AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [FB] People can change when they lose their hearts ▬ Belle & Rumpel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 26
Cœurs enchantés : 120


MessageSujet: [FB] People can change when they lose their hearts ▬ Belle & Rumpel   Dim 27 Nov - 16:47

A croire que le temps avait eu raison de ses pleurnicheries, bien qu’il s’agisse bien plus d’un torrent de larmes qu’un simple petit caprice de jeune fille. Qu’elle ne compte pas sur moi pour la consoler, elle me trouve trop dur, probablement le cachot est-il trop confortable ! Peut-être n’aurait-elle pas dû conclure ce pacte avec le ténébreux et laisser son royaume périr. Je m’étais quelque peu agacé par ses sanglots nocturnes qui perturbaient mes interminables séances de tissage. Fort heureusement, bien des murs nous séparaient et ses larmes n’étaient pour la plupart du temps, qu’un vague murmure, voir un soupir. Jusqu’à ce que moi-même je soupire, soulagé de son endormissement. Je me félicitais de ne pas avoir plus de domestiques, ce serait un tel calvaire que d’en supporter davantage. J’imaginais qu’elle cherchait à m’agacer suffisamment pour que je la renvoie chez elle, mais je pourrais tout aussi bien m’en débarrasser… Belle jouait un jeu dangereux, bien que son chagrin semblait sincère il était trop tard pour revenir en arrière. Sans parler de son incompétence, mais Belle était soucieuse de s’améliorer, bientôt je n’aurais plus à me plaindre d’elle. Je plaisante ! J’aurais toujours quelque chose à lui redire, sans quoi ce serait d’un ennui mortel d’avoir une gouvernante…

Elle dormait encore, il était si doux de jouir de ce silence devenu terriblement rare depuis l’arrivée de Belle. Le matin perçait timidement l’horizon au travers les feuillages, mais les épais rideaux me protégeaient de ce spectacle somptueux. Plongé dans les ténèbres de cette si grande pièce, je n’avais presque plus de paille. La nuit avait été particulièrement productive, en réflexion. L’évolution de Regina me préoccupait, le temps s’écoulait et me séparait de mon cher fils. Le sort noir devra encore attendre, la patience est devenue mon fort. Bien que concernant Belle, j’ignorais au commencement si j’allais pouvoir être parfaitement patient envers sa délicate personne. Il fallait croire que j’avais prit l’habitude de sa présence rayonnante, cette âme impossible à entacher. Celle que je prenais bien souvent pour une bécasse ne manquait pourtant pas de subtilités, je devais l’admettre mais certainement pas devant elle. C’était assez dérangeant qu’alors je ne l’entendais plus, elle occupait encore mes pensées. Cette jeune femme curieuse, débordante d’optimiste apportait une note déconcertante à la mélodie funèbre du silence de mon château. Elle s’étonnait toujours, découvrant mes nombreux objets, elle osait parler de simple collection… J’ignorais quelle sainte patience avait pu me traverser à cet instant, j’imaginais qu’avec les jours elle deviendrait tout aussi morose que le propriétaire des lieux. Ses yeux cesseront de s’émerveiller, ses gestes deviendront mécaniques, comme ce rouet. Il me fallait ignorer sa joie de vivre en lui confiant des tâches absurdement difficiles et ennuyeuses.

J’avais d’ailleurs pour elle, une tâche des plus extraordinaires à lui proposer (ordonner) de faire. Je me réjouissais déjà ! Un petit sourire avait osé déformer mon visage de bête. Je couvais du regard l’or qui résultait de ma nuit. Je savais fort bien ce que cette bonne fille me dirait de faire de cet or, mais jamais je n’écouterais. Mon visage redevint impassible, finissant de filer la paille restante, réfléchissant désormais uniquement à mon but le plus important. Alors que j’arrivais au terme de ma paille, je jetais un regard ni las, ni satisfait sur cette raison qui rongeait mes rêves et mes jours.

« — Vous voici, en retard très chère. »

Lui disais-je distraitement. Il était assez rare d’ailleurs qu'elle le soit, Belle ne semblait pas être une lève tard, mais ce matin elle semblait apprécier le sommeil. Chose qui m’était impossible, fort heureusement, je m’étais trouvé une occupation pour toutes ces longues nuits. Probablement la chambre de Belle était bien trop confortable et l’eu retenue à elle. Je me levais, le rouet disparut de la pièce et je fis face à cette jeune femme toute en beauté. Il m’était ravissant de la voir, en dépit de tout ce qui m’agaçait en elle dont je m’accoutumais.

« — Je ne vous en tiendrais pas rigueur, mais la prochaine fois que vous comptez vous prélasser, prévoyez davantage de paille pour me faire patienter. »

Oh bien entendu, j’avais le pouvoir de faire apparaître ce que je souhaitais, mais pourquoi priver Belle d’une tâche pour laquelle elle s’améliorait de jour en jour ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.scribay.com/author/787324857/v--nyl-valhalla

Messages : 265
Cœurs enchantés : 5090
Humeur : Perdue


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: [FB] People can change when they lose their hearts ▬ Belle & Rumpel   Mer 30 Nov - 20:29





People can change when they lose their hearts.
Je veux vivre autre chose que cette vie.



I l arrive certaines fois où on se dit que l’on aurait mieux fait de tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Belle avait voulu jouer l’héroïne et sauver le Royaume de son père en se sacrifiant. Un sacrifice que tout le monde n’aurait pas fait. Sur le moment, elle avait trouvé que c’était la seul chose à faire. Elle voulait sauver son père et tout ce qu’elle aimait. Mais elle ne pensait pas que la séparation allait être si dure pour elle. Elle ne reverrait jamais les siens. Son père était la seul famille qui lui restait. Sa mère était morte dans un accident avec un ogre en voulant protéger sa fille. Elle aussi avait eu le don du sacrifice sauf que ça lui avait coûté la vie. Sur le moment, Belle ne comprenait vraiment pas pour qu’elle raison Le Ténébreux la voulait avec lui. Elle n’avait pas de base de gouvernante. Elle était de sang noble et elle ne savait pas nettoyer une cuisine. Mais elle allait devoir apprendre. Elle essayait d’être forte et de ne pas montrer qu’elle allait mal. Mais le soir, dans son petit cachot, le désespoir venait lui rendre visite et elle ne pouvait se retenir de pleurer jusqu’à ce que le sommeil prenne le relai.

Cette nuit-là avait été particulièrement difficile pour Belle. Elle avait rêvé de ses parents et de son cher château. C’était le jour de son anniversaire et tout le monde courrait dans tous les sens afin de lui organiser une fête somptueuse. La jeune femme se demandait ce que ses parents avaient bien pu lui réserver cette année. Jusque-là, ils avaient toujours eu de merveilleuses idées. Et Belle ne s’était jamais douté de quoi que ce soit. Son père vint la réveiller d’un baiser sur le front et lui souhaita un bon anniversaire. La jeune femme le prit dans ses bras et le serra fort contre elle. Une fois que le câlin fut terminé, il prit le soin de sortir un foulard de sa poche et cacha les yeux de sa fille. Il la guida ensuite à travers le château. Ce dernier savait très bien que Belle le connaissait par cœur et qu’elle pouvait très bien y marcher les yeux fermé. Alors, pour l’induire en erreur et faire durer le mystère, il la fit marcher dans les couloirs de longs en large afin qu’elle ne sache plus où elle était. Puis, une fois arrivé devant le cadeau, il lui retira le bandeau. Au début, Belle cligna des yeux, elle n’était plus habituée à la lumière. Puis, un merveilleux sourire se dessina sur son visage. Son père avait entièrement fait refaire la bibliothèque et il avait fait venir pleins de livres des quatre coins du monde. Elle se jeta dans les bras de son père. Puis, tout devint noir, son père s’éloigna en lui tendant la main et en criant son nom, Belle fit pareil et se réveilla en sursaut.

Elle regarda autour d’elle et s’essuya le visage. Le soleil était très haut dans le ciel. Oh bon sang ! Elle allait être en retard ! Qu’allait dire le Ténébreux ? Elle se leva comme un ressort et se fit une toilette rapide. Elle se coiffa rapidement et dévala les escaliers le plus vite qu’elle put. Elle se rendit à la cuisine afin de lui préparer son petit déjeuner. Elle manqua de se brûler tellement elle voulait faire vite les choses. Elle posa le tout sur un plateau qu’elle prit avec elle. Un sentiment de peur l’envahit. Elle espérait qu’il était de bonne humeur.

« Bonjour, oui je sais. Je suis vraiment désolée pour ce retard. Je vous promets qu’il se ne reproduira plus. »

Tout en le saluant, elle alla poser le plateau derrière elle. C’était la première fois qu’elle eut ce que l’on appelle une panne d’oreiller. Il fallait dire qu’elle avait vraiment beaucoup de mal à trouver le sommeil ces derniers temps. Le réveil en était donc plus que difficile. Elle espérait qu’il n’allait pas être trop sévère avec elle car c’était vraiment la première fois qu’une telle chose se produisait. Dans la vie de tous les jours, Belle avait absolument horreur du retard. Elle versa le thé dans la tasse qu’elle lui tendit en lui faisant son plus beau sourire.

« Je vous demande pardon, ce n’était pas volontaire. Je ne suis pas ici pour me prélasser mais pour effectuer les tâches que vous me donnez. Souhaitez-vous que j’aille vous cherchez de la paille ? »

La boule au ventre qu’elle avait eu durant le trajet s’envola comme elle était arrivée. Non seulement il ne lui en voulait pas, mais en plus, il lui permettrait de dormir plus longtemps si elle lui donnait assez de paille Il n’y avait pas à dire, il était correct.



© code by S.D.123
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 26
Cœurs enchantés : 120


MessageSujet: Re: [FB] People can change when they lose their hearts ▬ Belle & Rumpel   Dim 1 Jan - 15:00

Je devais admettre satisfaisante la crainte de Belle inscrite sur les traits de son visage si rayonnant malgré sa volonté de ne pas laisser transparaitre son inquiétude. Dignité, c’était un concept que l’homme en moi n’avait que rarement fait preuve. Bien heureusement, le pouvoir était venu à bout de ma lâcheté, m’apportant toute la confiance dont j’ai besoin pour croire en moi, en ma capacité à obtenir ce que je veux. La nervosité émanait des pores de sa peau si blanche et l’air quelque peu négligé de sa tenue était le signe d’une précipitation motivée par une peur palpable que je lui inspirais, le résultat de tant de pouvoirs. Le petit déjeuné était cependant enfin servi, il fallait s’en féliciter. Les effluves de ma boisson favorite me parvenaient délicieusement et me laissait comme bien souvent vagabond de mes propres souvenirs. Un plaisir simple qui pourtant une fois sur mes lèvres possédaient ce gout âpre de la simplicité. Belle était d’une grande simplicité, elle était aussi plaisante que la boisson matinale et pourtant je savais que l’absence de complexité n’était pas compatible avec le chemin tortueux de ma vie.

Je me levais lentement, de mon pas habituellement sournois je contournais le rouet et tendis la main. Mes doigts s’emparaient de la tasse en prenant soin de ne toucher la peau de Belle, cependant, je pouvais percevoir la chaleur qui dégageait de celle-ci avant même que la tasse elle-même engourdisse mes phalanges de sa chaleur. Sans parler du sourire qu’elle m’adressait, difficile de croire en sa sincérité, mais tout autant d’affirmer qu’elle mentait en cette expression. Evidement ses excuses étaient bienvenues même si je prétendais ne pas en tenir rigueur. Il fallait dire que ce temps profitable de silence offert par son inespéré endormissement, m’avait mis d’une curieuse bonne humeur.

« — De la paille, pensez-vous ? Vous avez bien le temps d’ici ce soir, n’allez pas encombrer la pièce de paille avant d’avoir effectuer vos autres tâches bien que j’ai pu constater que c’est avec peu de soin que vous ayez terminé hier de ranger le vaisselier. »

Un rire s’échappa de mes lèvres alors que d’un geste de la main le rouet disparu de la pièce pour retrouver sa place habituel. Un endroit sordide où je ne mettrais pas les pieds et cela même s’il appartenait à mon domaine. J’avais bien d’autres projets pour la journée pour continuer à me perdre en mes songes et tisser davantage d’or. Cependant, avant de remettre à Belle la liste de ses obligations de la journée, quelque chose se devait d’être élucider.

« — Il semblerait que vous ayez fait un rêve agréable… »

Improbable pourtant, mais il était évident que ce fut le cas. Réveil fracassant, mais dans le château des ténèbres, était-il réellement possible de faire un rêve agréable ? Je l’ignorais, je n’avais jamais dormi et encore moins eu le moindre songe agréable en ces lieux.

Je pris place à table en scrutant son visage de mon regard reptilien, mettre les gens mal à l’aise était un véritable sport et moi, Rumpelstiltskin, j’étais un véritable maitre en la matière. Cette femme était un mystère, parfois il y avait des choses que l’on acquière sans en connaître les conséquences, je craignais ne pas avoir fini de payer le prix d’avoir emporté chez moi Belle. Elle n’était pourtant pas digne de ma confiance, je devais exercer sur elle une pression suffisante pour qu’elle ne me trahisse pas. La confiance, quelque chose bien trop bafouée au cours de mon existence et bien que l’envie parfois me chatouille l’esprit, je ne plongerai dans la stupidité qui puisse me perdre moi et m’éloigner de mon but si important.

« — Vous imaginez vous bien loin de mon château et pourtant ma chère, la réalité est bien loin du rêve » un nouveau rire, moqueur. Ce pourquoi il m’était tant impossible de dormir, de rêver, car la réalité m’était bien trop présente.


désolé pour le temps de réponse ma Belle et de la pauvre qualité de cette réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.scribay.com/author/787324857/v--nyl-valhalla

Messages : 265
Cœurs enchantés : 5090
Humeur : Perdue


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: [FB] People can change when they lose their hearts ▬ Belle & Rumpel   Sam 14 Jan - 22:27





People can change when they lose their hearts.
Je veux vivre autre chose que cette vie.



I Heureusement pour Belle, elle n’arriva pas aussi en retard que ce qu’elle redoutait. Mais pendant un court instant, la jeune femme ne put ‘empêcher de se demander si elle n’était pas encore dans un rêve. Car sur le moment, elle avait quand même trouvé surprenant qu’il soit aussi gentil et compréhensif envers elle.  Avait-il passé une bonne nuit ? Etait-ce pour cette raison qu’il était aussi agréable envers elle ? Elle n’avait pas vraiment envie de connaître la véritable raison de sa bonne humeur. Moins elle en savait et mieux elle se portait. Car elle se souvenait encore aujourd’hui de la fois où il était rentré avec du sang sur ses mains. Ce jour-là, elle était vraiment restée silencieuse et elle n’avait pas du tout osé lui demander ce qui avait bien pu se poser. Car dans ce genre de situation, il est clair que la curiosité est un bien vilain défaut. Même si la jeune femme avait préparé le petit déjeuné dans la précipitation, elle avait pu se féliciter de n’avoir rien oublié. Car les oublis faisaient aussi partie des choses dont le Ténébreux avait une sainte horreur, et ça, Belle le savait mieux que personne.

La jolie brune ignorait totalement qu’en réalité, c’était elle qui l’avait mise de bonne humeur. Plus le temps passait, moins la jeune femme pleurait. Elle commençait à s’habituer à sa nouvelle vie. Elle savait très bien que pleurer ne servirait à rien et n’améliorerait pas sa situation, bien au contraire. Mais elle n’avait pas pu s’en empêcher. Il est difficile de se retrouver définitivement loin des personnes qui tiennent réellement à vous pour terminer boniche chez le Ténébreux. Sans compter qu’au début,  Belle ne connaissait pas vraiment la profession de gouvernante.  Les débuts avaient été relativement chaotiques.  Elle avait eu un nombre incroyable de courbatures. Sans parler de certaines assiettes qu’elle avait cassé par manque de dextérité.

« Oui, vous avez raison. J’irai donc chercher la paille lorsque mes tâches seront terminées. En effet, j’ai voulu le terminer rapidement mais tout ne ‘est pas passé comme je l’espérais. Je vais donc le recommencer et le ranger correctement cette fois. Je vais également refaire l’argenterie afin qu’elle soit parfaite. Avez-vous une chose que vous voulez que je fasse en premier ? »

Belle était toujours impressionnée par les pouvoirs de Rumple. D’un simple geste de la main, il fit disparaître son rouet. Il avait le pouvoir de faire tout c qu’il voulait et de transformer les personnes en tout ce qui lui passait par la tête. Belle avait entendu dire qu’il avait changé un homme en cochon simplement parce que ce dernier avait bousculé son fils sans faire exprès. Il ne fallait vraiment pas le chercher. Mais parfois, Belle disait des boulettes sans le faire exprès. Pour le moment, il ne lui était encore rien arrivé.

« Eh bien, pour tout vous dire oui. Il y a bien longtemps que ça ne mettait pas arrivé d’ailleurs. »

Mais elle ne voulait pas lui en parler et encore moins lui dire que la dernière fois qu’elle fit un rêve agréable, c’était lorsqu’elle était encore libre d’aller et venir comme elle l’entendait, chez elle avec son père dans son château. Belle avait tendance à trop parler parfois. Il fallait vraiment qu’elle mesure ses paroles.

Plus le temps passait et plus Belle constatait que Rumple n’était pas si méchant que ça. Bon, d’accord, il fallait quand même qu’elle fasse attention.  Mais pour le moment, tout se passait très bien. Elle savait très bien qu’il voulait continuer de lui faire peur et  lui faisait parfois des regards sévères. Mais la jeune femme lui répondait toujours par un sourire. Ce qui avait d’ailleurs le don de l’agacer. Elle voyait toujours le meilleur dans la personne et elle était persuadée que du bon, il en avait aussi enfoui bien profondément en lui. Elle était persuadée qu’un jour elle pourrait le faire ressortir. Avec de la patience, on finit toujours par obtenir ce que l’on veut. Et Belle, elle en avait toujours eu de la patience.

« Oui, vous avez raison, je revoyais ma mère. Ce fut très agréable avant que je ne me réveil. Mais pourquoi dîtes vous cela ? Votre château est très agréable je trouve. »

Elle lui sourit et elle positivait. Car après tout, elle en arrivait à un point ou elle aimait bien sa compagnie.




© code by S.D.123
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FB] People can change when they lose their hearts ▬ Belle & Rumpel   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] People can change when they lose their hearts ▬ Belle & Rumpel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bain et change dans une petite salle de bain...
» The Vocal People 2010
» Je change tout le temps d'avis...
» Bon plan Réunions troc/échange à domicile
» Little people Fisher Price

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kindness Left :: Le monde des Contes :: Jungle Green :: Les contrées de la Forêt Enchantée-
Sauter vers: