AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dagmar ◄ ❝ Longue vie au Roi ! ❞ ►

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: Dagmar ◄ ❝ Longue vie au Roi ! ❞ ►   Mer 9 Sep - 17:44


Dagmar «Taka» Mannheim
❝Si ma subtile intelligence se taille la part du lion, sur le plan de la force physique... J'ai bien peur que la génétique n’ait pas joué en ma faveur.❞ [Scar, le Roi Lion]



Nom, Prénom(s) : Mannheim ▬ Dagmar, Taka.
Âge : Physiquement, à peu près dans la quarantaine. En vrai, il vaut mieux ne pas savoir.
Date & Lieu de naissance : Je suis né une première fois à Golden Land, au cœur de la terre les Lions puis, je me suis réveillé une seconde fois à Celeste Light, dans le Royaume d'Asgard. Pour la date, c'était il y a beaucoup trop longtemps pour que je puisse m'en souvenir de manière concrète.
Conte : Le Roi Lion & la mythologie nordique/scandinave.
Personnage : Scar & Vidar, dieu du Silence et de la Revanche.
Orientation & Statut : Hétérosexuel et je ne suis visiblement pas fait pour rester en couple. De ce fait, je suis également célibataire.
Groupe : Je suis un architecte.
Particularité : A ma connaissance, je n'en possède aucune qui mérite réellement que l'on s'y intéresse de très près. Je n'ai rien qui sorte de l'ordinaire, voyez-vous.
Un camp en particulier : Le mien et c'est déjà bien assez compliqué à gérer.
Pouvoir(s) : J'ai (ou en tout cas, j'avais) les facultés classiques des lions puis, j'ai eu des pouvoirs plus importants lorsque je suis devenu un dieu. Aujourd'hui, j'ai toujours une certaine force et adresse ainsi qu'une bonne intelligence mais c'est tout ce qui semble subsister dans l'immédiat.

FEAT JULIAN MACMAHON



Que penses-tu de la politique actuelle des choses ?
Es-tu au moins au courant de ce qui se trame ?
Je suis plus ou moins au courant de ce qui se passe actuellement dans les environs. J'ai un oeil attentif sur la plupart des événements importants grâce à mes différents réseaux et autres sources ; que je sais être vraiment fiables. Mais en ce qui me concerne et d'un point de vue tout à fait personnel, ça ne m'intéresse pas beaucoup plus que ça. Je ne suis pas la politique des autres. Je suis simplement la mienne et tant qu'une autre ne vient pas marcher sur mes plates-bandes ou ne me concerne pas directement d'une autre manière, je laisse très volontiers les autres gérer tous ces conflits sans m'en occuper. Si je peux éviter de trop m'impliquer dans les problèmes actuels, je n'hésiterai pas. C'est très certainement un raisonnement particulièrement égoïste de ma part mais voilà, vous vouliez une réponse, c'est une chose faite. Je vis et je réfléchis pour mes objectifs personnels et pas pour ce que les gens peuvent appeler : le bien commun. Et peu m'importe que les gens concernés par ces agissements soient des personnes connues ou des parfaits inconnus. A mes yeux, ils ont une valeur relativement similaire et je dois avouer qu'elle n'est généralement pas très haute même s'il est parfois envisageable que je revois entièrement mes propres jugements. Oui oui, c'est quelque chose qui est possible mais heureusement, ce n'est encore jamais arrivé. Enfin... Officiellement en tout cas. Mais je préfère éviter d'en dévoiler davantage. Surtout que vous avez eu ce que vous étiez venu chercher, n'est-ce pas ? Je ne vous demanderai pas si ma réponse vous satisfait... Ce serait mentir en laissant croire que ce que vous pouvez penser a un quelconque l'intérêt à mes yeux. Or, il n'en est rien.


Anecdotes & Caractère

On dit de moi que je suis un lâche qui ne fait que se cacher derrière les hyènes en leur demandant d’accomplir le sale travail à ma place. Certes… C’est votre avis et il m’importe peu. Personnellement, je préfère me voir comme un stratège. En agissant ainsi, qui penserait à me soupçonner ? Personne. Et c’est bien là tout l’intérêt. Je suis aussi quelque peu narcissique, c’est vrai, mais je ne m’en rends pas forcément toujours compte. Je suis du genre à agir dans l’ombre et ça me convient très bien. De fait, je peux aussi me montrer manipulateur… Je suis prêt à tout pour obtenir ce que je veux et je déconseille à quiconque de se mettre en travers de mon chemin. Sauf si vous avez des tendances suicidaires. Je suis aussi extrêmement patient et même quelque peu maniaque dans tout ce que je peux entreprendre de faire. J'aime lorsque le travail est effectué correctement mais je ne pense pas être le seul dans ce cas-là. Qui n'a jamais eu le goût de la chose bien faite, après tout ? Et puis, j'aime cadrer les choses. J'aime être celui qui choisit pour les autres, que ça leur plaise ou non. Alors autant dire que je me plais particulièrement bien dans mon casino. Je suis celui quiitire les ficelles dans l'ombre. Qui ne parle pas tant que ça mais qui est bien présent, invisible et dangereux... Je suis pourtant bien là et je guette ma proie tout en attendant le moment le plus propice, le plus approprié pour pouvoir agir sans aucune crainte. Je n'ai pas peur de m'en prendre à moins fort que moi et puis, généralement, pour eux, je passe par l'intermédiaire d'autres personnes. Je suis du genre à préserver mes forces pour les grandes batailles. J'admets avoir avoir un sale caractère mais il m'a tout de même pas mal aidé pour certaines situations.



Pseudo : Dagouillette ou Sea.
Prénom : C'est quoi ça ? 8D
Âge : 16 ans.
Loisirs : Dormir, manger  Tongue et le RP. C'est déjà pas mal non ? 8D
Crédits de la fiche : LYA (avatar), Tumblr (gifs), google (icône).
Code du règlement : Validé par Em'  Hu Dada
Que penses-tu de NKL ? : Rien à redire pour le moment ! J'ai hâte de me lancer dans cette nouvelle aventure ! 8D Oh et c'est un peu hors-sujet mais je tiens à dédicacer le premier gif de ma pres' aux gueuses que sont Auré' et Laurie. Drague
Besoin de parrain/marraine ? : Je ne crois pas, merci !



Dernière édition par Dagmar «Taka» Mannheim le Jeu 17 Sep - 22:33, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Dagmar ◄ ❝ Longue vie au Roi ! ❞ ►   Mer 9 Sep - 17:45

Histoire
❝Je dis compromission, je dis conspiration, je crie humiliation !❞ [Scar, le Roi Lion]



Scar : de l'ombre du frère à la lumière du trône
MONDE DES CONTES - MONDE DES CONTES - MONDE DES CONTES - MONDE DES CONTES
Scar... Il faut savoir qu’on ne m’a pas toujours nommé de cette façon. Autrefois, je m’appelais Taka et je vivais une enfance plus ou moins tranquille au cœur de la Terre des Lions. Plus ou moins… J’avais un frère qui portait le nom de Mufasa et je le détestais. C’était lui que mes parents, Ahadi et Uru, avaient choisi comme héritier du trône. J’étais extrêmement jaloux. Je n’étais rien pour mes parents. Ils me haïssaient. Et depuis le jour où c’est devenu une évidence pour moi, je n’ai jamais cessé de chercher un moyen pour évincer mon frère. Pour moi, il ne méritait pas tous les honneurs que nos parents lui accordaient. Il n’avait rien fait de spécial pour s’accorder leurs faveurs. Alors que moi… C’était l’inverse. Je n’avais rien fait pour qu’ils me détestent. Mais j’étais certain d’une chose. Il était absolument hors de questions que je passe ma vie à être dans l’ombre de mon frère. Je voulais être au-devant la scène. Je voulais ce trône. Et pour cela, je n’avais pas beaucoup de choix. Il allait falloir ruser. Et c’était bien ce que j’avais l’intention de faire. Prends garde à toi, mon frère. Désormais, tu ne seras plus à l’abri. Tu ne pourras pas toujours m’échapper. Où que tu sois, quoi que tu fasses, fais attention à toi mon frère. Un malheur arrive si rapidement.

C’était un temps de sécheresse. Nous étions encore de jeunes lions. Après avoir passé plus d’une journée à échafauder un plan, j’étais allé voir Mufasa. Je lui ai demandé de descendre voir ce qu’il se passait au niveau du cours d’eau. Pourquoi ? Pas seulement pouvoir s’il était asséché, non… Mais parce que je savais qu’il y avait un buffle du nom de Boma qui vivait là-bas et je le savais particulièrement violent. En effet, il refusait catégoriquement de partager « son » eau. Et Mufasa avait justement accepté de venir avec moi. Jusque-là, tout se déroulait comme je l’avais prévu. Pour parvenir à mes fins, il fallait maintenant provoquer un accident. C’est pour cette raison que je me suis mis à provoquer le buffle en lui disant s’il continuait à ne pas obéir aux ordres de son futur roi, Mufasa irait le combattre en duel. Ce qu’il n’apprécia évidemment pas… Nous sommes quand même parvenus à lui échapper mais Boma avait juré de punir mon insolence.

Ce fut chose faite lorsqu’il me retrouva quelques mois plus tard. Cette fois-là, il avait bien failli m’avoir. C’est d’ailleurs à lui et à ce jour-là que je dois la cicatrice qui se trouve sur mon œil gauche. Mais ce n’est rien comparé à ce que j’aurais subi si, une fois de plus, Mufasa n’était pas venu pour m’aider. Certes, je ne possédais pas sa force athlétique mais je pouvais néanmoins me targuer d’être sûrement plus intelligent que lui. Pourtant, ça ne l’empêcha pas de lâcher une remarque désobligeante. « Cette fois, tu as eu de la chance mais j’espère que tu y repenseras à deux fois avant de provoquer cet animal, Taka. » Taka… Je refusais de conserver ce prénom plus longtemps. Il m’en fallait un nouveau. Un qui reflète ce que je suis. Un qui fasse réellement trembler mes ennemis lorsqu’ils l’entendent. Je me relevais avant de regarder mon frère dans les yeux. Je pense que je tenais celui qui me convenait le mieux. « Taka est mort. Il n’existe plus. Désormais, je vivrai et je serai connu sous le nom de Scar. » Oui. Il était parfait. Et avec ce nouveau prénom commençait également une nouvelle vie. Ma première tentative a échoué, c’est un fait. Mais je ne perds pas espoir pour autant. Un jour, je parviendrai à obtenir ce que je veux. Je suis quelqu’un de persévérant.

Puis les années passèrent. Mon frère avait repris le trône comme c’était prévu dès sa naissance. Il partageait sa vie avec quelqu’un. Et moi, j’étais seul ; dans l’ombre. Je pouvais bien me permettre de le laisser profiter un peu de son règne. J’avais déjà patienté pendant des années… Je pouvais bien attendre encore un peu plus longtemps. Qu’est-ce que j’attendais, me direz-vous… Eh bien, je guettais le moment propice, tout simplement. Si j’avais bien retenu quelque chose de mes dernières expériences, c’était qu’il ne fallait pas agir trop vite. Il faut parfois savoir se montrer patient et attentif. Je savais que mon heure viendrait bien un jour.

Quoique sur ce coup-là, j’avais peut-être trop attendu. En effet, Mufasa finit par avoir un fils ; faisant ainsi de lui son héritier direct et balayant, par la même occasion, mes chances de prendre un jour sa place. Mais je ne m’avouais pas vaincu pour autant. Simba était mon neveu, certes… Pourtant, je le haïssais tout autant que son père. A mes yeux, ce n’était… qu’un obstacle supplémentaire sur ma route. Je devrais également me débarrasser de lui pour récupérer ce qui me revient de droit. Pour montrer mon mépris, je ne me suis pas montré à la présentation officielle de Simba. Ce qui me valut évidemment une remontrance de mon frère. Ça me faisait ni chaud, ni froid. J’avais pris un air complètement détaché en feignant de ne pas savoir que c’était ce jour-là. Puis, j’avais laissé mon frère sur une phrase légèrement poétique. Toutefois, j’avais conscience qu’il fallait que je commence à agir avant que ce ne soit définitivement trop tard. Il me fallait des alliés. Et c’est ainsi que je commençais à m’allier avec les hyènes. Certes, ce n’était pas les animaux les plus futés de la savane mais j’étais certain qu’elles pourraient m’être utiles. Après tout, je n’étais pas idiot… J’avais parfaitement conscience qu’en combat singulier, je n’avais aucune chance contre mon frère. Il me faudrait donc ruser en me servant d’autrui. Heureusement pour moi, j’avais eu tout le temps nécessaire pour échafauder un nouveau plan qui ne pouvait que fonctionner. Il ne me restait plus qu’à le mettre en place.

Passons à l’exécution de la première étape. D’abord, je suis allé voir le jeune Simba pour l’emmener dans le canyon. Une fois là-bas, je lui ai dit de rester sagement ici en prétextant que son père avait une surprise à lui faire. Dès que je suis enfin parvenu à le convaincre de ne pas bouger, je suis retourné vers Mufasa en lui disant que son fils était en grand danger dans le canyon et qu’un troupeau de gnous fonçait dans sa direction –troupeau énervé par les hyènes–. Je savais pertinemment que son père ferait absolument tout pour sauver son fils. Bien évidemment, ça ne loupa pas… Il sauva Simba in extremis en le mettant en hauteur ; dans un lieu sûr. Puis, il essayait lui-même de remonter mais avec plus de difficultés. Il glissait… Et moi, j’étais là à le regarder. « Scar… Mon frère… Aide-moi… ! » Je m’approchais de lui en prenant un peu de temps puis, je plantais mes griffes dans ses pattes ; lui arrachant ainsi un grognement rauque. J’approchais alors mon museau du sien. « Looongue vie au Roi… »

Je le lâchai.
C’en était fini pour de bon.
Je l’avais prévenu. J’avais dit qu’il fallait qu’il reste systématiquement sur ses gardes. C’était un obstacle en moins sur mon chemin mais il en restait encore un. Celui-là serait sans doute bien difficile à écarter du trône. Je le retrouvais quelques secondes plus tard. Il était allongé contre le corps de son père. Je l’appelais doucement en lui demandant ce qu’il avait fait. Il s’excusa en ajoutant qu’il ne voulait pas faire ça. C’était le moment d’agir. Je lui conseillai la seule chose qu’il pouvait faire. Fuir. Il devait fuir et ne jamais revenir. Lorsqu’il s’en alla, un sourire étrange apparu sur mon museau. Les hyènes avaient encore une toute petite chose à accomplir. Quant à moi, je pouvais retourner sur la terre des lions pour annoncer la nouvelle et ainsi me faire sacrer Roi. J’allais enfin pouvoir récupérer ce qui aurait toujours dû être à moi. Le trône.

Je ne fis donc pas attendre les autres plus longtemps. dès que je fus certain que les hyènes étaient à la poursuite de Simba, je suis rentré. Bien sûr, je ne fus pas accueilli à pattes ouvertes mais évidemment, je m’y étais attendu. Je dus prendre un certain temps pour leur expliquer que Mufasa était mort ; tombé accidentellement dans le canyon en voulant sauver son fils Simba. Et que ce dernier, rongé par le remord, avait préféré partir. La plupart des lionnes étaient tristes mais je ne pris pas le temps de m’attarder sur leurs sentiments. Aussitôt la situation expliquée, j’ajoutai sans attendre que ça faisait donc de moi le nouveau Roi. Bien entendu, Sarabi essaya de protester en disant que je ne pouvais pas puisque c’était son mari qui avait le pouvoir. Mais je savais qu’elle avait tort ! Il me suffit de lui rappeler que j’étais le frère du Roi pour qu’elle s’incline.

Mon règne pouvait commencer…

Il ne fallait pas non plus oublier les hyènes à qui j’avais promis un rôle dans cette histoire ; même si ça ne me réjouissait pas plus que ça. Je fus donc forcé de les présenter aux autres animaux de cette terre. Bien évidemment, mon choix leur déplut très fortement mais sur le coup, ça m’importait bien peu et ce, pour la seule et bonne raison que je venais de devenir le Roi et pour le moment, tout ce que je voulais, c’était profiter de cet instant jouissif.

C’est également pendant cette période que j’ai rencontré Zira. Et pour mon plus grand désarroi, il se trouve que j’en suis même tombé amoureux ; au point de commencer par avoir un enfant ! Nuka. C’était comme ça que nous avions choisi de l’appeler. C’est aussi à ce moment-là qu’une période de famine s’installa… Au début, je parvenais à plus ou moins tout maîtriser mais petit à petit, les autres lions ont commencé à en avoir assez. Ils évitaient de le dire tout haut mais leur comportement trahissait leurs pensées. Je restais tout de même confiant ; peut-être un peu trop… Mais je suis comme ça. Vint ensuite notre second lionceau : une fille nommée Vitani. Je ne pensais vraiment pas être un jour père mais ça ne me déplaisait pas. Encore plus tard, nous avons cette fois-ci adopté un autre lionceau. Kovu. C’était son prénom.

Evidemment, une situation plus ou moins stable comme celle-là ne pouvait pas durer éternellement. C’était une évidence. Toutes les bonnes choses ont une fin et mon histoire ne fait pas exception à cette règle. Simba est revenu alors que j’avais chargé les hyènes d’en finir une bonne fois pour toute avec lui. Toujours est-il que c’est là que le combat final a débuté. Nous étions tous les deux là. A nous battre sur le rocher qui surplombe la Terre des Lions. Je parvins à le mettre en difficulté. Il se retrouva dans une situation qui m’était plus que familière. Il était là. Dans le vide. Il se retenait seulement à la force de ses pattes avant. Un sourire malsain aux babines, j’ai planté mes griffes dans ses pattes. « Cette situation ne m’est pas inconnue, tu sais. Elle me rappelle… La fois où j’ai tué ton père. » C’était peut-être le mot de trop. Entendre ça le fit entrer dans une colère impressionnante. Il réussit à se hisser sur la terre et n’attendit pas plus longtemps pour se jeter sur moi avec rage. Après quelques échanges tous plus violents les uns que les autres… Simba finit par m’avoir. J’essayais de me défendre comme je le pouvais ; en rejetant la faute de toute cette histoire sur les hyènes, par exemple. Hélas, ça ne fonctionna pas. Un dernier coup bien placé de sa part et je me retrouvais à valser dans les airs. Ma vie aurait dû s’achever ici, c’est ce qui est écrit dans l’histoire initiale… Mais pas là. La vérité, même si elle n’est pas non plus glorieuse, je vais vous la raconter. Ne vous méprenez pas. Je suis bel et bien mort des pattes de ces vulgaires hyènes. Elles se sont jetées sur moi et elles ont laissé mon corps sans vie aux pieds de ce rocher. Pour moi, c'était le noir complet. Le néant. Alors c'était ça la véritable mort ? En fin de compte, j'étais encore bien loin de la réalité. Et je ne me doutais certainement pas de ce qui pouvait m'attendre par la suite. De toute façon, qu'aurais-je bien pu y faire ? Pas grand-chose, c'est certain. Et au fond, je ne vais pas me plaindre de ce que ça m'a apporté. Ce serait bien idiot.




Vidar : le silence, la revanche, un état d'esprit...
MONDE DES CONTES - MONDE DES CONTES - MONDE DES CONTES - MONDE DES CONTES
Et la lumière est revenue.
Je me suis réveillé mais j'étais différent. Nouveau nom, nouvelle apparence, nouvelle vie. On m'appelait Vidar, fils du grand dieu Odin et de la géante Gridr, soi-disant le dieu le plus fort mais après Thor. Une fois de plus, je me retrouvais une nouvelle fois au rang de second. Mais je ne disais rien. J'observais et je me taisais. Après tout, ne dit-on pas de moi que je suis le dieu Ase du silence et de la revanche ? Des attributs qui me correspondent très bien, si mon avis vous intéresse. Puisque ça ne fait aucun doute, je n'allais pas laissé le monde s'en tirer aussi aisément. Alors chaque jour, je ruminais. Dès que je pouvais avoir un moment de solitude et de paix, je le faisais. Bien à l'abri dans ma demeure à Asgard. Un espace qui m'était réservé et qui s'appelait tout naturellement Vidi. L'endroit le plus calme et le plus paisible que l'on puisse dénicher dans tout le royaume. Et en dehors de ces instants de réflexion, je m’entraînais ou alors je partais guerroyer dans des véritables batailles. C'est ainsi que j'ai pu gagner le respect de mes compères. Par mes actes et non par la parole. Parce qu'avec cette nouvelle vie, j'avais obtenu une force que je ne possédais pas autrefois. Une force dont j'allais me servir encore plus intelligemment que lors de mon ancienne vie. Il n'était plus question de reproduire les mêmes erreurs. J'ai bien appris ma leçon. Cette chance, cette opportunité, je devais tout faire pour ne pas la laisser m'échapper. Une fois de plus, tout n'est qu'une question de patience. En attendant le moment, je profitais de ma liberté et de la grande indépendance dont je pouvais jouir. Sans doute la meilleure chose à faire.

Les taillis croissent
Et l'herbe haute
Dans la forêt du pays de Vidarr ;
Et là, le fils intrépide
Descendra de cheval
Pour venger son père

C'est ce qui fut relaté dans l'Edda poétique, un livre écrit en poème racontant les passages les plus importants de l'histoire de notre peuple. Une des rares légendes que l'on pouvait trouver et qui parle de ma personne. Alors est-ce que ce moment s'est déroulé exactement tel qu'il a été décrit ? Une très bonne question. Qui peut d'ailleurs avoir plusieurs réponses mais soit, je vais vous donner ma vision de cet événement, si je peux parler ainsi. Pour cela, il est plus simple de commencer par le commencement. Logique, après tout. Donc, avez-vous déjà entendu parler du Ragnarök ? Cette gigantesque bataille qui, selon nos mythes, avait pour but de causer la fin du monde ou du moins, tel que nous le connaissions. Une guerre opposant les géants menés par Loki contre les autres Ases et qui se déroule sur la plaine de Vígríd. Une sorte de nouvelle référence de combat caractéristique entre le bien et le mal.

Mais alors en quoi cela me concerne-t-il ? Que faut-il comprendre de cet extrait de l'Edda ? Moi qui ne devais pourtant pas avoir une si énorme voix au chapitre. En fait, c'est assez simple. C'est même très simple. Bien entendu, j'étais un participant. Je faisais partie de cette bataille. J'ai évidemment combattu du côté des autres Ases, en étant moi-même un. L'inverse aurait été étrange. Jusque-là, rien de bien exceptionnel, je l'admets volontiers. Mon arme tranchait des têtes, parfois des bras ou des jambes... Sans que je ne me fasse trop remarquer. Après tout, j'étais devenu très doué dans ce domaine-là. Et j'aurais pu continuer pendant encore bien longtemps de cette manière. Si seulement un simple événement n'avait pas tout chamboulé. Si seulement il avait été plus adroit à cet instant... Si... Oui mais voilà. Il n'a pas su être suffisamment sur ses gardes. Il n'a pas remarqué cet énorme monstre de poils qui s'était libéré de ses chaînes. Cette bête qui lui fonçait dessus à toute vitesse. Il ne l'a vu qu'au moment où elle l'a envoyé au loin. Très loin. Fenrir. C'était le loup Fenrir qui était parvenu à se défaire de ses entraves. Puis, il s'est retourné vers moi. J'ai donc délaissé ma monture pour faire face à cette créature. Pas spécialement pour venger mon père car en toute honnêteté, j'ignorais ce qu'il était advenu de lui. Cela dit, je ne pouvais pas laisser Fenrir poursuivre son oeuvre. Je me devais de l'arrêter pour prouver à tous que je pouvais être bien plus que le second. Que je pouvais être une sorte de héros.

Je me suis mis en face de lui. L'arme prête à être utilisée. Après avoir patienté quelques secondes supplémentaire, j'ai chargé. Un peu trop rapidement peut-être. Il a paré mon coup et est même allé jusqu'à faire voler mon épée de ma main, l'envoyant se planter à plusieurs mètres de distance. Je me retrouvais désormais seul face à cette chose mais je ne me laissais pas abattre pour autant. Je saurai sortir mon épingle du jeu, quoi qu'il puisse arriver. Alors je pense qu'on peut dire que j'ai... Innové. Au moins un peu. Pour quelqu'un d'autre, le combattre à mains nues n'aurait sans doute été que pure folie. Mais pas pour moi. Il s'est donc mis à foncer sur moi. J'ai répliqué en l'arrêtant et en plaçant mon pied droit dans sa mâchoire inferieure, grâce à ma chaussure que l'on disait magique. Fait qui se vérifiait à l'instant même. Par la suite, je saisis d'une main sa mâchoire supérieure et de l'autre, je fis tout ce que je pouvais pour lui arracher ses entrailles. Littéralement. Et le pire, ce fut probablement l'apparente réussite de cette tactique. Prudemment, je me retirai ; laissant l'énorme loup s'affaler sur le sol. Officiellement, il était mort. Officiellement. J'avoue ne pas avoir réellement chercher à m'en assurer. Peut-être était-ce de l'inconscience mais à ce moment, c'était bien la dernière chose qui aurait pu me traverser l'esprit. Trop fier pour prendre le temps de m'en assurer. Dans ma tête, le plus urgent était sans conteste : rejoindre les autres.

La guerre se poursuivit encore pendant beaucoup de temps. Des jours, des semaines, peut-être... ? A vrai dire, j'avais laissé la notion temporelle de côté durant la durée de ces combats. Je n'avais pas l'opportunité ou l'occasion d'y réfléchir. Au-delà de cela, énormément de nos compagnons périrent l'un après l'autre. Et nous ne retrouvâmes pas mon père. Des pertes pour plusieurs biens. Puisque de toute façon, nous avons fini par l'emporter sur les géants et Loki. Non sans de dramatiques conséquences. En effet, notre royaume tel que nous l'avions connus autrefois n'était plus. Du tout. Il fallait tout reconstruire. Et c'est ce que nous avons fait. Pendant des années. Nous avons façonné un nouveau monde pour nous. J'y ai également mis la main à la patte. J'aurais même dû faire partie des dieux majeurs de ce panthéon. Là enfin, j'aurais atteint mon but de reconnaissance et de grandeur. Je m'y serais installé confortablement et j'y serai très certainement resté pour l'éternité. Hélas, je n'ai fait qu'effleurer ce bel espoir, ce tendre rêve. Car c'est à ce moment précis que le nuage violet fit son apparition et que mes espérances furent balayées une nouvelle fois. En une fraction de seconde, tout avait disparu. Tout.





Dernière édition par Dagmar «Taka» Mannheim le Mer 16 Sep - 23:57, édité 97 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Dagmar ◄ ❝ Longue vie au Roi ! ❞ ►   Mer 9 Sep - 17:45

Histoire
❝On prend les mêmes et on recommence...❞


Dagmar : le patron de Casino
STORYBROOKE - STORYBROOKE - STORYBROOKE - STORYBROOKE - STORYBROOKE
Aussi loin que je m’en souvienne, ma famille a toujours été à la tête du Casino de la ville. Mon destin était donc plus ou moins tracé. Je savais quelle voie professionnelle j’allais suivre. Je ne me souciais donc pas de ça. De ce fait, j’ai eu une enfance relativement calme (du moins, ce sont là les souvenirs qui m’ont été implanté). C’est donc ainsi que les années s’écoulèrent. J’ai tout de même appris à lire et à écrire comme tout le monde ; en allant à l’école. A cette époque, je n’avais pas vraiment d’ennemis mais je n’avais pas beaucoup d’amis non plus. Était-ce dû au fait que ma famille soit riche ; ce qui en rendait probablement certains jaloux ? Peut-être mais ça n’avait pas d’importance à mes yeux. Je n’allais là-bas que pour apprendre les bases qui me permettraient de reprendre correctement la gestion du Casino familial. Il fallait juste que je sois un élève assidu avec un bon comportement. Et c’était ce que j’étais ; je ne faisais pas attention aux éventuels regards jaloux des autres élèves.

Et ça dura de cette manière jusqu’à mes 18 ans…

A partir de cet âge-là, j’ai commencé à seconder mes parents au Casino. Notre vie tournait plus ou moins autour de cet établissement. Mais tant qu’il attirait des clients, nous n’avions aucune raison de changer. Et puis, nous possédions l’énorme avantage d’être le seul et unique Casino de la ville. Aucune concurrence n’était en vue donc. Une véritable aubaine ! Ce serait totalement idiot de tout lâcher.

Les années semblèrent alors passer  telles des étoiles filantes dans le ciel.
Pourtant, il n’en était rien…

L’heure de la relève vint alors. Mes parents décidèrent de me laisser la charge du Casino. Selon eux, ils étaient trop vieux et j’avais assimilé tout ce qui était nécessaire pour mener à bien ce travail. J’étais prêt. Pour faire simple. Au début, ils m’aidaient encore un peu ; jugeant que c’était encore plus sûr. Je les comprenais. Hélas, quelques années plus tard, une maladie les emporta. A présent, je n’avais plus aucune aide. C’était à moi et à moi seul de me débrouiller. Et autant dire que ça se passait plutôt bien et sans souci ! J’en vins même à recruter davantage de personnel. Pourquoi cracher sur de l'aide, après tout ? J'ai surtout aidé une petite délinquante qui était sortie du droit chemin. C’était bien dommage car il y avait en elle un je-ne-sais-quoi d’intéressant. Alors je lui ai tendu la main. Je lui ai offert un emploi au Casino où elle pourrait être logée et nourrie si elle le désirait. Ou simplement nourrie si elle possédait déjà un logement. Et c’est comme ça qu’elle a progressé petit à petit. Comme quoi, il se trouve qu’aucun cas n’est perdu d’avance ou désespéré. Avec du tact, on peut faire des miracles.

Comment l’ai-je rencontrée ? D'une manière relativement banale, si j'ose dire. J'avais simplement une petite chose à vérifier dans le bureau du shérif de Storybrooke. Hélas, je n'ai pas trouvé ce que j'étais venu chercher. A la place, c'est plutôt elle que j'ait trouvé. Il n'y avait aucune justification logique qui pouvait explication sa présence à ce moment précis. C’est pourquoi je fus surpris de découvrir une jeune fille qui attendait là ; que quelqu’un vienne la voir. Mais elle semblait n’avoir aucune véritable famille. Je l’ai donc prise sous mon aile. La suite ? Vous la connaissez.

Je réussissais dans tous les projets que j’entreprenais. Sans aucune exception. Je ne voyais pas ce qui serait encore susceptible de venir troubler cette belle vie ; et pourtant…

Je me baladais. J’avais besoin de prendre l’air. C’est pour cela que j’avais décidé de sortir faire un tour dans la forêt qui entourait Storybrooke. Il fallait que je me change un peu les idées. Et pour ce faire, il n’y avait pas de lieu plus indiqué que la forêt. Je n’avais pas pris la peine de prendre un jour de repos, ce n’était pas nécessaire… J’avais tout simplement attendu le dimanche après-midi pour pouvoir m’éclipser.
Évidemment, c’est toujours quand la vie commence à s’arranger qu’il faut qu’une autre surprise surgisse. C’est là. Près de la rivière et du vieux pont à péage que je l’ai vu de mes propres yeux. Un buffle. Que faisait-il là ? Je n’en avais pas la moindre idée. Je me souviens simplement que lorsque je le vis, une migraine débarqua sans prévenir. Elle était tellement forte que je dus me mettre à tenir ma tête dans mes mains en faisant ce que je pouvais pour m’empêcher de hurler. Et lorsque la migraine cessa, je relevai la tête.
Le buffle avait disparu.

Vint alors la jeune sauveuse et avec elle, l’arrêt quasiment définitif du sort noir.

Ça faisait du bien d’être à nouveau soi-même. De penser avec ses propres convictions. De savoir pourquoi tout ceci existait, ce que l’on faisait là, exactement. J’avais une forme plus humaine que divine, certes… Mais je ne pouvais visiblement pas procéder autrement. Et puis, avec ces vingt-huit années passées sous cette forme, j’en ai pris l’habitude. Dans l’immédiat, il fallait faire le deuil de mes crocs et de mes griffes et même de la plupart des choses qui ont fait de moi un Dieu. Il y avait là un je-ne-sais-quoi de frustrant pourtant, je ne pouvais rien faire pour y remédier. Tant pis. Je ne perds pas espoir, ça reviendra bien à un moment ou à un autre, n'est-ce pas ?

Après ces événements, ma vie était relativement banale. Mais malgré tout, je n’étais pas là pour les autres. J’avais d’autres objectifs qui passaient largement en priorité. C’était ça mon vrai visage. Celui d’un lion et d'un ancien dieu qui, finalement, ne servait que son propre intérêt et qui mettait ses idées tout en haut de sa liste. Les personnages des autres contes présents à Storybrooke ne m’intéressaient pas. Je me méfiais de certains qui pouvaient me sembler louches et qui pouvaient potentiellement me gêner dans mes projets mais heureusement pour moi, ils n'étaient pas spécialement nombreux. Une chance donc. Mais dans tous les cas, je faisais mon possible pour garder mes deux yeux grand ouverts. On ne sait jamais ce qui peut arriver et je préfère largement avoir quelques coups d'avance.

Aujourd'hui, la malédiction est levée depuis quelques temps maintenant et plusieurs petites choses se sont mises en place dans ma tête. Seulement, je suis quelqu'un qui ne préconise plus l'échec alors j'attends. J'attends que le bon moment pour agir se montre et là, quand il sera présent, je sortirai de l'ombre dans laquelle je me terre actuellement... Tout n'est qu'une question de patience et de temps...





Dernière édition par Dagmar «Taka» Mannheim le Mer 9 Sep - 22:16, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Devilishly Handsome Pirate
avatar


Messages : 296
Cœurs enchantés : 971


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Dagmar ◄ ❝ Longue vie au Roi ! ❞ ►   Mer 9 Sep - 18:09

Oh nan pas toi Hook Bon déjà je peux te dire que ton code est incomplet et que tu as une semaine pour faire ta fiche mais si tu as besoin de plus de temps tu sais où nous trouver ^^ Bon courage Razz

_________________
You're so affraid of losing the people that you love that you push them away.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Dagmar ◄ ❝ Longue vie au Roi ! ❞ ►   Mer 9 Sep - 18:15

Dagouille la fripouille ! Heureux de pouvoir te dire bienvenue, c'est cool de te revoir *-*

Bon courage pour ta fiche et hâte de voir cette nouvelle version x)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Dagmar ◄ ❝ Longue vie au Roi ! ❞ ►   Mer 9 Sep - 18:17

DAAAAAAAAG ! Qui c'est qui a réussi à te fourber ?? C'est moi Nanana bref, super contente de te revoir ici avec Dag et j'adooooooore ton croisement de personnage ça colle tellement bien avec avec Scar ** Bref, dépêche toi de finir ta fiche sinon je te fouette fouet et tu sais ou nous trouver si tu as des questions Hug

EDIT: Ce GIF !!!!!! Bref il m'avait manqué: Attention vos yeux, Gland Mystique 2.0 Muehehehe


Dernière édition par Emma Swan le Mer 9 Sep - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1012
Cœurs enchantés : 2516


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Dagmar ◄ ❝ Longue vie au Roi ! ❞ ►   Mer 9 Sep - 18:54

Bienvenue parmi nous Dag What a Face
Et tout plein de courage pour ta fiche. Je vais pas te sortir la phrase bateau du « oh Scar avec truc muche, joli feat et hâte de voir ton personnage ». Je connais ;)

_________________
Je n’ai eu que mensonges et enclaves. J’aurais du être une princesse et désormais c’est ainsi qu’on me traitera. Trop blessée, il est parfois difficile d’être sincère avec ses propres sentiments, même face à son enfant. ▵ ©️endlesslove.
“ i love you mom. ” ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Dagmar ◄ ❝ Longue vie au Roi ! ❞ ►   Mer 9 Sep - 19:05

Hook ;; Si ! Moi ! Oh allez, avoue que je t'ai manqué ! Tu n'avais plus personne avec qui te battre. Hehe Un code ? Quel code ? (a) (Non sérieusement, mes yeux étaient passés dessus sans le noter, les manants. ._.) Enfin, bref ! Il est rajouté ! Yup, je sais où passer au besoin ! Merci ! ^^

Peter ;; Ce surnom fait tellement grand méchant ! xD Merci ! ** Heureuse d'être ici, pour ma part ! *^* Encore merci et j'espère que le "léger" reboot plaira ! Razz

Emma ;; COUCOU TOI. Oui, t'es une gueuse qui glisse des liens là, comme ça, l'air de rien. Razz Contente que mes choix te plaisent ! Il ne reste plus qu'à tout mettre en place ! xD Méfie-toi, je pourrais faire exprès de traîner un peu, rien que pour me faire fouetter... Hihi Yup, je sais toujours ! Hug2
Comment oublier ce gif ? Hihi Ouais ! 2.0 et encore plus performant et endurant ! Drague

Bribri' ;; Merci pour le bienvenue et pour le soutien ! What a Face Ce n'est pas une obligation, effectivement. ;D
Revenir en haut Aller en bas
are you insane like me ?

avatar


Messages : 564
Cœurs enchantés : 925
Humeur : Lunatique.


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Dagmar ◄ ❝ Longue vie au Roi ! ❞ ►   Jeu 10 Sep - 0:14

OMG j'avoue, j'aime le mélange de personnages ! Bien contente que tu sois à nouveau parmi nous, il nous faudra encore des RPs déjantés parce que voilà, on n'est capables de faire que ça Mdr Bienvenue sur NKL, longue vie à Scar, longue vie à ton perso tout ça tout ça (en plus cey keuwl, t'as déjà des idées de DC Mdr) Bon courage pour ta fiche, je veux déjà la liiiiiiiiiiiiiire Nik Nik Nik Nik

_________________

Don't be beggin' for your life cause that's a lost cause. High stakes, body armor, suicide boy. There's a time for games and there's a time to kill. Make up your mind baby, cause the time is here. ©️ caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Dagmar ◄ ❝ Longue vie au Roi ! ❞ ►   Jeu 10 Sep - 0:28

J'aime vos réactions quant à mes choix de personnage. Mdr Merci ! Et ouais, on va trouver plein d'autres idées de RP's complètement loufoques, je m'inquiète pas vraiment pour ça ! xD Ouais, longue vie à Scar et tout ça ! 8D (Des idées de DC ? Mais qui est donc le/la malotru(e) qui a osé prononcer une telle calomnie que je puisse le/la punir en conséquence ?! Hihi) Encore merci ! Et tu peux déjà commencer, tu sais ! Drague
Revenir en haut Aller en bas
are you insane like me ?

avatar


Messages : 564
Cœurs enchantés : 925
Humeur : Lunatique.


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Dagmar ◄ ❝ Longue vie au Roi ! ❞ ►   Jeu 10 Sep - 1:05

C'est Emma qui a cafté !
Et ouais, j'ai déjà commencé à lire, mais il me faut la suite, bécassine Nik Nik

_________________

Don't be beggin' for your life cause that's a lost cause. High stakes, body armor, suicide boy. There's a time for games and there's a time to kill. Make up your mind baby, cause the time is here. ©️ caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Dagmar ◄ ❝ Longue vie au Roi ! ❞ ►   Jeu 10 Sep - 1:14

Grace ... Cafteuse... Tu seras fouettée en conséquences Hihi

Fesse fouet
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dagmar ◄ ❝ Longue vie au Roi ! ❞ ►   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dagmar ◄ ❝ Longue vie au Roi ! ❞ ►
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dagmar ◄ ❝ Longue vie au Roi ! ❞ ►
» Gel Eyeliner Longue-tenue
» Connexion trop trop trop trop trop longue et je n'exagère pas
» Blague longue mais sympas lol
» Vous voulez lire une petite (longue) histoire de ma vie?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kindness Left :: Broyer les vieux papiers :: Faire le tri sélectif :: Fiches de présentation-
Sauter vers: