AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tous les deux dans le même bateau (PV Neïlina K. Kramers)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 566
Cœurs enchantés : 8219


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Tous les deux dans le même bateau (PV Neïlina K. Kramers)   Lun 19 Sep - 13:42


❝Welcome on board !❞
Marvin E. Kandinski & Neïlina K. Kramers

Cela faisait plus de vingt minutes que je patientais devant le Psychic Club sans oser en franchir les portes. Je haïssais cet endroit plus que tout autres établissements à Stoybrooke. Je ne m’étais jamais senti très à l’aise dans ce genre de paradis nocturne et la résurgence de Hyde dans mon esprit n’améliorait vraiment pas la situation. Entre ces murs, je savais que Hyde aurait au moins dix fois l’envie et l’occasion de prendre le dessus sur moi pour profiter de tous les plaisirs qu’il pouvait offrir. Je deviendrais une véritable bombe à retardement prête à exploser à chaque instant. Je n’aurais aucun filet de sécurité ! Voilà pourquoi j’avais si peur d’y entrer. Je n’avais malheureusement pas le choix ! C’était le seul moyen que j’avais à ma disposition pour contacter la personne que je désirais voir. Enfin, ce n’était pas tout à fait vrai… Neïlina Kramers était une amie de Kiernan. J’aurais eu cinquante fois l’occasion de fouiller dans le téléphone portable de mon ami pour retrouver son numéro. J’aurais pu l'appeler et on se serait retrouver dans un lieu beaucoup plus tranquille et moins dangereux. Allez savoir pourquoi, je me sentais bien plus pris de remords à l’idée de fouiller dans la vie privée de mon ami que de bousculer les danseuses de la boîte de strip-tease de la ville. Après tout, ces dernières ne représentaient rien pour moi alors que Kiernan...

Organiser cet entretien-surprise dans cet établissement m’apportait également un autre avantage considérable. Je venais en effet de mettre au point un sérum me permettant de stopper de manière temporaire les apparitions de Hyde. Si tout se passait comme prévu, aucune des envies auxquelles je me trouverais exposer ne pourrait provoquer son retour durant une période minimum d’une heure. Cerise sur le gâteau, le sérum me permettait également de retrouver mon visage de jouvenceau durant tout le temps que durerait mon expérience. Sortant une seringue de la poche de ma veste, je plantais cette dernière dans mon avant-bras et attendait qu'elle face effet. Cinq minutes plus tard, je poussais un soupir nerveux et me dirigeais vers le club. A peine entrer, un grand sourire éclaira alors mon visage lorsque je retrouvais mon meilleur ami fidèle au poste, guettant les allées et venues des clients de la boîte. Tout en m’approchant de lui, je posais une main sur son avant-bras et me penchais légèrement à son oreille.

- Ne t’inquiète pas, la situation est sous contrôle. Mais au cas où Hyde viendrait à s’inviter à la fête, injecte-lui ça dans les veines, ça devrait le calmer.

Discrètement, je lui glissais une seringue dans la main tout en le rassurant sur la nature du produit qu’elle contenait. Je relâchais dès lors mon emprise tout en lui souriant. Je lui faisais confiance pour prendre soin de moi si les choses se gâtaient. Je me dirigeais alors vers le comptoir du bar. Je commandais un verre et regardais les danseuses se produire sur la scène. Une chance pour moi, je tombais pile au milieu du numéro de Mademoiselle Kramers. Désireux de l’avoir en numéro privé, je demandais à réserver un salon et déposais même un montant supplémentaire dans la poche du gérant pour qu’il se charge de l’amener directement à moi. Je partis ensuite m’installer dans la pièce qu'il m'avait désignée. Enlevant mon veston, je le posais sur mes genoux attendant que Neïlina vienne me rejoindre. A peine la jeune femme avait-elle franchit les limites de mon territoire que je lui lançais mon veston. Un geste bien maladroit mais je préférais de pas attiser la convoitise de Hyde.

- Bonsoir Mademoiselle Kramers, autant vous prévenir vous n’aurez pas besoin de vous dévêtir pour le numéro qui suit. Cela doit bien être la première fois qu’un homme vous dit ça depuis que vous travaillez ici !

Je bus alors une gorgée de la boisson non-alcoolisé que j’avais emporté avec moi depuis le bar. J’adressais alors un sourire à l’adresse de la blondinette, comme pour la rassurer sur les évènements à suivre. En réalité, c’était peut-être mes propres démons que je tentais de faire fuir.

- Je ne suis pas venu ici pour profiter de vos faveurs, je suis ici pour vous parler ! Je pensais que ce salon nous offrirait le cadre idéal pour discuter en tout intimité. Je tiens à rester discret !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La vie n'est que ronces et l'amour en est sa plus cruelle épine

avatar


Messages : 330
Cœurs enchantés : 3990


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Tous les deux dans le même bateau (PV Neïlina K. Kramers)   Ven 30 Sep - 23:26


Marvin & Neilina
L'amour peux lier des personnes pour toujours, même s'il nous est interdit de le dire à voix haute pour cet homme on se retrouve dans le même bateau.

Le Psychic avait toujours était mon refuge du plus loin que je me souvienne, le premier lieu dans lequel je me sentais réellement chez moi. C’était malheureux à dire, pourtant c’était la pure vérité, malgré tout depuis quelque temps j’y allais de moins en moins. Les raisons qui me poussaient à réagir ainsi était simple : c’était Médusa. Sa puissance de frappe était sans égale elle prenait de plus en plus de place dans mon esprit, elle prenait parfois le dessus sur Milady et dévoiler une part du monstre que nous formions depuis toujours. J’avais bel et bien essayé de la faire taire, de l’éradiquer de mon esprit, mais toutes mes tentatives furent vaine, premièrement parce que Zeus était introuvable, mais également parce que la gorgone me mettait des bâtons dans les roues. Partagé le même esprit que la personne qu’on veut éradiquer ca aide pas à la mise ne place de plan machiavélique. Enfin bref, elle n’était pas la seule responsable de mes absences répétés, il y avait une autre personne : Lance, soit mon ex-mari, qui était lui aussi un imposteur, mais dont le retour dans ma vie m’avait chamboulé plus que nécessaire et la seule personne vers laquelle je voulais me réfugier était désormais hors de portée car je l’avais libéré volontairement de mon emprise. Cette personne c’était Kiernan. J’avais tout fait, absolument tout pour faire revenir l’éventreur, je le voulais lui et tous ses penchants pervers et sadique, je voulais retrouver mon sous-fifre, mais en m’apercevant de la place que se dernier avait prit dans mon cœur et des dangers que je lui faisais courir à cause de la gorgone qui devenait en somme plus incontrôlable en sa présence je l’avais libéré de son serment de servitude. Lui rendant la liberté qu’il avait toujours espérée, survivant dans le seul but de me voir un jour morte. C’était sans doute le seul geste d’amour que j’avais pu lui offrir, me privant du seul réconfort dont j’avais si souvent besoin, bien que je ne l’avoue jamais.
Ce soir était donc un soir où j’assurais le spectacle, avec moins d’envie qu’antan et plus d’appréhension, bien que je ne laissais rien parraître. Mes numéros je les connaissais par cœur et une fois sur scène la magie fonctionnait et mes peurs s’effaçaient. Des moments rares où je laissais mon corps se mouvoir libre, dénudé et sensuelle ondulant vers la noirceur et la perversion qui régnait entre les murs qui transpiraient la luxure du Psychic. Dès que mon numéro fut terminé, je partais commander une tequila au barman tandis que Grace s’approchait de moi, empêchant ma main de saisir le shooter pour m’apprendre qu’une personne m’avait demandé en numéro privé.

« Ça sert à rien de m’empêcher de le boire patronne, je le ferais et plus vite ça sera fait plus vite j’accomplirais cette tâche »

Cette dernière obtempérant non pas sans un regard méprisant, avant que je ne l’attrape par le poignet pour décréter :

« Qu’on soit bien d’accord Grace c’est le seul numéro privé que je ferais ! »

Sans même attendre sa réponse, j’avalais mon verre en une gorgée avant de presser le quartier de citron entre mes dents avec avidité. M’humectant les lèvres une fois cela fait, je poussais un soupir. Depuis que Médusa était plus offensive je m’étais toujours débrouillé pour échapper aux numéros privée, ce soir je n’avais pas le choix. Malgré tout je me promettais de demander un entretien avec Grace pour lui demander de ne plus accepter de deal me concernant, mes pas se dirigeant automatiquement vers la salle que la patronne m’avait indiqué, j’expirerais, gravant un sourire enchanteur sur mes lèvres, avant de pénétrer dans cette dernière, non pas sans un regard vers Kiernan qui semblait inquiet. Mettant cela sur le fait qu’il avait dû nous apercevoir Grace et moi prêt du bar, je ne prêtais pas attention à son attitude pour faire face à mon client. Dès que la porte se referma, je fus happée par un veston que je rattrapais en vol. Mon regard se osant sur Marvin, je serrais légèrement la mâchoire, enfilant le veston sans pour autan le remercier ou relever ses propos quelques peu mesquin. Prenant place sur le canapé en face de lui, je croisais les jambes, refermant la veste sur mes attributs, piquée par la curiosité :

« Et pour discuter le plus discrètement du monde vous préférez payer la strip-teaseuse la plus cher du lieu plutôt que de se rendre chez elle, étonnant en effet »

Lançais-je non pas sans une pointe de mesquinerie, je connaissais le prix que devait débourser les clients du Psychic pour m’avoir, il était exorbitant, surtout que j’étais capable d’en faire qu’à ma tête une fois seule dans la pièce, je n’avais que faire des caméras qui étaient censés assurer ma sécurité. Tournant la tête vers la seule de la pièce, je me relevais, m’approchant dangereusement de Marvin pour venir lui subtiliser avec délicatesse son écharpe que je rangeais devant l’œil de la caméra avant de reprendre ma place initiale, jambe croisée pour demander :

« De quoi vouliez-vous me parler alors ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 566
Cœurs enchantés : 8219


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Tous les deux dans le même bateau (PV Neïlina K. Kramers)   Dim 2 Oct - 16:27


❝Welcome on board !❞
Marvin E. Kandinski & Neïlina K. Kramers

Neïlina pénétra bientôt dans la loge et ma réaction ne semblait vraiment pas plaire à la jeune strip-teaseuse. Je gageais qu’elle se serait montrée bien plus reconnaissante si elle savait à quoi elle échappait. Cependant, je ne pouvais admettre publiquement le mal qui me rongeais. D’ailleurs très peu de personnes étaient pour le moment au courant du retour de mon ennemi mortel et je préférais que la situation reste ainsi. Neïlina m’adressa alors une petite pique dont elle avait le secret. Je reconnus alors la finesse d’esprit que j’avais admiré chez la jeune femme que j’avais rencontré quelque temps après la malédiction dans le bar le « Rabbit Hole ». Notre conversation m’avait alors passionné et en me retrouvant en face de la blondinette, je ne pus m’empêcher de lui adresser un clin d’œil issus de cette même soirée. Eclatant soudainement d’un rire cristallin, je lui adressais alors avec toute l’amabilité du monde.

- J’avoue que l’intelligence de vos remarques m’avait presque manqué, mademoiselle Kramers. Il est certain que j’aurais pu agir ainsi ! Je dirais pour ma défense qu’après avoir attendu votre invitation officielle depuis plus d’une année, j’ai finalement décidé de m’inviter moi-même pour découvrir votre univers enchanteur !

Reprenant quelque peu mon souffle après cet éclat de rire, j’espérais que la jeune femme ne le prendrait pas mal et que cela permettrait de détendre l’atmosphère. Soudainement, je passais une main sur mon visage lorsqu’une légère migraine me prit. Je n’avais pas dormi depuis plusieurs jours, espérant que cela éviterait à Hyde de prendre le dessus sur moi. Mais les boissons caféinée et théifiées que j’absorbais tous les jours ne servaient qu’à m’affaiblir davantage. Si veiller sur mon sommeil était déjà une épreuve en soi, jouer mon rôle de garde-malade pour Kiernan et ses cauchemars lors de ses séjours à la maison ne simplifiaient en rien ma situation. C’est en pensant à mon ami que je choisis d’adopter une attitude plus sérieuse une fois que ses douloureuses migraines se calmèrent.

- Si vous pensez que cette attitude est démesurée très chère, vous êtes loin de vous imaginer jusqu’à quelle extrémité je suis capable d’aller par amitié !

Cette réflexion m’emmena inévitablement vers mes souvenirs construits de toutes pièces par la malédiction. En tant que marines et fidèle lieutenant du capitaine Ravens, j’avais été prêt à sacrifier ma propre vie pour sauver celle de mon ami. Malgré le côté imaginaire de ces évènements, je gardais cette décision comme un engagement précieux et étais prêt à renouveler le geste si un jour ce choix venait à se présenter. Sortant de mes pensées lorsque Neïlina s’approcha de moi, je sursautais en la voyant retirer délicatement mon écharpe. S’il y a bien une chose que je craignais plus que tout aujourd’hui, c’était les contacts physiques que j’évitais tant que possible. Je n’étais pas encore certain de l’efficacité du sérum et je devais donc me montrer prudent. Je souris en voyant Neïlina boucher l’œil de la caméra qui cette fois nous permettrait une parfaite intimité. Je crains subitement de me retrouver seul avec elle. Je n’avais aucune intention de la blesser et je m’en serais énormément voulu si un tel drame venait à se produite. Me convainquant ainsi que rien ne pourrait arriver, je consentis enfin à lui faire part de la raison de ma présence.

- Il serait plus exact de « qui » je suis venu vous parler… si j’ai tant tenu à vous voir c’est pour vous parler d’un de nos amis communs, Kiernan Ravenswood !

Et voilà le thème de notre conversation était lancé. Laissant l’idée faire tranquillement son chemin vers le cerveau de mon interlocutrice, j’attendais sa réaction avec une grande patience. Plongé dans mes propres introspections, je repassais rapidement aux craintes que j’avais par rapport au retour d’Elliott dans nos vies. Après tant d’année de tromperie et de mensonges dans le Monde des Contes, le sort noir malgré son cortège de malheurs avait réalisé un de mes plus grands rêves ; découvrir enfin l’homme derrière le monstre et vivre avec lui une amitié parfaite loin de toute mesquinerie. J’avais aimé et admiré cet homme que je considérais comme mon meilleur ami et avec lequel j’avais passé tant de bons moments ici, à Storybrooke. Puis soudain le malheur s’était produit ! Elliott avait recouvré la mémoire. Une œuvre sadique supplémentaire de Hyde qui faisait tout pour éloigner mes proches de moi ! Nous nous retrouvions alors dans la même situation, basculant sans cesse entre le Bien et le Mal. Nous nous étions jurés de nous protéger mutuellement pour nous éviter de basculer vers les Ténèbres. C’était une mission que je prenais extrêmement à cœur, tant je craignais de perdre cet ami qui signifiait tellement pour moi. Cependant, lorsque Kiernan venait se réfugier chez moi c’était pour s’accrocher à ce qu’il y avait de meilleur en lui, si bien que je retrouvais constamment en présence de l’homme. Bien sûr, je savais que la bête n’était jamais loin. Je la percevais dans le regard sombre qu’il pouvait avoir au matin après une nuit de cauchemar, durant la journée lorsqu’il piquait des crises de colère aussi violentes qu’incontrôlables ou le soir lorsque son regard prédateur venait m’inviter à rejoindre sa couche. Mais en dehors de ça, la bête restait tranquillement de sa cage, ne sortant que lorsque j’étais absent. C’est pour cette raison que je tenais tant à rencontrer ses proches. Je voulais savoir si l’un d’entre eux s’était retrouvé confrontés au monstre, s’il pouvait m’aider à le comprendre et à l’aider. Je levais ensuite un regard avenant et curieux vers mon interlocutrice.

- Je me fais énormément de soucis pour lui. Kiernan est mon meilleur ami et j’ai vraiment peur… j’ai peur de le voir redevenir ce monstre sans scrupule qu’il était autrefois. J’ai juré de tout faire pour que cela ne se produise pas ! Mais pour ça, je vais avoir besoin de votre aide. Je sais que vous vous connaissez très bien et peut-être détenez-vous des informations qui me sont encore inconnues. Est-ce que vous avez des informations concernant le retour de son ancienne identité ? Est-ce qu’il s’en est déjà pris à quelqu’un lorsque vous étiez ensemble… est-ce qu’il s’en est déjà pris à vous ? Comprenez-moi bien ma chère, je ne tiens absolument pas à vous heurter. Mais si vous tenez à lui, aidez-moi à comprendre ce qui se passe dans sa tête !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La vie n'est que ronces et l'amour en est sa plus cruelle épine

avatar


Messages : 330
Cœurs enchantés : 3990


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Tous les deux dans le même bateau (PV Neïlina K. Kramers)   Dim 2 Oct - 19:54


Marvin & Neilina
L'amour peux lier des personnes pour toujours, même s'il nous est interdit de le dire à voix haute pour cet homme on se retrouve dans le même bateau.

Comme lors de notre première rencontre ce dernier m’adressa un clin d’œil complice, avant de répondre à ma remarque concernant le choix peu judicieux que ce dernier avait fait pour organiser cette entrevue qu’il avait attendu une invitation de ma part. Éclatant de rire, toujours assise en face de lui, je laissais échapper avec une sincérité cinglante :

« Je n’invite aucun homme chez moi, c’est une question de survie,… »

Il ne savait pas à quel point j’étais sérieuse, inviter un homme chez moi était proscris. C’était une règle d’or avant que la malédiction soit levée, puis elle était devenue une question de survie à l’instant même où Médusa faisait partie de l’équation. Le seul qui était entré dans mon antre c’était Kiernan. Un des rares que j’avais fait entré dans mon appartement avant la malédiction. Seulement, Médusa avait pas été du même avis, j’avais dû mener un combat éreintant avec elle pour qu’elle me laisse tranquille pour qu’elle le laisse tranquille. Malheureusement, il la réveillait dès que son regard se posait sur moi. Il avait ce pouvoir sur moi, un pouvoir dont je n’avais pas conscience durant notre vie dans notre monde. Alors je l’avais libéré, pour le protéger, mais également me protéger. Le rire de Marvin, résonnait contre les murs de la pièce dans laquelle j’étais censée faire plaisir à mon client. Malgré le fait que j’étais plus que sérieuse, je ne me vexais pas. Je préférais ne pas m’emporter. Pas dans ce lieu, pas avec le monstre dans ma tête. Marvin calmait ses éclats de rire pour m’apprendre que par amitiés il était prêt à tout. Encore une fois je ne pouvais que acquiesçais à ses propos, par amitié j’avais préféré accepter la peine de mort, mettre ma vie en danger pour protéger Gabrielle. Cette amie, la seule amie que Milady avait, il y avait bien eu Régina, mais elle était partie, Gabrielle était restée envers et contre tout, même quand j’avais vendu mon âme à Hadès pour sauver celle de mon mari. J’étais restée quand elle m’avait appris son secret. Nous nous aimions. Nous étions deux âmes complémentaires, incapable de nous trahir. Je ne pouvais que comprendre ses dires, malgré tout je ne comprenais pas où il voulait en venir. Voilà pourquoi après lui avoir retiré son écharpe pour venir cacher l’œil de la caméra je lui avais demandé d’en venir aux faites.

A nouveau assise en face de lui, jambe croisé, j’attendais qu’il révèle l’objet de sa présence ce qu’il fit rapidement et sans détour. Lorsqu’il prononça le nom de Kiernan je sentais mes muscles se tendre. M’humectant les lèvres, je le regardais avec plus d’intensité attendant patiemment de savoir ce qu’il voulait au garde du corps du psychic. Consciente que Marvin guettait chacune de mes réactions, je ne laissais rien paraitre malgré le réveil des pensées de Médusa qui ne perdait pas une miette de cette discussion. Marvin poursuivant ses explications je ne pus m’empêcher de rire, avant de répondre toujours hilare

« Ainsi donc c’est vous qui l’avait réveillé ! »

Je l’entendais encore me dire après nos ébats précipités qu’il était revenu grâce à un très bon ami à lui. Au vu de l’intensité qui gisait dans le regard de l’inventeur, c’était forcément lui. Me levant, désireuse de prendre mes distances, je resserrais les mains autour de son veston. Mon rire prenant fin quand je me rappelais les violences que Jack m’avait infligé pour des raisons qui ne regardaient que lui. Certes, la dernière en date, je l’avais cherché, je m’en étais prise à Grace, menaçant sa vie, j’ignorais en ce temps là l’importance qu’elle avait pour lui, ou du moins je l’avais minimisé. Repartant vers la caméra je décidais de la débrancher, afin de m’assurer qu’elle n’enregistre pas un mot de cette discussion. Notamment pour protéger l’identité de Kiernan, mais également la mienne, avant de reprendre l’écharpe pour jouer avec avant de refaire face à Marvin, sur la défensive :

« Et quoi ? Maintenant tu as peur de Jack alors tu viens voir la seule femme qui a réussi à le garder sous contrôle ? Dommage je l’ai libéré de cette emprise pour des raisons qui ne regardent que moi ! »

M’asseyant à nouveau en face de lui, je lui tendais son écharpe après un soupir avant de répondre à ses autres interrogations :

« En ce qui concerne des violences envers moi, je considère que c’est un sujet qui relève de l’ordre de ma vie privée et je ne pense pas que vous vous souciez réellement de ma sécurité, donc je ne répondrais pas … Ceci dit je veux juste mettre l’accent sur le fait que Kiernan contrôle Jack, si ce n’était pas le cas il ne serait pas à ce poste et les cadavres des femmes se multiplieraient, notamment celle qui travaille ici. »

Secouant ma tête, je m’asseyais en tailleur, avant de m’humecter les lèvres pour demander :

« Qu’est-ce qui vous effraie à ce point Marvin ? »


black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 566
Cœurs enchantés : 8219


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Tous les deux dans le même bateau (PV Neïlina K. Kramers)   Mar 4 Oct - 1:45


❝Welcome on board !❞
Marvin E. Kandinski & Neïlina K. Kramers

Etonné par les premiers propos de Neïlina, je haussais les sourcils comprenant subitement que nous ne nous étions pas compris. Je n’avais cherché à aller aussi loin dans ma relation avec cette femme et je ne me serais certainement jamais permis de m’inviter chez elle. J’étais né et j’avais grandis dans des principes de moralité antédiluviens et pour moi les relations sexuelles étaient une chose que l’on ne pouvait envisager qu’avec les personnes que l’on aimait véritablement. Hyde aurait pu très bien lui suggérer cette idée et je crains l’espace d’un instant que ce mal entendu ne soit en fait qu’un résultat d’une tentative de séduction du plus mortel de mes ennemis. Chassant cette idée de ma tête, je lui adressais un sourire des plus charmants afin d’appuyer les propos qui allaient suivre.

- Je suis navré ma chère, je crois que vous m’avez mal compris. Je parlais d’un carton d’invitation pour me rendre dans ce lieu. Je vous rassure, vous n’avez absolument rien à craindre de moi ! Lorsque je parlais d’univers enchanteur, je faisais référence à ce club. Si j’ai bien un regret vous concernant, c’est de ne pas avoir faits profiter mes oreilles de vos talents de virtuose du piano ! Je vous assure que mes propos n’avaient rien d’obscène. Je suis encore à ce jour… et je l’espère pour longtemps encore, un gentleman !

J’adressais un regard noir à mon interlocutrice lorsque cette dernière prétendit que c’était MOI qui l’avait réveillé. Je sentis un frisson d’effroi envahir mon corps et la rage bouillonnant à l’intérieur de ma tête, fit vacillé quelque peu les lumières de la salle. Son rire effroyable raisonnant dans la pièce n’arrangeait en rien la situation. Je n’étais pas en colère contre elle, de quel droit me serais-je permis de l’être ? Elle n’avait fait qu’énoncer une réalité à laquelle je me trouvais confronté et qui me remplissait de colère. Ne laissant rien paraître, je me contentais de lancer un petit sourire à la fois moqueur et désespéré.

- Non ma chère vous faites erreur, non ce n’est pas MOI qui l’est réveillé. Disons qu’il faut savoir prendre des pincettes lorsque l’on le terme « moi » en ce qui me concerne ! Je n’aurais jamais pris de tels risques en sachant que j’allais probablement déclencher une véritable bombe à retardement.

Les mots que j’avais employés étaient certes durs mais c’était ceux qui exprimait le mieux ma manière de penser en cet instant. Neïlina poursuivit son discours me révélant un peu de son passé commun avec Kiernan. J’ignorais tout de ce passé et malgré ma curiosité, j’étouffais ces questions avant même de les poser. C’était une question de respect que je devais à la fois à mon ami et la jeune femme qui se tenait en face de moi. La strip-teaseuse émit des hypothèses sur mes réels objectifs de ma venue ici. Une fois de plus, elle se fourvoyait. Remettant les choses au clair, j’adoptais un ton des plus sincères et diplomates et me justifiais dans le plus grand calme.

- Pour être tout à fait franc avec vous. Non ! Ce n’est pas la raison qui m’a poussé à vous contacter. D’ailleurs pour être tout à fait honnête, j’ignorais absolument tout de votre passé commun et je vous rassure tout de suite… je ne tiens pas à le connaître ! Laissez-moi juste vous dire une chose ! Je n’ai pas peur de lui… j’ai peur pour lui ! C’est la raison pour laquelle je me tourne vers vous. Je sais que tout comme moi vous êtes son amie ! Vous êtes donc l’une des rares personnes possédant le pouvoir de l’influencer dans ses choix à venir. Je veux m’assurer que nous sommes sur la même longueur d’ondes et que tout comme moi, vous l’encouragerez à lutter contre ses mauvais démons.

Je m’arrêtais sur les quelques propos concernant les violences qu’elle aurait pu éventuellement subir. Je relevais alors vers elle un regard inquiet, comprenant que si la jeune femme ne niait pas tout en bloc, cela voulait signifier que j’avais raison. Kiernan s’en était effectivement prit à elle ! Bien sûr, j’aurais pu suivre les propos de Neïlina et penser que si elle était toujours en vie, cela ne pouvait être qu’une bonne nouvelle ! Je demeurais cependant plus réservé, refusant de renoncer à cette prudence qui m’habitait. Je ne pus que me montrer surpris lorsque la strip-teaseuse affirma que je ne me souciais pas de sa sécurité.

- Vous croyiez donc qu’il est impossible pour une personne de faire preuve d’altruisme et de compassion désintéressée ? Contrairement à ce que vous pourriez penser, mademoiselle Kramers, ce n’est pas uniquement pour mon compte que je tiens à freiner les pulsions criminelles de Jack. Je suis de toute manière condamné à mourir au cours de l'année prochaine. En réalité, je me soucie pour chacun des habitants de Storybrooke et peut-être même pour ceux du monde des contes. Je suis d’accord avec vous ! Vous prétendez qu'il a su garder le contrôle sur Jack ? Vous savez tout comme moi que cela n'est pas vrai ! Sa colère est toujours là, latente. Vous en portez d'ailleurs les stigmates. Il se pourrait fort bien que la prochaine fois, vous ne vous en sortiez pas aussi bien. Etes-vous réellement prête à mourir par faute de votre aveuglement ?

Neïlina me demanda alors ce qui me faisait réellement peur. La réponse me semblait une évidence, je craignais plus que tout de vivre une situation similaire à celle que j’avais vécu dans le monde des Contes. J’avais été profondément blessé par cet homme que je considérais depuis des années comme un ami et qui, en fin de compte, c’était révélé être une menteur et un manipulateur qui n’avais fait que se servir de moi. Et maintenant la situation semblait recommencer mais cette fois, c’était Hyde qui avait tout fait pour qu’il revienne. Je ne pouvais m’empêcher de m’interroger sur les raisons de sa décision. Observant un instant mon interlocutrice, me demandant si je pouvais faire preuve d’une complète sincérité à son égard. Finalement, je me résolus à penser que oui.

- Vous savez ce qui m’empêche de dormir le soir ? C’est cette maudite culpabilité ! je ne cesse de me dire que je serais en partie responsable de ce qui se produira à l’avenir ! Je… enfin j’ai été poussé bien involontairement par mes mauvais démons à réveiller les siens ! J’ai peur… tellement peur qu’un jour Kiernan se retrouve avec du sang sur les mains et que quelqu'un puisse en souffrir par sa faute. Je ne veux pas qu’il vienne me blâmer parce que j’ai trahi sa confiance… parce que je n’ai pas su le protéger de lui-même ! Croyez-moi, mademoiselle Kramers, les démons qui m’habitent ne sont pas des tendres et s’ils ont tenus à raviver sa mémoire, ce n’est certainement pas pour se rappeler le bon vieux temps passé ensemble ! J'ai la profonde conviction qu'ils savent que notre ami n'est pas aussi fort que ce qu'il semble paraître. C’est pour cela que je suis prêt à tout faire pour le protéger, mais il se pourrait qu'un jour je ne sois malheureusement plus en mesure de le faire. Il faut que je m'assure que ses proches prendront le relai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La vie n'est que ronces et l'amour en est sa plus cruelle épine

avatar


Messages : 330
Cœurs enchantés : 3990


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: Tous les deux dans le même bateau (PV Neïlina K. Kramers)   Sam 26 Nov - 11:47


Marvin & Neilina
L'amour peux lier des personnes pour toujours, même s'il nous est interdit de le dire à voix haute pour cet homme on se retrouve dans le même bateau.

Je m’étais trompée visiblement ce dernier ne parlait pas de mon appartement, mais bel et bien du Psychic, casse l’en tienne, ce dernier n’avait pas besoin de carton d’invitation pour entrer entre ses murs qui débordaient la luxure et la sensualité. Mes jambes toujours fermement croisaient, j’attendais de voir à quel sauce j’allais être mangé, j’avais commencé par mettre la vision de la caméra hors service avant de lui couper l’ouïe une fois que j’eus compris que la discussion allait tourner autour de Kiernan. C’était encore un geste protecteur, quasiment imperceptible destiné à protéger le secret de mon ami, je ne voulais pas que son passé soit révélé au grand public. Il était Jack l’éventreur, mon Jack, mon sous-fifre, mon amant, une partie de moi qui ne me quitterait jamais car j’avais fini par ressentir de l’amour pour cet homme aux multiples visages. J’avais essayé de le faire revenir, risquant ma vie lorsque se dernier se révélait, il m’avait blessé à plusieurs reprise, mais je continuais de me battre pour lui. Jusqu’au jour où j’avais compris que la Méduse finirait par le faire souffrir à travers moi, ce jour-là je l’avais libéré. Je lui avais rendu cette liberté qu’il avait tant chéri, lui offrant une occasion de me fuir, pourtant il était revenu, en me demandant de l’accompagner dans notre monde.

Restant silencieuse à ses propos, je l’écoutais attentivement, tentant de me concentrer sur sa voix et non celle de la Gorgone. J’avais peur de la vipère, mais dans cette ville je savais que j’avais l’avantage. J’étais la dernière propriétaire du corps et donc celle qui avait le plus de légitimité à l’utiliser, du mois ça c’était mon point de vue. Durant ses longues tirades, je venais çà déduire que ce dernier souffrait également d’une sorte de dédoublement de la personnalité sans doute un dédoublement semblable au mien ou encore à celui de Jack. Cette constatation, ne fit qu’accentuer l’hilarité de la vipère, pour ma part je me contentais de fermer les paupières, toujours fermement décidé à garder le contrôle. Malheureusement, les interventions silencieuse bien que migraineuse de Méduse couplait à mon appréhension naturelle mirent à mal mon envie de rester cordiale, c’est donc sur la défensive et avec un brin de provocation que je répondais à Marvin. Je pensais sincèrement qu’il était conscient de ma relation tordue avec Jack pourtant il me prouva une fois de plus que je me fourvoyais en m’apprenant qu’il ignorait tous des liens qui nous unissaient Kiernan et moi, et qu’il ne comptait pas chercher à les trouver. Encore heureux, de toute manière il n’aurait rien réussi à obtenir de moi.

« La colère est en chacun d’entre nous Marvin. Vous êtes comme Kiernan ou encore comme moi. Il ne me tuera pas, et s’il se tentait à le faire ce ne sera pas le premier et comme les autres il n’y parviendrait pas, je l’arrêterais à temps. Je connais les perversités de son esprit presque mieux que les mienne. Je suis sincèrement navrée d’apprendre que vos jours sont comptés Marvin, personne ne mériterait de vivre avec une épée Damoclès au-dessus de sa tête. »

Et tu en sais quelque chose ma vielle n’est-ce pas ? Vociféra la vipère dans mon esprit qui se moquait ouvertement de mes pensées, tout en cherchant activement le secret que dissimulait l’ancien soldat.

« En effet je ne crois pas en l’altruisme et la compassion désintéressée, mais je peux vous jurer une chose je suis du même côté que vous. J’ai toujours protégé Jack, ce n’est pas parce qu’il a changé de nom que je vais cesser cette activité… J’ignore quel sont vos démons, je ne veux pas les connaitre et je ne chercherais pas à les démasquer. »

Parle pour toi ! Pour une fois que tes relations peuvent m’apporter un peu d’occupation, je vais tout faire pour trouver comment détruite ton Jack pour mieux pouvoir t’atteindre ! Serrant les dents je me relevais, posant mes mains sur mes tempes, vociférant silencieusement, avant de croiser mes bras autour de ma poitrine.

« Nous avons tous nos démons malheureusement pour Kiernan apparemment ses proches ont tous une face sombre qui pourrait les décimer… Comment comptez-vous procéder pour garder celle de Kiernan sous contrôle ? Je suppose que vous n’êtes pas venu jusqu’ici sans un plan d’attaque. »


black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tous les deux dans le même bateau (PV Neïlina K. Kramers)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tous les deux dans le même bateau (PV Neïlina K. Kramers)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TF1 "Tous ensemble" dans une commune du Cher
» quand arrêter la sieste?
» le sel et ses applications
» Le DOLPHIN, ex-voilier école, prédécesseur du MUTIN
» les chaloupes et baleinières

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kindness Left :: Bienvenue à Storybrooke :: Quartier Turner :: PsyChic Club-
Sauter vers: