtés, ils font du mieux qu’ils peuvent pour pouvoir réussir à avoir cette vie rêvée même si cela doit mettre des années à se faire. Et il y a aussi des fois ces mêmes premières personnes qui n’y parviennent pas malgré tous les efforts, toute la foi qu’ils aient put accumuler. C’est le cas de Neal et il faut prendre en compte la période où ce dernier n’était pas Neal Cassidy mais plutôt Baelfire, le fils de Rumple. A l’époque il ne demandait pas grand-chose, juste de pouvoir vivre avec son père étant donné que sa mère avait levé le camp. Devoir vivre sans sa mère et ne pas comprendre tout simplement pourquoi cette dernière n’est plus auprès de lui, c’est déjà une chose assez complexe, mais si vous ajoutez à cela un père qui n’arrive pas à gérer les pouvoirs qu’il a acquit et qui devient totalement une autre personne. Enfin bref à l’époque il ne demandait rien de compliqué. Il voulait juste vivre sa vie normalement, être avec son père puisqu’il ne pouvait pas avoir sa mère.

A moins que cela soit une chose en réalité hors du commun et que Baelfire ne soit pas du tout au courant. Mais à priori c’était une chose des plus banales. Tombé dans un trou, laissé tomber par son père qui préférait le pouvoir, qui ne voyait pas sa vie autre part que dans le monde des contes, là où sa magie avait effectivement un effet. Car là où il devait aller, là où son fils voulait l’emmener, sa magie n’avait pas effet, elle n’avait pas lieu d’être. Alors effectivement, il avait grandit tout seul, il s’était plus ou moins seul au final. Il avait vieillit certes, voilà qu’à Storybrooke il va se retrouver avec des personnes bien plus jeunes que lui, beaucoup plus jeunes que lui mais c’est ainsi que les choses sont et il n’a pas grandement le choix. Lorsqu’il a fait la rencontre d’Emma, il ne s’attendait pas du tout à ce qu’elle soit du monde des contes. Et à vrai dire il ne le savait pas avant que August ne le tienne au courant, avant que ce dernier ne lui foute une sacré frousse en l’amenant à comprendre qui était cette fille pour qui il avait de réel sentiment. Jusqu’à ce qu’il lui apprenne qu’il s’agissait de la fille de Charmant et Blanche-Neige, qu’elle était destinée à lever la malediction qui trônait sur Storybrooke. Il avait accepté, en même temps il n’avait pas grandement le choix et puis s’il faisait l’inverse les choses pouvaient autant lui retomber sur le coin de la tête à un moment donné et être négatif pour sa relation avec la jeune femme. C’était quitte ou double. Il n’aimait pas du tout l’idée de la laisser tomber alors qu’elle avait les montres et qu’il pouvait lui arriver des emmerdes mais là il n’avait pas eut le choix. Du moins, si cela ne tenait qu’à lui il n’aurait pas choisit de laisser Emma.

Il n’avait pas prévu d’aller à Storybrooke, en même temps qu’est-ce qu’il avait bien à y faire. Il était censé laissé Emma se débrouillé et sauver la ville de la malédiction mais une fois que cette malédiction avait levé, que pouvait-il bien faire ? S’y rendre ? Et arriver comme une fleur en disant à Emma qu’il était enfin de retour pour être auprès d’elle. Il aurait bien aimé revenir auprès d’elle bien avant mais c’était peut être la peur de ne pas savoir quoi dire ou de ne pas savoir quoi faire selon sa réaction. Etait-il prêt à voir des personnes courir après lui pour une raison qu’il ignorait ? Ces personnes le voulaient-ils pour atteindre Emma ou était-ce pour atteindre Rumple. En tout honnêteté il n’en avait pas la moindre idée et il ne voulait pas avoir affaire à eux une nouvelle fois à moins de pouvoir leur ôter la vie.


En toute logique il n’était pas prêt à se rendre là-bas et puis finalement le désir de la revoir, le désir de vérifier qu’elle était toujours en vie, qu’elle allait bien. L’envie de la revoir tout simplement l’avait poussé à aller jusqu’à l’endroit en question. Cependant il était impossible d’y rendre malheureusement pour lui et l’urgence l’avait aidé. La situation de danger et l’urgence lui avait permit d’utiliser tous les moyens possibles, de se concentrer afin de pouvoir passer la dite ligne et de se retrouver enfin à Storybrooke. Heureusement pour lui, quoique l’accident n’est peut être pas la meilleure chose qui puisse lui arriver. La douleur, la surprise n’avait pas permit à Neal d’éviter le « pseudo » ravin qui se trouvait devant lui en bordure de forêt. Un noir complet avait suivit ce moment. C’est en cet instant que Neal se réveil à l’hôpital. C’était plus ou moins un bon point. Au moins quelqu’un s’était rendu compte de sa présence à Storybrooke et l’avait sorti de la voiture dans laquelle il se trouvait. Maintenant qu’il venait d’ouvrir les yeux, il était bien curieux de savoir qui était la personne qui l’avait sorti de cet endroit et qui il pouvait bien y avoir dans cette ville. Il n’y avait tout de même pas l’intégralité des personnes du pays des contes. Cela ne pouvait pas être possible. A son réveil, il ne restait qu’une ou deux douleurs toujours présente suite au choc dans la voiture au niveau de la tête et celui aux côtes qu’il avait eut lorsqu’il avait été amené aux pays des contes. Hormis ceci tout semblait aller bien, il était en vie c’était le plus important.

   
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: I didn't expect it was you [PV Emma]   Mar 22 Sep - 1:58

I didn't expect it was you...
Sometimes I wish it was all just a dream, because, I just suffer when you were gone... I would never imagine you'll be back someday... Maybe you're just a little late, if only you came back years ago. It was all I was waiting for, I think I've moved on.


Septembre 2015.Il n’y a pas un jour, avant que Killian ne croise ma route, ou je n’ai pas pensé à Neal…  Onze ans pour être précise. Le doute, l’incompréhension, le fait de me dire qu’il avait juste profité de la gamine paumée que j’étais quand je l’avais connu pour me faire payer à sa place. 1 an de prison pour des montres que je n’avais pas volé.  Un an de ma vue gâchée où mes espoirs d’une vie meilleure avaient été réduits à néant. Qui plus est enceinte jusqu’aux yeux. Sans même le savoir, Neal avait été à l’origine du plus gros chamboulement de toute mon existence. C’est à cause ou devrais-je dire, grâce à lui que je m’étais endurcie, comprenant que le monde n’était pas rose à paillette, que le pire d’entre nous repose tout au font de chacun. Désormais, je n’accordais pas ma confiance à qui la voulait. Sans le savoir, il avait participé au façonnage de l’adulte que j’étais désormais. Pourtant, les premières années, je n’avais pas cru les flics, me disant que l’homme que j’avais aimé m’avait balancé et dès ma sortie, à bord de ma cox jaune à l’origine de notre rencontre qu’il m’avait léguée. Je m’étais ainsi empressée de rejoindre les villes étapes dont nous avions parlé avant de faire une longue escale à Tallahassee. Tallahassee, ou l’image de ce que nous voulions construire tous les deux. L’utopie d’une vie de famille ou je me sentirai enfin à ma place. Des heures, des jours, des semaines à l’attendre, à confondre des types qui lui ressemblaient, son image je la voyais partout.  Au bout de 3 ans, mes bagages dans le coffre, le message avait pris du temps avant d’être assimilé, il ne voulait pas de moi dans sa vie. Soit.  Parfois, l’idée de ce que nous aurions pu représenter dans une belle utopie, notre fils à nos cotés effleurait mon esprit, mélangeant mes sentiments entre colère et douleur. J’avais profité d’une vie au jour le jour, ou je traquais des types capables de tromper leurs femmes, de beaux salauds, si vous voulez mon avis.

Telle était ma vie jusqu’à ce qu’Henry ne débarque au sein de celle ci. Des réminiscences d’un passé que je souhaitait révolu assaillaient mon esprit : un carrousel illuminant une nuit presque magique, des confessions,  des promesses tenues devant la carte d’une maudit hôtel, la prison, un test de grossesse positif… Je pense désormais que Storybrooke m’avait réconciliée avec mon passé. Mon fils faisait désormais partie intégrante de ma vie, le point d’interrogation sur le visage de mes parents s’était dissipé au même titre que la malédiction de la ville et ses habitants. Et plus encore, onze ans après l’abandon teinté de trahison de Neal, j’avais réappris à ouvrir mon cœur.

Tout cela pour en venir au fait que jamais, au grand jamais je n’aurai pu imaginer une seule seconde que le père de mon vie ne réapparaisse dans mon sillage au moment même où j’étais parvenue à marquer les souvenirs de son visage au marqueur rouge dans un quoi de mon esprit. Jusqu’à ce que David, mon père, ne me demande de me rendre à l’hopital pour prendre la déposition du John Doe qu’il avait amené à l’hôpital quelques jours plutôt alors que ce dernier était plongé dans le coma. Jusqu’à ce que celui qui était un inconnu pour mon père ne se réveille.  David étant occupé sur une autre affaire, il m’avait demandé d’y aller. Après tout, ça fait partie de mon job, préserver la ville et ses secrets. Alors que j’échangeais quelques mots avec Whales sur les circonstances de l’accident, le doc trouva judicieux de me donner certians détails : «  Il s’est réveillé il y a une bonne heure, Shérif Swan. Avec le choc qu’il a eu c’est un miracle que ses blessures soient moindres. Je suppose que vous avez vu l’état de son véhicule. Bref, si ça peut vous aider, il dit s’appeler Neal Cassidy et… » Mais je perdais le fil de la conversation et tournais immédiatement le regard vers la vitre de la pièce ou se trouvait le lit du conducteur accidenté. Je me sentis faillir, mes joues perdre de leur couleur, alors que le Frankenstein continuait son rapport. Mais je ne l’écoutais plus, fixant ce fantôme de mon passé dans son lit d’hôpital. Guidée par mes pas, je laissais Whale déblatérer un flot de paroles qui ne m’atteignaient plus et poussais la porte de la chambre.  «  Neal »  je m’agrippais par réflexe au chambrant de la porte, me retenant alors que la tête me tournait. Je pris une légère inspiration, troublée au possible, avant de m’avancer du lit, passant une main dans les cheveux, mon regard toujours fixé sur lui. «  Mais qu’est ce que tu fiches ici ? Et… Contente que tu n’ais rien. »  C’était déjà pas mal pour des premiers mots prononcés depuis 12 ans, et autant dire que j’oscillait entre deux propositions : fuir ou rester.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: I didn't expect it was you [PV Emma]   Mar 22 Sep - 18:20


 
I didn't expect it was you .
Emma & Neal

 
 
Etait-elle là ? Peut être que la jeune femme était encore dans ce monde où notre cher Neal semblait l’avoir aperçu. L’endroit où il avait crié son nom sans succès puisque cette dernière n’avait pas eut l’air d’entendre que Neal l’avait appelé. Après il n’avait aucune idée de si elle avait eut une réaction à retardement ou non car il n’avait pas eut de moment de répit devant se dépêcher pour éviter ses personnes qui s’en prenaient à lui depuis un moment. Ceci dit il était venu à Storybrooke parce qu’il espérait qu’elle y soit et après tout elle n’avait pas put se décider à aller vivre au pays des contes alors qu’elle a passé la majeure partie de sa vie dans cet autre monde. Ce que les autres gens considèrent comme étant le monde réel. C’est un peu bizarre de se dire que Neal peut considérer ce monde comme étant réel et l’autre comme étant un faux puisqu’il vient de ce dit « autre monde ». Les deux sont autant réels pour lui c’est simplement que les personne qui connaissent Cendrillon, Peter Pan, Belle, Blanche-Neige, les connaissent par le biais des contes ou alors par des films alors forcement ce monde d’où viennent Neal et Emma ne sont pas réels et juste le fruit de l’imagination de quelqu’un qui les a crées.

En réalité s’il se fichait complètement de la jeune femme il n’aurait pas perdu de temps à essayer de rentrer dans Storybrooke, il aurait continué sa petite vie à Manhattan ou bien dans une autre ville mais il n’aurait pas essayé une seule fois de pénétrer dans cette ville. D’ailleurs d’où vient-elle ? Cette endroit n’existe pas en théorie, s’il est impossible d’y pénétrer en théorie c’est qu’elle n’est pas censé exister. Pourquoi soudainement y-a-t-il une ville essentiellement avec une bonne partie de ces personnages ? Peut être est-ce une bonne chose à demander à Emma ou encore à ces personnes qui y vivent. Neal avait donc eut un accident et c’était le noir complet pour lui depuis quelques jours mais il venait enfin de retrouver la lumière du jour, c’était à vrai dire douloureux pour les yeux mais il s’était habitué de nouveau à la lumière du jour. Une infirmière était venu prévenir un médecin du fait que notre cher patient venait de se réveiller et que par conséquent son état c’était nettement amélioré. Il reçu donc la visite du médecin en question qui s’appelait le Docteur Whales. Il lui demanda comme il s’appelait et ce dernier lui donna pour réponse « Neal Cassidy » ce nom qu’il donnait à tout le monde depuis qu’il avait fait sa vie dans cet autre monde. Il n’allait pas dire qu’il s’appelait Baelfire après tout qui s’en souciait et ce n’est certainement pas maintenant qu’il allait dire qui il était. Il ne connaissait personne ici mais si son père s’y trouvait également il n’allait certainement pas lui permettre de savoir qu’il était là.

Après tout il l’avait abandonné et ce dernier est très rancunier, il n’a pas oublié cet lâcheté donc il a été victime, cet abandon qu’il a subit et par conséquent il ne compte pas lui pardonner de si tôt. S’il doit dire ses quatre vérités à son père, il n’hésitera pas à le faire. Quelques questions suivirent et il y répondit comme il pouvait et selon ce qu’il avait envie de réellement confier. Finalement le médecin le laissa tranquille et lui expliqua qu’il allait devoir rester un petit peu parmi eux à l’hopital histoire de s’occuper de son cas et une fois que cela allait être possible on l’autorisera à sortir. Il était donc dans son lit d’hôpital, il fut surpris et sorti de ses pensées quand il entendit qu’on prononça son prénom. Il tourna la tête et vit quelqu’un qu’il connaissait plus que bien.

« Emma ! »

Elle était là, elle lui faisait face. Elle était toujours aussi belle, toujours aussi ravissante. Elle n’avait pas changé quoique peut être un peu. Un peu plus femme qu’avant et encore elle était déjà parfaite à ses yeux. Il la laissa s’installer sur le lit.

« Ce que je fais là? On va dire que c'est...c'est très compliqué. A moins que je prenne le temps de prendre l'histoire depuis le début c'est vraiment très long. Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée d'en parler maintenant.»


 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: I didn't expect it was you [PV Emma]   Dim 18 Oct - 17:12

I didn't expect it was you...
Sometimes I wish it was all just a dream, because, I just suffer when you were gone... I would never imagine you'll be back someday... Maybe you're just a little late, if only you came back years ago. It was all I was waiting for, I think I've moved on.


Septembre 2015.Si on m’avait dit que je retrouverai un jour Neal, j’aurai été sûre et certaine de moi d’affirmer que je serai Zen en tout points et que ma vie n’en serait pas chamboulée.  Surtout avec Killian présentement dans ma vie. Alors pourquoi est ce que je devais à ce point me trouver vulnérable ? Pourquoi est ce que je devais à ce point me sentir chamboulée à cause de toute cette histoire ? Neal était tel un revenant au cœur de ma vie telle qu’elle l’était à Storybrooke. Je n’ai jamais cru le recroiser un jour,  le hasard de  la vie avait voulu nous rapprocher, j’en était convaincue mais désormais j’étais persuadée qu’il était un peu trop tard. 11 ans, presque 12 à ne plus l’avoir eu dans mon sillage et voilà que je me retrouvais nez à nez avec lui. Je tentais de reprendre le contrôle de moi même,  après tout je ne devais pas perdre toute ma contenance devant lui, j’étais le shérif de la ville et je devais préserver ses secrets et malgré notre passé commun, je ne connaissais plus Neal. Tout du moins c’était ce que je me disais. Il était comme un parfait étranger, celui que j’avais tenter d’oublier, dont le fantôme m’avait hanté pendant de nombreuses années. Mais j’avais beau tenter de ne rien montrer, à l’intérieur j’étais terriblement secouée de ces retrouvailles fortuites.  Je pense que j’aurai préféré qu’il ne se présente jamais plus dans ma vie, mais là, son retour allait provoquer un véritable tsunami. Parce qu’il était le père d’Henry, qu’il ne le supposait même pas. Pire encore, j’avais dit à Henry, quand il m’avait demandé qui était son père que celui ci était mort. Non, il ne connaissait juste pas son existence. J’allais devoir me confronter à mes vieux démons et je n’étais pas certaine d’être tout à fait prête à affronter tout ça.

Je me passais la main dans les cheveux, cachant le stress qui me prenait aux tripes sans le montrer, alors que je me rapprochais de son lit, constatant qu’il s’en sortirait indemne. Son arrivée faisait étrangement écho à ma tentative après avoir ramené Henry chez Régina après notre rencontre à mon propre accident de voiture. Sauf que moi, j’avais juste été sonnée, rien de plus, rien de moins. J’aurai certainement pu croire à un fantôme, mais non, sa voix m’avait tirée de mes réminiscences du passé, il avait prononcé mon prénom… Il n’avait pas beaucoup changé en dépit de ses blessures, les quelques années en plus lui avait donné quelques cheveux gris, mais rien de plus, il avait toujours le même sourire, toujours le même sourire enfantin. Sans même m’en rendre compte, je me retrouvais à sa hauteur et je m’asseyais sur le lit, comme si je retrouvais un vieux copain que j’avais vu la semaine dernière. Mais je n’avais jamais eu de réels amis par le passé, les seuls qui avaient comptés m’avait profondément blessée. Le père de mon fils ne faisait pas exception à la règle. J’aurai eu envie de courir chez mes parents, ou chez moi me blottir dans les bras de Killian, et envoyer mon père, ne pas faire face à tout ça.

J’avais tiré un trait sur mon passé de fille perdue en arrivant à Storybrooke, tout était tel un lointain souvenir de cette vie désormais révolue. Le destin qui était mien m’avait rattrapé et j’étais différente de celle que j’étais à la sortie de l’adolescence. Voler ne faisait plus partie de mon vocabulaire, désormais en tant que représentante de la loi, je me battais désormais contre tout ce que j’avais pu être par le passé. La prison, j’avais connu et autant dire que je n’avais pas le goût d’y retourner de si tôt. Bien que parfois la prison soit plus douce que la vie quotidienne à Storybrooke.  Je soupirais en l’entendant me dire que ce n’était pas une bonne idée d’en parler maintenant. Croisant les bras, ne souhaitait pas avoir le moindre contact physique avec lui, je posais mon regard dans le sien. « Neal… Ce n’est pas une question personnelle… J’ai un rapport à faire, en plus tu as détruit le panneau de la ville. Et saches que j’ai tout mon temps, j’ai jusqu’à 16 heures après je dois aller chercher mon fils à l’école.» Non, je ne voulais pas avoir tout mon temps, je voulais que tout cela finisse rapidement, sinon je savais pertinnement que mes émotions pourrait prendre le dessus ce que je ne voulais absolument pas. Je ne sais pas pourquoi j’avais évoqué Henry, mais après tout désormais, il faisait partie de ma vie et ce soir là, il passait sa soirée à la maison avec Killian et moi… Quoiqu’un appel passé en vitesse au pirate qui partageait ma vie pourrait le pousser à aller chercher Henry… Mais non, je voulais une excuse.  «  Et estimes toi heureux que je ne te demande pas des comptes pour ce qu’il s’est passé il y a de cela presque 12 ans… »


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: I didn't expect it was you [PV Emma]   Lun 19 Oct - 21:55


 
I didn't expect it was you .
Emma & Neal

 
 
Comment peut-on faire pour s’expliquer auprès de quelqu’un qui va finalement vous dire qu’elle s’est sentie abandonnée ? Comment insister et essayer de convaincre cette même personne que l’on a pas fait ça de plein gré, que l’on a pas fait ce genre de chose pour son plus grand plaisir ? Neal n’est pas du tout dans une situation facile. Il aurait tant aimé que les choses soient moins complexes, qu’il puisse tout lui raconter d’un coup et que les choses s’arrangent aussi facilement mais avant même d’avoir ouvert la bouche pour lui dire quoique ce soit. Avant même d’avoir prit le temps de réfléchir à ce qu’il allait pouvoir lui dire pour lui expliquer tout du début jusqu’à la fin, il sentait déjà le fait que cela allait être très complexe, très difficile pour lui. Elle ne va jamais le croire, jamais il ne serait pardonné parce que bien évidemment quand on est la victime d’un coup pareil, quand on est cette personne qui est abandonné, on a en tête le fait que tout est possible. Que rien n’est obligé et qu’il y a toujours une issu de secours. Notre cher Baelfire n’est-il pas l’exemple même de la personne qui peut en témoigner ? Il a abandonné la jeune femme pour son bien, pour le bien des habitants du monde des contes parce que ces dernier subissaient une malédiction et que seul la ravissante Emma pour briser. S’il pouvait bien évidemment qu’il serait resté à ses côtés. Bien entendu notre jeune homme de l’époque aurait préféré continuer à parcourir les décors de ville en ville pour ensuite trouver leur Talahassee. Il aurait préféré bien d’autres propositions que celle de l’abandonné.

Il ne l’a pas fait de guetté de cœur. Il l’a abandonné mais il n’en est pas du tout fier. Il a laissé Emma à l’abandon, sans explication, sans rien de plus à savoir comme lui a été abandonné par son père. Quoique pour lui c’était peut être déjà plus facile à comprendre. Son père était un lâche et il ne désirait pas vraiment changer pas même pour l’amour de son fils. Il ne pensait qu’à son pouvoir, son avenir et ce pouvoir qu’il pouvait amener encore plus haut, encore plus loin. Il était guidé par son ambition et seulement par cela. Tout le reste n’était que détail. Il peut très bien avoir cette impression d’être similaire à son père, il peut effectivement mais à la différence de ce dernier, les remords sont bel et bien là et ce n’est pas pour sa petite personne qu’il a abandonné Emma, c’est pour le bien d’autrui. C’est pour le bien de toute une communauté qu’il a laissé la jeune femme. Neal avait clairement essayé de passer la question de la jeune femme, il ne voulait pas avoir à parler de tout maintenant mais apparemment elle était présente en ces lieux pour cela. En même temps elle n’était pas censé savoir qu’il s’agissait de lui à la base alors forcément qu’elle était venu pour se renseigner sur la dite personne qui avait mit les pieds dans leur ville de manière soudaine et brutale surtout. Au fur et à mesure la jeune femme vint à se rapprocher de Neal, pas du tout comme on peut se l’imaginer mais disons qu’elle s’avançait un peu plus du lit de ce dernier et commença par ce poser dessus. Le choc devait en être la cause mais cela ne dérangeait pas le moins du monde ce dernier.

Les bras de la jeune femme croisés contre elle montrait bien à Neal qu’elle essaye de mettre une barrière du moins il le voyait plus ou moins ainsi. Elle était renfermée et encore blessée par le passé ce qui était clairement compréhensible enfin il ne pouvait pas lui en vouloir de réagir ainsi même s’il aurait bien voulu que cela ne soit pas si compliqué entre eux, que les retrouvailles puissent se passer moins difficilement. Mais en remontant son regard vers celui de la jeune femme après avoir jeté un coup d’œil à ses bras croisés, il parvint à lire de la détermination chez elle, elle désirait entendre ce qu’il avait à dire de manières professionnelle mais surement aussi de manière personnelle. Ce qu’il allait pouvoir lui dire au cours de ce petit interrogatoire de routine pour son travail allait aussi être un arrivage d’information et d’explication sur ce qu’elle avait put vivre personnellement.

« Oui…enfin pour le panneau de la ville c’est pas vraiment de ma faute…j’ai perdu le contrôle quand en passant votre champs de protection et…parce que j’ai disons un peu piqué du nez après avoir subit mes blessures…s’il le faut je peux aider à le reconstituer. Tu auras tout le temps d’aller…»

Chercher son fils ? Elle venait bien de parler d’aller chercher son fils, il n’était pas devenu fou. Il avait bel et bien entendu la bonne chose. Ce n’était pas une hallucination auditive de la part de notre cher Baelfire. Il resta un instant silencieux, il essaya de réfléchir a une explication.

« Tu…un fils ? Je sais que tu n’as pas vraiment de compte à me rendre étant donné…enfin bref tu vois ce que je veux dire mais est-il possible que tu m’expliques ? Quel âge a-t-il ? »

Visiblement notre chère Emma voulait a tout prix avoir une explication et il n’allait malheureusement pas pouvoir y échapper. Qu’il s’estime heureux de ne pas demander de compte sur ce qui s’est déroulé il y a déjà douze ans de cela ? De toutes manières elle n’en demandait peut être pas mais notre cher Baelfire allait de toutes évidences devoir lui donner les explications concernant ce moment alors elle n’allait pas avoir à lui demander réellement.

« Tu n’as peut être pas dans l’idée de me le demander maintenant…mais les évènements m’amènent à en faire référence…Sache tout d’abord que je ne t’ai pas abandonnée par plaisir…je ne voulais pas. Je te le jure. Je sais qui tu es…Tu te souviens de ces moments où nous étions ensemble…quand on parlait d’aller à droite, à gauche et enfin de trouver notre petit paradis pour s’y poser et y vivre. Ce n’était pas du blabla, ce n’était pas un mensonge mais la pure vérité. A ce moment-là tu étais Emma Swan et j’étais Neal Cassidy. Deux personnes qui avaient vraisemblablement une vie que l’on souhaitait gardé pour soi, on a réussi à se confier à l’autre, à être sincère et à trouver quelqu’un de similaire, quelqu’un sur qui on savait que l’on pouvait compter. Ce jour où je t’ai dit que je revenais…ce moment où je t’ai promit mon retour auprès de toi alors rien ne s’est passé comme je le pensais. J’allais faire ce que je t’avais dit pour ensuite te rejoindre mais j’avais cette impression que quelqu’un me suivait. Ce n’était pas qu’une impression, un homme s’est élancé à ma poursuite. »

Neal se mit alors à faire une pause, il cherchait le nom de ce dernier, cela faisait bien des années que le nom n’avait pas été prononcé par ce dernier mais il n’était pas du tout possible pour ce dernier de l’avoir oublié. Il avait bien trop d’importance dans ce qui lui était arrivé dans la vie pour qu’il puisse se permettre de l’ôter de sa mémoire.

« August…il m’a dit qu’il te connaissait, qu’il avait été dans la même famille d’accueil que toi…il m’a tout raconté…la malédiction qui avait prit Storybrooke, que c’était la Méchante Reine qui l’avait lancée et que tu étais la seule personne à pouvoir les sortir de là. Je sais que tu es la fille de Charmant et de Blanche-Neige. Disons qu’il m’a bien fait comprendre qu’il savait qui j’étais…il m’a demandé si je t’aimais…si tel était le cas il me demandait de justement te laisser réaliser ceux pour quoi tes parents t’avaient abandonné…pour que tu les sauves le moment venu. Il m’a promit de me tenir au courant et il m’a envoyé une carte lorsque tu as mit fin à la malédiction. Je ne savais pas s’il était bon de venir…et puis finalement j’ai décidé d’aller à l’endroit où se trouve la limite mais je ne pouvais rien y voir ne faisant pas partie de cet endroit. J’ai cependant deux énergumènes qui m’ont suivit, qui m’ont « enlevé » si l’on peut dire les choses ainsi et j’ai été amené dans le monde magique…je crois même que je t’ai vu d’ailleurs…j’en suis sûr même mais quand je t’ai appelé, tu n’as pas répondu ensuite j’ai réussi à m’enfuir et à revenir devant cette endroit. J’ai prit leur voiture et j’ai foncé sans réfléchir, j’ai finalement réussi à rentrer dans Storybrooke et là suite tu l’as connais…»


 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I didn't expect it was you [PV Emma]   

Revenir en haut Aller en bas
 
I didn't expect it was you [PV Emma]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Baldwyn • Hey, what did you expect ?
» Emma de Normandie de Stéphane William Gondoin
» Emma de Normandie... et d'Angleterre.
» comment realiser un MU sans faire de tache sous loeil?
» (Narbonne) JARZUEL x NEVEU 1887

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kindness Left :: Broyer les vieux papiers :: Faire le tri sélectif :: Fiches de RPs-
Sauter vers: