AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Tumblr  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You will remember me for Centuries ! (Alek)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: You will remember me for Centuries ! (Alek)   Dim 11 Sep - 11:38


Alek Valentino
I've denied my name for you, now I'll catch a grenade for you



Nom, Prénom(s) :  Valentino Alek
Âge : 26 ans
Date & Lieu de naissance : A Vérone, dans la maison familiale des Montaigu, en plein milieu du mois de février
Conte : Roméo et Juliette + Alice au Pays des merveilles
Personnage : Roméo + Le mari de la Reine Blanche
Orientation & Statut : Dans une autre vie, j'ai été marié à la femme de ma vie, mais depuis tout est trop compliqué, et à Storybrooke je suis officiellement célibataire même si mon coeur est pris
Groupe : Le Peintre
Un camp en particulier : Non pas vraiment, ma vie personnelle est tellement en bordel que j'ai autre chose en tête pour le moment
Pouvoirs : Alek est Anesthésiste, il peut donc priver une personne d'un, plusieurs ou tous ses sens. Parfois, s'il est en proie à de trop fortes émotions, ce sont ses propres sens qui disparaissent.

FEAT RYAN GOSLING



Que penses-tu de la politique actuelle des choses ?
Es-tu au moins au courant de ce qui se trame ?
Oui et non, disons que j'entends des choses, sur Cora notamment. On dit qu'elle n'a jamais abandonné son idée de dominer le monde et il paraîtrait même qu'elle est revenue à Storybrooke dans le seul but d'obtenir de l'aide contre une autre Reine qui lui barrerait le chemin. Mais tout cela, ce ne sont que des rumeurs, non ? Je n'ai jamais rencontré Cora, je ne sais pas ce qu'elle veut et je m'en moque. Déjà à Vérone, j'étais fatigué d'assister aux luttes de pouvoir entre ma famille et celle de Juliette. J'ai toujours fait en sorte de rester à l'écart de tout ça, et la seule fois où je m'en suis mêlé, ça s'est très mal terminé alors aujourd'hui, je ne referais pas la même erreur. Je ne vais me battre pour personne, sauf pour les personnes que j'aime. Et vu le bordel qu'est devenue ma vie à Storybrooke, j'aurais bien assez à faire avec ça.


Anecdotes & Caractère

Qui est ce jeune homme au regard clair et acéré ? Qui est ce jeune prince à qui un brillant avenir était promis ? Pour certain, un gamin trop impulsif, qui ne réfléchit pas assez et qui n'a jamais peur et qui s'enfonce tête baissée dans les problèmes et dont les actions ont toujours de mauvaises conséquences. Un homme de l'ombre, indescriptible, qui aime charmer et jouer. Un prince, un vrai, qui aime les belles choses, qui est fidèle, loyal, qui est prêt à tout pour ceux qu'il aime, un peu trop sensible peut-être, mais qui n'abandonne jamais. Tout dépend. A Vérone, il était ce prince. Il était l'héritier des Montaigu admiré de tous pour sa force, son courage, son intelligence mais aussi sa façon de rester digne et calme en toutes circonstances. Beaucoup voyaient en lui un modèle, un leader que l'on aurait suivi sans réfléchir jusqu'au bout du monde. Jamais on ne doutait de sa droiture et de son sens de la justice. Tout le monde savait qu'au combat il avait une technique plus qu'assurée et une hargne de lion. Jamais on n'a pensé qu'il agissait pour autre chose que pour le Bien. Oui, il était jeune, un peu efféminé peut-être parce qu'il a toujours eu un attrait très prononcé pour toutes les formes d'art et qu'il était d'une rare éloquence. C'est aussi cela qui lui conférait une certaine forme de charisme. Une force tranquille. On aurait pu lui reprocher sa sensibilité, l'égarement de son coeur qui balance pour une soeur puis pour l'autre. Oui, cela n'a pas été très bien vu à l'époque, mais c'est vite passé. Dans cette vie, il avait toutes les qualités. Toutes ? Non, il était aussi impulsif, malin et pas assez sage pour savoir quand se retenir d'agir. Lui ne se retenait jamais, il fonçait, c'était tout. Pas si intelligent que ça, donc. Vous me direz, c'est pas si terrible, comme défaut.

Ce n'était pas si terrible. Mais c'était trop beau pour être et rester vrai, car depuis Storybrooke, vous pouvez oublier tout ça. Alek n'est plus cet homme là. Pendant la malédiction il en était loin, sur beaucoup de plans. C'était même l'absolu contraire de tout ce qu'il avait pu être auparavant. Comme si, sans le poids de la pression familiale, livré à lui-même, il n'avait plus été capable de rien. Aucune conviction, d'aucune sorte. Dragueur invétéré, il passait toutes ses soires sans exception dans les bars de la ville, ou simplement à traîner dehors, comme le misérable qu'il était. Il ne vivait pas, il errait dans la vie, sans but, sans envie aucune. Comme un fantôme. Alors, pour échapper à ce vide qui le dévorait, il faisait n'importe quoi. Tout pour ressentir quelque chose. Enchaîner les conquêtes, fuir ses responsabilités, s'amuser, oublier la souffrance, boire, boire encore et encore. Chercher la bagarre, se battre, sentir l'adrénaline parcourir son corps. Il n'avait que ça.

Et la malédiction fut rompue. Et ce fut le drame absolu. Lui, Roméo Montaigu, celui qui avait même été Roi, avait fait n'importe quoi. Comment avait-il pu se laisser entraîner ainsi dans la déchéance ? Pire: comment avait-il pu entraîner ceux qu'il aimait dans ce cercle vicieux ? Alice... Comment se faire pardonner auprès d'elle ? Comment la sauver, maintenant ? Et Juliette, sa femme, il l'avait trompé tellement de fois. Qui était-il ? Il n'était plus Roméo, pas après tout ce qu'il avait fait ici à Storybrooke. Mais était-il pour autant ce Alek ? Non, il ne se reconnaissait pas en lui, et ce qu'il avait pu faire lui donnait la nausée. Aujourd'hui, il n'est plus rien. Un mix de deux personnalités aux antipodes. Une pâle copie des deux versions de lui-même.


Charmeur ▬ Sournois ▬ Joueur ▬ Imprévisible ▬ Protecteur ▬ Intelligent ▬ Ambitieux ▬  Charismatique ▬ Loyal ▬ Combatif ▬ Patient surtout avec Juliette et sa sœur▬ Possessif ▬ Raffiné




Pseudo : Tael
Prénom : Blandine
Âge : 21 ans
Loisirs :
Crédits de la fiche : EarlCrimson - Bloondiesweety
Code du règlement : OK by Regina Coeur
Que penses-tu de NKL ? : En vrai, il y a un moment j'étais Eylon ici, mais j'avais trop de trucs à gérer IRL pour rp correctement, maintenant c'est réglé donc je reviens ! Pig Eeeet waoouh ce nouveau design  Love
Besoin de parrain/marraine ? : Nope, thanks  Coeur



Dernière édition par Alek Valentino le Mer 14 Sep - 11:54, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: You will remember me for Centuries ! (Alek)   Dim 11 Sep - 11:38

Histoire
Citation - Citation - Citation - Citation - Citation - Citation - Citation - Citation - Citation - Citation - Citation - Citation - Citation - Citation - Citation - Citation


A perfect little life, turning into madness
MONDE DES CONTES - MONDE DES CONTES - MONDE DES CONTES - MONDE DES CONTES


◘ Le petit prince s'ennuie. Ses leçons ont pris fin il y a quelques minutes à peine mais il ne sait déjà plus quoi faire. Il n'a pas envie de travailler son latin, ni d'aller s'entraîner à l'épée, il était déjà bien meilleur que les autres, c'est son père lui-même qui le lui a dit, et il est plutôt du genre avare en compliment. Le petit Roméo regarde par la fenêtre, le soleil est haut et brille intensément, comme toujours à Vérone. Alors le petit garçon décide de sortir. Il traverse en courant les couloirs vides du palais, en prenant soin de ralentir poliment quand quelqu'un approche. Sans se faire voir, il file dans la cour, puis des les rues de la ville. Il est content d'être dehors, sans surveillance, si seulement son père pouvait voir à quel point il est responsable, si seulement il pouvait voir qu'il n'a pas peur et qu'il sait se défendre. Perdu dans ses pensées, il ne fait pas attention et percute une jeune demoiselle. En bon petit gentleman, il s'incline devant elle, s'excuse et se présente avec un sourire. La petite fille semble plus apeurée qu'autre chose. Elle murmure un mot, Rose, sans doute son prénom. Roméo n'en saura pas plus, car elle s'enfuit en courant. Il hausse les épaules, peu lui importe. Il l'oublie très vite en apercevant au loin son ami Mercutio. Il sourit et court vers lui presque en sautillant, heureux de pouvoir passer du temps avec celui qu'il considère comme son frère. ◘

◘ Il avait tellement attendu ce moment, il avait tout préparé dans les moindre détails. Ce bal, c'était son occasion de revoir Rosaline, de la trouver et de la forcer à entendre ce qu'il avait à lui dire. Rien qu'à cette pensée, son coeur s'accélère. Rosaline. Il croit l'aimer, parce qu'elle est belle et sage pour son âge. Il croit qu'il veut passer sa vie avec elle, alors même qu'il n'a presque jamais pu lui parler. Il croit connaître ce qu'est l'amour parce qu'il éprouve le besoin de la voir et qu'il a mal lorsqu'il est loin d'elle. Il y croit. Il erre dans la salle, scrutant les masques, tentant d'apercevoir Rosaline. Il n'en peut plus de cette attente, il ne la trouve pas, il désespère. Et alors qu'il et au plus bas, ses yeux se posent sur une autre demoiselle, un peu à l'écart de la foule. Il s'approche, comme attiré par une force qu'il ne peut pas contrôler. A son visage, il voit qu'elle non plus ne s'amuse pas, et désireux de lui redonner le sourire, il engage la conversation avec elle. Au début, elle semble ne pas prêter attention à lui, mais qu'à cela ne tienne, il en faut plus pour décourager un Montaigu ! Il y a quelque chose dans les yeux de la jeune fille... Quelque chose qui lui fait oublier Rosaline, qui lui fait oublier le monde autour d'eux, quelque chose qui lui donne envie de rester auprès d'elle. A la deuxième phrase qu'elle prononce, il se sent stupide d'avoir pris ses sentiments pour Rosaline pour de l'amour. Ce n'en était pas. Il le sait désormais. Il ne sait pas comment ni pourquoi, mais il l'aime et aussi étrange que cela puisse paraître, il est sûr que c'est cette jeune fille qui lui est destiné. Les minutes passent, la conversation continue et Roméo est de plus en plus sûr de lui: il veut l'épouser. Rien ne pourra l'en empêcher, pas même son nom qu'il apprend plus tard. ◘

◘ Pour lui, leur histoire n'a rien d'une tragédie, ils doivent se marier en secret certes, mais cela n'est pas important. Le fait est qu'ils seront mariés et que rien ne pourra jamais les séparer. C'est tout ce qu'il veut, tout ce dont il a besoin. Alors quand il apprend que Tybalt, en plus d'être au courant, s'apprête à les dénoncer, son sang ne fait qu'un tour. Il ne réfléchit pas et répond aux provocations de l'homme, prêt à se battre jusqu'au bout pour Juliette. Mais les choses ne se passent pas comme prévues, et alors qu'il se croyait au paradis, sa vie tourne à l'enfer. D'abord, son meilleur ami, son frère de coeur, Mercutio est tué lors du combat avec Tybalt. Hors de lui, fou de rage, il le tue. Quand il réalise ce qu'il a fait, quand il fait face au visage en larmes de Juliette et qu'il l'entend lui dire qu'elle ne veut plus le voir pour l'instant, son coeur, son être tout entier se brise, et l'exil auquel il est condamné n'est qu'une légère peine en comparaison. Il pensait avoir perdu Juliette, et il avait raison, à plus d'un titre. Il pensait avoir perdu sa raison de vivre, mais il avait tort. La nouvelle de son enlèvement est comme une gifle. Il aurait pu renoncer à elle, la sachant heureuse et en sécurité, mais dans de telles circonstances, il n'avait même pas le choix, il devait la retrouver et la sauver. ◘

Onze mois. Presque 364 jours à errer. D'un pays à l'autre. D'un ciel gris à un autre. D'un moment de désespoir à un autre. Je ne sais pas pourquoi j'ai continué aussi longtemps à la chercher. Enfin si. Mais ce que je veux dire, c'est qu'il y avait longtemps que j'avais perdu l'espoir de la retrouver. Je m'étais résigné à vivre sans elle. Je m'étais fait à l'idée que j'étais incapable de la sauver, chose qui m'avait pris des mois à admettre et qui m'avait vraiment brisé le cœur, au passage. En réalité, j'ai continué d'errer parce que je n'avais plus que ça à faire. Ma vie n'avait pas de sens, sans Juliette. Je ne pouvais pas vivre en sachant qu'elle était quelque part en train de souffrir. La seule chose qui me faisait de la peine, c'était de voir que Benvilio continuait de me suivre, et donc de mettre sa vie entre parenthèse, malgré la faiblesse des pistes que nous avions. Parce que oui, nous avions des pistes, notamment des rumeurs. Et comme nous n'avions que ça à faire, on les a exploré une par une. Au début, "Les Cygnes", ce n'était qu'une rumeur aussi. Nous n'avions aucune preuve tangible, nous étions juste assez désespérés pour nous lancer à la recherche de l'unique femme qui avait réussi à s'échapper de cette maison close. On a fini par la trouver, je ne sais plus trop comment, sur les derniers mois, j'avais perdu l'envie de vivre et je ne m'alimentais que très rarement. Toujours est-il qu'après son entrevue avec elle, Benvilio me rapporta l'astuce. Nous retournâmes à la maison close, nous fîmes passer pour des clients et face à la patronne, je me dis à décrire aussi précisément que possible Juliette et Benvilio fit de même pour Alice. La femme sembla hésiter, sans doute troublée de la ressemblance entre nos "femmes idéales" et ses deux filles, mais voyant tout l'argent que nous avions à offrir, elle finit par admettre qu'elle avait deux femmes qui correspondaient à cette description. Je me souviens qu'à ce moment mon coeur se mit à battre. Je me tournais vers Benvilio, incrédule. Avait-on vraiment réussi ? Quand j'entrais dans la chambre que l'on m'avait indiquée, je manquai de tourner de l'oeil. Réellement. Je me jetai sur Juliette et la serrai violemment dans mes bras, les larmes aux yeux. Je ne souviens pas exactement ce que je lui ai dit à ce moment là, ni ce qu'elle m'a répondu. Dans ma tête, une seule idée tournait en boucle, sortir d'ici. Nous étions tout près du but, mais ce n'était pas encore tout à fait gagné. Je pris Juliette dans mes bras et, plus concentré que jamais, me mit à arpenter les couloirs de la maison close en prenant le plus grand soin de tenir ma Juliette loin de toutes les parois de la maison.

◘ Les jours qui suivirent ressemblèrent à un rêve. Les mois qui suivirent furent un rêve. Malgré leur attachement pour Vérone, Roméo et Juliette craignaient leur retour. Et si on les séparait encore ? Non, ils ne pouvaient tout simplement pas prendre le risque. Rosaline était du même avis, sans compter que visiblement, elle détenait d'autres informations... Même si, avec tout ce qui leur était arrivé il aurait du croire en une force supérieure, Roméo était plus pragmatique que spirituel eut du mal à croire à cette histoire de rêve. C'est à contrecoeur qu'il suivit Rosaline. en réalité, il avait peur de se nouveau pays dans lequel elle les menait. Et puis, si sa place était là-bas, ce n'était peut-être pas le cas de Juliette ou de lui-même. Cependant, ses doutes se dissipèrent très vite. Juliette était faite pour ce monde, les pouvoirs qu'elle y développa en était la preuve, et lui, il était fait pour rester auprès d'elle. Rien d'autre ne lui importait. Alors ils changèrent tous de noms, lui choisissant celui d'Alek, et devint le Mari de la Reine Blanche et le Chef des Armées du Royaume, ce qui lui convenait parfaitement. Il aurait pu vivre ainsi pour l'éternité, partageant son temps entre sa femme et ses devoirs militaires, tout allait pour le mieux. Mais le Destin avait visiblement d'autres plans pour eux. ◘

◘ Alice était portée disparue depuis deux jours seulement, et Juliette commençait déjà à perdre pieds. En dépit de toutes les recherches menées par Alek et son armée, aucune trace de la jeune femme, si bien que tout le monde se mit à penser qu'elle était morte. Et ce fut le coup de grâce pour Juliette. A cause de son pouvoir, le temps était constamment maussade voire orageux. Non pire. Elle ne pouvait pas contenir sa souffrance, et en conséquence, elle ne pouvait plus contrôler ses pouvoirs. Elle a totalement ravagé le pays. Elle a détruit les champs, les cultures, les bâtiments, presque tout en réalité. Et cette utilisation de son pouvoir qui l'a aussi rongé de l'intérieur. Alek lui disait de faire attention, que son pouvoir pompait toute son énergie, mais il n'y avait rien à faire. Elle n'écoutait pas. Elle était distante avec lui. Il avait beau tenter de la rassurer, lui dire que tout allait bien, elle ne voulait rien entendre. L'amour qu'il avait pour elle ne semblait plus lui suffire. Elle avait plus besoin de sa soeur que de lui. Et pour Alek, c'était la pire des souffrances, il avait tout quitté pour elle, il avait remué le monde entier pour la sauver et voilà qu'elle rejetait tout ça. Elle n'accordait plus de valeur à cette vie merveilleuse qu'ils étaient en train de vivre. Elle refusait même de manger. Pour Alek, c'était trop, il ne pouvait tout simplement pas permettre cela. Mais il n'avait pas de solution. Il ne savait pas quoi faire. Il passa des jours à regarder sa femme dépérir, sans dire un mot. Il restait assis par terre à la tenir dans ses bras lorsqu'elle pleurait toute la nuit. Une nuit. Deux nuits. Dix nuits. C'est alors qu'une idée lui vint, une mauvaise idée, une idée injuste et immorale. Lui retirer sa souffrance, lui retirer ses souvenirs pour qu'elle arrête de souffrir. Aidé de Benvilio, ill s'absenta deux jours, deux jours que Juliette ne vit même pas passer et il revint avec une potion qu'il fit boire à Juliette et qui lui ôta la plupart de ses souvenirs. Au début, ce fut compliqué de tout lui réapprendre. Mais Juliette était redevenue elle-même. Du moins, elle avait repris goût à la vie. Elle se remit à manger et à gouverner et Alek fut conforté dans l'idée que sa décision était la bonne. Il lui avait sauvé la vie. ◘

◘ Enfin, cela aurait été parfait si cela avait été aussi simple. Au bout de quelques temps, Alek commença à avoir de sérieux remords. Ce qu'il avait fait n'était peut-être pas si bien que ça. Et si Juliette apprenait tout ? Si elle retrouvait par hasard la mémoire ? Jamais plus elle ne voudrait lui parler, jamais plus elle ne voudrait de lui, ce serait la trahison de trop pour elle. Il devait lui dire. Non, mieux, il devait lui rendre sa mémoire. Du temps avait passé, elle ne ressombrerait pas dans ce désespoir qui avait failli l'engloutir, elle était plus forte désormais. Alek devait juste trouver le courage nécessaire à la réparation de son erreur. Mais il avait tellement peur de se faire rejeter par sa femme que cela lui prit plusieurs années. ◘

◘ En réalité, il ne cessa jamais d'enquêter sur la disparition d'Alice, et il se jura qu'il rendrait la mémoire à Juliette une fois qu'il l'aurait retrouvé. Comme Juliette ne le remarquait presque plus, Alek passait pratiquement l'intégralité de ses journées à chercher des informations sur la jeune femme. Il l'avait déjà fait, il avait plus de méthode que la première fois. Et même si, la pression, elle, était similaire, car comme la première fois, c'était la vie de sa femme qui était en jeu, Alek ne perdit pas pieds. Un jour qu'il cherchait des informations dans une ville voisine, il entendit un cri, provenir d'un immeuble. Il questionna les habitants qui lui répondirent qu'il y avait là un hôpital psychiatrique. Intrigué, Alek chercha à savoir si Alice n'y était pas enfermée. Personne ne voulait parler de cet endroit mais on finit par lui indiquer un vieillard, qui apparemment savait et voyait tout dans le village. Il était aveugle et n'avait en sa possession qu'un poignard éméché. -"Je te donnerais les informations que tu cherches, mais tu dois d'abord me libérer d'un fardeau." Lui montrant de plus près son poignard, il continua: "Tu dois te couper avec ce poignard." Alek s'en empara instantanément, trouvant cela peu cher payé, mais l'homme l'interrompit. "Tu dois savoir que cet objet est maudit, il te conférera un don mais finira par te prendre ce qu'il m'a pris... Es-tu prêt à payer ce prix pour des informations qui pourraient ne pas t'être utile ?" De toute façon, Alek ne croyait pas aux malédictions, et il ne mit donc qu'une demi-seconde avant de répondre. Et puis, s'il y avait la moindre chance que ces informations puissent l'aider, il devait courir ce risque. Il se coupa donc l'intérieur de la paume, le vieillard lui donna le poignard, lui disant qu'il ne devait jamais s'en séparer et finit par lui indiquer que la femme qu'il cherchait avait bien été interné ici il y avait de cela plusieurs années. Sans demander son reste, Alek chevaucha jusqu'au château, trop heureux de pouvoir annoncer à Juliette que sa soeur n'était pas morte. ◘

◘ Comme il se l'était promis, il lui rendit la mémoire. Juliette était furieuse. Mais quitte à perdre sa femme, celle-ci aurait au moins retrouvé sa soeur, c'était déjà cela. Car cette fois, il l'avait véritablement perdue. Elle restait silencieuse et semblait éviter sa présence. Elle ne se préoccupait que d'Alice, qu'ils retrouvèrent effectivement dans l'hôpital. Mais nouveau rebondissement, elle était amnésique. C'est le choc de trop pour Juliette qui commença à vaciller. Alek vit dans son regard qu'elle perdait de nouveau le contrôle de sa bague. Il se jeta sur elle, la regarda droit dans les yeux pour lui intimer de se calmer mais rien n'y fit, Juliette était hors de contrôle. Mais elle le savait, alors, pour les protéger tous, elle s'enfuit. Alek courut après elle en hurlant son nom. Mais soudain il fut stoppé net dans sa course: il ne voyait plus rien. Il s'arrêta au milieu de la rue, tournant sur lui-même à la recherche d'un repère quelconque mais il ne voyait rien. Une seconde plus tard, il sentit sans la voir la main de Benvilio sur son épaule. -"Alek ! Il se passe quelque chose ! Le ciel..." Mais il n'eut pas le temps de finir sa phrase. Alek recouvra la vue juste avant la catastrophe. Comme Benvilio et tout ceux qui se trouvaient là, il disparut dans l'atmosphère. ◘




My heart was gold, my soul was silver, now they are both pure shit
STORYBROOKE - STORYBROOKE - STORYBROOKE - STORYBROOKE - STORYBROOKE

◘ Pendant la malédiction, la vie d'Alek fut plutôt banale, presque un cliché, comme si l'on n'avait même pas pris la peine de lui écrire une véritable histoire. Qu'avait-il fait de sa jeunesse ? Rien. Son père était dans la politique, ils avaient pas mal d'argent, le jeune Alek se croyait ainsi au dessus des autres. A l'école déjà, il jouait les caïds. Toute sa vie, il l'a passé à charmer les autres, à les manipuler en jouant de ses talents. Quand il était jeune, c'était plutôt innocent, il arrivait à copier sur les autres en cours, ce genre de choses. Après l'adolescence, sa mère est morte. Son père ayant très peu d'intérêts pour son fils, il faut savoir que c'était surtout elle qui s'occupait de son éducation. La seule chose que son père lui est jamais donné est un vieux poignard abîmé par le temps. Par sa délicatesse et sa bonté, c'était sa mère qui tenait éveillé l'honneur dans le coeur d'Alek. Une fois disparue, il ne restait plus d'attache à cet enfant déjà très indépendant. Il était en totale roue libre, et il en a profité pour faire n'importe quoi. Drogue. Alcool. Filles. C'est devenu son quotidien. Bagarreur, il s'est vite fait une réputation de mec qu'il ne faut pas déranger. Pour passer le temps et ne pas vivre uniquement sur les rentes de papa, il est devenu garde du corps. Ça l'amusait. Il recadrait les autres, rencontrait des filles, avait des entrées un peu partout pendant ses jours de repos. C'était le job idéal. La seule chose à laquelle il tenait dans cette ville. ◘

◘ Enfin, il y avait ça, et il y avait Alice. Comment l'avait-il rencontré ? Il ne se souvenait plus. En soirée, sans doute. Toujours est-il que c'était la seule personne qui comptait pour Alek. Quand elle eut son accident de voiture, il cru revivre le cauchemar d'avec sa mère et resta à son chevet à l'hôpital pendant toute sa convalescence. Il alla même jusqu'à lui proposer une colocation, pour pouvoir veiller sur elle. Elle accepte, parce qu'elle est comme lui. Au début tout va bien, Alice stabilise un peu Alek, il ne sort plus trop afin de pouvoir rester avec elle à l'appart. Et puis elle se remet. Et il dérape à nouveau. Il voit là une occasion en or. Faire la fête, c'est le feu, mais avec sa meilleure amie, c'est encore mieux. Il l'embarque un peu partout. Il la fait boire. Un peu. En tout cas, les années passent, ils profitent bien et vivent leur petite vie sans responsabilités et sans se soucier de l'avenir. Après deux ans, le cas d'Alice s'aggrave, elle boit maintenant plus que lui, Alek le remarque mais bon, il ne sait pas quoi y faire. Jusqu'à ce moment où elle lui apprend qu'elle est enceinte. C'est comme une gifle. Ou plutôt, non, c'est comme si le monde venait de s'écrouler autour de lui. Il n'est pas jaloux, non, ce n'est pas ça. C'est juste que soudainement, il réalise l'ampleur du mal qu'il a fait. Il l'a détruite, elle est devenue comme lui alors qu'elle valait beaucoup mieux. Et tout cela, c'est sa faute à lui. Uniquement à lui. Alors il lui promet qu'il l'aidera et qu'il va tout faire pour leur redonner une vie équilibrée. Petit à petit il renonce à boire. Il passe son temps à surveiller Alice, mais celle-ci a plus de mal que lui. Il l'aide autant qu'il peut mais il n'arrive pas à grand chose. Il se sent impuissant et inutile. Il culpabilise. Pourquoi a-t-il fallu quoi soit ainsi ? N'aurait-il pas pu être une bonne personne ? Il ne veut plus être ce fêtard condescendant mais c'est ce qu'il a été toute sa vie, comment être une autre personne ? Il ne sait plus qui il est. Comment aider quelqu'un d'autre quand on ne sait même pas s'aider soi-même... ◘

◘ Mais au fur et à mesure que la malédiction s'affaiblissait, quelque chose montait en Alek. Une sensation indéfinissable. Une sorte d'étourdissement. Parfois ses oreilles, parfois ses yeux. Il n'entend plus, il ne voit plus. Ça ne dure qu'une fraction de seconde, presque comme une hallucination. Au début, il ne le remarquait presque pas. Il se disait que c'était un contre coup de tout ce qu'il avait pu prendre la veille. Et puis c'est devenu de plus en plus fort. Il a fait des expériences, il est resté clean et sobre des jours durant, mais cela n'arrêtait pas ces instants d'interrompre sa vie. Avant de cesser brusquement. Il s'est dit qu'il était passé dans une mauvaise passe. Mais en réalité, il n'avait pas eu le temps de s'inquiéter plus que ça. Il était habitué à ne rien ressentir, un peu plus ou peu moins, qu'est-ce que cela peut changer. Et puis un jour, il y a cette meuf qu'il ramène chez lui. Ils boivent un verre dans son appart. "-Il n'a pas de goût ton vin, j'ai l'impression de boire de l'eau", dit-elle. Alek hausse les épaules, lui répond qu'après tout ce qu'ils ont bu c'est normal. Ils s'embrassent, il commence à la déshabiller, tout ce qu'il y a de plus normal. Et soudain elle se recule en hurlant qu'elle ne voit plus rien. Alek ne comprend pas. La fille se lève, se cogne dans la table basse et se met à paniquer. Alek se lève pour la retenir, il la saisit par les épaules et lui dit de se calmer. Elle se calme instantanément. Son souffle s'apaise et relève la tête."-C'est passé...", murmure-t-elle. "Je te jure, pendant une minute j'étais totalement aveugle". C'était juste avant que la malédiction de soit brisée. Quand Alek retrouva sa mémoire et la connaissance de l'existence de la magie, il se douta de ce qui lui arrivait. Tout ça, c'était la conséquence de ce marché qu'il avait passé pour sauver Alice. Il devait maintenant apprendre à contrôler ce pouvoir et tout faire pour qu'il ne se retourne pas contre lui. En tout cas, qu'il puisse se priver et priver les autres de leurs sens était ironique. Après ce qu'il avait fait aux souvenirs de Juliette. Après la vie dépravée qu'il avait mené, seulement à rechercher de nouvelles sensations. ◘

◘ La malédiction est levée. Il se souvient de tout. Il se souvient d'elle. Et la culpabilité n'en est que plus forte. Il a trompé sa femme. Il ne s'est pas montré digne d'elle ou du titre de Roi qu'il avait acquis grâce à elle. Il continue de vivre avec Alice, même après que celle-ci aie retrouvé sa soeur. Il lui fait jurer de ne pas l'emmener ici quand il est là. Il n'est pas sûr d'avoir le courage de la revoir, après tout ce qu'il a fait. Quand il l'aperçoit au loin dans la rue, il fait demi-tour et s'enfuit lâchement. Il est devenu lâche alors qu'il ne l'avait jamais été. Il n'est pas capable de prendre soin de Juliette. L'a-t-il seulement déjà été ? ◘





Dernière édition par Alek Valentino le Jeu 15 Sep - 21:48, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
La vie n'est que ronces et l'amour en est sa plus cruelle épine

avatar


Messages : 330
Cœurs enchantés : 3990


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: You will remember me for Centuries ! (Alek)   Dim 11 Sep - 11:43

Bienvenue parmis nous beau gosse Potté
Bonne chance pour ta fiche Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 265
Cœurs enchantés : 4282


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: You will remember me for Centuries ! (Alek)   Dim 11 Sep - 11:53

En re-bienvenue à toi !
Contente de te revoir parmi nous Potté

Juste pour te prévenir, on est entrain de voir au niveau de l’équipe si on va pouvoir accepter le personnage, car les dieux ne sont plus permis. Du moins pas les plus grands ou importants. On voit si Hermès peut passer. On te tiendra rapidement au courant ! ;)

En tout cas, j’adore le feat ** Bave

_________________

Storybrooke is my Wonderland ;)

Pour me contacter, passez par Briar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: You will remember me for Centuries ! (Alek)   Dim 11 Sep - 12:39

Merci Neïlina ♥

Vael: Okay, pas de soucis, ça me dérange pas de changer si jamais :D
Revenir en haut Aller en bas
Devilishly Handsome Pirate
avatar


Messages : 296
Cœurs enchantés : 971


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: You will remember me for Centuries ! (Alek)   Dim 11 Sep - 13:08

Rebienvenue sur le forum !!!

Bon malheureusement comme l'a mentionné Vael on a discuté et on a décidé qu'il ne serait pas possible que tu fasses Hermès du moins pour l'instant. Garde quand même tes idées dans un coin de la tête on réouvrira certainement la possibilité de faire des dieux par la suite mais pour l'instant on préfère limiter leur nombre.

Désolé et si jamais tu as besoin d'aide pour trouver un autre personnage n'hésite pas !

_________________
You're so affraid of losing the people that you love that you push them away.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: You will remember me for Centuries ! (Alek)   Dim 11 Sep - 17:32

Okay, pas de soucis, je comprends Razz

Je vais me chercher un autre perso alors Pig
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1444
Cœurs enchantés : 9378
Humeur : Amoureuse <3


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: You will remember me for Centuries ! (Alek)   Dim 11 Sep - 20:38

Re bienvenue Eylon Coeur ça fait plaisir de te revoir Pompom
AH je vois que finalement tu as opté pour Roméo ^^Eh si jamais, Gold ou Henry sont dispo Potté (la meuf qui pousse aux multi xD)
Hâte de lire tout ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I do not get drunk. I get awesome.

avatar


Messages : 514
Cœurs enchantés : 2747


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: You will remember me for Centuries ! (Alek)   Dim 11 Sep - 20:48

Oh Roméoooo Love
Contente de voir que ce scénario soit enfin pris ! Il va falloir qu'on discute liens, entre ex-collocataires (même si j'imagine bien Alice revenir squatter de temps en temps, quand elle a épuisé tout le monde)
Rebienvenue et bon retour parmi nous du coup Pan

_________________

Elle se donnait volontiers d'excellents conseils (bien qu'elle les suivît rarement) et il lui arrivait de se gronder si fort qu'elle en avait les larmes aux yeux. Elle se rappelait même s'être tiré les oreilles pour avoir triché au cours d'une partie de croquet qu'elle jouait contre elle-même, car cette étrange enfant aimait beaucoup s'imaginer qu'elle était deux personnes. © caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: You will remember me for Centuries ! (Alek)   Dim 11 Sep - 21:03

REGINA Brou Coeur Contente de te retrouver aussi !
Hihiii t'as raison, les MC c'est la vie Hihi

Aliiiiice Potté Oh oui, discutons lien Please Merci beaucoup ♥
Revenir en haut Aller en bas
My only love sprung from my only hate.

avatar


Messages : 445
Cœurs enchantés : 3813


Feuille de personnage
Objets magiques:

MessageSujet: Re: You will remember me for Centuries ! (Alek)   Dim 11 Sep - 21:18

Régina ne joue pas la fourbe avec mon Roméo sinon la prochaine fois je laisse les monstres t’écraser Emma

Encore une fois je suis trop heureuse que tu ai choisi de prendre notre scénario Bisou Bisou Bisou j'ai même fait un petit récapitulatif des grands événements survenus à SB et qui ont touché Juliette dans la partie journal intime Love Honte

Bonne chance pour cette nouvelle fiche Bounce Je suis là en cas de besoin Love Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 52
Cœurs enchantés : 305


MessageSujet: Re: You will remember me for Centuries ! (Alek)   Lun 12 Sep - 11:37

DÉJA TON TITRE!!! FALL OUT BOOOOOOOOOOOOOOOY Brou Brou Brou Brou Brou
Toi et moi on va se tutoyer Vui

Rebienvenue (apparemment Mdr) Love
Hâte de voir ce que tu vas nous faire avec ce scéna Hihi

(Fais gaffe à Juliette, elle mord Hihi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: You will remember me for Centuries ! (Alek)   

Revenir en haut Aller en bas
 
You will remember me for Centuries ! (Alek)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» REMEMBER ME
» Robert Pattinson et Kristen Stewart : Première de Remember Me à New-York
» Clip controversé " Can't remember to Forget you "
» Alek Wek
» PANSY & THEO ∆ i remember tears streaming down your face

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No Kindness Left :: Broyer les vieux papiers :: Faire le tri sélectif :: Fiches de présentation-
Sauter vers: