AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mission VI - Ecoute les tambours de guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Messages : 673
Cœurs enchantés : 7305


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Mission VI - Ecoute les tambours de guerre   Mar 27 Sep - 16:51

Mission VI
Regina Mills, Robin Locksley, Emma A. Swan, Allan de Dale, Grace Blackheart & Elianor J. O'Malley


War is
here !
A l’aube, un groupe d’habitants se rejoint devant la mairie. Ils sont six, six courageux qui à la demande de Regina Mills ont décidé de se joindre à la petite expédition de Mme le Maire dans le monde des contes. Parmi ces six vaillants habitants, on retrouve bien évidemment la mairesse accompagné comme très souvent de son petit ami, l’adjoint du Shérif, Robin Locksley. D’ailleurs il semble que le shérif et son adjoint ont décidé d’agir de concert puisque Emma Swan fait également parti du groupe. On retrouve également le courageux Allan de Dale parmi la petite troupe mais également deux femmes, Grace Blackheart, la gérante du Psychic Club ainsi que la garde forestière de Storybrooke, la belle Elianor O’Malley.

Le petit groupe enfin au complet, il est temps pour eux de se rendre à destination. Et pour cela quoi de mieux que d’utiliser le passage ouvert par la perfide Cora quelques mois plus tôt. Si le passage a déjà été utilisé par le passé par quelques aventuriers désireux de se rendre dans leur monde d’origine, pour les héros du jour, c’est une grande première et ce n’est pas sans crainte qu’ils se lancent dans l’aventure, franchissant le passage sous l’œil avisé du lièvre de Mars.

Ce à quoi les six habitants ne s’attendaient surement pas c’est qu’en débarquant, ils allaient se retrouver en plein préparatif d’une bataille qui s’annonçait sanglante. L’ennemi aux portes de la ville semble effrayer les hommes, femmes et enfants dont les regards se posent rapidement sur les nouveaux arrivants et leurs étranges tenues. Le groupe quant à lui peut déjà entendre les tambours de guerre, l’attaque est imminente, mais parmi le chaos, trouveront-ils les réponses qu’ils cherchent ? Rien n’est moins sûr.




- Evitez les réponses trop longues, 600 mots maximum. Merci de privilégiez l'action aux descriptions afin de faire avancer rapidement les choses.
- Essayer de répondre assez vite, ce sujet est important autant pour vous que pour l'avancée du forum, n'hésitez pas à le faire passer en priorité dans vos listes de rps.
- Le premier tour établira l'ordre pour la suite du rp. Merci de prévenir la personne suivante lorsque vous avez répondu.
- Le Maître du jeu indiquera dans chacun de ses posts le délai de ses intervention. La première aura lieu à la fin du premier tour.
- Si besoin vous pouvez jouer les dés. Vous les retrouverez dans ce sujet.
- Afin de faciliter la lecture de vos posts merci de mettre en gras le nom des autres personnages que vous nommez dans votre réponse.
- Merci aussi de faire un rapide résumé sous spoiler à la fin de chaque post.
- IMPORTANT : Merci de ne pas entamer de rps post-mission dans un soucis de cohérence.

Bon jeu ♥ !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1444
Cœurs enchantés : 9378
Humeur : Amoureuse <3


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Mission VI - Ecoute les tambours de guerre   Mar 27 Sep - 17:43

MISSION VI - Ecoute les tambours de guerre


Une mise en garde avait été envoyée par Cora, par le biais d’un intermédiaire, bien sûr, ce n’était pas son genre de se mouiller directement. Regina savait sa mère fourbe, mais pas au point de lancer de fausses rumeurs. La maire de Storybrooke devait s’assurer que sa ville ne craignait rien des petite guégerres qui avaient trait dans le monde des contes. Elle avait un mauvais pressentiment. Pour aller de l’autre côté, elle avait décidé de proposer à des volontaires de se joindre à elle, histoire qu’on ne l’accuse pas de vouloir agir seule ou de faire de la rétention d’informations. Ainsi, tout naturellement Robin et son ami Allan s’étaient portés volontaires, ainsi qu’Emma pour des raisons qui, sans doute en plus de la sécurité de la ville, étaient plus personnelles, ainsi que deux autres jeunes femmes, Grace et Elianor. Un groupe assez disparate au niveau de l’expérience du combat, mais après tout, elle le leur avait proposé. Ils étaient à présent tous regroupés devant la mairie en cette heure matinale.

-Je vous remercie d’être venus. Allons-y, dit-elle avant de les inviter à entrer dans l’établissement, ouvrant ensuite la porte sur la pièce où le passage, gardé par le lièvre de Mars, leur était désormais ouvert.

Cela faisait un petit moment que l’ancienne méchante reine n’avait pas remis les pieds dans le royaume de la Forêt Enchantée, et il semblait que bien des choses avaient changé. Le bruit des tambours résonnait. Ils étaient réellement en guerre !  Machinalement, elle regarda autour d’elle. Les gens marchaient d’un pas pressé, ou couraient carrément pour s’enfermer chez eux, espérant être ainsi à l’abri. Certains avaient préparé des charrettes pour s’enfuir, mais avaient abandonnés l’idée, faute de temps, et partaient directement à pieds. Certains habitants prenaient malgré tout le temps de les dévisager, sans pour autant cesser leur course, stupéfaits par leur allure. Certains avaient reconnu la méchante reine et pressaient d’avantage le pas, sous le regard désolé de Regina.
Si du temps où elle était reine de cette contrée, elle n’avait que peu mis les pieds en ville,  l’actuelle maire de Storybrooke savait néanmoins que dans le château, il y aurait d’avantage de quoi s’abriter que dans ces ruelles.


-La situation est plus avancée qu'on ne le pensait ! Ce sont des tambours de guerre, l'attaque est imminente !

Ils n’avaient guère eu le temps d’établir une stratégie étant donné que personne ne pouvait se douter qu’ils arriveraient au beau milieu d’un champ de bataille ! Regina attrapa la main de Robin.

-Venez, nous devons monter au château pour nous abriter et demander au maître des lieux ce qu'il compte faire.

Elle entreprit donc de les conduire au travers des rues et ruelles encore peu éclairées par le soleil pour essayer de trouver le chemin vers ce château qu'elle avait probablement déjà visité. Le seigneur avait peut-être changé depuis, cela remontait à près de trois décennies. Elle-même ne savait plus très bien quelles étaient les relations avec ce vassal. Sans doute avait-elle traumatisé ses villageois plus d'une fois en passant...



Résumé:
 


Dernière édition par Regina Mills le Mer 28 Sep - 21:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 100
Cœurs enchantés : 1518


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Mission VI - Ecoute les tambours de guerre   Mar 27 Sep - 22:31




Mission VI - Ecoute les tambours de guerre.

Extérieurement, les légères palpitations de mon index et de mon majeur droit étaient les seuls signes de ma nervosité, mais intérieurement, j'étais en ébullition. Regina comptait sur moi pour l'aider à comprendre, pour l'aider à préserver Storybrooke en récupérant la longueur d'avance que l'autre monde avait sur nous. Mais même si mon statut de Sauveuse et ma nature profonde me donnait envie d'y prendre pleinement part, tout mon esprit était concentré sur Killian. Killian... Son nom raisonnait dans ma tête comme une prière, comme un espoir. J'étais impatiente. J'espérais. J'espérais tellement fort.

Son absence était atroce, sa présence me manquait. Le vide laissé dans ma vie depuis mon départ m'avait longtemps été inconnu. Familier, mais méconnus. Je croyais – à tort – qu'il n'était dû qu'à Liam, mais j'avais tout faux. J'avais moi-même creusé le trou béant en partant. Je ne voulais plus que le retrouver. Je ne venais probablement que pour ça. Mais je devais faire bonne figure, être la Sauveuse, agir comme l'héroïne que tout le monde s'attendait que je sois.

Regina, de sa prestance de leader, nous remercia de notre présence et je hochais la tête, mécanique, l'esprit ailleurs, trop concentré sur lui. Killian. Je suivis comme un automate, jetant un coup d'œil au Lièvre de Mars, mémorisant chaque visage présent pour cette expédition. Si je devais avoir l'esprit ailleurs, je devais au moins savoir qui était censé être dans mon camp et qui ne l'était pas. Et puis je savais qu'une fois de l'autre côté, n'importe quoi pouvait arriver. Autant être certaine de repérer mes alliés en un coup d'œil.

L'idée fut sans doute bonne, car à peine passé dans l'autre monde, le chaos nous accueillit, alors que tous semblaient fuir. Des tambours donnaient à la fuite des habitants du village un air encore plus dramatique et j'aurais presque pu en rire si je n'étais pas pleinement consciente de toute la véracité de la scène. Si tout ressemblait à un film d'époque assez cliché, la menace était réelle et la soudaine tension qui s'empara de Regina ne faisait que rendre la chose encore plus concrète. Regina ne faisait pas dans le mélodramatique... Du moins pas quand il s'agissait d'autre chose que de son ancienne vengeance contre ma mère.

Je vis la femme saisir la main de son compagnon, avant d'intimer tout le monde à rejoindre le château pour se mettre en sécurité et éviter de se retrouver au beau milieu d'une bataille dont nous ne savions rien. Naturellement, la brune prit la tête de l'expédition, ouvrant la voie et je me plaçais en fin de cortège pour garder un œil sur nos arrières. Regina était assez forte pour agir en premier lieu sur une attaque frontale, mais nous avions besoin que quelqu'un soit tout aussi apte à réagir si un problème arrivait par l'arrière. Etais-je vraiment la mieux indiquée pour cela ? Je n'en savais rien. Mais j'avais des pouvoirs et des connaissances en tactique de combat à force d'affronter les pires méchants de Storybrooke. Avions-nous mieux ?

« Dépêchons-nous », soufflais-je, essayant de ne pas sembler trop tendu. « Il serait bon d'éviter un affrontement immédiat. »

Nous n'étions pas là pour ça. Nous étions là pour investiguer, comprendre... Pas foncer tête baisser dans une bataille sans en connaître les enjeux, ni l'ennemi.

Résumé:
 


(c) chaotic evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 142
Cœurs enchantés : 1855


MessageSujet: Re: Mission VI - Ecoute les tambours de guerre   Mer 28 Sep - 9:18



Ecoute les tambours de guerre
mission n°6


Allan de Dale, Gauvain d'Orcanie ou le Mousquetaire Aramis n'était pas de ces hommes qui revenaient sur leurs pas. Le pompier avait pour habitude de dire que l'avenir était à ceux qui ne se retournaient pas. Aller de l'avant. Toujours. Le passé appartenant au passé il était bien qu'il reste là où il était. Il 'avait rien à prouver puisqu'il était brillant et inimitable. Ses vies successives l'avaient formé à être le meilleur des meilleurs. Si quelques rares personnes le niaient c'était par pure jalousie ou envie. Qu'importe ! On finissait toujours par se rendre à l'évidence devant son talent. Mais surtout, oui surtout, Allan était de ceux qui travaillaient sans relâche et sans pitié pour sa personne afin d'atteindre ses objectifs. Toujours plus loin, plus fort et plus vite. Il ne tolérait aucune imperfection de sa part et avait tendance à faire un peu pareil avec les hommes qu'il entraînait. Les pompiers étaient là pour sauver des vies et cela ne pouvait souffrir d'aucune négligence ou paresse.

Ils avaient pu s'en rendre compte le jour où Storybrooke avait été attaqué par les Shrecks. Faisant parti de la première ligne d'attaque les pompiers et Allan n'avaient pas eu à rougir de leurs actions. Suite à cela pompiers et force de l'ordre s'étaient rapprochés pour coopérer plus étroitement. De son côté Régina ayant informé Allan de son intention d'aller voir ce qui se passait de l'autre côté c'était tout naturellement qu'il s'était proposé de l'accompagner. Il y avait une dame qu'il ne connaissait pas, la chérif et surtout l'adjoint du chérif. Robin des Bois son meilleur ami. Les deux Mery Men avaient passé un certain temps à s'entraîner à discuter stratégie et à se fabriquer les armes qui pouvaient leur manquer. Allan était enchanté de partir en mission avec son vieux complice. Un regard suffisait pour qu'ils se comprennent.

Alors qu'ils venaient de passer la frontière on pouvait entendre le roulis des tambours de guerre. Allan en frissonna. Ca sentait bon l'excitation du combat et l'adrénaline. Seul petit hic, ils ignoraient qui se battait contre qui. Aidant un vieillard qui venait de trébucher à se relever il lui demanda :

- holà homme Veinérable, de quelle bataille s'agit-il ?

La situation n'était toutefois pas des plus réjouissantes. Le village semblait bien protégé, entouré de gardes mais tant qu'on ne savait pas qui il y avait en face il était difficile d'estimer les chances. Il confia à ses camarades

- On ne sait même pas si on est du bon côté de ce conflit.

Dans son idée il valait mieux rester le plus neutre possible pour l'instant et ne pas prendre parti. Tant qu'on ne savait pas. Il songeait bien à aller voir les seigneurs du château mais il savait pour l'avoir vécu maintes fois que ceux-ci avaient autre chose à faire que de recevoir des étrangers et de leur faire des courbettes. Il aurait pourtant bien voulu suivre Régina simplement ça ne lui paraissait pas trés plausible.

- Des gardes nous barrerons le chemin Régina et je ne me vois pas les mettre hors d'état alors que les villageois ont besoin d'eux. Les seigneurs doivent être inaccessibles voir évacués. C'est le protocole de sécurité. Je pense que nous perdrions notre temps.

Il regarda Robin et désigna du menton l'armée qui protégeait le village.

- Je me sentirais bien de m'enrôler dans leurs rangs le temps qu'on comprenne ce qui se passe ? Ils ne refuseront pas des bras supplémentaires. Impliquons nous dans la vie de la cité c'est le meilleur moyen pour glâner des renseignements..

Et ça ne le dérangeait pas de faire cavalier si il le fallait. Il était hors de question qu'il suive des ordres innapropriés dans le seul but de faire plaisir. Il avait déjà vu ce que ça avait donné lors de l'attaque du Grany's.

Merci Joy



Hors post : J'ai réédité ;)


Dernière édition par Allan de Dale le Lun 24 Oct - 9:40, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 52
Cœurs enchantés : 305


MessageSujet: Re: Mission VI - Ecoute les tambours de guerre   Mer 28 Sep - 10:49


   
Ecoute les tambours de guerre

   
Elianor & co

   
A la fois excitée et effrayée, je fais les cent pas dans ma chambre, me préparant au combat qui m’attend dans mon monde, dans notre monde. Pas celui-ci, où tout n’est que technologies et simplicité mais dans mon monde d’origine, celui où je suis née, celui où j’ai grandi, celui que j’affectionne plus que tout, celui que j’aime. Regina, la maire avait lancé un appel, disant qu’une guerre se préparait, qu’il fallait y aller. Je m’étais bien évidemment proposée, ne refusant jamais un combat. Un combat pour la paix, pour la liberté. Alors je me concentre, je me prépare, comme lors de mon ancienne vie où je devais prendre d’assaut un château où un pavillon ennemi. Mais aujourd’hui, pas de troupe à encourager. Il n’y a que moi, dans mon appartement, me demandant si je ne suis pas rouillée, me demandant si la situation de l’autre côté n’est pas si terrible. Alors je pars, plus que prête pour ce qui m’attend.

Je déambule dans les rues, je bouscule quelques patients afin d’arriver à l’heure au rendez-vous fixer devant la mairie. Lorsque j’arrive, je remarque qu’un petit groupe est déjà présent. Je les salue d’un signe de tête, ne connaissant que de vue mes compagnons de bataille. Regina prend la tête du groupe, nous remerciant d’être là, et je la suis, remarquant que la Sauveuse se place en queue de peloton afin d‘assurer nos arrières. Et en quelques minutes, nous ne retrouvons tous dans notre monde et je ne peux m’empêcher de lâcher un « Oh putain… » lorsque nous arrivons. Le chaos règne déjà, orchestré par le son des tambours sonnant la bataille. Les tambours de guerre. Dieu que ça m’avait manqué. J’analyse la situation autour de moi. Les villageois sont effrayés, les enfants pleurent, les femmes disent au revoir à leurs maris, qui se préparent pour la bataille. Je remarque un homme, Allan il me semble, aider un vieillard qui venait de trébucher et je l’attends. Les gardes sont postés, gardant le village hors de portée de l'ennemi. Allan nous dit alors qu'on ne sait rien du conflit et je réponds alors:

"Je suis d'accord avec le chevalier. Je propose alors que nous restions complètement neutre pour le moment"

C'était très certainement la meilleure solution face à ce problème. Le chevalier reprend, disant qu'on ne peut pas se battre face aux gardes alors que tout le village à besoin d'eux. Je réplique alors:

"Les seigneurs qui ne se battent pas pour leurs villages n'ont rien dans le ventre. Mais soit, tu as raison. "

Lors de ma vie de château, j'ai toujours pris part au combat, je n'ai jamais reculé. Et je ne reculerais jamais. Allan regarde alors Robin et lui propose alors se s'enrôler dans l'armée. Je l'écoute en arquant un sourcil. Et les femmes alors? Je rétorque avant que Robin ne puisse répondre:

"Et nous alors? Tu crois peut-être que nous ne savons pas nous battre? Je veux en être. "

Ma voix sonne un peu froide mais je n'accepte pas que ce chevalier, qui qu'il soit, pense qu'il peut sauver la situation avec ses gros bras et son acolyte. Je suis sure que je peux facilement tenir un combat face à lui. Mais l'heure n'est pas au conflit dans nos rangs. Alors je souffle et lance:

"Malgré tout, je pense pas qu'ils acceptent de femmes. A moins que vous les convainquiez. Ou qu'on se fasse passer pour des hommes. Le sexisme est bien présent ici. "

Je m'assois alors sur un rocher se trouvant là, attendant une réponse d'un de mes compagnons de bataille. Ça ne va pas s'avérer facile.

Résumé:
 

HRP: J'ai modifié Vui
   
© Grey WIND.
   


Dernière édition par Elianor J. O'Malley le Jeu 29 Sep - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 480
Cœurs enchantés : 5393
Humeur : Au manque de bonté


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Mission VI - Ecoute les tambours de guerre   Mer 28 Sep - 15:37

J'ai réédité !

MISSION VI - Ecoute les tambours de guerre




Lorsque j'étais gamin, je me rêvais en héros pour sauver les autres, pour devenir intéressant, pour que l'on me regarde, que l'on m'admire. Mais l'orgueil n'est-il pas la prémisse d'une obscurité à venir ? Trop effrayé de sombrer à mon tour, j'ai préféré dédier sa vie aux autres, sans rien demandé en retour. Officiellement, je n'étais rien, officieusement, j'étais affilié à ce grade héroïque que j'espérais tant. Un tout que je devais aux hommes qui m'on construit et qui m'ont permis d'aspirer sans crainte à mon destin. À ces pères qui ont fait de moi l'héroïque Robin des Bois. Mais qu'en est-il lorsqu'une des fondations de votre château s'effondre ? Comment continuer à mettre en exergue les principes d'un homme qui vous a menti durant toute votre enfance ? D'un homme qui prônait la vérité comme l'un des fondements même de son foutu code de moral. Me voilà désormais détenteur de vérités que j'aurais préférées ne jamais entendre.

L'attaque du Granny avait ébranlé les habitants, mais plus encore leur sécurité qui était à présent mise à mal. Leur monde d'origine subissait d'innombrables attaques et nul doute que la ville de Storybrooke serait la prochaine sur la liste d'un ennemi dont ils ignoraient tout. L'annonce de l'expédition en terres hostiles par Regina, sonna comme une évidence pour Robin. D'une part, il se devait d'y être pour protéger la femme qu'il aime. D'autre part, tiraillé par les quelques révélations posthumes de son père adoptif, il ressentait le besoin de découvrir Camelot, son héritage involontaire. Les voilà donc tous réunis, lui, Regina, Allan, Emma, Elianor et Grace. Après le petit discours d'encouragement émit par Madame le Maire, la petite équipée rejoignit le passage ouvert par le Lièvre de Mars. Arc sur l'épaule, Robin méfiant, observait les lieux. Arrivé sur place, il fut assailli par une grande appréhension après avoir entendu le son des tambours. « -Je ne connais que trop bien cet écho. » Mâchoire serrée, il lança un regard à Allan, qui lui-même ne connaissait que trop bien cette sinistre mélodie. Plusieurs habitants les dévisageaient, intrigués par leurs tenues, mais la plupart des regards se posaient sur Regina. Certains hurlèrent, d'autre se mirent à fuir aussitôt. Le cœur serré, l'archer préféra ne rien voir et laissa sa compagne intervenir pour proposer un semblant de stratégie qu’elle s’apprêtait de ce fait à mettre en place. Elle prit donc la main de son compagnon, une main que Robin retira lentement. Il voyait bien qu'Allan était contre l'idée de l'ancienne méchante reine et malgré tout l'amour qu'il éprouvait pour Regina, Robin voulait écouter ce que son meilleur ami avait à dire. Et sans surprise, le prince des voleurs approuva l'intervention du joyeux troubadour.

« - Allan a raison Regina ! Les soldats, nous empêcherons d'aller plus loin, après tout, nous sommes des étrangers et à n'en pas douter, ce statut nous sera défavorable. » Il se tue et regarda le château « -Je ne vois aucune bannière, c'est donc difficile de savoir à qui nous avons affaire. Et puis, en temps de guerre, les seigneurs ne sont pas du genre à parlementer aussi facilement et comme l'a souligné Allan, nous ne pouvons combattre les gardes, ils sont le dernier rempart contre une attaque. Il faut qu'on se fonde dans la masse, qu'on évite de trop attirer l'attention. Dès lors, je pense que les villageois seront plus enclins à nous communiquer des informations. » Il se tourna dès lors vers Regina « -Tu pourrais faire quelque chose pour qu'on soit plus couleur locale ? »


RESUME:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
are you insane like me ?

avatar


Messages : 564
Cœurs enchantés : 925
Humeur : Lunatique.


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Mission VI - Ecoute les tambours de guerre   Jeu 6 Oct - 1:32

Elle se prépare. Une demie-heure tout au plus, elle n’a pas besoin de crème ou autres accessoires qui ne lui seraient pas utile pour ce qui l’attend. Hier soir, elle a embarqué son Beretta, soigneusement rangé dans le tiroir de son bureau au PsyChic. Elle montrera aux pécores du Monde des Contes à quel bois elle se chauffait. Pour le reste, elle prit une tenue simple. Rien de trop exubérant pour ne pas heurter les esprits des gueux de l’autre côté du portail. Un legging, un pull, des tennis. C’était tout ce qu’elle avait de plus… d’époque. Elle avait bien un corset, mais elle doutait que ce soit bien utile… Elle ne sait toujours pas trop pourquoi elle a accepté la proposition de Régina. La curiosité, sans doute. L’envie de retourner de là où elle vient. Ou alors elle se sentait redevable par rapport à ce qu’elle lui avait accordé pour son établissement, un petit service pour faire bien. Ou c’était juste l’envie d’avoir fait quelque chose d’utile pour son Monde. Car aux dernières nouvelles, Storybrooke est une bien meilleure destination pour des vacances tranquilles. Elle rejoint tout le monde devant la mairie. Elianor, la maire, son conjoint, Emma, et Allan. Le matin s’installait, l’heure du départ était arrivée. Ils suivirent tous le Lièvre de Mars, direction l’autre côté.

Les tambours résonnent, et Grace sent un frisson la parcourir. Ils sont directement sur le terrain. Il leur faut un endroit pour se mettre à l’abri un temps, juste le temps d’élaborer une stratégie. C’est ce que Regina leur propose, mais peut-être trop habituée au luxe, elle propose le château, et comme Allan le souligne, ce n’est pas la meilleure idée. La patronne du PsyChic écoute sans faire de commentaires. Elle acquiesce seulement pour approuver les dernières paroles de Robin. Se fondre dans la masse avec un déguisement un peu plus raccord, ce serait pas mal. « Limite on se fait de belles armures et comme ça les meufs se la jouent Mulan… Oh et si y a moyen de nous faire péter des armes aussi, ce serait cool. J’ai peur que la mienne ne me suffise pas. »

***


résumé : grace arrive au point de rendez-vous, suit le groupe dans le monde des contes, écoute les différentes propositions et propose à son tour d'avoir armure et armes. regina ? Potté
hs : désolée de ne répondre que maintenant, j'ai un peu zappé j'avoue ! mais je passe le sujet en priorité, y aura pas besoin d'attendre autant au prochain tour Hihi

_________________

Don't be beggin' for your life cause that's a lost cause. High stakes, body armor, suicide boy. There's a time for games and there's a time to kill. Make up your mind baby, cause the time is here. © caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 673
Cœurs enchantés : 7305


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Mission VI - Ecoute les tambours de guerre   Dim 23 Oct - 23:35

Mission VI
Regina Mills, Robin Locksley, Emma A. Swan, Allan de Dale, Grace Blackheart & Elianor J. O'Malley


War is
here !
On entendait lentement le bruit des pas des troupes nombreuses qui s’approchaient de la muraille enfermant l’humble château du seigneur et le village. Tout le monde courraient, soit avec panique ou ferveur, armé ou encombré d’enfant en bas âge ou encore quelques pots en terre cuite d’eau pour essuyer les plaies des blessés. Les tambours ne cessaient de rythmer la cadence d’un côté du mur et faire grandir l’angoisse de l’autre côté. Quelques chevaliers arrivaient pour donner des ordres aux autres soldats, parfois de fortune et les regards convergeaient alors tous sur le groupe qui venait d’arriver. Leur accoutrement était si différent qu’ils ne pouvaient passer inaperçu. D’un chevalier aux soldats gradés, on commençait à lire beaucoup de suspicion dans leurs yeux. Storybrooke n’était pas encore un monde aussi bien connus que la Citadelle d’Oz dans le Monde des Contes. Ils étaient simplement trop suspects par leur étrangeté.

Regina était dévisagée par certains habitants qui eut l’air de la reconnaitre. Cette dernière avait soumis l’idée de partir en direction du château, suivie par Robin et Emma était prête à leur emboiter le pas. C’est alors que notre valeureux Allan souleva l’idée qu’ils n’étaient peut-être pas d’un, du bon côté, et de deux qu’il ne serait sûrement pas si aisé de voir les seigneurs de ce royaume. Sa réflexion ne manquait pas de véracité et amenait à réfléchir. Elianor approuvait ses dires. Pendant ce temps, sur les murailles, on s’activait, surtout autour du groupe qui était trop occupé à se décider. Parmi les soldats et chevalier, une ombre fine et légère se déplaçait rapidement. La personne portait une large capuche qui cachait en parti son visage. Un chevalier se pencha vers elle en désignant le groupe du doigt. Elle hocha la tête et s’aventura sur une poutre qui rejoignait le toit d’une bâtisse. Les jeunes filles du groupe insistèrent alors pour se battre, vu que les hommes avaient l’air de vouloir prêter main forte au village. La silhouette discrète continuait de se frayer un chemin vers eux, passant d’un toit à l’autre. Un groupe de chevalier s’étaient alors dispersés pour tous se rejoindre autour du groupe d’étranger, arme en main.

Ils étaient tous près et l’ombre sauta au milieu du groupe. D’un geste de la main des menottes magiques, ne formant qu’un liseré fin et lumineux d’une puissance que certaine sorcière pouvaient attendre avec patience et assiduité. La personne capuchonnée faisait face à Regina et un rictus s’étira. C’était une femme à en voir son allure et entendre sa voix. Elle ordonna qu’on les mènes au château et somma le groupe de se montrer docile. Ils furent tous escorter dans la salle du trône. On fit demander le seigneur qui était encore dans la salle de stratège dont le balcon avait une vue imprenable sur ses remparts. L’attaque n’était plus qu’une question de seconde alors qu’on l’implorait de se rendre à la salle du trône. Sa femme le demandait. C’était important. « Seigneur Raymondin de Lusignan. Je peux savoir pourquoi on m’importune. Ce n’est vraiment pas le moment. » se présentait par mécanisme le seigneur, ce qui voulait dire que sa femme, n’était autre que la Fée Mélusine. Elle dévoila enfin son visage et fusillait le groupe d’un regard froid. « Ils rodaient dans nos murs. Tu en connais ? Ils n’ont rien à faire ici si ce n’est pas le cas. » lui avait-elle chuchoté.

Raymondin les jaugea et secouait la tête de façon négative. « C’est un nouveau stratège de l’ennemi ? Il y en a d’autre ? 
_Non juste eux. Mais, il y a la fille de Cora 
» lui chuchota t-elle. Le châtelain prit deux secondes pour réfléchir et le cor résonna dans le fief. Le seigneur ferma les yeux et fit comprendre à sa femme de s’occuper d’eux, il avait une ville à défendre. Puis il quitta le château.

« Je vous laisse un temps de parole. Usez de cette opportunité avec intelligence et soyez concis. On manque un peu de temps... Qui êtes vous et que faites-vous ici ? » s’était tournée la fée en direction du groupe, la tenue altière.




- Evitez les réponses trop longues, 600 mots maximum. Merci de privilégiez l'action aux descriptions afin de faire avancer rapidement les choses.
- Essayer de répondre assez vite, ce sujet est important autant pour vous que pour l'avancée du forum, n'hésitez pas à le faire passer en priorité dans vos listes de rps.
- Le premier tour établira l'ordre pour la suite du rp. Merci de prévenir la personne suivante lorsque vous avez répondu.
- Le Maître du jeu indiquera dans chacun de ses posts le délai de ses intervention. La première aura lieu à la fin du premier tour.
- Si besoin vous pouvez jouer les dés. Vous les retrouverez dans ce sujet.
- Afin de faciliter la lecture de vos posts merci de mettre en gras le nom des autres personnages que vous nommez dans votre réponse.
- Merci aussi de faire un rapide résumé sous spoiler à la fin de chaque post.
- IMPORTANT : Merci de ne pas entamer de rps post-mission dans un soucis de cohérence.

Bon jeu ♥ !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 142
Cœurs enchantés : 1855


MessageSujet: Re: Mission VI - Ecoute les tambours de guerre   Lun 24 Oct - 10:55



Ecoute les tambours de guerre
mission n°6


Allan avait eu un sourire en coin en entendant la fougueuse Elianor faire ses commentaires. Il était d'accord pour dire qu'un seigneur qui ne se battait pas était une mauviette. Mais un seigneur qui mettait sa vie en jeux sans avoir pris soin d'assurer sa succession n'était pas un visionnaire. Il y avait des vies qui valaient plus que d'autres dans ce monde-ci, c'était une vérité.

- Une guerrière vaut bien deux guerriers !

Il en avait vu des femmes se battre. A commencer par sa propre mère. Et elles étaient redoutables. Alors qu'un plan valable (et qui enchantait notre ménestrel) que l'on aurait pu nommer "tous en armure" était en train de prendre forme, une silhouette encapuchonnée aux formes bien féminines les menotta. Loin de s'en offusquer le troubadour commenta avec un grand sourire.

- Vous êtes directe ! Ca me plaît !

Ce traitement là il en avait parfaitement l'habitude. Robin et lui étaient en terrain connu. Combien de fois avaient ils été fait prisonniers pour mieux s'évader ensuite ? C'était en effet la meilleures des stratégies pour s'introduire dans une forteresse. Il sourit à son ami

- Je suis rouillé mon vieux. Il était temps que je reprenne du service !

Et puisque notre cher Allan était une lumière il activa d'un petit coup de semelle bien placé la fonction lumineuse de ses chaussures super chouettes qu'il venait d'acquérir via Amazone. Dès qu'il faisait un pas un scintillement rouge, puis bleu, puis vert, se mettait en route. Plutôt cool non ? Il sourit à un garde qui les escortait et semblait éberlué

- Magiiiie !

Et hop il venait encore de se faire un fan à n'en point douter ! Lorsqu'il entendit évoquer le nom de Raymond de Lusignan il comprit chez qui ils étaient :

- Lady Mélusine la bâtisseuse !

La fée Mélusine était connue comme étant une bonne fée et une Dame qui construisait de nombreux châteaux. Il se murmurait même qu'elle était parente avec les fées d'Avalon dont la tante de Allan : Viviane. Mais n'étant certain de rien il ne jouerait pas cette carte.

On leur demanda de se présenter et d'annoncer ce qu'ils venaient faire ici. En tant que diplomate chevronné, il était du devoir d'Allan d' introduire la petite troupe. Le poing fermé sur le coeur, dans le salut des chevaliers de la table ronde, Allan s'avança dignement et respectueusement.

- Ma Dame, je suis le chevalier et prince Gauvain d'Orcanie. Mes compagnons et moi avons été prisonniers du temps et dans un autre monde durant une période que nous ne savons pas encore mesurer. Nous avons réussit à nous délivrer de ce sort et avons voulu revenir dans notre monde. Nous voici donc ici et maintenant...

Le chevalier retourna dans le rang de ses amis et tendit ses bras de part et d'autre pour mettre en avant leur attifement qui n'était en rien de cet univers.

- ...En plein siège apparemment. Mais nous ignorons qui sont vos ennemis Ma Lady. J'ajouterais que nous n'avons pas choisi notre destination. Vous comprendrez donc notre surprise.

Ceci fait il invita le reste des Storybrookiens à se présenter en espérant qu'aucun d'entre eux ne ferait preuve d'impatience ou de grossièreté. Au pire Super Allan était là pour arrondir les angles !

Merci Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1444
Cœurs enchantés : 9378
Humeur : Amoureuse <3


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Mission VI - Ecoute les tambours de guerre   Mar 25 Oct - 16:30

MISSION VI - Ecoute les tambours de guerre


S’enrôler dans l’armée ? Alors que le troubadour avait proposé juste avant de ne surtout pas prendre parti, pour aucun camp, ce qui était évidemment la chose la plus sensée à faire. Voilà donc que deux idées diamétralement opposées venaient d’être lancées par Allan, au grand agacement de Regina qui secouait la tête d’un air incrédule et sceptique. Rejoindre le corps d’armée paraissait totalement déplacé, selon elle, mais Robin étant du même avis que son ami, la belle brune décida de ne pas insister. Et les femmes qui voulaient se battre également, bonjour la discrétion ! La demande avait été formulée de revêtir des atours plus passe-partout en rapport avec ce monde, et l’ancienne méchante reine s’apprêta à leur rendre leurs anciennes fripes lorsque ses poignet et ceux des autres membres de l’équipe furent ornés de menottes magiques. En effet, une inconnue encapuchonnée venait de se faufiler parmi eux, leur intimant l’ordre de la suivre jusqu’au château. La maire de Storybrooke esquissa une grimace en fronçant le nez et lançant un regard noir à cette personne. Etre ainsi privée de ses pouvoirs n’augurait rien de bon. Alors qu’ils marchaient, Allan ne put s’empêcher de faire son intéressant avec ses foutues baskets lumineuses. Il n’en manquait pas une, et Regina ne put s’empêcher de se demander comment Robin faisait pour le supporter. L’archer avait une gentillesse et une patience à toute épreuve.

Le seigneur se présenta rapidement et semblait, à juste titre, être agacé de la présence d’étrangers qu’il pensait alors dépêchés par ses ennemis. Regina sentait, au regard de Mélusine, que la jeune femme l’avait reconnue. Le bruit du cor fit comprendre que la bataille commençait. Le seigneur quitta les lieux, laissant le groupe seul dans la salle avec sa compagne. Alors que Regina allait répondre à ses questions, Allan la coupa dans son élan, prenant la parole en premier, ce qui la fit lever les yeux au ciel. Elle compléta ses dires.

-Vingt-huit ans. Nous sommes restés dans le monde sans magie durant vingt-huit ans. Ecoutez, nous ne sommes pas vos ennemis. Ceci –elle leva ses mains pour désigner les menottes- est inutile.

Le regard de la maire de Storybrooke était empreint de sincérité, la fée pourrait sans doute le voir. Tout ce qui lui importait, c’était qu’on ne les prenne pas pour des ennemis, afin qu’aucun mal ne leur soit fait. Ils étaient venus en reconnaissance pour en apprendre plus sur ce conflit.

-Nous avons entendu parler d’un fléau qui s’attaque à ce monde, peut-être que si vous nous en disiez plus, nous pourrions vous venir en aide ? Qui sont ces personnes qui vous attaquent ?

Quand elle avait quitté le royaume de la Forêt Enchantée, embarquant avec elle les personnages aux alentours, la contrée était loin d’être en guerre. Il fallait croire que les autres royaumes avaient su en profiter, depuis la levée de la malédiction.




Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 100
Cœurs enchantés : 1518


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Mission VI - Ecoute les tambours de guerre   Mer 26 Oct - 15:54




Mission VI - Ecoute les tambours de guerre.

Je jetais un regard dépité à Regina alors que les idées de plans fusaient. D'aucun ne suivait les plans initiaux. D'aucun ne semblait vouloir respecter la règle principale de cette visite : rester à l'écart des conflits et ne venir que pour glaner quelques informations. Sur les menaces qui planaient sur Storybrooke, sur Killian... Voilà ce qu'il en coûte de prendre les premiers volontaires venus, songeais-je avant de quitter des yeux les prunelles de l'ancienne Reine du Mal. Inutile de l'accabler pour cela. Elle avait fait de son mieux pour former un groupe cohérent et capable de se défendre en cas de besoin. Nous avions une mission et nous ne devions pas l'oublier... Personne. Même si j'étais moi-même assez agacé du comportement enfantin du dénommé Allan avec ses chaussures bien originaires de notre monde.

Je poussais un profond soupir dépité. Mon geste d'agacement, à savoir passer ma main dans mes cheveux, fut entravé par les menottes magiques, mais je ne m'en formalisais pas plus que cela, soupirant juste à nouveau, avant de regarder la ligne de front en train de se former. « Écoutez », dis-je finalement. « Comme ils vous l'ont dit, vingt-huit ans se sont écoulés, vos conflits nous sont étrangers et... beaucoup de choses se sont déroulés de notre côté aussi. » Je jetais un coup d'œil à Regina, ayant compris à l'évocation du nom de sa mère qu'ils pensaient avoir affaire à la Méchante Reine. J'espérais que la femme, qui semblait intelligente et dont le nom me rappelait vaguement une histoire de femme à la force antique, que Regina faisait partie de ces gens à reconsidérer après tant de temps. « Nous ne sommes venus dans ce monde que pour comprendre. Notre monde est menacé, comme le vôtre et nous ne voulons que savoir par qui et pourquoi. Je recherche quelqu'un, aussi... Mais nous n'avons aucune intention néfaste, je vous l'assure. »

Tout en parlant, je regardais malgré tout l'endroit où nous nous trouvions. Nous ne connaissions, certes, pas leur ennemi, mais nous n'avions aucune certitude que ces gens étaient du bon côté. J'aurais eu tendance à être plus prudente que ceux de notre groupe que l'appel du combat galvanisait. Je ne savais que trop qu'un combat sans connaissance était voué à l'échec ou pire. Aider les méchants n'aurait pas servi notre cause. Aider des gens qui n'avaient aucune affaire dans celle qui devait nous occuper n'était pas forcément plus judicieux, même s'ils étaient innocents. Pas tant que nous ne connaissions pas les détails du conflit. Rester neutre dans une guerre n'était peut-être pas considéré par les anciens chevaliers comme « noble », mais s'ajouter gratuitement des ennemis n'était pas plus malin.

J'avais traqué des gens une bonne partie de ma vie, fouillé leurs appartements, essayé de lire entre les lignes. Ce monde ne m'était pas familier, mais certains détails pouvaient sans mal demeurer. Des richesses exposées, en temps de crise et vous étiez certains d'avoir affaire à un égocentrique, désireux de montrer que sa victoire était déjà assurée dans sa tête. Des richesses absentes et vous aviez affaire à un froussard, probablement un coupable. Beaucoup d'objets personnelles et vous aviez affaire à quelqu'un d'installé, pas vraiment inquiet. Plus éparse et la personne n'était pas tranquille. Absentes et la personne n'avait pas l'intention de s'installer réellement ou ne considérait pas l'endroit comme chez lui et n'aurait aucun remords à perdre l'endroit pour parvenir à ses fins. Les mondes changeaient, les styles de vies et les principes changeaient, mais pas la nature humaine.

Résumé:
 


(c) chaotic evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 52
Cœurs enchantés : 305


MessageSujet: Re: Mission VI - Ecoute les tambours de guerre   Jeu 27 Oct - 10:46


   
Ecoute les tambours de guerre

   
Elianor & co

   
Lorsque ce que ce Robin se met à parler, évoquant les bannières et le reste, je lève les yeux au ciel. C'est vrai quoi, pas besoin de bannières, on sait bien que les soldats devant nous, qui protège le château et le village, ne sont pas les méchants. Je le fixe, l'air blasé, un sourcil arqué. Je retrouve mon sourire lorsque la dernière arrivée, Grace, gérante du psychic club, me suit dans l'idée que nous, les femmes, nous pouvons nous battre. Je croise les bras, dévisageant la gente masculine, les défiant du regard. Allan reprend la parole, disant qu'une guerrière vaut bien mieux que deux guerriers. Comme si je ne le savais. Regina coupe alors court à tout ce débat en levant sa main afin de nous habiller avec des tenues d'époque mais elle n'a pas le temps de faire quoique ce soit qu'on se retrouve tous les mains liées par une espèce d'ombre qui a surgit de nul part. Super. Il fallait bien que ça arrive.

"C'est quoi ça encore? Et qui êtes vous hein?"

Bien évidemment, la seule réponse que j'obtiens est un ordre. Celui de la suivre.Je sais maintenant pourquoi je me plaisais assez bien à Storybrooke. Pas de magie. Juste la force humaine. Je tente alors de me libérer en remuant mes mains mais plus je gigote, plus j'ai l'impression que ce lien se resserre autour de mes poignets. Alors j'abandonne, pour cette fois. Sur le chemin vers le château, je vois Allan jouer avec ses chaussures et je réalise à quel point les chevaliers ont bien changé. C'est quoi ces gamineries encore. On arrive rapidement au château et le seigneur se présente. Je ne le connais pas. Comment le pourrais-je? Mon royaume à moi, c'est les mers et océans. J'observe l'échange entre le seigneur et celle qui nous a emmené ici. Puis les cors résonnent et il part, nous laissant entre les mains de cette femme. Je la défie du regard, comme un prédateur prêt à attaquer sa proie. Elle nous demande alors de nous présenter et Allan, comme d'habitude, prend la parole et se présente. Un prince? Vraiment? C'est ensuite au tour de Régina, qui complète ce qu'à dit Allan, puis c'est à Emma. Je les écoute, apprenant bien des choses. Donc je viens d'apprendre que notre monde est en danger, que l'autre aussi, et que nous allons peut-être tous mourir. Je réalise alors qu'il faut que je préfère la diplomatie à l'attaque. Je m'avance et prend alors la parole:

"Alors moi, si je peux me permettre, je ne suis pas au courant de toutes ses guerres. Régina a fait un appel pour se battre, pour défendre ce monde, et moi, en tant que pirate et chef de clan, je me bats. Mais on ne vous veut aucun mal, bien au contraire.

Je m'avance un peu plus, sans pour autant être menaçante, préférant de loin la diplomatie. On a vu ce qu'elle pouvait faire. Et je continue:

"Malgré ces vingt-huit années, ce monde est, et restera toujours le mien. Alors si une menace plane sur vous, je suis prête à me battre à vos côtés. Mais pour ça, j'ai besoin de mes mains"

Je tente alors un sourire envers la femme. Il faut qu'elle comprenne qu'on ne lui veut aucun mal.

Résumé:
 
   
© Grey WIND.
   
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission VI - Ecoute les tambours de guerre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission VI - Ecoute les tambours de guerre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» 2e Guerre mondiale, Bigeard, Une Mission dans l'Ariège
» La guerre du Vietnam
» La Guerre Froide
» Dans quelle arme serviriez vous en cas de guerre?
» émission des maternelles sur les punitions avec Claude Halmos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kindness Left :: Le monde des Contes :: Jungle Green :: Les contrées de la Forêt Enchantée-
Sauter vers: