AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hiccup ♦ three hundred years and I'm the first vikings who wouldn't kill a dragon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Messages : 8
Cœurs enchantés : 0


MessageSujet: Hiccup ♦ three hundred years and I'm the first vikings who wouldn't kill a dragon   Dim 27 Nov - 10:21


Hiccup Horrendous Haddock III
J’ai refusé de le tuer parce qu’il avait l’air aussi effrayé que moi. J’ai regardé cette bête et c’est moi que j’ai vu.



Nom, Prénom(s) :  Haddock, Hiccup Horrendous, troisième du nom.
Âge : 21 ans, la jeunesse, le début d'une vie. Et je me retrouve en plein milieu d'une guerre.
Date & Lieu de naissance : Sur l'île de Berk, il y a 21 ans donc. Enfin techniquement c'était il y a 49 ans mais la Malédiction fait bien les choses.
Conte : Dragons et Dragons 2
Personnage : Hiccup (Harold, si vous préférez. Mais Hiccup, ça a plus de gueule)
Orientation & Statut : Hétérosexuel et en couple. Malheureus... Aïe! Heureusement je veux dire.
Groupe : Le peintre. Innocent, à ce qu'on dit. Je me suis retrouvée au beau milieu de cette guerre, à la tête d'un clan, après le décès de mon père. Mais bon, Triton est là pour veiller au grain.
Un camp en particulier :  Celui du peuple de la Mer quelle question. Ou par extension, tout clan opposé à celui de cette brute de Drago.
Pouvoirs : Murmureur de Dragons ça compte ? Enfin je veux dire par là que je sais les apprivoiser, leur parler, les comprendre. Toothless en est la preuve vivante. Sinon... mon génie ça compte ? Je veux dire par là que je peux créer des tas d'armes ! Un bon exemple est mon épée rétractable. Je suis plutôt fier de celle-ci.

FEAT Matthew Daddario



Que penses-tu de la politique actuelle des choses ?
Es-tu au moins au courant de ce qui se trame ?

Qu’est-ce que je pense de la politique actuelle des choses ? Eh bien pour commencer, je pense qu’il nous faut plus de dragons et de dragonniers. Et plus de munitions aussi, un village ne se défend pas en jetant des touffes d’herbe. Bref, cessons de plaisanter. Au départ, c’était une guerre avec trois clans : celui de Cora, celui du peuple de la Mer, celui des co… de Drago. Alors toutes les batailles étaient entre nous et ça m’amusait, moi, de lancer des offensives sur un des camps de Drago ou bien sur un des camps de Cora. Mais maintenant, je dois avouer que ça ne m’amuse plus du tout. Un nouvel ennemi est apparu, une sorte de créature hybride je ne sais pas quoi. Triton est bien décidé à la combattre, et moi aussi d’ailleurs. Cependant, elle a énormément de pouvoir et on a déjà eu de vagues aperçus de ce qu’elle peut faire. On la surnomme Beldam, dans tous les royaumes elle porte ce nom. Toothless s’énerve lorsqu’on le prononce alors bien souvent, on évite, l’appelant juste B.

Je pense, personnellement, à mon humble avis, avis d’un jeune de 21 ans un peu trop téméraire, qu’il faudrait une alliance pour la combattre. Juste le temps d’une guerre. Après, on reprendra nos batailles habituelles. Je vous le dis moi, on risque gros  avec cette Beldam. Et j'ai envie de me battre. J'ai envie de créer de nouvelles armes, j'ai envie de faire voler les dragons, de réduire à néant cette nouvelle ennemie. Je suis une tête brûlée je le sais, je fonce souvent dans le tas sans réfléchir mais... c'est mon caractère. Je ne laisserai personne détruire mon royaume ou les autres.


Anecdotes & Caractère

Caractère:
Intelligent - Ingénieux - Curieux - Naïf - Droit - Courageux - Entêté - Créatif - Amusant - Audacieux - Bavard - Gentil - Fougueux - Insolent - Malicieux - Rêveur - Taquin.

Anecdotes:
♦ Déjà enfant, je m'inventais mes propres jouets alors que mon père partait en guerre contre les dragons. Je prenais tout et n'importe quoi pour l'assembler avec tout et n'importe quoi. Mes débuts d'ingénieur.

♦ J'ai moi-même fabriqué la prothèse que je porte à la jambe droite pour qu'elle aille parfaitement avec la selle de Toothless, que j'ai moi aussi conçu. On fonctionne comme un tout. Il lui manque un aileron, il me manque une moitié de jambe. Mais je m'y suis fait et désormais, je peux même courir avec.

♦ Je suis toujours dans les airs à la recherche de nouvelles iles, de nouvelles terres, de nouvelles espèces de dragons. J'ai toujours sur moi mon carnet qui recense les dragons et toutes leurs caractéristiques.

...




Pseudo : roussette, manouche, au hasard, comme vous vouez Hihi
Prénom : Manon Vui
Âge : EH ! BIENTOT 20 ANS  Pole
Loisirs : lire, écrire, manger (RACLETTE), dormir. Attendez... les cours ? Quels cours ?
Crédits de la fiche : tumblr, bazzart, tout le tintin habituel
Code du règlement : OK by Regina
Que penses-tu de NKL ? : A votre avis ?  Charlie
Comment as-tu connu le forum ? : C'était il y a très trèèèès longtemps.
Besoin de parrain/marraine ? : Non merci, ça ira Hihi



Dernière édition par Hiccup H. Haddock III le Dim 27 Nov - 11:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 8
Cœurs enchantés : 0


MessageSujet: Re: Hiccup ♦ three hundred years and I'm the first vikings who wouldn't kill a dragon   Dim 27 Nov - 10:21

Histoire
Voici Berk. Ça se trouve à 12 jours au nord de Sans-Espoir et à quelques degrés au sud de Mourir-gelé. Cette île est solidement ancrée sur le méridien de la Misère. Mon village en un mot : Malaise. Et 7 générations y ont déjà vu le jour pourtant toutes les maisons sont neuves. Berk : sa pêche, sa chasse et ses merveilleux couchés de soleil. Sa seule fausse note c’est... les bestioles. Ailleurs les gens ont des souris ou des moustiques. Nous on a des... dragons.


Partie 1: l'enfance
MONDE DES CONTES - MONDE DES CONTES - MONDE DES CONTES - MONDE DES CONTES


Vous voulez savoir mon histoire ? Vous voulez tout connaitre de moi ?  Alors asseyez-vous confortablement et ouvrez bien vos oreilles. Mon histoire a commencé sur l’île de Berk, il y a de ça vingt et un an, dans le territoire de Coral Blue. Fils d’un chef de clan Vikings, tous les espoirs reposaient sur moi dès ma naissance. Mais ça ne s’est pas vraiment passé comme ça. Mon histoire est l’histoire d’un jeune viking se cherchant lui-même, un jeune viking ne voulant pas se battre. Mais c’est avant tout l’histoire d’un viking qui a appris à chevaucher les dragons.

Grandir à Berk, village de purs vikings, grands et forts, n’a pas été facile pour moi. Bien-sûr je suis fils de viking, et d’un chef de clan qui plus est, mais disons que je tiens plus de ma mère. Depuis ma naissance, je suis assez petit pour un viking, frêle et comment dire … j’ai peur de mon ombre. Enfin j’avais peur de mon ombre. Alors oui, voir un enfant comme moi, différents des autres, ça fait rire. Parce que les gens trouvent les différences risibles. Alors oui je n’ai pas eu une enfance des plus heureuses. Malgré mes efforts considérables pour me faire accepter, je ne faisais qu’empirer la situation et forcément, je générais encore plus de rires, de moquerie. Mon père, ce bon vieux Stoïck, essayait de me rendre plus « viking » mais même lui a fini par abandonner. Alors il m’a confié à Gobber, ou Gueule Fort pour les intimes, afin de commencer mon apprentissage de forgeron. Il était en quelque sorte mon deuxième père. Et il l’est toujours aujourd’hui, mon premier conseiller en réunion de crise. Et à la forge, je pouvais pleinement montrer ma créativité. Je pouvais y passer des heures entières, des heures à taper l’enclume, des heures à tanner le cuir, des heures où mes croquis devenaient réalité. Et entre la forge et la maison, il y avait les dragons. Les autres royaumes sont embêtés par les moustiques, ou encore les rats. Nous, nous avons des dragons. Il pouvait se passer plusieurs jours sans attaques. Mais des fois, il ne se passait que quelques heures. Et je me souviens d’un soir où l’attaque s’est faite plus violente que les autres. Il y avait plus de dragons et surtout, il y avait ce dragon noir que l’on croyait éteint. Le Furie Nocturne. Il y avait des tas de légendes autours de ce dragon et on ne savait rien sur lui. Mon père s’est alors mis en quête de le capturer, de le tuer. En vain. Alors les semaines ont passé, les attaques se sont enchainées et un soir, je me suis dit que c’était le soir. Je devais faire mes preuves, je devais tuer le Furie Nocturne. Gobber m’a dit de rester à l’abris dans la forge. Foutaise. Je suis sorti, prenant au passage mon arbalète lance-filet et j’ai pris part au combat. Il y avait des explosions dans tous les sens, de la fumée, trop de fumée, des moutons qui se faisaient prendre. Ouais, ça avait un avant-goût d’enfer. Il y avait toutes sortes de dragons : des gronks, des vipères et tant d’autres. Et surtout, il y a avait lui. Le furie nocturne. J’ai d’abord commencé par analyser son vol et ses tirs. Il n’emportait aucun mouton. Il tirait juste pour détruire. Je me suis mis en position de tir, je l’avais dans ma cible mais au moment où j’allais tirer, il a tiré près de moi. Je suis tombé mais le coup est quand même parti et quand je me suis redressé, je l’ai vu s’écrasé. Je l’avais. Il devait surement être mort, ou du moins presque. Fier comme Ragnar, je cours voir mon père pour lui annoncer la nouvelle. Mais bien évidemment, il ne m’a pas cru. Hiccup voulait juste se rendre intéressant. Et puis il m’avait ordonné de rester à l’intérieur et vu que je lui ai désobéi, il était encore plus fâché. Alors je suis rentré dans notre hutte, ou du moins ce qu’il en restait, avec la ferme intention de retrouve le Furie Nocturne le lendemain. Mon père allait enfin être fier de moi.

Le lendemain en question, mon père est parti afin de trouver le nid de dragons. Mais avant de partir, il m'a inscrit au cours pour devenir un chasseur de dragons. Seulement moi, je voyais surtout une opportunité de partir plus souvent afin de retrouver le Furie Nocturne. Et je l'ai retrouvé.





Partie 2: Toothless
MONDE DES CONTES - MONDE DES CONTES - MONDE DES CONTES - MONDE DES CONTES


Je l’ai retrouvé. Bien évidemment je ne l’ai pas retrouvé en une seule expédition, car je ne savais pas exactement où il était tombé. Alors j’alternais entre mes cours de Chasseurs de Dragons, cours dans lesquels je ne donnais le strict minimum et entre mes recherches. Je voulais trouver ce dragon, le voir de près, de mes propres yeux. Le Furie Nocturne est décrit comme un espèce de cauchemar, un dragon que jamais personne n’a pu approcher, un dragon qui se confond avec la nuit et qui… Krokmou arrête de me lécher, je t’ai déjà dit que ça ne partait pas au lavage ! Je reprends. En bref, le Furie Nocturne était décrit comme le pire dragon qui puisse exister. Bien qu’en réalité, on ne savait rien de lui. Rien du tout. Dans nos espèces de cours, on apprenait à se battre, à se défendre et le tout encadré par Gobber. Et croyez-moi, c’est un très mauvais professeur mais bon, il réussissait à donner des allures comiques à ces cours. Surtout que moi, je ne voulais pas tuer de dragons. Mais une fois tout ceci terminé, je partais dans la forêt afin de retrouver le dragon que j’ai touché. Ça a duré bien une semaine tout ce petit manège et malgré le fait que je rentrais bredouille, cela me permettait de cartographier les alentours du village, de découvrir des endroits merveilleux. Jusqu’à ce jour, où je suis tombé sur cette clairière, au beau milieu de nulle part, au beau milieu d’arbres gigantesques. Enfin ce n’était pas vraiment une clairière. C’était juste un cratère énorme, aux parois immenses et qui abritait une rivière, beaucoup de rochers et… le dragon. Il était là, pris au piège par les filets que je lui avais lancé. Il ne bougeait plus. Alors je suis descendu dans ce cratère et je l’ai approché. Doucement, pas de gestes brusques. J’étais terrifié, je ne vous le cache pas. Il semblait endormi. Alors je l’ai observé de loin, derrière un rocher, ne réalisant pas que le furie nocturne qui terrorise tout le village depuis des années se trouve devant moi. A seulement quelques mètres. Je reste pendant plusieurs minutes derrière ce rocher, à réfléchir à ce que je vais faire. Il avait l’air vraiment mal en point. Alors je me suis approché de lui, me disant qu’il fallait que je lui donne le coup de grâce. J’ai sorti mon couteau, j’étais désormais devant lui et c’est à ce moment qu’il a levé les yeux vers moi. Je tremblais. J’ai alors levé le couteau vers lui et … je n’ai pas réussi. Je n’ai pas pu lui donner le coup de grâce. Il avait l’air tout aussi effrayé que moi, si ce n’est plus. Au fond, il avait aussi peur de moi que moi de lui. Alors à la place, j’ai coupé le filet qui l’entravait et à peine l’en avais-je débarrassé qu’il a pris de l’élan pour s’envoler avant de s’écraser violemment contre le sol. Alors il a recommencé. Et il est retombé. Je dois vous avouer que j’étais perplexe.  Alors je l’ai observé et j’ai vu qu’il manquait un aileron à sa queue. D’où sa perte d’équilibre. D’où le fait qu’il ne pouvait plus voler. Et là, je me suis mis une idée en tête. Une idée complètement folle. Je voulais le faire voler de nouveau. Et je voulais aussi l’étudier. En apprendre plus sur lui et sur les autres dragons.


Comme vous pouvez vous en douter, personne n’était au courant de mon secret. Personne ne comprenait pourquoi je partais en courant vers la forêt directement après le cours. Et tant mieux, je ne voulais pas qu’ils soient tous au courant. Les premiers jours étaient compliqués, je ne m’en cache pas. Il ne se laissait pas approcher et il essayait toujours de s’envoler. Sans succès. Alors un jour je suis arrivé avec du poisson. Il me regardait avec un air ahuri, puis il a commencé à s’approcher doucement. Il était si près de moi, je pouvais le toucher. Il a commencé à ouvrir la gueule et j’ai vu qu’il n’avait pas de dents. Enfin c’est ce que je croyais. Une fois la remarque faite, il a littéralement sorti les crocs. D’où son nom, Toothless. Ou Krokmou, c’est comme on le souhaite. Il a mangé le poisson avant de m’en recracher un bout. Oui oui, il a fait comme les oiseaux et a voulu me donner la béquée. Alors pour ne pas le vexer, j’ai mangé ce poisson cru dégueulasse qui avait fait un aller-retour dans son estomac. Sympa. J’ai passé la journée avec lui, à encore plus l’observer, à le dessiner sous toutes les coutures. J’ai d’ailleurs remarqué qu’il adore dormir la tête en bas, enroulé dans ses ailes et accroché par sa queue, à la manière des chauves-souris. Et alors que je le dessinais, pour une énième fois, il s’est approché de moi et j’ai pu le toucher. Je pense que c’est à ce moment précis qu’il a commencé à me faire confiance. Et c’est aussi à ce moment précis que tout à réellement commencé. Après cette journée, entre les visites à Toothless et les cours de « chasseurs de dragon », j’ai créé un aileron en tissus, afin qu’il puisse s’envoler de nouveau. Alors quand j’y suis allé dans l’idée de le lui installer, j’étais confiant. Vraiment confiant. J’ai même pensé au panier rempli de poisson et d’ailleurs, vous saviez que les dragons n’aiment pas les aiguilles ? Eh bien maintenant vous le savez. Bref, pendant que ce goinfre mangeait, j’étais assis sur sa queue, tentant tant bien que mal de lui sangler cet aileron. Ce fourbe, quand il l’a remarqué, il a commencé à déployer ses ailes. Je n’ai pas eu le temps de dire « Ragnar », que j’étais déjà dans les airs, accroché à sa queue, en équilibre précaire. Cependant, malgré mon idée de génie, l’aileron se repliait avec le vent et donc, plus d’équilibre. Alors je l’ai déplié et il a pris de l’altitude avant de redescendre dans le cratère, de me faire tomber et de s’écraser à son tour. Et toc, Monsieur le dragon qui se croit plus fort que tout le monde. Encore une fois, j’ai eu une idée de génie. Pour qu’il puisse voler sans que l’aileron se referme, il fallait que je vole avec lui. Alors je suis parti dans l’idée folle de construire une selle avec un tas de mécanismes pour non seulement faire tenir l’aileron mais en plus de cela, il fallait le changer de position pour s’adapter aux différents types de vols. C’est complexe un dragon et surtout ce dragon-là. Une fois tout ce système de selle, d’aileron et autre bidouillages bien en place, les choses sérieuses ont pu commencer.


 Plus j’observais Toothless, plus j’en apprenais sur les dragons et ainsi, je suis devenu le meilleur lors des entrainements. Puisque je savais tout d’eux, je savais aussi comment les contrôler et les rendre docile. Et donc je suis un peu devenu l’idole des foules, sans vouloir me vanter. Et Astrid était jalouse d’ailleurs parce que pour une fois, elle n’était plus la meilleure dans ce domaine. Je « combattais » ces dragons par le calme, la douceur. Sauf qu’un jour, cette blonde tétue, vous ne lui répéterez pas hein ?, m’a suivi. Et elle a découvert Toothless. Et elle a voulu le tuer. Alors j’ai dû lui expliquer que non, les dragons ne sont pas méchants, ils sont même plutôt amicaux lorsqu’on apprend à les connaitre et à s’en faire aimer. Pour appuyer mes propos, je l’ai invité à voler. Toothless n’était pas compréhensif au début, il n’a faisait qu’à sa tête à faire des vrilles, des loopings et elle a bien failli me vomir dessus. Puis il s’est calmé et on a volé doucement dans la nuit jusqu’à cette grotte. Je savais que mon dragon voulait me montrer quelque chose alors je l’ai laissé. Et c’est là que je les ai vus. Des dragons par centaines volant au-dessus, ils rejoignaient tous cette grotte. Lorsqu’on y est entré, il y avait encore plus de dragons et ils étaient tous apeurés, terrifiés, comme soumis à une force invisible. J’ai alors remarqué que tous les dragons qui entraient faisaient tomber les moutons ou autre gibiers au fond d’un trou. Un dragon n’avait rien amené et j’ai alors vu le plus gros dragon que je n’avais jamais vu. Le Mort Rouge. Il a avalé celui qui été rentré bredouille. En un seul coup. Toothless nous a alors ramené au village et je savais que fond de moi que je devais les sauver, tous. S’ils s’en prenaient au village, c’est seulement pour nourrir leur Alpha, cette bête affreuse, monstrueuse. Un espèce de cauchemar sans nom. Puis mon père est rentré, et les choses se sont corsées.

Il a vite appris que j’étais devenu le meilleur lors des entrainements et il a donc organisé une journée de combat dans l’arène. Enfin juste pour moi, bien évidemment. Moi, contre un Cauchemar Monstrueux. Vous savez, le dragon qui s’immole quand il se met en colère. Et bien c’est lui. Mais je n’en avais pas peur. J’étais déterminée à tous leur montrer qu’ils ne sont pas méchants comme on a pu le croire pendant des générations et des générations. J’étais donc dans l’arène, attendant patiemment le dragon. Il est alors sorti, tout feu, tout flamme et il s’est approché de moi. J’ai lâché mes armes, lui montrant bien que je ne voulais pas le blesser et encore moi le tuer. J’ai doucement avancé ma main vers son museau, il s’apaisait et mon père s’est mis à hurler, à frapper la barrière de sa masse et le dragon s’est énervé. Ça a dégénéré. Astrid est entrée, tête de mule, pour m’aider mais au final la dragon l’a aussi prise en chasse. Elle a réussi à sortir grâce à mon père, moi non  et le dragon me tenait. Je me suis dit que j’allais mourir, c’était la fin des haricots. Quand soudain, un son aigu que je ne connais que trop bien est apparu et puis après, un énorme nuage de fumée. Toothless. Il était là, il était venu pour me sauver. S’en est alors suivi un combat entre lui, et le Cauchemar Monstrueux. Et le dernier une fois dans sa cage, les autres vikings se sont jetés sur mon dragon. Mon père le premier. Il était aussi têtu le Stoïck, il ne voulait rien entendre. Il s’est mis en tête d’utiliser Toothless, MON dragon, pour retrouver l’Alpha et décimer les dragons. Ils sont tous partis aussitôt après avoir capturé Toothless. Je savais qu’il ne me restait qu’une chose à faire. Apprendre aux autres à chevaucher les dragons. Je les ai donc réuni dans l’arène et j’ai fait sortir les dragons. Et il n’aura fallu que quelques heures pour leur apprendre à chevaucher. On est aussitôt partis retrouver mon père et les autres. Il fallait sauver les dragons. Il fallait sauver Toothless.


[loading...]





Dernière édition par Hiccup H. Haddock III le Mar 6 Déc - 10:10, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 8
Cœurs enchantés : 0


MessageSujet: Re: Hiccup ♦ three hundred years and I'm the first vikings who wouldn't kill a dragon   Dim 27 Nov - 10:22

+1 au cas où Hihi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 190
Cœurs enchantés : 478
Humeur : Baratine


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Hiccup ♦ three hundred years and I'm the first vikings who wouldn't kill a dragon   Dim 27 Nov - 10:29

Hiccup !!!! Help, dragon en détresse, drago est trop méchant avec moi, viens me sauver avec merida T'as vu ?

*tousse tousse tousse*

Hum... Bref, re-bienvenue parmi nous Love courage pour la suite de ta fiche (et tu te doutes bien que je vais foncé t'embêter pour un lien après héhé  Bounce )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1012
Cœurs enchantés : 2516


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Hiccup ♦ three hundred years and I'm the first vikings who wouldn't kill a dragon   Dim 27 Nov - 10:38

Oooh yeah quel beau choix de pv !

Rerr-bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche.
T'as le deoit à ta semaine comme tout le monde et tes petits délais Hihi

Hésite pas si t'as des questions.
Ps : t'en a pas marre de nous faire taffer ? Vodoo

_________________
Je n’ai eu que mensonges et enclaves. J’aurais du être une princesse et désormais c’est ainsi qu’on me traitera. Trop blessée, il est parfois difficile d’être sincère avec ses propres sentiments, même face à son enfant. ▵ ©endlesslove.
“ i love you mom. ” ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
My only love sprung from my only hate.

avatar


Messages : 445
Cœurs enchantés : 3813


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Hiccup ♦ three hundred years and I'm the first vikings who wouldn't kill a dragon   Dim 27 Nov - 11:32

Je dois avouer que ce pv est badant ! On pourra avoir un lien aussi avec mes petite entre Thalia ou encore ivalya ça dépend après de ce que je lirais dans ton histoire ^^

Bonne chance pour ta fiche Potté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 8
Cœurs enchantés : 0


MessageSujet: Re: Hiccup ♦ three hundred years and I'm the first vikings who wouldn't kill a dragon   Dim 27 Nov - 11:35

Mushu: J'ARRIVE DE SUITE A DOS DE KROKMOU Pig Pig Pig (ou de cochon, à défaut Arrow)
Merci beaucoup Love Et j'espère bien que tu viendras m'embêter Hihi
Et au fait:
Vui
 


Brioche: Merci chouquette Hihi
Pas de soucis pour ça, je viendrai t'embêter toi What a Face
Il faut bien que vous travaillez un peu eh, bande de feignasses Hihi


Juliette: Ce PV est d'enfer LoveNik NikCS
Merci Love On verra bien oui Hihi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 566
Cœurs enchantés : 8219


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Hiccup ♦ three hundred years and I'm the first vikings who wouldn't kill a dragon   Dim 27 Nov - 11:47

Re-bienvenue sur le forum ! Pompom

Tu as choisis Hiccup ? C'est chouette de voir un nouveau PV de pris !

En plus j'adore ton perso ! Love

Bonne chance pour ta fiche en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
are you insane like me ?

avatar


Messages : 564
Cœurs enchantés : 925
Humeur : Lunatique.


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Hiccup ♦ three hundred years and I'm the first vikings who wouldn't kill a dragon   Dim 27 Nov - 11:48

WESH ! Je t'aime Love
Rerebiengvenue ma poule, bon courage pour ta fiche (t'as intérêt à la finir d'ici ce soir, ou j'ai les moyens de te harceler What a Face)
Vends-nous du rêve !
Et il nous faudra des liens. Avec tous mes personnages, c'est le défi Fuck

_________________

Don't be beggin' for your life cause that's a lost cause. High stakes, body armor, suicide boy. There's a time for games and there's a time to kill. Make up your mind baby, cause the time is here. © caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 8
Cœurs enchantés : 0


MessageSujet: Re: Hiccup ♦ three hundred years and I'm the first vikings who wouldn't kill a dragon   Dim 27 Nov - 11:53

Je t'aime aussi Nik Nik Hihi
Merci poulette Love (ce soir je sais pas, mais disons cette semaine du moins What a FaceWhat a FaceWhat a Face)
J'aime quand tu me harcèles Hihi
Tous tes personnages ? Pas de soucis, ça me va Vui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 64
Cœurs enchantés : 480
Humeur : Ça dépend


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Hiccup ♦ three hundred years and I'm the first vikings who wouldn't kill a dragon   Dim 27 Nov - 12:42

Re-bienvenue avec ce nouveau personnage ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 8
Cœurs enchantés : 0


MessageSujet: Re: Hiccup ♦ three hundred years and I'm the first vikings who wouldn't kill a dragon   Dim 27 Nov - 13:49

Merci à toi Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hiccup ♦ three hundred years and I'm the first vikings who wouldn't kill a dragon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hiccup ♦ three hundred years and I'm the first vikings who wouldn't kill a dragon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Groupe] Years & Years
» Brad Pitt
» 100 Years - Ani in 10 Minutes (1911 - 2011 in 10 Minutes)
» (M) Aaron N. O'Donnell || 5 years old || Babyland || Jackson Brundage.
» Quels biberons acheter pour le tire-allaitement?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kindness Left :: Se faire de la place et s'installer :: Faire les présentations-
Sauter vers: